Replay VHS IS NOT DEAD.


diapo replay

Un jeu rétro…

Replay VHS Is Not Dead est un jeu développé par le studio Neko Entertainment, dont nous avons eu la chance d’interviewer certains membres lors de la Paris Games Week 2014, qui s’est tenue au Parc des Expositions, Porte de Versailles à Paris. Nous y avons également eu l’honneur de tester la version bêta de ce projet tenu par un petit groupe d’étudiants de l’Institut de l’Internet et du Multimédia. Le jeu a déjà été plusieurs fois récompensé, avant même sa sortie officielle.

Replay VHS Is Not Dead, c’est l’histoire de Harvey HS, le héros, qui se rend compte que les cassettes qu’il a louées au club ne fonctionnent plus. Il va donc s’énerver sur sa télé et finir par entrer à l’intérieur. Son but, justement, c’est de rejouer les scènes de films en coopérant avec les personnages directement sortis du film. Cette possibilité permet alors d’avoir bon nombre de mondes différents : Corsaires des Canaries dans l’univers des pirates, Mercredi 31 avec pour thème les monstres de l’au-delà, ou bien Star Trip pour ce qui est la science-fiction et pour finir Nevada Jones, en référence évidente à Indiana Jones ! On a ainsi plein de références au cinéma : rien que le menu pour choisir son monde en possède plusieurs (manette NES, affiche Kill Bill, figurines, lecteur VHS, etc.)

Corsaires des Canaries ou bien Star Trip ?
Corsaires des Canaries ou bien Star Trip ?

…bien de son temps…

Replay est un jeu de plateforme/réflexion dans lequel on va pouvoir contrôler plusieurs personnages à tour de rôle. Après avoir joué avec un personnage, on va rembobiner et on va jouer un autre personnage. Pendant qu’on va jouer ce personnage, tout ce qu’on avait fait avec le premier personnage va être rejoué (d’où le replay) ; et c’est ainsi que l’on va pouvoir coopérer avec ses actions précédentes pour terminer les niveaux.

Peut-être connaissez-vous déjà ce principe si vous avez joué au jeu The Adventures Of Shuggy, par exemple (dans lequel on pouvait rejouer avec notre même personnage plusieurs fois et s’aider de ses mouvements précédents) ?

Le gameplay est original, très fonctionnel et maniable. Il est cependant préférable de jouer à la manette puisque c’est ainsi que le jeu a été pensé. Mais il est tout à fait possible de jouer avec le clavier (touche R pour rembobiner et touche F pour avance rapide du rembobinage, ensuite ce sont les classiques touches fléchées et la barre d’espace pour contrôler les divers personnages).

Présentant des mécanismes propres à chaque univers, le jeu ne laisse pas place à l’ennui ou à un jeu dont les niveaux se ressembleraient et seraient redondants. Comptez environ une petite heure (une heure et demie pour les plus lents) pour chaque monde. Bien plus si vous tentez d’avoir toutes les clefs ou de faire les scores de timing, qui sont parfois très très short et qui se jouent au centième de seconde près. Les mondes ne sont ni trop courts pour en redemander, ni trop long pour s’en lasser. Le mieux selon moi est de se prendre une heure, et de se faire un monde d’une traite, permettant de finir le jeu en une petite semaine en y consacrant une heure par jour, ce qui est tout à fait convenable. Ce format permettrait même aux développeurs de créer de nouvelles VHS à insérer dans le lecteur de notre cher Harvey et prolonger l’aventure encore quelques moments.

REEEEWIND !
REEEEWIND !

…même graphiquement !

Venons-en aux graphismes du jeu. Pétillant et coloré, ce travail d’artiste est d’une grande beauté ! Avec ses graphismes à tendances rétro, mais très propres, l’ensemble est vraiment superbe ! On a envie de rester là à regarder les images de chaque niveau pendant de longues minutes. On peut même noter que les titres des films ont été traduits en français et en anglais, présentant chacun un détail différent. La musique, typique elle aussi des jeux de l’époque « K7/VHS » et 8-bits est différente en fonction de chaque univers, et colle toujours à ce qu’elle est censée accompagner. Je regrette seulement un doublage français (et/ou anglais) pour Harvey et ses amis, histoire de garder une voix commune (celle d’Harvey) dans tous les films et conserver une sorte de trame principale, cela aurait pu être très plaisant et plus immersif !

Vous déplacerez Harvey, à la manière d'un Super Mario Bros afin de sélectionner votre niveau.
Vous déplacerez Harvey, à la manière d’un Super Mario Bros afin de sélectionner votre niveau.

+

  • Les graphismes, au top !
  • La jouabilité et l’idée des multiples personnages à rembobiner
  • Les différents univers, représentant les grands titres du cinéma, variés !
  • Les mécanismes propres à chaque univers.
  • Un doublage anglais/français aurait été très apprécié !

Conclusion

Replay VHS is Not Dead est un très bon jeu made in France, développé par un studio qui n’a plus à faire ses preuves dans ce domaine. Neko marque encore un très joli coup avec ce projet de jeunes étudiants ayant de l’avenir dans le milieu si le travail fourni dans Replay est poursuivi par la suite.

Harvey est un personnage attachant et plein de bonne volonté pour retrouver tous les films qui ont formé son caractère de cinéphile professionnel, et on a grand plaisir à partager l’aventure avec un personnage comme lui. Médaille d’or pour Replay.Médaille - Or

%d blogueurs aiment cette page :