Bonjour/Bonsoir ! Netflix a sorti il y a quelques semaines un concept de série : Criminal.
3 épisodes, 4 pays, les mêmes locaux, un interrogatoire en huis clos pendant 45 minutes.
Un concept original mais pas forcément réussi.
On en parle pays par pays.

    

Cocoric.. oups – Criminal France

Je pense sincèrement que c’est la pire des 4 sur tous les points de vues. Les personnages sont clichés, imbus d’eux-mêmes, pas attachants. On a la nana qui arrive de nul part et que tout le monde déteste / celle qui était au bataclan, un peu rebelle / le vieux qui n’en a rien à foutre / celui qui râle tout le temps,… Le tout mal joué.

Le premier épisode revient sur le Bataclan, dans un épisode qui se veut larmoyant, violent, culpabilisateur presque. Le second est un peu plus complexe avec un retournement de situation auquel je ne m’attendais pas forcément. Et le troisième est cousu de fil blanc avec un jeu qui évolue trop vite et dans le mauvais sens selon moi avec une exagération des mimiques.

Je ne retiens rien de cette saison les dialogues sonnent tellement faux que c’était douloureux à regarder et à entendre.

Vous voulez du thé ? – Criminal UK

J’ai commencé par cette saison pour le guest du premier épisode : David Tenant. Et malgré son interprétation, les remarques sur le comportement de son personnage (le fait qu’il ne touche pas le stylo par exemple), j’ai été déçue par une fin qui s’invente au fur et à mesure et sans aucune logique.

Je me souviens à peine des deux autres épisodes, leur histoire était assez classique avec un sous-entendu très dramatique encore. La performance me reste vaguement en tête.

Parlons beaucoup et vite – Criminal Espagne

Les productions espagnoles sont souvent significatives de drama, de violence et de malaise dans mon esprit. On n’y échappe pas vraiment avec des épisodes aux ambiances lourdes dans la salle d’interrogatoire équilibrée par une romance du côté des inspecteurs.

Danke !!! – Allemagne

ENFIN. Un pays qui aura compris l’essence même de cette série à savoir réaliser des huis clos oppressants, sombres, presque dérangeant tout en évoquant leur histoire sans le faire avec des gros sabots.

En conclusion, cette série ne m’aura pas laissé un grand souvenir. Le principe est intéressant, les personnages sont équilibrés dans leur rapport homme/femme. Mais la finalité est quasiment toujours la même, on tombe un peu à plat sans grandes surprises.
On appréciera la qualité des accusé-e-s qui ont un très bon jeu (sauf pour la version française) au-delà ; passez votre chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :