Lancez la petite setlist du concert à droite pendant que vous lisez ce report ! 😉 J’en profite pour annoncer que désormais je mettrais un seul et unique titre des premières parties présentes avant la setlist du groupe principal pour avoir un aperçu plus global de la soirée 🙂

Crédit photo : Romain Keller

– Shields UK: 19h35 – 20h00 –

Shields au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller

De retour pour la seconde fois dans notre capitale cette année, le groupe anglais ayant ouvert en janvier pour Escape The Fate bien au delà de nos espérances pour une toute première partie de soirée. S’ils nous avaient laissés un peu sur notre faim la dernière fois, il n’en est rien ce coup-ci. Après les avoir vu une fois nous savions à quoi nous attendre, et nous en avons vu bien plus que cela ! George est arrivé en trombe, rappelant à tous ce soir qu’il fallait foutre le bordel car il s’agissait de la dernière date parisienne du groupe. En effet, peu après le concert d’Escape The Fate en janvier, Shields a malheureusement perdu l’uns des leurs, et a pris la décision de se séparer quelques temps une fois la tournée avec Crystal Lake achevée.

Il fallait donc profiter de ce concert à 300%. Pour le coup, on a eu le droit à une demi-heure exceptionnelle, malgré quelques problèmes de micro au départ et lors de l’intervention de Ryo, chanteur de Crystal Lake, qui était venu faire un featuring pour l’occasion mais qui s’est retrouvé avec un micro non fonctionnel. Pas de soucis, Ryo et George ont partagé le même micro pour finir la chanson, rapprochant ainsi les deux hommes et permit des échanges de screams et de regards assez forts !

Un autre guest est venu chanter durant le concert, mais il s’agissait cette fois d’une personne non identifiée qu’on retrouvera ensuite au merch d’Oceans Ate Alaska. On s’invite entre amis sur scène, on chante et on s’amuse, et ça fait plaisir à voir après la tragédie qui avait frappé le groupe.

C’est lors de la 4ème chanson, It’s Killing Me, single sorti le jour de la précédente date du groupe en France, que le bateau du Petit Bain a commencé réellement à trembler. Les pogos s’intensifient et n’allaient plus nous quitter de la soirée. Le guitariste aussi profite de cette fin de show pour s’essayer au scream, et le fera même sans micro. On entend quand même qu’il force beaucoup sur sa gorge et qu’il n’a pas la technique vocale pour faire ce genre de chant! Même si le chant était juste, il a du avoir sacrément mal à la gorge le lendemain… Force à lui !

C’est déjà l’heure pour Shields de tirer sa dernière et ultime révérence. Ces deux concerts cette année auront été sympathique en janvier, et une réelle tuerie en juillet, et j’aurais été curieux de voir ce que ça aurait pu donner dans les six prochains mois, mais c’est ainsi ! Bonne route à tous les membres du groupe et à vos nouvelles aventures musicales !

PS : Bon courage à George pour démêler ses cheveux après de nombreux headbangs.

– Kingdom Of Giants : 20h25 – 21h –

Kingdom Of Giants au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller

Alors qu’un petit concert a lieu sur la terrasse au dessus du bateau dans un style bien différent, il est déjà l’heure de retourner dans le four qu’est la cale du Petit Bain. Il fait très chaud dehors, et encore plus dedans, mais pas grave, nous sommes venus braver tous les dangers ce soir. Au tour de Kingdom Of Giants, groupe étant passé totalement à côté de mon radar à metal avant ce soir-là. D’ailleurs, le Petit Bain étant aussi un bar, une très courte happy hour de 19h30 à 20h30 permet au public de faire le plein en bière pour un prix coûtant, ce qui est très rare dans une salle parisienne. Comptez seulement 5€ la pinte sur cette petite heure de promotion. En tout cas, c’était assez rare pour qu’on vous le mentionne !

Kingdom Of Giants au Petit Bain pour Error404 par Romain KellerLe groupe s’adressera tout le temps au public, les incitant à foutre le bordel (même si ce soir, on avait clairement pas besoin de cela puisque c’était le bordel depuis 19h30). Le groupe use et abuse du tapping à la guitare dans ses morceaux,  ce qui donne la palme du groupe le plus mélodique de la soirée. Mélodique n’est cependant pas opposé à violence car il n’en est rien. Le groupe interpretera Damaged Goods en bonne et due forme pour en finir une bonne fois pour toutes avec ce pit qui semble insatiable. La foule se tasse sur l’avant de la scène, la fosse devient une véritable cage aux lions et plus personne ne peut arrêter ce qui est en train de se passer ce soir.  Le groupe vient donc présenter à la France son album All The Hell You’ve Got To Spare, sorti l’an dernier. C’est sûrement le groupe avec la musicalité la plus complète de la soirée : mélodies, solos, screams, chant clair, une pointe de synthé (sur piste) par moment. Le groupe repartira de scène en ayant convaincu l’assemblée, cela ne fait aucun doute.

 

– Oceans Ate Alaska : 21h15 – 21h50 –

Oceans Ate Alaska au Petit Bain pour Error404 par Romain KellerPlace au troisième groupe de la soirée, qui était tout autant attendu que Crystal Lake après. Jake entre en scène après une intro rappée laissant en lumière uniquement le drapeau qui faisait la hauteur et la largeur de la scène et qui arborait fièrement le nom du groupe. Le groupe n’était même pas sur scène que le seul rap en fond de scène provoquait déjà des hurlements et des screams dans le public.

Le groupe profitera d’un petit moment de mégarde pour nous balancer du Béyoncé, sauce metalcore bien évidemment ! Il s’agissait de leur reprise de Drunk In Love qu’ils avaient effectués pour un album Punk Goes Pop dont je vous ai déjà parlé ici. Il est rare de voir les groupes jouer leurs titres de reprises de Punk Goes et c’est bien dommage car ce sont souvent des morceaux participant à leur notoriété et qui sont bien sympathiques la plupart du temps !

Les slams voleront dans tous les sens, une personne arrivera même sur scène et tombera sur le micro de James (guitare, chant secondaire). L’apocalypse se propage jusque sur la scène !

Un homme viendra partager la scène le temps d’un couplet. On a retrouvé l’homme un peu plus tard sur l’événement Facebook et il s’agit du chanteur d’un groupe nommé DEMENTIA. On vous laisse un petit lien ci-dessous si vous avez envie d’y jeter une oreille ! 😉

Le groupe se payera même le luxe de lancer des circles pits sans jouer de musique, et les gens toujours aussi chaud bouillant (et pourtant, il faisait déjà très très chaud dehors et encore plus dans la cale du bateau où nous étions). Les slams voltigeront

Pendant le show, on voyait le chanteur se tourner et tousser légèrement, mais sa maladie n’a pas semblé avoir gêné pour le show explosif du début à la fin !

C’est sur le tant attendu Clocks que le set se terminera, avec un public qui semble n’en avoir pas encore eu assez après les 40 minutes de show qui sont passées à la vitesse de la lumière.

– Crystal Lake : 22h10 – 22h55 –

Crystal Lake au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller

Alors que le groupe est en train de faire lui-même ses vérifications sur leurs instruments et les accordent, la lumière s’éteint et le groupe ne prend même pas la peine de sortir de scène. Toute façon on les a déjà vu durant toute la soirée et on sait qu’ils sont avec nous. Le show part au quart de tour sur PROMETHEUS et le public n’aura pas besoin de plus de deux secondes pour créer un énorme pit dans la fosse du Petit Bain. Le pit prend littéralement la place de la fosse et ne cessera pas un instant.

Crystal Lake au Petit Bain pour Error404 par Romain KellerPour leur deuxième passage en France après un premier passage manqué pour notre part (soir d’Halloween, le 31 octobre dernier, avec Stray From The Path dans une autre salle, et une soirée presse de la Paris Games Week pour ma part !), CRYSTAL LAKE nous évoqua son plaisir de revenir dans ce beau pays qu’est la France et qu’ils étaient prêts à casser des bouches, comme la dernière fois ! Date plus clémente ou notoriété du groupe, le Petit Bain était finalement complet et c’est une jolie réussite pour le groupe qui a mixé sa tournée avec celle d’Oceans Ate Alaska le temps d’une soirée puisque le groupe était avant tout venu pour jouer le vendredi de la Japan Expo.

On aura le droit évidemment à tous les hits du groupe tels qu’APOLLO, OMEGA ou MACHINA. Alors que le groupe se prend pour le renouveau du néo-metal et Limp Bizkit le temps d’un instant sur un Rollin’ puissant et peut être même mieux que l’originale ! Les guitares vibrent à vive allure et la batterie clinquante explose tout sur son passage. C’est une véritable bulle d’énergie qu’on se prend en pleine face avec un Ryo qui chante en jumpant non stop ou en levant les genoux et tapant des pieds (Checkez nos stories sur Instagram, vous auriez vu de superbes Boomerang en story d’@error404fr à ce sujet !)

Crystal Lake au Petit Bain pour Error404 par Romain KellerRyo quittera l’assemblée sur un slam et leur premier titre The Fire Inside. Son slam sera bien suivi et accompagné de dizaines d’autres dans le public. Il lui permettra d’aller serrer la main des gens au fond de la salle avant de revenir pour un salut final. Le set durera à peine 45mn mais le show sera ultra intense sans aucun temps mort, ce qui lavera complètement le public, surtout après trois groupes qui auront déjà fait bouger tout le monde.

Après avoir déjà remercié tous les groupes qui ont ouvert pour eux,  les membres d’Oceans Ate Alaska, Kingdom Of Giants et Shields uk de la soirée sont conviés pour cette photo et on a donc une vingtaine de personnes sur scène, et bien plus derrière dans la fosse au milieu d’un océan d’eau, de bière et de sueur.

Finalement cette soirée, c’était un festival de bonne musique. Le Petit Bain aura tremblé, et peut être même un peu coulé ! Petites setlists et temps à peu près similaire pour tout le monde, les 4 groupes auront mis autant le feu les uns que les autres avec un public survolté du début à la fin, des featurings entre les groupes, des pogos, de la sueur et beaucoup de chaleur. Finalement, c’est tout ce qu’on a besoin pour commencer l’été.

Crystal Lake au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :