Chapitre 94 : Annihilation Totale

 

Esquivant l’épée large de l’homme d’âge moyen, Jian Chen apparut devant les autres mercenaires avec son Épée Vive-Brise, plantant plusieurs fois cette dernière sans s’arrêter. Au même moment, les mercenaires levèrent à leur tour leurs Armes Saintes pour attaquer.

*Ding* *Ding* *Ding*

Le bruit de nombreuses armes s’entrechoquantes résonna. En un bref moment, Jian Chen s’était servi de sa vitesse incroyable pour lancer de multiples assauts, forçant les Armes Saintes des mercenaires à dévier de leur trajectoire. Puis, sans le moindre once d’hésitation, l’Épée Vive-Brise dans sa main émit une lueur indistincte. Profitant de l’instant durant lequel les mercenaires tentaient de ramener leurs Armes Saintes sous contrôle, l’Épée Vive-Brise se transforma de nouveau en de nombreux flashs de lumière argentée.

*Pf !* *Pf !* *Pf !*

En un clin d’oeil, l’Épée Vive-Brise de Jian Chen attaqua trois fois, chaque assaut frappant précisément la gorge d’un mercenaire. Leurs corps se raidirent immédiatement, leurs gorges commençant à libérer de larges quantités de sang, teintant leurs cous de rouge. Lentement, leurs cadavres tombèrent au sol.

À cet instant, un son acéré témoignant d’une énorme puissance fendit l’air, assaillant Jian Chen par le flanc. Repérant cette force apparue de nulle part, Jian Chen se retourna immédiatement et fit un saut de deux mètres sur le côté. Mais avant qu’il ne puisse toucher le sol, une autre bourrasque de vent arriva instantanément devant lui.

Le visage de Jian Chen ne changea pas, et il plaça son Épée Vive-Brise devant lui pour bloquer l’attaque frontale.

*Clang !*

Une large épée frappa l’Épée Vive-Brise de Jian Chen, projetant ce dernier plusieurs mètres en arrière.

*Whoosh !*

Tandis que Jian Chen volait dans les airs, une longue lance en argent se dirigea vers son cœur avec un sifflement.

Sentant que la lance en argent contenait une large quantité de Force Sainte, Jian Chen devint solennel, découvrant le second Maître Saint entrer enfin en action.

Jian Chen poussa avec force le sol, y laissant une profonde empreinte et empéchant son corps de reculer davantage. Sa main droite trembla, son Épée Vive-Brise attaquant sans la moindre peur la lance devant lui.

*Ding !*

Les pointes de l’Épée Vive-Brise et de la lance se rencontrèrent. Voyant cela, une lueur glaciale traversa le regard de Jian Chen et une impressionnante quantité de Qi d’Épée s’échappa de son arme. Ce Qi d’Épée traversa la lance pour se diriger vers l’homme d’une trentaine d’années.

Comprenant ce qu’essayait de faire Jian Chen, l’homme sourit d’un air moqueur. Puis, une immense quantité de Force Sainte sortit de son corps, traversant elle aussi la lance mais pour se diriger vers l’Épée Vive-Brise. La Force Sainte empêcha le Qi d’Épée de Jian Chen d’avancer davantage le long de la lance. Immédiatement après, le Qi d’Épée s’arrêta suite à la collision avec la Force Sainte qui avançait comme un cheval au galop. Le processus affaiblit aussitôt sa vitesse de progression.

Les yeux de Jian Chen furent traversés d’un éclat dangereux, et il commença à augmenter la quantité d’énergie afin de combattre l’homme. Tout à coup, un intense Qi d’Épée jaillit, frappant de plein fouet et sans la moindre peur la Force Sainte.

*Bang !*

Lorsque l’unique Qi d’Épée de Jian Chen entra en contact avec la Force Sainte du mercenaire, une bruyante explosion se fit entendre. L’énergie née du contact des deux forces explosa, avec pour épicentre les Armes Saintes.

L’onde de choc projeta en arrière les deux combattants. À chaque pas traversé, le mercenaire laissa une profonde empreinte sur le sol. Jian Chen, quant à lui, paraissait incomparablement agile. Lorsque ses pieds entrèrent en contact avec le sol, il tituba légèrement avant de rapidement effacer sa vitesse de recul.

Toutefois, lorsque Jian Chen parvint à stabiliser son corps, une force féroce apparut derrière lui, approchant à toute vitesse.

Le visage de Jian Chen changea instantanément. Suite à ce face à face, il avait perdu une large quantité d’énergie. Il n’était donc pas au maximum de sa force et ne pouvait pas rassembler assez de Force Sainte pour résister au puissant assaut du Maître Saint derrière lui. Dans un moment de désespoir, Jian Chen roula sur le sol afin d’esquiver, mais l’épée large infligea une blessure sur son dos, une blessure si profonde que l’os était visible.

« Ha ! » Voyant qu’il avait maintenant le dessus, l’homme leva de nouveau son épée afin d’attaquer une seconde fois Jian Chen.

Sentant une sensation de brûlure intense dans son dos, Jian Chen mordit sa lèvre inférieure et sa main gauche frappa le sol. Son corps tout entier bondit. Puis, il se tourna légèrement sur le côté, esquivant de peu le second coup d’épée. Mais cette fois-ci, son Épée Vive-Brise brilla avant de se diriger à toute vitesse vers le plus vieux mercenaire.

L’homme paniqua. Puisqu’il venait d’abattre son Arme Sainte, il ne pouvait pas la rapprocher de lui assez rapidement pour se défendre. Forcé par cette situation désespérée, il pencha rapidement la tête afin d’esquiver l’épée visant sa gorge. Il parvint ainsi à éviter une blessure fatale, mais la lame laissa sur son cou une fine plaie.

Une expression sombre sur le visage, Jian Chen tordit son poignet afin de permettre à son Épée Vive-Brise de poursuivre de nouveau la gorge de l’homme, avant que ce dernier ne puisse réagir.

Immédiatement après que l’Épée Vive-Brise argentée ait touché la gorge de l’homme, son visage se raidit, et du sang jaillit de son cou par vagues.

« T-Tu… » Les yeux de l’homme s’ouvrirent grand, regardant d’un air incrédule Jian Chen. Il fit un immense effort pour lever sa main, dont l’index tremblant pointait Jian Chen. Il semblait vouloir dire quelque chose, mais la plaie sur sa gorge l’en empêchait. Au final, il s’écroula sans un mot au sol.

Voyant l’homme mort, les mercenaires restants ne pouvaient qu’être choqués. Tous se mirent à regarder Jian Chen d’un air terrifié.

Après avoir tué l’homme, Jian Chen ne laissa pas les autres mercenaires reprendre leur souffle. Son Épée Vive-Brise en main, il courut en direction des survivants.

Voyant Jian Chen approcher, le dernier Maître Saint restant s’avança pour bloquer sa route. D’un coup, sa lance disparut avant de réapparaître devant Jian Chen.

Quant aux mercenaires Grands Saints, ils avaient été intimidés par la mort de leur camarade Maître Saint et craignaient de s’avancer. L’idée de battre en retraite s’était immiscée dans leurs cœurs, et sans la présence rassurante de l’autre Maître Saint, ils auraient déjà depuis longtemps pris leurs jambes à leurs cous.

*Ding !* *Ding !* *Ding !*…

Une série de collisions retentirent à travers la forêt tandis que Jian Chen et le mercenaire d’une trentaine d’années échangeaient attaque après attaque à une vitesse incroyable. Maintenant qu’il n’y avait plus personne d’autre pour le gêner, le Qi d’Épée de Jian Chen l’aida à rapidement prendre avantage et dominer entièrement son adversaire. En un clin d’œil, le mercenaire fut forcé de passer sur la défensive.

Le jeu d’épée de Jian Chen étant bien trop rapide, le mercenaire d’une trentaine d’années n’osait pas attaquer. Il continuait donc à se défendre, réagissant à chaque mouvement de Jian Chen. Il craignait d’attaquer, et que Jian Chen en profite pour le tuer avant même la fin de son attaque.

De plus, Jian Chen le combattait au corps à corps. Le mercenaire d’une trentaine d’années ne pouvait pas dévoiler toute la puissance de sa lance à une telle distance, et avait donc l’impression d’avoir un bras attaché dans le dos.

Après avoir atteint le niveau de Grand Saint, la puissance combative de Jian Chen s’était décuplée. Avec sa force actuelle, il était donc capable de faire face d’égal à égal à des adversaires d’un niveau supérieur.

Après avoir échangé plusieurs coups extrêmement rapides, les deux combattants se séparèrent enfin. Toutefois, le mercenaire semblait dans un piteux état, ses vêtements complètement déchirés. Plusieurs parties de son corps étaient même couvertes d’entailles profondes, et une fine coupure était visible sur sa gorge, Jian Chen ayant à peine réussi à traverser sa première couche de peau.

Quant à Jian Chen, à l’exception de la profonde blessure sur son dos, il ne semblait pas différent. Le seul changement visible concernait son visage, qui avait extrêmement pâli.

Regardant d’un air dur Jian Chen, le mercenaire d’une trentaine d’années s’exclama, « L’ennemi est bien trop puissant ! Je vais l’occuper pendant que vous fuyez ! » Après avoir combattu Jian Chen, l’homme connaissait la vitesse et la puissance de ce dernier. Au plus profond de son cœur, il savait pertinemment qu’il n’allait pas quitter cet endroit vivant, et avait donc choisi le pire plan d’action possible pour lui-même.

Il avait aussi réalisé autre chose, concernant le Serpent Doré aux Rayures Argentées. Afin de garder cette affaire secrète, Jian Chen allait tuer quiconque essayant de quitter cet endroit. Il n’allait laisser personne ébruiter la situation. S’il avait été dans le même cas, le mercenaire aurait fait exactement la même chose.

Il s’agissait d’une règle de survie sur le Continent Tian Yuan ; tout était décidé par le poing. Seul le plus puissant était gagnant.

En entendant ces mots, tous les autres mercenaires hésitèrent un instant avant de fuir dans toutes les directions.

Les voyant tous prendre la fuite, le visage de Jian Chen s’obscurcit. Il abattit son épée afin de tuer l’homme le plus rapidement possible.

« Ah ! » Le mercenaire d’une trentaine d’années laissa échapper un cri de guerre en s’avançant sans peur vers Jian Chen. En raison de la vitesse démontrée par celui-ci, l’homme savait qu’il avait peu de chance de repartir en vie. Plutôt que de mourir avec tout le monde, il avait donc décidé de sacrifier sa vie afin de faire gagner le plus de temps possible à ses compagnons. Une fois la nouvelle concernant le Serpent Doré aux Rayures Argentées répandue, de nombreuses personnes allaient pouvoir le venger.

*Ding !*

L’Épée Vive-Brise entra de nouveau en contact avec la lance, produisant de nombreuses étincelles. Puis, sous le contrôle instinctif du mercenaire, l’épée glissa au dessus de la lance et fut immédiatement projetée dans les airs.

Voyant cela, l’homme fut abasourdi. Toutefois, son expression de surprise fut rapidement remplacée par une expression de joie et il manipula immédiatement sa lance qu’il dirigea vers la gorge de Jian Chen.

Mais Jian Chen sourit de dédain et emplit ses paumes d’une puissante Force Sainte. Ses deux paumes de main disparurent, avant d’agripper fermement le manche de la lance.

Au même instant, l’Épée Vive-Brise projetée dans les airs s’arrêta tout à coup, puis émit un voile de Qi d’Épée. Scintillante, l’épée fendit l’air, paraissant capable de transpercer l’espace même. Avec un sifflement aigue, l’épée traversa la gorge de l’homme, avant de disparaitre dans la forêt alentours.

« Ah ! »

« Ah ! »

Tout à coup, plusieurs cris de douleur résonnèrent dans la forêt.

L’Épée d’Âme était la technique de dernier recours de Jian Chen. Il ne pouvait donc l’utiliser qu’au dernier moment.

 

Chapitre PrécédentChapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :