Chapitre 7 : Prodige Oublié

 

Même si le hall extérieur pouvait être considéré vaste, l’intérieur du hall principal de Changyang l’était encore plus. Actuellement, de nombreuses personnes étaient éparpillées un peu partout, parmi eux, quelques hommes d’âge moyen habillés différemment sortaient du lot.

Bi Yun Tian mena Jian Chen à leurs places devant le hall d’entrée. Ceux voulant s’asseoir devant devaient avoir un haut statut au sein du clan ; et puisque Jian Chen était le quatrième enfant du chef de clan, il avait le droit de s’y asseoir. Toutefois, son propre siège n’avait pas encore été crée, alors il devait partager celui de sa mère.

L’adorable Jian Chen s’assit donc sur les genoux de sa mère, sans dire un mot.

En un flash, une ligne de personnes pénétrèrent unes par unes dans le hall avant de s’arrêter devant leurs sièges. Parmi les nouveaux arrivants, il y avait la troisième tante de Jian Chen, avec sa fille.

« Hey … quatrième frère, tu passes aujourd’hui ton Test Saint. Tu as intérêt à travailler dur et à ne pas décevoir ta seconde sœur. » Le superbe visage de Changyang Ming Yue sourit en direction de Jian Chen, parlant d’une voix douce mais enthousiaste. Même si elle avait parlé à voix basse, tout le monde dans le hall avait clairement entendu à qui elle s’adressait et ce qu’elle disait.

« Ming Yue ! » Sa mère la regarda d’un air grave tout en la réprimandant gentiment.

Changyang Ming Yue ria et tira la langue en direction de Jian Chen. Sans un mot de plus, elle s’assit juste à côté de sa mère, et clignait rapidement des yeux en observant les autres personnes présentes.

Bien assez tôt, tout le monde était assis dans le hall, jetant de temps en temps des regards d’anticipation en direction de Jian Chen. La raison pour laquelle autant de personnes étaient réunies aujourd’hui était qu’il s’agissait du Test Saint de Jian Chen.

S’il s’agissait de n’importe quel autre enfant du clan, il n’y aurait jamais eu autant de monde pour assister au Test Saint. Mais Jian Chen n’était pas un enfant normal sans statut, il était l‘enfant du chef du clan Changyang ainsi qu’un prodige béni des cieux. Le clan tout entier avait pratiquement placé toute ses attentes sur cet enfant, ainsi quand il s’agissait du tour de Jian Chen pour passer le Test Saint, chaque membre du clan s’était pressé d’y assister.

Après tout, Jian Chen avait déjà rassemblé de nombreux exploits différents, et le Test Saint allait être une étape extrêmement importante pour lui.

Quand tout le monde s’était installé, le père de Jian Chen, Changyang Ba s’avance vers le centre de la pièce et s’assit sur le trône, symbolisant son statut en tant que chef du clan, une épée se tenant juste à  côté de lui.

Les yeux de Changyang Ba ne s’arrêtèrent qu’une seule seconde sur Jian Chen, mais Jian Chen pouvait apercevoir un léger sourire sur le visage de son père. Immédiatement après, une voix retentit, signifiant le début du Test Saint de Jian Chen.

« De Shu, je suis désolé de devoir te laisser t’occuper de la cérémonie du Test Saint. » Dit poliment Changyang Ba vers l’ancien.

L’ancien avait l’air d’avoir aux environs de 60/70 ans, avec des cheveux blancs et portant des habits gris. Même si son visage était couvert de rides, ses yeux étaient clairs et emplis d’excitation.

Le vieil homme ria, « Le chef de clan est trop modeste. » S’avançant vers le centre du hall, il affichait un sourire sur son visage en regardant Jian Chan, avant de l’appeler d’un ton amical, « Quatrième Maître, si vous le voulez bien ! »

Bi Yun Tian regarda Jian Chen d’un regard affectueux, et lui chuchota, « Xiang Er, s’il te plait va là où se tient De Shu afin qu’il mesure ta Force Sainte. »

« D’accord ! » Répondit joyeusement Jian Chen. L’enfant habile descendit des genoux de sa mère et lentement, s’approcha de l’endroit où se tenait l’Ancien De.

Sans plus attendre, De Shu leva sa main droite d’où un petit anneau en argent commença à briller d’une lumière blanche aveuglante. L’agitant, un léger tremblement se fit ressentir venant du sol, avant de petit à petit devenir plus bruyant. A l’endroit où il n’y avait rien devant eux auparavant, une pierre blanche d’un demi-mètre était apparu tout à coup. Il était clair que cette pierre blanche avait été minutieusement polie à de multiples reprises ; le rocher était de forme rectangulaire, de largeur et d’épaisseur mesurant un mètre.

Regardant la pierre blanche venant d’émerger, les yeux de Jian Chen clignèrent de surprise, il était curieux à propose de cette pierre, mais la main de De Shu avait elle aussi attiré son intérêt. Il fixait l’anneau sur son majeur, il s’agissait d’un anneau qu’il avait vu dans un livre.

L’Anneau Spatial était fait à partir d’un matériau rare mais spécial, et pouvait stocker des objets dans l’espace de l’anneau. Le plus petit objet qu’il pouvait contenir était d’un mètre cube, tandis que le plus gros pouvait faire jusqu’à cent mètres cubes. Le détenteur de l’anneau pouvait stocker et sortir tout objet inanimé quand il le désirait. Il s’agissait d’un article si coûteux sur le continent Tian Yuan qu’une personne normale ne pouvait pas l’acheter.

Voyant le regard de Jian Chen sur son Anneau Spatial, De Shu ria. Chaque fois qu’il avait invoqué la pierre blanche pour le Test Saint, tout le monde avait le même exact regard. Il avait tellement vu ce regard qu’l en avait perdu le compte.

« Quatrième Maître, veuillez placer une main sur la Pierre Sainte. » De Shu souri.

La Pierre Sainte était une roche spéciale capable de mesurer la quantité de Force Sainte contenue dans le corps d’une personne. Sur le continent Tian Yuan, il existait de nombreux objets différents permettant de mesurer la force d’un individu. La Pierre Sainte utilisait un code de couleurs afin de représenter la force de quelqu’un – Rouge, Orange, Jaune, Vert, Cyan, Bleu, et Violet.

Avoir la pierre brillant rouge voulait dire que la personne était toujours en dessous du rang Saint, tandis qu’une couleur orange signifiait que la personne était au même niveau qu’un Saint. La couleur jaune représentait un Grand Saint et le bleu un Maître Saint Terrestre. Et enfin la couleur violette représentait un Maître Saint Céleste. Tout rang au-dessus du rang Maître Saint Céleste, tel que le Souverain Saint, Roi Saint, et Empereur Saint ne pouvaient pas être mesurés par la Pierre Sainte.

En entendant De Shu, Jian Chen reprit ses esprits et tendit la main vers la pierre blanche appelée  ‘’Pierre Sainte’’.

A cet instant, tous les yeux étaient tournés vers la Pierre Sainte. Tout le monde était impatient, anxieux de découvrir à quel point le talentueux Jian Chen allait être puissant.

Quand Jian Chen plaça sa main sur la Pierre Sainte, De Shu étendit la sienne pour l’activer, apparemment par des moyens magiques.

Immédiatement, Jian Chen ressentit un étrange type d’énergie vibrer et passer de la pierre à l’intérieur de son bras. Alors que l’énergie lui paraissait bizarre, elle entrait son corps doucement en circulant lentement en lui avant de retourner dans la pierre.

De Shu fixait la Pierre Sainte, attendant le moindre changement de couleur, mais après un court moment, il n’y avait aucun changement. Pas même une once de couleur autre que la couleur originale ne pouvait être perçue.

« Comment est-ce possible, la Pierre Sainte ne reflète pas la moindre couleur ! » De Shu ne put s’empêcher de s’alarmer. Le sourire sur son visage disparut lentement et il regarda le visage de Jian Chen avec une expression étrange. Aucun des deux ne pouva
it comprendre ce qu’il se passait.

Remarquant l’expression de choc sur le visage de De Shu et la pierre toujours blanche, tout le monde se rendit compte de quelque chose. Leurs visages ne purent s’empêcher de changer lentement en fixant leurs voisins puis à nouveau devant eux. Clignant des yeux, un regard de pure perplexité était visible sur la visage de la plupart des personnes présentes, tandis que certaines personnes soupiraient de pitié.

Le visage de Changyang Ba se distordit tandis que celui de Bi Yun Tian était drainé de toute couleur. Aucun des deux n’osait regarder, refusant de croire en la nouvelle.

De Shu déglutit, ce résultat était incroyable, même pour lui. Redémarrant immédiatement la Pierre Sainte, il avait espéré qu’il ne s’agissait que d’une erreur la première fois. Mais hélas, l’arbre ne portait aucun fruit, et la pierre aucune couleur.

A nouveau, ce résultat était inconcevable pour De Shu. Le quatrième maître avait été considéré comme un prodige depuis sa naissance, mais apparemment il n’était rien de plus qu’un impotent ne pouvant pas du tout cultiver ou utiliser sa Force Sainte.

De Shu ne put s’empêcher de soupirer, déçu, en regardant le silencieux Jian Chen d’un air compliqué. Il se tourna ensuite vers Changyang Ba, « Nous avons le résultat. Le Quatrième maître est totalement incapable de cultiver la Force Sainte. »

En entendant cette déclaration, le visage de Bi Yun Tian devint encore plus pâle, au point ou il était presque dénué de couleur. Regardant abasourdie Jian Chen, elle murmura, « C’est … c’est …. Impossible … comment est-ce que Jian Chen peut être impotent … ? » Au moment où elle finit sa phrase, elle tourna de l’œil et s’écroula de sa chaise. Son fils considéré par tous comme un prodige venait tout à coup d’être annoncé impotent, elle ne pouvait pas supporter la nouvelle. Aucune mère du continent ne le pourrait, encore moins un membre d’un clan prestigieux.

Tandis que tout le monde entendit le résultat, ils furent tous bouche bée et regardaient Jian Chen avec pitié où déception. Les tantes de Jian Chen, Yu Feng Yan et Ling Long, elles, laissèrent échapper un soupir soulagé. Voyant la situation malchanceuse de la mère et du fils, les deux tantes ne pouvaient s’empêcher de se réjouir intérieurement.

« Ah, quatrième sœur … quatrième sœur, que se passe-t-il ? Quatrième sœur, réveille-toi ! Quatrième sœur, pitié …. Pitié réveille-toi ! » Accourant à ses côtés, Bai Yu Shuang essayait désespérément de réveiller l’inconsciente Bi Yun Tian, mais sans succès.

Entendant les cris frénétiques de Bai Yu Shuang, Changyang Ba s’approcha immédiatement de Bi Yun Tian et commença à crier, « Shuang Er, amène Yun Er à son lit ! »

 Même Jian Chen avait accouru aux côtés de sa mère sans payer attention aux personnes autour de lui. Sa main droite était déjà pressée contre le poignet de sa mère pour vérifier son pouls. Cela lui prit quelques précieuses secondes, mais il confirma que sa mère n’était pas en danger.

Jian Chen jeta un coup d’œil à son père déçu dans la foule, et même lui se sentait secrètement impuissant. Avec un léger soupir, il suivit Bai Yu Shuang qui portait sa mère en dehors du hall.

« Ai …. » Voyant Jian Chen partir, le visage de Changyang Bai affichait une claire déception. Il avait placé de larges espoirs en Jian Chen, mais comme ceux-ci étaient forts, la déception l’était tout autant. Et au final, son quatrième fils, Xiang Tian, n’était qu’un impotent.

« Chef de clan, n’y prêtez pas trop attention. Même si le quatrième maître ne peut pas cultiver sa Force Sainte, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas un génie dans un autre domaine. » Un jeune membre de clan tentait de le consoler.

Changyang Bai secoua la main et dit tristement, « N’en parlons plus. Tout le monde peut partir. » Finissant sa phrase, Changyang se leva pour quitter la salle. Même s’il était tout à fait conscient que Jian Chen pouvait être un génie dans un autre domaine, la Force Sainte était le facteur le plus important dans ce monde, après tout, il n’y avait que la force qui comptait au final.

La fait que le quatrième enfant du chef du clan Changyang était impotent traversa toute la maison Changyang comme une trainée de poudre. Certaines personnes se réjouissaient de cette information, tandis que d’autres s’en navraient. Une chose était toutefois sûre, le statut de Xiang Er au seil du clan allait rapidement chuter après cette affaire.

Dans une large pièce, Jian Chen était assis près d’un lit, silencieux. Son visage tranquille était tourné vers le sol, et personne ne savait ce qu’il pouvait bien penser. Sa mère Bi Yun Tian ne s’était pas encore réveillée, ses yeux étaient toujours fermés tandis qu’elle gisait sur le lit. A part Jian Chen et quelques servantes, seules sa troisième tante Bai Yu Shuang et sa seconde sœur Changyang Ming yue se trouvaient dans la pièce.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                  Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :