Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

Certaines n'avaient jamais vu la mer

Bonjour/Bonsoir ! Je reviens vous présenter un livre qui change de ce que je vous ai présenté jusque-là : il est historique, sur les femmes japonaises et assez dur… (oui bon, ce dernier adjectif vous l’avez déjà vu dans la plupart de mes derniers articles…).

L’auteur : Julie Otsuka, née le 15 mai 1962 à Palo Altoen Californie, est une écrivaine américaine d’origine japonaise. Son livre Certaines n’avaient jamais vu la mer a reçu le  Prix Femina étranger  en 2012. Elle est l’auteur d’un autre livre Quand l’empereur était un dieu en 2004 sur les conséquences de l’attaque de Pearl Harbour sur une famille déchirée.

Julie Otsuka

L’histoire : Au début du XXe siècle, des jeunes femmes de toutes classes sociales sont vendues par leurs familles à des américains qu’elles n’ont jamais rencontrés. Ce livre raconte leur nouvelle vie, inspiré de témoignages et faits réels.

Mon avis : Ce livre m’a beaucoup touchée de par son thème qui est peu abordé dans l’Histoire et dans la littérature. L’écriture est simple, avec des phrases courtes, chacune pour raconter la vie de ces femmes. Les chapitres sont chronologiques et par thèmes ou périodes. Certains passages et histoires ne sont pas tendres, certaines étant juste de la main d’œuvre supplémentaire, d’autres de vraies femmes.
Une chose m’a gênée pendant ma lecture, ce sont les répétitions de certaines formes « Certaines… », « d’autres… ». Aussi la fin du livre m’a semblé trop rapide, un peu brutale, j’aurais aimé que cela continue mais j’imagine que l’Histoire a plus parlé de la période qui a suivi.

+

  • Le sujet est peu abordé
  • Intérêt historique
  • La répétition du style
  • La fin trop rapide

Conclusion

C’est un livre marquant, intéressant historiquement et humainement, surtout les premiers chapitres mais le style répétitif donne « moins » envie de lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :