La Critique:

Ma critique sera sans aucun spoiler, et je parlerai même très peu de l’histoire en elle-même pour vous garder un maximum de surprise ! Étant donné que personnellement j’essaie d’en savoir le moins possible sur les films que je vais voir au cinéma.
Bon… il y a tellement de choses à dire sur ces 2h49 de film que je ne sais pas bien par où commencer… Allez, je me lance !

 


 

Tous les ingrédients pour un grand film sont réunis

Décollage !
Décollage !
Des thèmes forts

Interstellar s’illustre comme étant un long voyage dans lequel on s’embarque. Cependant, c’est loin d’être un voyage de plaisance. En effet, à l’instar du film Sunshine, celui-ci parle de la possible extinction de l’espèce humaine qui va pousser une poignée de scientifiques à un voyage peu commun, loin de notre chère planète Terre. Périple qui sera parsemé de choix particulièrement difficiles et de nombreux sacrifices.

Interstellar 05

De la science à la science-fiction

Beaucoup de choses et de phénomènes du film tournent autour des sciences. Certaines scènes de dialogues se retrouvent être alors un peu lourdes, car parfois un chouia trop poussées et complexes pour finalement pas grand chose. Cependant, l’aspect réaliste et scientifique d’Interstellar laissera petit à petit place à la science-fiction et au surnaturel ; repoussant ainsi les limites de nos sciences actuelles, nous faisant découvrir l’inconnu, l’inexplicable. Ça, c’est du voyage !

Interstellar 06

Un excellent casting qui arrive lui aussi à nous surprendre

Le réalisateur a vraiment tout fait pour nous surprendre dans ce film, si bien que même au niveau du casting on a droit à notre petite surprise ! Car oui dans Interstellar, il y a un acteur surprise qui n’a pas été crédité ! D’autant plus qu’il ne joue pas un rôle si petit que ça, même un rôle secondaire plutôt important dans le scénario. Nolan a toujours su cultiver le secret autour de ses films avant leur sortie et il a réussi à le faire de nouveau.
Sinon, rien a redire côté jeu d’acteur : McConaughey et les autres font vraiment le boulot. Ils sont tous très convaincants et émouvants, même pour les deux jeunes acteurs du film !

Interstellar 07

Une BO signée Hans Zimmer

Côté musique par contre pas de surprise puisqu’on retrouve Hans Zimmer (comme souvent avec les films de Nolan) qui a encore une fois réalisé un excellent travail ! Certes moins mémorable que sur Inception, mais qui a le mérite de nous immerger totalement dans cet univers. Une bande originale pleine d’émotions qui a parfaitement marché selon moi ! Hans a ainsi permis, encore une fois, à Nolan de sublimer son œuvre.

 


 

Une expédition dont vous ressortirez épuisés

Interstellar 08

Un film qui vous mettra dans tous vos états

Avec un sujet pareil, Interstellar nous bouscule plus d’une fois : on stresse, on pleure, on est joyeux, triste, surpris, contrarié… Enfin bref durant ces 3h intenses on fait un peu le tour de nos émotions.

Interstellar 09

Le suspens et le stress prédominent

Mais les émotions qui prédominent dans ce film sont sûrement le stress et la surprise. Déjà, le film par son immersion nous mène dans un état de stress complet pour les personnages ; les situations intenses auxquelles ils font face n’arrangent rien. On a alors du mal à trouver un moment pour respirer un peu, mais également pour s’ennuyer.

Interstellar 10

La surprise est également de la partie

Toutes ces phrases de stress et de suspens sont rythmées par les rebondissements du film qui sont bien nombreux. Ainsi, presque rien ne se passe comme prévu… On en arrive alors à psychoter constamment sur ce qu’il va se passer durant les 5 prochaines minutes.

Interstellar 11

Vos méninges aussi seront sollicitées

Une fois n’est pas coutume, Nolan nous ressert un film qui fera chauffer vos neurones : aussi bien pour comprendre son climax inimaginable que pour déceler toutes les idées et messages qu’il souhaite transmettre. Cependant pour les gens allergiques à Inception, sachez qu’Interstellar est tout de même bien moins complexe. Après on aime ou on n’aime pas réfléchir au cinéma… De mon côté, j’ai un faible pour les films qui me retournent la tête ; c’est bien pour ça que j’adore le cinéma de Christopher Nolan !

 


 

Interstellar 12

+

  • Une odyssée immersive…
  • …haletante…
  • …riche en émotions…
  • Des rebondissements à la pelle.
  • La BO d’Hans Zimmer qui fait le boulot.
  • Un acteur surprise non crédité.
  • Certains dialogues scientifiques un peu lourds.

Conclusion

Interstellar est un film d’une richesse énorme ! Si riche que l’on pourrait retenter l’aventure plus d’une fois sans se lasser comme c’est le cas de beaucoup de films de Nolan. Le film a un véritable impact sur le spectateur : il nous met dans tous nos états et pour moi c’est la clef d’un film réussi ! Tout cela en tenant en haleine son spectateur du début à la fin : on ne s’ennuie donc jamais, on ne veut jamais que ça finisse ! Et là-dessus le film est parfait : la fin arrive pile au moment où on l’attends et on sort de la salle parfaitement rassaié. Interstellar fait donc partie des films qui vous resteront en tête un petit moment après votre sortie de la salle, le temps de digérer tout ce que vous avez vécu. Médaille de diamant !

Médaille - Diamant

 


 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :