Chapitre 71 : Mu Yun

 

Jian Chen sourit chaleureusement en saluant l’homme avec respect, « On dirait que ce frère à contemplé de nombreux soleils en voyageant à travers le Continent Tian Yuan. »

Le mercenaire retourna le sourire de Jian Chen, « Ce n’était pas si long, seulement quelques années. Comparé aux personnes quittant leurs foyers pour voyager pendant des dizaines voir des centaines d’années, je suis encore un débutant. »

« Excuse-moi, mais je ne sais pas comment m’adresser à toi. » S’exclama Jian Chen.

« Mon nom est Mu Yun, et toi ? » Le mercenaire répondit d’un air enthousiaste.

« Je m’appelle Jian Chen. » Répondit-il, ayant déjà décidé d’utiliser dorénavant le nom de ‘’Jian Chen’’ sur le Continent Tian Yuan.

Puis, Jian Chen et Mu Yun se mirent à discuter de divers sujets concernant le Continent Tian Yuan.

Même si Jian Chen voyageait pour la première fois à travers le Continent Tian Yuan, il avait lu de nombreux livres à l’Académie Kargath et s’était familiarisé avec de nombreuses choses, dont l’histoire du continent. Mu Yun, quant à lui, avait parcouru le Continent Tian Yuan pendant plusieurs années, son expérience était donc considérable. Les deux s’étaient respectueusement adressé la parole, avant de discuter avec enthousiasme, ce qui fit rapidement apparaitre un puissant lien entre les deux individus.

 Tandis que le convoi s’approchait du fort surplombant la frontière, Jian Chen remarqua un portait accroché à côté des portes. Sur le portait était inscrit le nom de ‘’Changyang Xiang Tian’’, accompagné d’une généreuse récompense.

Si des personnes possédaient des indices avérés sur la situation actuelle de Changyang Xiang Tian, elles pouvaient recevoir 1 000 Pièces Pourpres. Si les informations amenaient à la capture de l’individu, 4 000 Pièces Pourpres supplémentaires étaient offertes.

Une Pièce d’Or était suffisante pour nourrir un foyer de 3 personnes pendant tout un mois, et une Pièce Pourpre équivalait à 100 Pièces d’Or. Ainsi, 1 000 Pièces Pourpres était une somme généreuse pour n’importe quel mercenaire. Avec une telle somme, n’importe qui pouvait s’acheter une belle maison et passer le reste de sa vie sans le moindre problème financier. Cette récompense était si irrésistible, que personne ne pouvait l’ignorer.

La meilleure récompense possible en voyageant était donc de réussir à capturer Changyang Xiang Tian. Si quelqu’un parvenait à le capturer et à le livrer à la Secte Hua Yun, cette personne pouvait profiter d’une récompense de 10 000 Pièces Pourpres.

En voyant le généreux prix offert pour sa capture, un reflet glacial apparut dans les yeux habituellement sans émotions de Jian Chen.

« Secte Hua Yun, je suis si haut dans ton estime que tu es prête à offrir une large récompense pour ma capture ainsi qu’à me traiter comme un criminel recherché à travers le Royaume Gesun. Tu utilises même l’Union des Mercenaires pour me trouver. » Jian Chen se moqua intérieurement, mais il ressentait une légère impuissance. Sur le Continent Tian Yuan, la force décidait de tout, et sa force actuelle était insuffisante. A cause de la Secte Hua Yun, il avait abandonné son nom, son image, sa maison et son royaume. Face à un tel problème, non seulement il ne pouvait rien faire, mais en plus l’un des 4 clans majeurs de la Ville de Lore, son Clan Changyang, n’avait pas la force d’arrêter la Secte Hua Yun.

« Ai ! » Jian Chen soupira. A cet instant, il ne put s’empécher de repenser à sa mère, les larmes aux yeux lors de son départ.

Après avoir repensé à cela, le regard de Jian Chen s’attendrit momentanément avant de redevenir ferme de nouveau. Il s’était promis de dédier son temps à la cultivation et à l’augmentation de sa force. Sinon, face à la puissance de la Secte Hua Yun, il n’allait jamais pouvoir retourner au Royaume Gesun et revoir sa mère. Surtout, il n’allait plus jamais pouvoir ressentir son amour maternel.

Le précédent Jian Chen était un orphelin n’ayant jamais connu la chaleur d’une mère. Les cieux lui avaient non seulement donné une nouvelle chance, ils lui avaient aussi donné une famille. Jian Chen considérait comme un trésor sa relation avec sa mère.

Même les personnes nées dans une joyeuse famille ne pouvaient pas ressentir ce que ressentait Jian Chen. Ayant vécu tout une vie isolé, il avait toujours désiré une famille. Mais à cause de cette isolation, son cœur ne connaissait rien d’autre à part la solitude.

Près des portes, environ 200 soldats se tenaient là, surveillant les personnes entrant et sortant de la ville. Chaque fois qu’une personne avait un visage dissimulé, elle se faisait arrêter par les soldats et était comparée avec le portrait avant d’être enfin relachée.

Même si les soldats avaient bloqués de nombreux mercenaires puissants, ils n’étaient pas pressés. Après tout, à l’extérieur du Royaume Gesun, le fort contenait plusieurs dizaines de milliers de soldats ainsi que de nombreux experts. Ainsi, si un combat avait lieu, le perdant était évident.

Les portes du fort étaient gigantesques, et même si 5 convois devaient entrer côté à côte en même temps, ils y parviendraient sans même bloquer la route. Tandis que Jian Chen et son convoi s’approchaient lentement, un autre convoi plus petit apparut derrière eux. Lorsque ces personnes virent les portes du fort, ils se mirent à parler.

« Qui est cette personne sur le portait, et pourquoi est-elle poursuivie par tout le monde ? Je ne pensais pas voir ce portrait jusqu’ici, à la frontière du Royaume Gesun. »

« On dirait qu’il a brisé de nombreuses lois ; j’ai déjà traversé 3 villes, et son portrait était absolument partout. Même l’Union des Mercenaires est à ses trousses. »

« Tu as raison, cette personne a probablement brisé de nombreuses lois majeures, ou importuné une personne de grande influence. Actuellement, l’Union des Mercenaires a même placé sur sa tête une mise à prix de rang A, sans la moindre restriction de niveau. Ainsi, même un mercenaire de rang D peut remporter la prime. »

 « Exactement, et la récompense est extrèmement élevée ; une simple information sur sa position rapporte 1 000 Pièces Pourpres. Et s’ils parviennent à le capturer grâce à cette information, 4 000 Pièces Pourpres sont rajoutées. »

« Quelques milliers, ce n’est rien ; en parvenant à le capturer et à le livrer à la Secte Hua Yun, il est possible d’obtenir 10 000 Pièces Pourpres. Une telle somme est terrifiante. Je ne serais même pas capable de dépenser tout ça en une seule vie ! »

 

En entendant les marchands parler du portait, Mu Yun se tourna vers Jian Chen et se mit à rire, « Je ne sais pas quel crime ce Changyang Xiang Tian a commis pour que la Secte Hua Yun soit prête à dépenser autant d’argent, mais il ne s’agit sûrement pas d’une sentence justifiable, étant donné que d’après ce portrait, il n’est qu’un Saint Primaire. Bizarre, comment est-ce qu’un simple Saint Primaire a pu s’attirer autant de haine de la part de la Secte Hua Yun ? Se peut-il que ce Changyang Xiang Tian ait espionné la jeune fille du chef de la secte pendant qu’elle prenait son bain ? »

En entendant Mu Yun, Jian Chen ne put s’empécher de rire. Il le regarda ensuite d’un air exaspéré, « Frère Mu Yun, j’ai vécu de nombreuses années dans le Royaume Gesun, et j’ai beaucoup entendu parler de la Secte Hua Yun. Toutefois, je sais simplement que le chef de la secte possède un fils, et aucune fille. Regarder sa fille pendant son bain ne me parait donc pas très plausible. »

Mu Yun foudroya Jian Chen du regard, « Qu’est-ce que tu en sais, qu ia dit que le chef de la Secte Hua Yun n’avait aucune fille ? Nous ne pouvons pas en être sûrs, peut-être est-elle cachée au reste du monde. »

Jian Chen secoua simplement la tête, décidant de mettre fin à ce débat avec Mu Yun concernant l’existence d’une jeune fille dans la famille du chef de la Secte Hua Yun.

 Le convoi ne rencontra aucun obstacle au fort, et Jian Chen passa sans problème avec son physique actuelle. Personne ne pouvait douter de son apaprence puisque Jian Chen était un expert en dissimulation ; ainsi, même s’il n’avait utilisé que quelques herbes communes, son déguisement n’avait aucun défaut.

Cette technique de dissimulation lui avait été confiée dans sa vie précédente tandis qu’il errait à travers le monde. Elle paraissait simple, mais était en vérité extrèmement profonde et difficile à maitriser. Dans ce monde, une telle méthode n’avait pas encore été inventée, il était donc naturel que personne ne puisse le reconnaitre. Du moment que son visage n’était pas blessé, personne n’allait découvrir sa véritable identité.

Après avoir traversé la frontière, le convoi s’engagea sur des plaines visibles à perte de vue. Il y avait très peu de personnes, et seulement quelques caravanes étaient présentes sur la route. Cette route n’était sous le contrôle d’aucun royaume, et n’était qu’un simple morceau de terre chaotique sans régulation. Des voleurs et bandits étaient donc présents, et les caravanes avaient tendance à se regrouper et à engager de puissants mercenaires afin d’y remédier.

Ce morceau de terre était très large ; une journée entière de voyage ne permettait d’en traverser qu’un quart. Pour atteindre l’Empire du Vent Bleu, il fallait aussi traverser une chaine de montagnes jusqu’à atteindre le fort frontière. A la vitesse à laquelle avançaient les convois, il fallait au moins 10 jours pour atteindre le fort. Même si la route était plate, il était impossible d’aller plus vite étant donné que les véhicules étaient remplis de biens.

Tandis que le jour laissait place à la nuit, le convoi s’arrêta. Les mercenaires installèrent leur camp autour des véhicules, tandis que les conducteurs sortirent de quoi nourrir les chevaux.

Des filets de fumée s’échappaient des campements tandis que des mercenaires commençaient à faire griller de la viande de bête magique ou d’autres nourritures préparées à l’avance. Toutefois, tous n’étaient pas assis ensemble ; plusieurs mercenaires se tenaient à l’écart et profitaient de leurs propres rations.

Jian Chen sortit une tente de sa Ceinture Spatiale et chercha un morceau plat et sec de terre où l’installer. Puisqu’il ne faisait partie d’aucun groupe de mercenaires, il ne pouvait pas recevoir les provisions réservées aux mercenaires engagés. Il devait être responsable de tout ce qu’il utilisait, sans la moindre assistance de la part du convoi.

Lorsque Jian Chen termina d’installer sa tente, Mu Yun s’approcha de lui et demanda, « Jian Chen, on dirait que tu as rejoint ce convoi en court de route. Où comptes-tu aller ? »

Jian Chen acquiesça et répondit, « Je souhaite me rendre dans l’Empire du Vent Bleu. Et toi, frère Mu Yun ? »

Mu Yun éclata de rire et expliqua, « Je me dirige vers le Royaume Cage, ce qui signifie que je vais devoir traverser l’Empire du Vent Bleu. » Tout en parlant, il sortit une tente de sa Ceinture Spatiale et commença à l’installer à côté de celle de Jian Chen.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :