The Affair – saison 1

 

Bonjour/Bonsoir ! Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’une série qui est très bien mais m’a déçue. L’ambiance colle bien avec les températures actuelles : sea, sex and complications.

 

– L’histoire –

Alors, Noah est un père de famille respectable, qui aime sa femme et ses quatre enfants. Comme chaque été ils passent leurs vacances au bord de la mer chez ses beaux-parents.
Alison est une jeune femme qui travaille comme serveuse dans un Diner, mariée mais malheureuse.
Au premier regard ce coup de foudre va entraîner une liaison (le titre : An Affair en anglais), aux conséquences importantes de chaque côté.

the-affair-1

 

– Ce que j’en pense –

Déjà, je tiens à souligner le jeu des acteurs. Ruth Wilson, Alison, découverte dans Luther dans le rôle d’Alice, puis dans plus grosses productions comme Anna Karenine, Locke ou Dans l’ombre de Mary, n’a plus à démontrer son talent !
Tout comme son partenaire de jeu, Dominic West, Noah, révélé dans la série The Wire (en français Sur écoute). Que l’on a retrouvé dans diverses productions comme Pride, John Carter ou La Maison des Ombres.
Un duo d’acteurs choc !

La réalisation maintenant, point fort et faible en même temps. L’épisode est découpé en deux parties. Le point de vue de Noah, puis celui d’Alison sur les événements passés. Je trouve cette idée très bonne car comment distinguer le vrai du faux ? Le tout entrecoupé par les interrogatoires d’un policier qui demande aux protagonistes de raconter leur histoire, afin d’avancer sur une enquête de meurtre qui a eu lieu à la même époque.
Les épisodes sont bons, mais un peu répétitifs, un peu comme Elephant de Gus Van Sant, le fait de voir la même action sous différents points de vue peut rapidement devenir lassant. J’ajoute à cela la lenteur de l’histoire et le manque d’indices pour le spectateur qui ne comprend qu’à la fin une partie du secret qui entoure cette relation. Cela m’a fait penser à True Detective mais en moins bien.

the-affair-2

 

L’histoire n’est pas assez prenante à mon goût et le twist final annoncé m’a à peine fait lever un sourcil. Je regarderai quand même la saison 2, qui s’annonce plus sombre. Ah oui, ce n’est pas une série drôle, loin de là ! Disputes de couples, deuil, scarifications, liaisons… Rien de joyeux !

the-affair-3

 

En revanche, la présentation : OH-MON-DIEU. Quelle petite merveille ! Entre les images et la chanson, j’ai craqué de suite ! Avec, là encore une impression de « déjà-vu » par rapport à True Detective.

 

 

En résumé : si vous aimez les séries psychologiques, lentes, sombres et esthétiques je pense c’est parfait pour vous !

Plus + tableau Moins -
  • La présentation.
  • Le jeu des acteurs.
  • Le rythme
  • Les répétitions

Conclusion :
En attente de la saison 2 pour un rythme plus vif et une avancée plus rapide dans l’histoire.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :