Confessions d’un enragé

Nicolas Otero
Glénat

Bonjour/Bonsoir ! Aujourd’hui je vous parle d’une BD que j’ai offerte à Noël, surtout parce qu’elle me faisait de l’oeil et c’était l’occasion de faire plaisir à un proche tout en ayant l’occasion de la lire ;). Il s’agit de Confessions d’un enragé, c’est avant toute chose la couverture qui m’a attiré. Cet homme-chat au regard dur, très réaliste, la couleur rouge qui contraste avec sa peau blanche nous apprend que ce n’est pas un récit comique, possiblement sanglant en lien avec un chat (en toute logique). 

Le titre maintenant, il est double. On nous raconte l’histoire de Liam qui est un enragé, enragé de son caractère difficile, rebelle, en mauvais termes avec sa famille. Mais surtout, enragé à cause la rage qui le ronge, la rage apportée par un chat sauvage qui l’a attaqué lors d’un jour d’été, celle-ci lui donne des accès de rage violent envers ses compatriotes humains… L’action se déroule, au commencement, à la fin des années 1970 à Rabat au Maroc où les parents de Liam travaille, on y trouve également son grand frère. 

Le scénario alterne entre explications scientifiques très bien documentées, expliquées de façon très simple (pas de blabla qui vous embrouille) et la lutte de Liam contre ses accès de rage suite à sa maladie, son trafic de drogue en cité, ses études,… une vie de solitaire en apparence mais à deux dans sa tête ! 

Visuellement c’est un très beau mélange de couleurs primaires, de dégradés, peu de nuances de noir/gris pour trancher, contraster avec le ton très dur du scénario. C’est une BD très originale, intéressante, qui mérite d’être découverte et qui me donne envie de découvrir les autres oeuvres d’Otero

 

 

Une pensée sur “Confessions d'un enragé

  • 8 janvier 2017 à 21 h 51 min
    Permalink

    De beaux dessins, un vrai cadrage, une histoire sombre et un héros déchiré pour un vrai drame appuyé sur de solides réalités scientifiques: une BD qui a effectivement de puissantes cordes à son arc.
    Lampeduse

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :