Les apparences  de Gillian Flynn

Bonjour/Bonsoir ! Aujourd’hui je vous présente le livre qui a inspiré le film de David Fincher  Gone Girl . Je lis toujours le livre avant de voir le film, pour mieux apprécier l’adaptation (et aussi parce que je suis peureuse et que je ne supporte pas les ambiances tendues au cinéma).

gone girl

L’auteur : Gillian Flynn est une romancière américaine spécialisée dans le roman policier. Elle a actuellement trois romans à son actif : Sur ma peau (2007), Les lieux sombres (2012) et Les apparences (2013) qui a reçu le grand prix des lectrices du magazine Elle. Les lieux sombres est également en cours d’adaptation au cinéma par Gilles Paquet-Brenner.

gillian-flynn

L’histoire : C’est assez simple en apparence : un mariage qui est bancal. L’homme va au travail et en revenant il découvre que sa femme a disparu.

les-apparences

Mon avis : Le livre se découpe en trois parties. Les deux premières sont très prenantes, on halète en les lisant pour avoir la suite. S’arrêter est difficile. La dernière partie est la fin, qui est « logique » mais ne correspond pas à mes attentes…
Les personnages (Amy et Nick) sont très intéressants, on les découvre au fur et à mesure du livre, ils sont extrêmement denses. On s’attache à eux, puis on s’en détache, c’est une relation d’amour et de haine.
L’écriture est simple, on sent que c’est une femme qui écrit, en particulier quand elle fait parler Amy : en tant que femme je me suis reconnue parfois à la manière de parler/de penser. C’est très immersif (surtout la première partie).
Il n’y a pas de violence physique (à part une scène assez hard mais vous n’avez pas besoin de la lire de bout en bout, l’idée suffit). C’est beaucoup plus psychologique.
Pour qui ? Pour les accros aux policiers/thrillers sombres et tourmentés. À partir de 16 ans.

+

  • Les personnages
  • L’écriture, on sent que c’est une femme – surtout avec le journal.
  • Les rebondissements.
  • Quelques longueurs.
  • La fin est logique mais m’a déçue (ce n’est pas la même que dans le film).

Conclusion

C’est une très bonne histoire, la lecture est fluide et les personnages sont denses.

Médaille - Or

%d blogueurs aiment cette page :