En une phrase : 

Ce que devraient être toutes les rééditions d’un jeu, tout simplement.

En bref :

  • Un matériel hallucinant pour le prix, un rendu visuel du temple une fois fini vraiment impressionnant…
  • …mais qui génère quelques petits problèmes d’ergonomie, notamment la stabilité des murs pour les gros doigts.
  •  Mise en place et rangement un peu fastidieux.
  • Des règles revues et légèrement simplifiées rendant le jeu plus fluide.

  • Enfin jouable à partir de 2 joueurs…
  • Mais plus jusqu’à 5 joueurs
  • Une règle qui manque un peu d’exemples et d’illustrations
  • Une édition qui apporte un vrai plus par rapport à l’original, aussi bien mécaniquement que visuellement

En quelques lignes:

Je me sépare de peu de jeux, et j’avais le regret de m’être séparé de la version de Days of Wonders qui date de 2006. Puis, quelques temps plus tard, apparaît cette version révisée et surtout jouable à partir de 2 joueurs (raison pour laquelle j’avais revendu la première version). Le fait de rendre les règles plus fluides est vraiment bien vu : une action à choisir parmi deux (c’est la base de la règle) : soit prendre des cartes, soit les défausser pour construire. La tension de finir dans le ventre des crocodiles est toujours présente et même renforcée au fur et à mesure des parties (disons qu’on accepte plus facilement la corruption après quelques parties). Cette version, localisée par Lucky Duck Games, est bien plus simple à proposer à des joueurs, dans un écrin plus actuel (il s’est quand même passé 14 ans depuis l’original). A vos constructions et que le meilleur soit couvert d’or et le plus corrompu jeté aux crocodiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :