Chapitre 25 : Instruire Grand Frère

 

En un clin d’œil, 3 jours étaient passés suite au combat entre Ka Di Yun et Jian Chen. Presque tout le monde à l’Académie Kargath connaissait Changyang Xiang Tian maintenant, et il était impossible de faire le moindre pas dehors sans entendre son nom.

Ces 3 derniers jours, Jian Chen avait passé chaque matin à apprendre des techniques martiales à son frère dans les grottes. A part ça, il avait passé le reste de son temps à cultiver ; le Noyau de Monstre de Classe 3 avait énormément augmenté sa vitesse de cultivation. Il voulait se dépêcher d’atteindre le 10ème niveau, afin de pouvoir pénétrer dans le niveau des Saints.

Jian Chen avait été très curieux de savoir comment marchait la condensation d’Arme Sainte, mais selon des explications de livres, une fois l’Arme Sainte condensée, celle-ci remplace la Force Sainte de l’individu en question. A partir de ce moment-là, l’Arme Sainte devient l’origine du pouvoir individuel. Lorsqu’elle reste dans le corps, elle émet de la Force Sainte, et lorsqu’elle est invoquée, l’Arme Sainte devient la plus puissante arme de son détenteur. De plus, elle ne peut se briser, sauf si l’adversaire est bien plus puissant.

 

Le matin suivant, Jian Chen ouvrit les yeux, signifiant la fin de sa cultivation nocturne. Après 3 jours de cultivation intense, la Force Sainte à l’intérieur de Jian Chen s’était renforcée, et il estima qu’il avait depuis longtemps dépassé le 9ème niveau. Il allait devoir tester sa Force Sainte pour découvrir si oui ou non il était devenu un praticien de niveau 10 ou un Saint.

Descendant de son lit, Jian Chen s’habilla en vitesse avant de sortir de son dortoir. Le ciel était encore sombre, et la plupart des étudiants étaient toujours en train de cultiver ou dormir. Les terrains de sports étaient paisibles, sans la moindre personne en vue. Jian Chen ne voyait que quelques rares  lèves-tôt au loin, ça et là.

En passant à côté des terrains, Jian Chen se dirigea immédiatement vers la grotte. Ces derniers jours, Jian Chen passait du temps chaque matin à enseigner à son grand frère des connaissances sur divers aspects du combat. Après tout, dans son monde précédent, Jian Chen avait été un vagabond et un expert pendant de longues années, alors il avait participé à de nombreuses batailles. Sa quantité d’expérience surpassait de loin les professeurs de l’Académie Kargath. En cas de comparaison, Jian Chen avait déjà les qualifications pour enseigner aux professeurs de l’Académie Kargath.

Lorsque Jian Chen arriva à la grotte, il découvrit que son grand frère Changyang Hu l’y attendait déjà, assis sur un tronc d’arbre. Il ne montrait pas la moindre expression, balayant la grotte du regard en ayant l’air de s’ennuyer. Aussitôt que Jian Chen apparut, il se leva immédiatement, excité, et sauta de la souche d’arbre. Il s’exclama joyeusement, « Quatrième frère, tu es enfin arrivé. »

« Jian Chen sourît, « Grand frère, pourquoi es-tu arrivé si tôt ? »

« Hehe, une habitude, juste une habitude. Quatrième frère, commençons maintenant. J’ai passé toute la journée d’hier à essayer de comprendre l’utilisation de pouvoir dont tu m’as parlé hier matin, mais je n’ai pas réussi. Peux-tu tout réexpliquer à ton grand frère, encore une fois ? » Demanda Changyang Hu, d’un ton légèrement embarrassé.

« Bien sûr. » Répondit Jian Chen en souriant, « Grand frère, je vais te répéter la leçon d’hier matin. Mais aujourd’hui, je vais te le démontrer personnellement. » En disant cela, Jian Chen ramassa une fine branche traînant à ses pieds.

« Grand frère, regarde attentivement. » Jian Chen brandît la branche et fit un petit geste avec en direction d’un arbre fin, de l’épaisseur d’un poignet. Lorsque la branche s’approcha de l’arbre, elle quitta sa main gauche et perça silencieusement l’arbre, comme s’il n’y avait pas le moindre obstacle. C’était comme si l’arbre fin n’avait été qu’un simple mirage.

En voyant cette étrange scène, Changyang Hu commença à douter. A cet instant, un son sec se fit entendre, et le petit arbre se brisa au milieu, la partie haute s’écroulant sur le sol.

Changyang Hu ouvrît grand les yeux, et courut immédiatement vers l’arbre, avant de voir dessus une incision parfaite. C’était comme si une épée aiguisée avait tranchée l’arbre en deux. C’était tout bonnement inimaginable, cette coupe parfaite avait été faite en une fraction de seconde par une faible branche, assez puissante pour couper en deux le petit arbre.

Immédiatement, le regard de Changyang Hu se tourna vers la petite branche dans la main de Jian Chen. Il courut vers lui et la prit dans ses mains pour l’examiner, mais peu importe le sens dans lequel il la tournait, ce n’était qu’une branche normale. En la brandissant doucement, la branche se tordait facilement dans sa main.

Suite à un tel spectacle, le doute de Changyang Hu ne fut que plus amplifié. Il ne parvenait pas à comprendre comment une branche tout à fait normale pouvait couper un tronc d’arbre de la taille d’un poignet. Il exerça un peu de force dans ses doigts, et la branche se cassa en deux.

« Quatrième frère, comment as-tu réussi une telle prouesse ? Comment une branche aussi faible a-t-elle pu couper un arbre ? » Changyang Hu demanda, le doute clairement apparent sur son visage.

Jian Chen se mît à rire, « Grand frère, cela demande juste de la Force Sainte. ? Ne dis pas que c’est grâce à la branche ; même si ce n’est qu’un aiguille ou un fil à coudre, ils peuvent tous les deux passer facilement à travers une branche. Mais bien sûr, je ne suis pas encore assez fort pour réaliser cela. »

« Quoi ? Une aiguille et un fil donc peuvent traverser un arbre ? Quatrième frère, tu es sûr de ne pas avoir de fièvre ? Ca ne peut pas être possible. » Expliqua Changyang Hu, choqué. Il ne pouvait pas croire une seule seconde ce que venait de lui expliquer Jian Chen, il n’avait pas entendu parler d’un tel exploit depuis sa naissance ; pour lui, il s’agissait d’une tâche impensable.

Jian Chen sourît tout du long de l’interrogation de Changyang HU ; il ne s’attendait pas à ce qu’il acte différemment. Mais Jian Chen ne prît pas la peine de lui expliquer ; le jour où Changyang Hu sera plus fort, il comprendra.

 

Jian Chen ramassa une nouvelle branche sur le sol, et dît, « Grand frère, tu te demandes toujours comment j’ai pu utiliser une branche pour couper à travers un arbre, n’est-ce pas ? Regarde à nouveau, je vais te le montrer une seconde fois. »

Changyang Hu devint silencieux, et se concentra entièrement sur la branche dans la main de Jian Chen. Maintenant, il n’osait pas être distrait, au cas où des détails lui échapperaient.

Brandissant la branche dans ses mains, une lueur traversa les yeux de Jian Chen avant qu’à nouveau, la branche se distordît dans ses mains, solidifiant petit à petit la partie pliée de la branche. En la voyant se plier comme elle le faisait, c’était comme si elle avait une vie propre, bougeant de la même manière qu’un serpent. Elle se mît alors à bouger en l’air – les personnes témoins d’une telle scène ne pourraient que la décrire d’étrange.

Les yeux de Changyang Hu s’ouvrirent grand à la vue d’un spectacle aussi étrange, et il avait du mal à croire ce qui se déroulait devant lui. Avec ses yeux si grands ouverts, il avait l’air d’avoir vu un fantôme. Il n’arrivait pas à le croire ; ce n’était qu’une branche d’arbre, et pourtant elle s’était mise à bouger toute seule.

Les eux de Jian Chen se mirent alors à émettre une incroyab
le lumière et il s’écria, « Grand frère, regarde attentivement. » Jian Chen attrapa la branche maintenant parfaitement droite, et se dirigea vers un autre arbuste dans les environs.

Ses mouvements n’étaient absolument pas rapides ; en fait, ils étaient même très lents. Se dirigeant vers l’arbre, au moment où la branche toucha l’arbre, c’était comme si la branche se faisait absorber par le tronc. Lentement, la branche s’enfonça toujours plus profondément dans l’arbre, avant de finalement finir de la traverser.

Une telle scène abasourdît Changyang Hu, qui se tût en se concentrant sur le tronc empalé. Sa bouche s’ouvrît si grande qu’on aurait pu y loger un œuf tout entier. Ses yeux étaient emplis d’une expression d’incrédulité.

« Quatrième frère, comment as-tu fait ça ? » Changyang Hu trembla d’admiration. Même son cœur battait violement la chamade tandis que ses yeux fixaient toujours l’arbre.

Avec un léger sourire, Jian Chen répondit, « Grand frère, ce n’est en vérité pas très compliqué. Du moment que tu harmonises ta Force Sainte avec la branche d’arbre, même une simple branche peut devenir une arme acérée. Avec une force suffisante, il est même possible de couper une épée en acier avec une fine branche. »

« Harmoniser sa Force Sainte avec la branche d’arbre … » Murmura Changyang Hu, fronçant les sourcils et se concentrant. Immédiatement, il ramassa une branche sur le sol et suivit les instructions de Jian Chen, il commença à infuser lentement la branche de sa Force Sainte.

« Peng ! »

A l’instant où sa Force Sainte entra en contact avec la branche, la branche explosa violemment et envoya voler en l’air plusieurs morceaux.

« Grand frère, ta Force Sainte est bien trop violente, alors la frêle branche n’a pas pu la supporter. De plus, tu n’a pas encore une assez bonne maîtrise de ta Force Sainte. Retiens bien, lorsque tu harmonise ta Force Sainte dans la branche, tu dois être sûr de transformer ta Force Sainte en type doux d’énergie, pas en violent. » L’informa Jian Chen.

En entendant ça, Changyang Hu devint confus, « Quatrième frère, comment transformer sa Force Sainte en type doux d’énergie ? »

« Ce n’est qu’une autre façon d’utiliser la Force Sainte, c’est tout. Essayer de t’expliquer plus ce mystère serait inutile, tu ne peux que le comprendre par toi-même. Grand frère, à partir d’aujourd’hui, chaque fois que tu as du temps libre, essaye d’harmoniser la branche avec ta Force Sainte. Comme ça, tu pourrais aussi renforcer ta Force Sainte. A l’avenir, si tu arrives à atteindre le niveau que je t’ai montré aujourd’hui, cela apportera de nombreux bénéfices à ta cultivation. » Expliqua Jian Chen, presque comme d’il était un professeur enseignant à ses élèves.

Toutefois, Jian Chen savait pertinemment que si Changyang Hu voulait accomplir ce qu’il venait de lui montrer, c’est-à-dire transpercer un arbre avec une frêle branche, cela lui prendrait beaucoup de temps et d’efforts. Cela nécessitait un très grand contrôle sur la Force Sainte, et avec un entraînement insuffisant, Changyang Hu ne sera pas capable d’harmoniser les deux ensembles. Avoir une branche en bois devenir aussi tranchante qu’une épée en fer n’était absolument pas simple. Infuser de la Force Sainte dans une épée en fer serait plus facile par exemple, mais tandis qu’une épée en fer pouvait supporter une plus grande quantité de Force Sainte, une branche d’arbre ne pouvait pas, et nécessitait généralement un contrôle plus doux.

Changyang Hu acquiesça, et après réflexion, prit une nouvelle branche pour réessayer. Toutefois, sans exception, chacune de ses tentatives se solda par un échec ; il ne réussît pas une seule fois. Il était incapable d’injecter sa Force Sainte dans la branche. Chaque fois que sa Force Sainte s’approchait de la branche, celle-ci explosait, incapable de supporter la violente et intense Force Sainte.

Jian Chen se tenait sur le côté et regardait Changyang Hu s’entrainer, tout en continuant à lui donner des conseils. Ils continuèrent comme cela jusqu’à ce que le soleil soit levé. Et seulement à cet instant, Jian Chen quitta la grotte, laissant Changyang Hu seul, tandis qu’il persévérait sans la moindre pause ; à côté de lui, les branches d’arbres brisées s’étaient empilées sur le sol.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :