Chapitre 87 : Survivre dans la Chaine de Montagne

 

Examinant le noyau de monstre de la taille d’un pouce, Jian Chen ne put s’empêcher de sourire, « Il s’agit vraiment d’un Noyau de Monstre de Classe 2 ; quelle pureté à l’intérieur ! De plus, ce Noyau de Monstre de Classe 2 est bien meilleur que ceux trouvés à l’Académie Kargath. Il est donc vrai que les bêtes magiques de la Chaine de Montagne des Bêtes Magiques sont bien plus puissantes que celles vivantes dans les forêts de Kargath. »

Après avoir collecté le noyau de monstre, Jian Chen baissa la tête pour regarder son corps maintenant vert sombre. Toutefois, il n’avait pas reçu la moindre blessure. Puisqu’il affinait son corps depuis sa plus tendre enfance grâce aux techniques de la Loi Ziqing de l’Épée, son physique était extrêmement puissant. Alors même si le poison lui avait causé une douleur certaine, il n‘avait pas réussi à transpercer sa peau et entrer dans son corps. La majorité des dégâts avaient été mitigés par sa Force Sainte interne. Ainsi, tandis que son corps tout entier était recouvert de poison vert, le seul symptôme qu’il ressentait était une légère sensation de brûlure.

Jian Chen regarda tout autour de lui et écouta attentivement, « Il n’y a probablement aucune source d’eau par ici, je ne pourrais donc pas me débarrasser de tout ce poison. Je vais donc devoir m’en occuper grossièrement. » Arrachant quelques feuilles d’arbre, il commença à essuyer le venin tout en sortant un nouvel ensemble d’habits de sa Ceinture Spatiale. Même si l’endroit était extrêmement large et qu’il n’y avait personne dans les parages, se promener nu ne faisait pas partie des passions de Jian Chen.

Après avoir changé de vêtements, Jian Chen s’éloigna de la carcasse de scorpion sans y prêter la moindre attention. Même si les bêtes magiques pouvaient être dépecées et que plusieurs de leurs parties pouvaient être vendues à de bons prix, ce scorpion n’était qu’une Bête Magique de Classe 2. Puisqu’il ne s’agissait pas de matériaux rares, Jian Chen n’allait pas en tirer un bon prix. De plus, Jian Chen avait suffisamment de Pièces Pourpres sur lui, alors les petites sommes de monnaie ne l’intéressaient pas.

Tandis que les bêtes nées et ayant vécues dans la Chaine de Montagne des Bêtes Magiques étaient bien plus puissantes que celles de la Forêt de Kargath, elles étaient aussi beaucoup plus rares. Après tout, même si la Chaine de Montagne des Bêtes Magiques n’était pas le plus grand terrain de chasse du Continent Tian Yuan, elle restait plutôt vaste. Les bêtes magiques étaient toutes disséminées, alors les rencontrer n’était pas impossible, mais plutôt rare.

Pendant toute une journée, Jian Chen s’enfonça lentement dans la chaine de montagne. La nuit tombée, il n’avait vu que deux nouvelles bêtes magiques. A l’exception du Scorpion Venimeux de Classe 2, les deux étaient des Bêtes Magiques de Classe 1.

La lune flottait haut dans le ciel, et baignait la terre de sa lueur argentée. Toutefois, cette lueur n’atteignant pas l’intérieur de la forêt, où les ténèbres régnaient en maitre. Il était ainsi impossible de voir ses doigts, même placés devant ses yeux. Les feuilles des arbres recouvrant abondamment la forêt, les faibles lueurs lunaires n’arrivaient pas à pénétrer la cime et à éclairer le sol.

Pendant ce temps, sur un morceau de terre plat, un large feu de camp illuminait la nuit de ses flammes dansantes.

Jian Chen s’agenouilla devant le feu, un bâton en main, et fit cuire lentement un morceau de viande gardé de côté. Petit à petit, la viande commença à se caraméliser, le gras dégoulinant dans le feu plus bas.

Après avoir mangé à sa faim, Jian Chen sortit une herbe à l’odeur unique de son Anneau Spatiale et l’émietta sur les environs. Cette herbe faisait partie des quelques affaires devant être préparées par un mercenaire avant d’entrer en forêt. Avant de se reposer, il fallait saupoudrer cette herbe sur les environs, afin de repousser la majorité des créatures venimeuses. Bien sûr, ce médicament n’était utile que sur les animaux normaux, et n’avait aucun effet sur les bêtes magiques.

Après avoir utilisé l’herbe, Jian Chen bondit dans un arbre proche. Puis, s’asseyant les jambes croisées sur une branche relativement plate, Jian Chen sortit une nouvelle herbe à l’odeur douce de son Anneau Spatiale, avant de se la saupoudrer sur le corps. Cette herbe de couleur blanche était efficace pour dissimuler le Qi d’une personne, l’empêchant ainsi d’attirer toutes sortes de bêtes sauvages. Après tout, les animaux sauvages et bêtes magiques de cette chaine de montagne possédaient un odorat extrêmement développé. Même si cette poudre d’herbe ne pouvait pas complètement dissimuler le Qi de Jian Chen, elle pouvait au moins bloquer l’odorat des animaux normaux.

La chaine de montagne abritait de nombreuses bêtes magiques et animaux sauvages. Les animaux sauvages étaient appelés ainsi car ils ne possédaient aucun noyau de monstre dans leur organisme. Ils n’était pas aussi puissants que les Bêtes Magiques de Classe 1, et pouvaient être comparés aux humains n’ayant pas encore manifestés leur Arme Sainte.

Même si les animaux sauvages n’étaient pas très puissants et que n’importe qui s’aventurant dans la Chaine de Montagne des Bêtes Magiques pouvait simplement les tuer, personne n’aimait être dérangé de nuit en pleine cultivation ou sommeil. Ainsi, presque tous les mercenaires entrant dans la chaine de montagne ou dormant à la belle étoile se préparaient, apportant avec eux toutes sortes d’herbes.

Une fois les précautions prises, Jian Chen sortit une large poignée de noyaux de monstres et les distribua dans ses deux mains. Il ferma lentement les yeux, et commença à absorber leur énergie.

L’énergie contenue dans les noyaux de monstre commença à être aspirée par le corps de Jian Chen à une vitesse terrifiante, avant de s’insinuer dans son corps par les pores de sa peau et par ses narines. Cette vitesse d’absorption plaçait naturellement un fardeau considérable sur les épaules de Jian Chen, dont les pores paraissaient brûler en s’élargissant. A travers tout son corps, pas une seule zone ne le faisait pas souffrir.

Mais même s’il avait mal, cette douleur n’était rien face à la volonté de Jian Chen.

L’énergie des noyaux de monstre contenait un élément berserk. Si Jian Chen n’avait pas utilisé le Qi du Monde depuis sa plus tendre enfance afin de renforcer son corps et ainsi posséder des organes internes et une structure bien plus puissants que n’importe qui d’autre, il aurait été gravement blessé par l’élément berserk contenu dans les noyaux de monstre, sans oublier la vitesse à laquelle son corps absorbait l’énergie en question.

Suivant l’absorption de la large quantité d’énergie, l’élément berserk s’accumulait dans le corps de Jian Chen. Lorsque cet élément berserk atteignait un certain point, une large absorption se faisait au niveau du dantian de Jian Chen, aspirant continuellement l’élément vers son dantian, et plus précisément vers les deux lueurs violette et cyan.

Sur le Continent Tian Yuan, si un praticien voulait utiliser des noyaux de monstre pour cultiver, il devait d’abord en retirer l’élément berserk avant d’absorber l’énergie pure restante. Simplement séparer l’élément berserk de l’énergie nécessitait beaucoup de temps, et même après une telle opération, l’élément berserk n’était pas complètement retiré et pouvait causer des effets négatifs sur le corps. Alors même si de nombreuses personnes utilisaient les noyaux de monstre pour cultiver, très peu continuaient sur ce chemin. De temps à autre, il fallait s’arrêter d’utiliser les noyaux de monstres et se concentrer sr l’affinement de l’énergie absorbée, afin de ne souffrir d’aucun retour de bâton.

Mais quant à Jian Chen, celui-ci pouvait absorber et affiner l’énergie des noyaux de monstre sans en craindre les conséquences, probablement grâce aux lueurs dans son dantian. Lorsque l’énergie entrait dans son corps, l’élément berserk était immédiatement absorbé par ces deux lueurs, permettant ainsi à Jian Chen d’absorber l’énergie des noyaux sans la moindre peur. Voilà la raison pour laquelle Jian Chen possédait un large avantage sur tous les autres cultivateurs.

Suivant avec prudence l’absorption des noyaux de monstre, Jian Chen pouvait clairement sentir sa Force Sainte grandir dans son dantian. Même si l’évolution paraissait lente à l’œil nu, Jian Chen comprenait qu’il s’agissait en vérité d’une vitesse incroyable par rapport aux autres praticiens. A cette vitesse, il risquait sous peu de réaliser une percée pour devenir un Grand Saint.

 

Le second jour, lorsque les premiers rayons du soleil s’invitèrent entre les denses feuillages, Jian Chen assis en tailleur et cultivant, ouvrit lentement les yeux. Il sauta tout à coup de l’arbre, et atterrit doucement sur le sol plusieurs mètres en dessous.

Il commença par étirer son corps pendant quelques minutes. Sentant clairement sa force Sainte interne, il ne pouvait s’empêcher de sourire. Il pouvait parfaitement sentir que sa Force Sainte actuelle était bien plus puissante que lorsqu’il avait condensé pour la première fois son Arme Sainte. D’après ses calculs, il possédait déjà une force de Saint Intermédiaire.

Même s’il n’était qu’un Saint Intermédiaire, Jian Chen avait condensé son Arme Sainte et était devenu un Saint depuis moins d’un mois. Si quelqu’un apprenait que Jian Chen était devenu un Saint Intermédiaire en moins d’un mois, il risquait d’avoir du mal à y croire.

Après avoir mangé et s’être rempli l’estomac, Jian Chen continua son voyage.

 

Le temps s’écoula vite. En un clin d’œil, un mois s’était écoulé. Au pied de la Chaine de Montagne des Bêtes Magiques, un jeune homme portant des vêtements rapiécés faisait face à une bête magique similaire à une panthère noire mesurant un mètre de haut et trois mètres de long.

Ce jeune homme tenait une longue et fine épée argentée. Il se tenait droit et fier, aussi immobile qu’une montagne. Son visage était couvert de boue et de poussière, rendant impossible toute reconnaissance de ses traits faciaux.

La panthère observait le jeune homme à l’opposé d’elle, une lueur dangereuse dans le regard. Puis tout à coup, elle rugit et se baissa sur ses appuis. Ses pattes arrières étaient fermement plantées dans le sol, prêtes à la projeter à tout instant.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                          Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :