L’auteur de Clash of Deck, Léandre Proust, nous a proposé durant l’année 2020 un concept de jeu novateur. En effet, pour seulement 3€ vous pouviez acheter un jeu avec des extensions autonomes chaque mois. Pour 2021, Clash of Deck revient au travers d’une campagne de financement participatif pour exister dans un format plus traditionnel.

Une conception minimaliste…

Un prix de 3€ pour un jeu, cela peut paraître étonnant et pourtant c’était le concept adopté pour Clash of Deck. Evidemment à ce prix là il ne faut pas s’attendre à manipuler des ressources en métal ou de magnifiques figurines. Ici tout va à l’essentiel. Pas de boîte de jeu mais des cartes à découper et la règle du jeu. Ainsi vous aviez un jeu de 20 cartes sans aucun superflu. À une époque où la recherche d’une efficacité écologique est prônée par tous, cette démarche est tout de même à souligner. Cependant avec seulement 20 cartes, il est normal de s’interroger sur la pertinence du jeu proposé.

…Dans un vrai jeu stratégique

Dans Clash of Deck, vous incarnez un seigneur-sorcier d’un territoire composé de centaines d’îles reliées par des ponts. Votre objectif sera de passer par ces ponts pour prendre le contrôle de l’île de votre adversaire. Pour cela, vous utiliserez les créatures de votre main pour attaquer le château fort adverse. Château qui sera placé face tour de guet visible pour vous tout à gauche de votre main. À votre tour de jeu, vous ne pourrez invoquer que des créatures présentes parmi les 4 les plus à gauche dans votre main. Chaque créature nécessite un certain nombre de mana pour être invoquée et dispose de capacité. Le mana dont vous disposez est le nombre de cartes que vous avez en main au début de votre tour. Autrement dit, plus vous invoquez de créature, plus vous êtes puissant. Cependant votre puissance diminuera votre quantité de mana pour les tours suivants. Après avoir invoqué vos créatures, vient ensuite la phase d’assaut dans laquelle vous allez attaquer les créatures de votre adversaire.

Fin de partie

Si votre adversaire n’a plus de créature, vous attaquez alors directement sa tour de guet dans un premier temps. Pour chaque point de dégât que vous infligez à votre adversaire, celui-ci décale sa carte tour de guet d’autant de cartes vers la droite de sa main. Une fois la tour de guet arrivée à droite de sa main, votre adversaire la retourne pour avoir la face château fort visible puis replace cette carte à gauche de sa main. Si le château fort arrive tout à droite de la main de votre adversaire, vous remportez alors la partie.

Avis

Malgré un visuel et un contenu au premier abord simpliste, Clash of Deck est riche d’un aspect stratégique omniprésent. La gestion de la puissance de votre armée par rapport à la quantité de mana/point de vie que vous possédez est un paramètre de tension omniprésent pour remporter la victoire.

 

  • Une conception qui peut paraître trop minimaliste
  • Le concept (pour le jeu original) de jeu à découper avant de pouvoir y jouer peut rebuter certains joueurs
  • Une rejouabilité limitée avec un seul exemplaire de 20 cartes
  • Des cartes trop petites (pour le jeu original) pour les grandes mains

 

 

 

  • Une interaction omniprésente entre les joueurs
  • Un contenu renouvelé et étendu grâce aux extensions autonomes existantes
  • Des règles simple pour un accès facile au jeu
  • Une gestion puissance/point de vie intelligente au cœur de la stratégie

 

 

En résumé

Si vous aimez les jeux d’affrontement en duel avec une part importante de stratégie grâces aux compétences de vos créatures alors Clash of Deck est fait pour vous.

Que peut-on attendre grâce à la campagne Kickstarter ?

Grâce à la campagne de financement participatif qui a lieu du 11 février 2021 au 6 mars 2021 la première attente qu’on peut avoir c’est de voir arriver Clash of Deck en version plus classique et en boutique. Mais ce n’est pas tout, car des nouveautés sont à prévoir. En effet, il y aura le matériel pour jouer à 4 joueurs et de nouveaux modes de jeu s’ajoutant au traditionnel duel : chacun pour soi, coopératif, solo, en équipe ou legacy. De plus, le nombre de cartes permettra différentes mise en place : initiation avec des decks construits, des decks construits personnellement à l’avance ou un mode de draft. Des nouvelles créatures, des nouvelles mécaniques grâce aux cartes reliques et héros et très certainement encore des surprises plus réjouissantes les unes que les autres.

 

Si le projet vous intéresse vous pouvez allez y jeter un oeil ou le soutenir en cliquant sur ce lien

 

Si vous avez besoin d’essayer pour vous faire une idée avant de vous engager, vous trouverez un formulaire pour recevoir un kit de démo à imprimer sur ce lien ou alors un module Tabletop Simulator à ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version