Chapitre 6 : Test Saint

 

Même si Jian Chen pouvait tout à fait voir à travers son apparence frêle et ainsi en déduire sa véritable force, il se tenait là immobile, n’affichant rien sur son visage. Avec un hochement de tête silencieux afin d’exprimer sa gratitude, il se mit à suivre le vieil homme à travers le couloir de gauche.

Arrivant à la fin du corridor, les yeux de Jian Chen s’illuminèrent en entrant dans la large pièce. La lumière dans la pièce était exceptionnellement claire, si claire qu’elle était comparable à la lumière extérieure. De nombreuses bibliothèques propres et rangées contenant des milliers de livres étaient alignées là contre les murs de la librairie.

Jien Chan leva lentement la tête afin de voir le plafond. Il savait que la raison pour la clarté de la lumière était ce plafond. Il n’avait aucune idée de la matière dans laquelle il était fait, mais il émettait mystérieusement une forte lueur. Même si la lumière était intense, elle ne l’était pas au point d’irriter les yeux.

Même si le plafond avait piqué sa curiosité, il n’était pas près à perdre son temps à le découvrir. Marchant jusqu’à l’une des étagères, il prit un livre et commença à le feuilleter.

Le livre détenait une description claire et précise, malgré le fait qu’il ne soit pas aussi épais que les autres. Cela prit 3 heures à Jian Chen pour le lire dans son intégralité. Et grâce à ça, il avait enfin une petite idée de ce monde étrange.

Ce continent était appelé le continent Tian Yuan, et était particulièrement vaste. Il y avait en son sein de nombreux pays de différentes tailles et bien plus de villes, à nouveau de tailles différentes. Les plus larges villes étaient appelées les Capitales, et chacune s’étendait sur plusieurs miles. Chaque Capitale était gérée par un dirigeant, et chaque dirigeant avait la charge d’entre quelques millions à dix millions de soldats gardiens.

Toutefois, au cœur du continent Tian Yuan, il n’y avait que 7 Capitales, et 3 de ces 7 Capitales étaient contrôlées par un unique et puissant empire. Parmi les plus puissants empires il y avait l’Empire Karl et l’Empire Félicité, contrôlant une Capitale chacun. L’empire contrôlant les 3 premières Capitales était l’Empire Divin.

Sous les Capitales, il y avait les Villes Reines, mais celles-ci étaient largement plus petites que les Capitales. Pratiquement chaque royaume avait au moins une Ville Reine et chaque Ville Reine avait un million de soldats gardiens. En dessous des Villes Reines, il y avait les Villes de Première Classe, ayant 800 000 soldats gardiens. Les Villes de Seconde Classe avaient chacune 400 000 soldats gardiens. Et enfin, sous les Villes de Seconde Classe, il y avait les différents villages, ayant leurs propres soldats gardiens mais dont le nombre ne dépassait pas 50 000. Même leurs forces et nombres différaient grandement.

Les habitants du continent Tian Yuan pratiquaient tous quelque chose appelé la ‘’Force Sainte’’. Quand leur Force Sainte atteignait le 10ème niveau, basé sur l’idéologie de l’expert, la force sainte se condensait en une Arme Sainte. Il existait plus de 1000 formes d’armes différentes, et chacune dépendait de l’idéologie de son expert.

Une fois l’Arme Sainte formée à l’aide de la ‘’Force Sainte’’, un lien spécial se formait entre l’arme et l’expert. Certaines personnes avec un véritable don recevaient parfois une Arme Sainte avec un attribut spécial. Ses attributs étaient classés en Terre, Vent, Eau, Feu, Lumière, et Ténèbres. Parmi ces éléments, les attributs de Lumière et Ténèbres étaient très rares, mais aussi incroyablement puissants.

L’élément de Lumière était extrêmement puissant en termes de soins, et ceux ayant une Arme Sainte d’attribut de Lumière recevaient de la part du continent Tian Yuan le titre d’Immortels. Ils recevaient ce titre car sur le champ de bataille, ils étaient capables de guérir n’importe quel type de dégâts. Sur le champ de bataille, s’ils n’étaient pas tués en un coup, dans ce cas ils étaient pratiquement impossible à vaincre.

Ceux ayant l’élément de Ténèbres avaient une nature corrosive. Non seulement il s’agissait d’un élément pénible, mais en plus il y avait une forte demande de personnes avec un tel attribut. La nuit, ils pouvaient aller et venir comme ils le souhaitaient, leur valant le titre de Seigneurs de la Nuit, car la nuit était leur domaine.

Le reste des 4 éléments avaient chacun leurs propres force correspondante. La quantité de force qu’ils possédaient dépendait de la force et du jugement de son détenteur. Bien sûr, sur le continent Tian Yuan, il n’y avait qu’un dixième de personnes ayant un attribut, comparé à ceux qui n’en avaient pas. Sur le champ de bataille, il était plus dur de combattre quelqu’un avec un attribut que quelqu’un qui n’en avait pas.

Les Armes Saintes étaient les plus fortes armes. Lors d’une guerre, les Armes Saintes pouvaient être invoquées librement par la force de l’esprit, et aidaient leurs maîtres à dépasser leurs limites. En même temps, une Arme Sainte et la vie de son maître étaient reliés. Une blessure subie par une Arme Sainte se répercutait sur son maître. Et, si une Arme Sainte se cassait, le maître recevait une blessure fatale lui aussi.  Dans le pire des cas, cela pouvait provoquer la mort.

Toutefois, les Armes Saintes étaient extrêmement dures à briser. Du moment que l’Arme Sainte était plus puissante que celle de l’ennemi, elle ne pouvait pas être endommagée.

Après qu’une Arme Sainte ait prit forme, cette nouvelle méthode de cultivation absorbait le Gi du monde pour la renforcer. Cette méthode permettait aussi d’augmenter la force de l’expert.

Une fois l’Arme Sainte formée, l’expert était appelé un ‘’Saint’’. Sur le continent Tian Yuan, les Saints étaient classés en 9 niveaux différents : Saint, Grand Saint, Maître Saint, Grand Maître Saint, Maître Saint Terrestre, Maître Saint Céleste, Souverain Saint, Roi Saint et Empereur Saint. Et chaque niveau était séparé en 3 sous-niveaux : Inférieur, Intermédiaire, et Supérieur.

Sur le continent Tian Yuan, une large chaîne de montagnes s’étirait à travers le continent, appelée la Chaîne de Montagne des Bêtes Magiques. Cette chaîne montagneuse était remplie de nombreuses bêtes magiques. Plus on s’enfonçait profondément, plus les bêtes devenaient puissantes.

Ces bêtes magiques étaient elles aussi séparées en 9 niveaux. Les bêtes de classe 1 étaient équivalentes à un Saint, et les bêtes de classe 2 à un Grand Saint. Et continuant comme ça, une bête de classe 8 correspondait à un Roi Saint, tandis qu’une bête de classe 9 était équivalente à un Empereur Saint.

De plus, il existait sur le continent Tian Yuan une profession proéminente : les Mercenaires. Selon le livre, il y avait de nombreux mercenaires sur le continent Tian Yuan. Ces mercenaires accomplissaient toute une variété de tâches en échange d’argent, enfin même si beaucoup d’entre eux préféraient entrer la Chaîne de Montagne de Bêtes Magiques afin de chasser des monstres et vendre leurs noyaux.

Même si le danger y était important, les récompenses étaient toutes autant généreuses, étant donné que les noyaux de monstres avaient une forte valeur sur le continent. Plus le grade du noyau de monstre était élevé, plus cher il se vendait. Il existait même des noyaux de monstres haut gradés que l’argent ne pouvait même pas acheter.

Les noyaux de monstres étaient les objets les plus désirés du continent. Dans un noyau de monstre se trouvait une large quantité d’énergie pure pouvant être absorbée par les humains afin de faire avancer la vitesse d’entraînemen
t. Absorber l’énergie d’un noyau de monstre était bien plus efficace qu’essayer d’absorber le Qi du monde dans son corps. Toutefois, utiliser les noyaux de monstres pour accélérer la cultivation n’était pas une méthode accessible à la simple populace sans avoir de larges sommes d’argents.

A part quelques trucs bizarres, Jian Chen commençait enfin à comprendre un peu mieux ce monde. Ce monde était exceptionnellement cruel et des guerres éclataient un peu partout. Les habitants de ce monde était bien plus dangereux comparés à ceux de son ancien monde. Si une personne n’était pas assez forte, il lui était difficile de survivre. La plupart des habitants du continent étaient des praticiens, même si le praticien normal avait une force assez moyenne. Une personne moyenne ne pouvait pas cultiver sa Force Sainte jusqu’au 10ème niveau et ainsi condenser son Arme Sainte. Si ces personnes ne recevaient pas d’entrainement et d’aide, elles resteraient  au niveau le plus bas, semblables à un paysan dans une montagne.

Après avoir fini plusieurs livres, Jian Chen comprenait enfin ce nouveau monde. Les Armes Saintes, les éléments et attributs, les bêtes magiques, les noyaux de monstres et mercenaires, tout était nouveau pour Jian Chen, ce qui fit trembler son cœur. Il attendait avec impatience de voir ce que ce monde lui réservait, et souhaitait désespérément quitter immédiatement le domaine Changyang. Expérimenter le monde extérieur serait un véritable changement de rythme.

Toutefois Jian Chen comprenait très bien qu’il ne pourrait pas répondre à ses désirs ces prochaines années. Ses parents n’autoriseraient jamais leur enfant de 3 ans à partir de la maison pour parcourir le monde. Et même s’il e pouvait, il n’avait aucun moyen pour se défendre.

Après une longue réflexion, Jian Chen décida de redoubler d’efforts dans son entraînement. A part pour ses repas, chaque jour fut passé à s’entrainer seul dans sa chambre. Il n’avait pas encore complété les bases de l’étape de cultivation de la Loi Ziqing de l’Epée, alors le Gi du Monde était absorbé et distribué également à travers tout son corps, entrant dans chacune de ses cellules et les renforçant.

Ce ne sera que lorsque son corps ne pourra plus être renforcé par le Qi du Monde que Jian Chen pourra passer à la seconde étape, où il pourra enfin commencer l’entraînement de son Qi Véritable. Actuellement, Jian Chen avait un physique bien au dessus de celui d’une personne normale, toutefois certaines régions de son corps où le Qi s’était assemblé dans sa vie précédente, étaient encore vides.

Dans son monde précédent, Jian Chen avait pu finir cette étape de cultivation en un an. Puisque le Qi du Monde ici était deux fois plus puissant, même si cela lui prenait plus de deux ans à faire une percée, son corps devenait de plus en plus fort, donnant à son corps actuel le potentiel de surpasser le précédent.

Même si Jian Chen passait normalement ses journées caché dans sa pièce à cultiver, aucuns de ses deux parents ne s’en était plaint ou ne se sentait concerné. La raison pour cela était que chez les Changyang, les parents enseignaient généralement à leurs enfants des méthodes de respiration, et les laisser s’entrainer ainsi pendant toute une année. A la troisième année, ces enfants passaient un test pour mesurer leur Force Sainte et ainsi évaluer leur potentiel et aptitudes. Quand Jian Chen avait 2 ans, Bi Yun Tian lui avait apprit la même méthode de respiration que les autres enfants. Toutefois, Jian Chen avait prit cet exercice de respiration et l’avait jeté dans les tréfonds de son esprit, pour Jian Chen, ce genre d’entrainement était comme donner à un adulte un jouet d’enfant.

Ainsi, Jian Chen pouvait s’enfermer dans sa chambre. Les personnes passant devant sa porte pensaient seulement que Jian Chen pratiquait sa respiration, et ne lui prêtaient donc aucune attention.

 

Le matin suivant, Jian Chen avait enfin terminé l’exercice de cultivation de la veille. Aujourd’hui était un jour spécial pour lui, étant donné qu’il s’agissait de son 3ème anniversaire. En même temps, aujourd’hui allait être le jour où il passerait le même teste que chaque enfant du continent du même âge – le Test Saint.

Accompagnant sa mère Bi Yun Tian à la salle à manger, Jian Chen fut ensuite amené au hall principal officiel du clan Changyang.

La maison Changyang couvrait une large zone, et comparé à la zone dont Jian Chen avait l’habitude, il n’avait vu qu’une infime partie des terres. Suivant la route, Jian Chen regarda la maison sans s’arrêter. Ces 3 premières années, Jian Chen les avait passé dans sa chambre à cultiver, il s’était très rarement aventuré autour de la maison.

Sur le domaine Changyang, un large groupe de gardes en uniforme patrouillait dans la zone. De nombreux regards aiguisés observaient les environs depuis les ombres, et malgré le fait que ce soit en journée, ils ne montraient pas une once de relâchement.

Tandis que Jian Chen passait plusieurs terrains d’entrainement, un jeune, mais doux cris attira son attention à l’intérieur. D’un simple regard, il vit un petit groupe d’enfants de 10 ans apprenant des séries de katas sous les ordres d’un homme d’âge moyen.

Jian Chen comprit dans son cœur que ces enfants étaient des disciples nés directement dans la lignée familiale. Le clan Changyang avait environ 1000 hommes. Même si la moitié était des gardes et servants, l’autre moitié « tait constituée de membres de la lignée.

Passant par les terrains d’entraînement, Bi Yun Tian amena son fils au milieu d’un hall à l’apparence officieuse. Il s’agissait de l’endroit où Jian Chen allait passer son Test Saint.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                  Chapitre Suivant

Accueil

3 réflexions sur “Chaotic Sword God – Chapitre 6

  • Avatar
    4 avril 2016 à 15 h 47 min
    Permalien

    Y a plus de soldat que de citoyen… c’est quoi ces chiffres lol. Je sais pas si l’auteur voit ce que represente une armée de 10 millions de soldat, mais ca fais un peu beaucoup. Il a fait fort dans l’exageration ^^

    Répondre
    • Avatar
      4 avril 2016 à 16 h 24 min
      Permalien

      C’est totalement normal dans un novel chinois 🙂 Ils ont toujours tendance à exagérer les chiffres (genre des royaumes avec plusieurs milliards d’habitants) xD

      Répondre
      • Avatar
        4 avril 2016 à 19 h 14 min
        Permalien

        Ca doit etre parce qu’ils sont plus d’un milliard ^^

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :