Chapitre 79 : Ramasser les Morceaux

 

Tout à coup, deux personnes revinrent et s’arrêtèrent devant un groupe de mercenaires. Il s’agissait des deux experts ayant poursuivi l’homme d’âge moyen.

Les deux hommes avaient entre 30 et 40 ans. Leurs visages étaient recouverts de sang, et leurs corps de blessures tandis que leurs vêtements étaient devenus rouge pourpre. Toutefois, même si leurs visages étaient pâles de fatigue, leurs yeux étaient encore emplis de vigueur.

Puisqu’ils revenaient les mains vides, l’homme d’âge moyen s’était probablement échappé.

« Ai, cet homme possédait un attribut Vent, alors il possédait un avantage en termes de vitesse. Même si nous étions plus forts que lui, nous n’avons pas réussi à le poursuivre dans notre état actuel, il a donc réussi à fuir. » Expliqua l’un des hommes avec regret.

« Ce n’est pas grave. Je ne pensais pas croiser la route des Bandits Sans Frontières, mais les rumeurs de leur puissance sont fondées. Si notre mystérieux bienfaiteur ne nous avait pas aidé depuis les ombres, nous ne serions malheureusement jamais revenus. Nous ayant sauvé la vie, nous pouvons définitivement lui faire confiance. » S’exclama une personne plus vieille.

En entendant les paroles de l’homme, les mercenaires revenus après avoir tué plusieurs bandits en fuite furent abasourdis. Sur leurs visages, la joie était visible, mais aussi une certaine peur rémanente.

« Capitaine Lang Tian, vous allez bien ? » Un mercenaire se dirigea vers l’homme en question et s’adressa à lui, l’air inquiet.

Lang Tian examina ses diverses blessures avant de secouer la tête, « J’ai reçu quelques blessures, mais rien ne pouvant mettre ma vie en danger. » Il observa les quelques mercenaires autour de lui puis soupira. D’une voix mélancolique, il s’exclama, « Quelle tristesse, Yun Bai Mu, le capitaine des Mercenaires des Ombres du Désert a été tué par les experts des Bandits Sans Frontières. »

Suite à cette annonce, de nombreux mercenaires baissèrent la tête, surtout les mercenaires des Ombres du Désert. Il s’agissait d’un coup dur, mais pour les voyageurs du Continent Tian Yuan, assister à la mort d’un être était une expérience commune. Après un instant de deuil, ils retrouvèrent une humeur paisible.

« Camarades, même si nous sommes parvenus à vaincre les Bandits Sans Frontières, il ne s’agissait que d’un petit groupe. Si nous rencontrons un groupe plus large ou même leurs élites, nous sommes certains de mourir sur le chemin. Nous ne pouvons donc pas nous permettre de rester ici plus longtemps, alors empressez-vous de bander vos blessures et d’enterrer vos frères morts au combat. Nous devrons partir immédiatement après. » Annonça Lang Tian.

Chaque mercenaire se mit immédiatement au travail en aidant son voisin à traiter ses blessures et à appliquer des herbes médicinales. Les mercenaires les moins blessés s’occupèrent quand à eux de creuser les tombes et de transporter les cadavres.

Tout le monde travaillait en silence. Personne ne parlait, rendant l’atmosphère incroyablement pesante.

Jian Chen regarda tout autour de lui avant de soupirer intérieurement. Les mercenaires avaient au final gagné contre les Bandits Sans Frontières, mais à ses yeux, il s’agissait d’une triste victoire. Après ce seul combat, les trois groupes de mercenaire avaient été réduits à moins d’une centaine de personnes, dont la plupart étaient blessés. Les capacités combattives du groupe avaient été réduites de deux tiers, et des dix experts ayant menés la charge, cinq étaient revenus avec de lourdes blessures. De plus, l’un des capitaines mercenaires avait été tué au combat, diminuant davantage la puissance du groupe.

« Jian Chen, tu vas bien ? Comment vont tes blessures ? » Une vois familière retentit derrière Jian Chen.

Jian Chen tourna la tête et vit Mu Yun. Il ne savait pas quand celui-ci était arrivé derrière lui, mais en tout cas, il était là.

A cet instant, l’état de Mu Yun n’était pas vraiment rassurant. Son visage était anormalement pâle, et même s’il paraissait en pleine forme lors de son combat contre l’homme d’âge moyen, sa Compétence de Combat avait placé sur son corps un large fardeau après l’avoir forcé à surpasser ses limites.

Jian Chen secoua doucement la tête, « Je vais bien, » S’arrêtant de parler un instant, il regarda Mu Yun d’un air inquiet, « Mu Yun, ta Compétence de Combat a été révélée aux yeux des mercenaires présents ici. Sur la route, tu devras maintenant redoubler de prudence, et lorsque tu atteindras un endroit sûr, éloigne-toi du groupe le plus rapidement possible. Sinon, j’ai bien peur qu’ils tentent quelque chose. »

Mu Yun regarda les mercenaires tout autour de lui, « Jian Chen, merci de t’inquiéter pour moi, je ferais plus attention à partir de maintenant. » Même s’il venait de dire ça, Mu Yun ne paraissait absolument pas inquiété par les personnes autour de lui. Lorsqu’il était question des mercenaires, Mu Yun ne voyait en eux aucune difficulté.

Remarquant la confiance en soi de Mu Yun, Jian Chen fut légèrement impressionné. Malgré la puissance que Mu Yun avait dévoilé lors de son combat, Jian Chen ne le pensait pas capable de se protéger lui-même face à un tel groupe.

Mu Yun sortit une bouteille en jade blanc de son Anneau Spatial et la présenta à Jian Chen, « Il s’agit d’une potion médicinale de qualité supérieure, bois-la pour guérir. »

« Merci ! » Jian Chen ne refusa pas l’offre et prit la bouteille.

« Ne t’inquiètes pas pour moi, je vais commencer par m’occuper de mes propres blessures, puis je vais aider les autres. » Mu Yun fit un signe de la main avant de s’éloigner de Jian Chen.

Deux heures plus tard, tout avait été terminé. Les mercenaires morts avaient été enterrés, tandis que les cadavres des Bandits Sans Frontières avaient été ignorés. Les mercenaires haïssaient les Bandits Sans Frontières, même après la mort de ces derniers, alors ils ne comptaient pas prendre la peine d’enterrer leurs corps.

Durant ces deux heures, Jian Chen s’était tranquillement occupé de ses blessures et remplacé ses habits sanglants par une nouvelle paire. Avant le début de ce voyage, il avait préparé une dizaine de tenues, et n’avait donc pas peur d’en manquer.

« Allons-y ! »

Après que tout le monde se soit préparé à repartir, quelqu’un annonça le départ. Tous les mercenaires étaient prêts à se déplacer de nuit sans même s’arrêter pour se reposer ou dormir. Depuis l’embuscade des Bandits Sans Frontières, les caravanes n’osaient plus rester ici plus longtemps. La moindre pause était maintenant interdite.

Après ce combat, la puissance du convoi avait grandement diminuée, laissant le groupe affaibli. Puisque de nombreux membres des Bandits Sans Frontières s’étaient enfuis, ils risquaient d’appeler une plus grande unité, et dans un tel cas la caravane risquait d’être annihilée.

Jian Chen grimpa avec difficulté sur son cheval, puis commença à suivre aveuglément le convoi dans l’obscurité. Sur la monture, Jian Chen était assis les yeux fermés, et manipulait sans le moindre bruit sa Force Sainte afin de soigner ses blessures internes. Il avait reçu de lourdes attaques de la part de l’homme d’âge moyen, alors les dégâts dont il souffrait étaient sévères. De plus, il avait consommé une grande partie de sa Force Sainte lors de son précédent combat, rendant le moindre mouvement difficile. Puisque Jian Chen traversait actuellement le Continent Tian Yuan, et pouvait rencontrer un danger à tout instant, sa force était ce qu’il possédait de plus important. Ainsi, Jian Chen devait à tout prix la récupérer, et n’osait pas s’arrêter un seul instant.

La caravane avança rapidement sur la route. Puisque tout le monde avait peur de rencontrer des renforts ennemis, la vitesse actuelle du convoi était plusieurs fois supérieure à leur précédente vitesse de voyage. Malgré ça, la vitesse restait légèrement supérieure à une vitesse moyenne de course. Après tout, les véhicules contenaient de nombreux biens, alors augmenter davantage l’allure était simplement impossible. La vitesse actuelle avait déjà failli retourner plusieurs fois les véhicules chaque fois qu’une partie difficile de la route devait être franchie.

En raison de la situation actuelle, Jian Chen n’osait pas se concentrer entièrement à sa guérison. Ainsi, ses blessures ne pouvaient guérir qu’à vitesse réduite.

A cet instant, Jian Chen ne put s’empêcher de repenser à sa mère, Bi Yun Tian. Il se souvenait encore clairement que plusieurs années plus tôt, lorsqu’il avait blessé son troisième frère Changyang Ke, Bi Yun Tian avait étonnamment soigné ses blessures comme s’il n’existait rien de plus facile, sans laisser la moindre cicatrice. S’il y avait un Maitre Saint Radiant sur les lieux, celui-ci aurait pu guérir ses blessures internes en un instant, mais malheureusement, les Maitres Saints Radiants étaient bien trop rares, et leurs statuts bien trop élevés. Avec seulement trois groupes de mercenaires actuellement présents, il était simplement impossible d’inviter un tel individu.

Tandis que Jian Chen pensait aux Maitres Saints Radiants, une lumière divine parcourut son esprit. Immédiatement, il ouvrit les yeux, et à cet instant, un éclat de lumière parut traverser son regard avant de disparaitre tout à coup.

« C’est vrai, je peux ressentir la Force Sainte de lumière, et même la rassembler. Je me demande si je peux contrôler cette même Force Sainte comme le ferait un Maitre Saint Radiant, et soigner mes blessures. » Jian Chen entra dans une réflexion intense. Lorsqu’il émit la possibilité de pouvoir contrôler la Force Sainte de lumière comme le ferait un Maitre Saint Radiant, son cœur fit un bond dans sa poitrine et une profonde excitation envahit son corps.

Après avoir vu Bi Yun Tian utiliser la Force Sainte de lumière pour guérir les blessures de Changyang Ke, Jian Chen s’était rendu compte que ce pouvoir était similaire à l’énergie spéciale qu’il ressentait chaque fois qu’il absorbait le Qi du Monde lors de sa cultivation. A l’époque, il avait vraiment voulu essayer de contrôler cette Force Sainte de Lumière. Malheureusement, à cause de diverses situations, il n’avait jamais pu confirmer ou infirmer ses hypothèses. Ces pensées avaient petit à petit été repoussées dans un coin de son esprit, jusqu’à ce qu’il les oublie, du moins, jusqu’à maintenant.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                     Chapitre Suivant

Accueil

Une réflexion sur “Chaotic Sword God – Chapitre 79

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :