1ère Histoire : Mort et (re)Naissance

 

Pendant que je perdais conscience, je n’avais qu’une seule conviction : « Ah, je meurs. »

 

Pour faire court, je me suis fait renverser par un camion. Mon corps ne ressent plus aucune sensation.

Le fait que je ne puisse même pas confirmer ce qui s’est passé doit signifier que quelque chose de terrible s’est produit.

Mais le signal aurait dû être vert. Est-ce que le conducteur s’est endormi au volant ?

Vraiment, un batard de la pire espèce.

 

Quand j’y repense, quelle vie de merde.

Ma mère devient hystérique pour un oui ou pour un non (je n’avais compris que plus tard le terme de ‘’parent abusif’’) et mon père est un NEET (note : personne sans emploi et sans diplôme) qui détestait mes remarques de ‘’va travailler’’, ‘’va travailler’’.

Et en bonus, l’argent que je gagnais en travaillant finissait en alcool ou pachinko (note : croisement entre un flipper et une machine à sous).

 

A cause de cet environnement, j’ai été incapable d’obtenir une petite amie ces 18 dernières années.

Attendez, ou peut-être était-ce à cause de mon charme inexistant ? Hahahaha….

 

Bon, quoi qu’il en soit.

Je n’ai aucun attachement à cette vie.

 

Normalement, à ce stade, une personne est censée se rappeler des bons souvenirs et des personnes lui étant chères, mais malheureusement, je n’ai aucun de ceux-ci.

La journée sportive à l’école primaire ou j’ai mangé seul un onigiri (note : triangle de riz collant parfois entouré d’algues) acheté au supermarché,

Mes camarades de classe qui m’humiliaient en disant que je sentais mauvais, se moquant de moi, qui n’avait aucun vêtement à me mettre,

Les employés à temps plein qui connaissaient mon environnement et me regardaient de haut avant le début du travail.

 

Ils font tous partie de mes pires souvenirs.

Qu’ils crèvent.

 

Une seconde, celui qui est mort, c’est moi. Hahahaha.

Bien, c’est peut-être mieux ainsi. Cette vie de merde prend finalement fin.

 

S’il te plait Dieu, si j’ai droit à une nouvelle chance, faite que la prochaine vie soit un peu plus normale…..

 

J’ai sommeil…..

……………

…………….

…………….

………………..

…………………………….

………..nn ?

 

Huh ? Je suis conscient ?

Pas seulement, la douleur est partie.

Est-il possible que je sois en vie ?

 

En pensant ça, je bougeais mon corps et sentit quelque chose d’anormal.

Mon corps était horriblement lourd, et j’avais du mal à bouger.

 

« Ga…ah…. »

 

Apparemment, c’est ma voix, mais elle est bien trop rauque.

Comme celle d’un monstre.

Est-ce que ma gorge a été endommagée à cause de l’accident ?

 

‘’Pshhhh’’, j’entends le son d’un liquide qui coule.

Apparemment je suis dans une capsule transparente.

 

Juste quand je réfléchissais à ma situation, j’entendis la voix d’un autre humain pour la première fois.

 

« Alors ? Quels sont les résultats ? »

 

Il y avait un vieil homme moustachu, la quarantaine.

Mais sa moustache était soigneusement garnie, propre et bien peignée.

Et son corps était enveloppé de vêtements semblable à ceux des nobles durant le Moyen Age.

 

Est-il quelqu’un en rapport avec l’hôpital ?

Même si j’ai du mal à comprendre pourquoi cet étrange cosplay.

Il y avait une femme juste à côté, lui parlant.

La femme répondit à sa question.

 

« C’est seulement une ‘’Goule’’. Le potentiel est aussi plutôt moyen. »

 

« Aaaah, encore un déchet, huh ? »

 

« Qu’est-ce qu’on en fait ? On s’en débarrasse ? »

 

« Fais-le défendre le château. Au moment voulu, ça devrait nous faire gagner un peu de temps. »

 

En disant ça, le vieil homme me regarda avec des yeux comme  s’il regardait des ordures.

 

« Cependant, c’est extrêmement laid alors ne le laisse pas approcher les niveaux supérieurs. Déploie-le au 1er étage. »

 

« Compris. »

 

Finissant leur conversation, les deux personnes ouvrirent la porte et quittèrent la pièce.

 

Il a dit ‘’c’est extrêmement laid alors ne le laisse pas approcher’’ ……

 

Des mots bien cruels. Je ne me rappelle pas être né si moche que ça pourtant.

 

Tout à coup, je vis la vitre en face de moi.

Et là, je m’aperçu pour la première fois de mon apparence.

 

Comme tout à l’heure, j’avais dit une voix ‘’comme celle d’un monstre’’, mais ce n’était pas du tout ‘’comme’’

 

J’étais un monstre.

Ma figure était celle d’un humain marchant sur ses pieds, mais tout mon corps était couvert d’une substance semblable à un slime (note : monstre récurrent dans les jeux japonais, semblable à une boule  de gelée ou de liquide.). Il n’y avait pas d’ongles, pas de langue, ni de nez.

D’ailleurs, je n’avais pas d’yeux non plus, mais dans ce cas comment est ce que je peux voir ?

 

Juste avant la femme m’a appelé une ‘’Goule’’.

Certainement cette figure est celle d’un mort-vivant. Ca donne une impression cadavérique.

Quand un humain est réincarné, il peut devenir un papillon, ou un chat – J’ai entendu ces mots à de nombreuses reprises, mais la réalité est encore plus bizarre que dans les light novels.

 

Apparemment j’ai été réincarné en monstre le plus faible, la ‘’Goule’’.

Vous êtes sérieux ?

 


 

[Journal de Recherche de Rinne]

Nom : Aucun

Race : Goule

Rang : F

Compétences : Aucune

Remarques : Aucune utilité, un individu ordinaire.

 

                                                                                                                                Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :