VolenKahn’s Review #9 : The Raid

 

Bonjour, bonsoir et bonnes condoléances à tous, ici VolenKahn, et aujourd’hui mes petits sashimis, action. Beaucoup d’action. Vous aimez Piège de Cristal car vous trouvez ça original de concentrer une attaque terroriste sur un emplacement géographique précis, à savoir un immeuble ? Vous aimez Le Jeu de la Mort pour les combats d’art martiaux impressionnants entre Bruce Lee et ses opposants ? Vous aimez tout ça, en plus de la violence et de la tension que procurent ce genre de films ? Alors, The Raid est pour vous.

 

Sorti en 2011 et réalisé, écrit, et monté par Gareth Evans, The Raid montre l’opération (d’où le titre) menée par un groupe d’interventions de policiers d’élite pour tenter d’arrêter un baron de la drogue et ses sbires. Mais pour l’équipe, c’est une première fois, et l’assaut va vite dégénérer. Les quelques survivants tenteront alors de survivre coûte que coûte face aux criminels qui régissent l’immeuble.

De la violence.

 

Je vais commencer par les défauts du film, et surtout par le plus gros : le casting. Mis à part les méchants, dont le chef du cartel (Ray Sahetapy) et son bras droit Mad Dog (Yayan Ruhian) aucun acteur n’a de réel présence, surtout du côté des policiers paradoxalement.

Ce que je vais dire là est totalement personnel, et vous avez le droit d’être en désaccord avec moi, mais Iko Uwais, l’acteur principal du film, n’est pas charismatique, mais en plus n’est même pas sympathique physiquement. Certes, il est un excellent pratiquant des arts martiaux, au même titre que Tony Jaa (Ong Bak), mais, tout comme lui, possède une voix aigu, et un visage peu expressif. Après, le plus important sont les capacités physiques de l’acteur, mais je ne peux m’empêcher de me dire qu’il y avait peut être mieux comme choix. Et c’est pareil pour le casting, aussi.

Ensuite, la seconde faiblesse du film, et qui aussi une de ses qualités, se trouve près du scénario. En effet, The Raid est plus un épisode d’Enquête d’Action qui aurait mal tourné qu’un vrai film d’action.

Non je blague, mais l’idée est là. On est là pour les combats certes, pour la violence accessoirement, mais il ne faut pas chercher de subtilités ou de nuances chez les personnages, leurs motivations.

Iko Uwais VS Yayan Ruhian. La sueur est très présente sur cette image.

Et c’est sur ce point que je vais (subtilement) faire une transition sur les points positifs. Enfin, le point positif : l’action. C’est simple, c’est (pour l’instant) les combats les plus violents que j’ai jamais vu. C’est nerveux, précis, puissant, inventif, et on en redemande sans cesse. Le combat final est non seulement très long, mais surtout, il possède le bad guy le plus résistant qui soit. Il arrive à se battre avec une bouteille brisée dans le cou le bougre !

 

Je sais que cette chronique est courte, mais c’est tout ce que je peux dire dessus. The Raid est un pur shoot d’adrénaline, de sang, de sueur et de cabrioles toutes plus folles les unes que les autres, et c’est probablement un des meilleurs films d’actions de tous les temps (oui j’ose) (oh là là). Foncez le voir, c’est de la bonne.

Si vous ne regardez pas le film dans l’heure qui suit, cet homme va venir chez vous, et détruire vos tables et votre vaisselle Ikéa avec ses poings.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :