Chapitre 119 : Combat pour le Nouveau-né

 

En entendant les explications de Kabolds, les sourires sur les visages de chacun se dissipèrent. Il n’avait pas tort ; s’ils essayaient de prendre le petit du Roi Tigre à Fourrure Dorée, ils risquaient de rencontrer de nombreux problèmes. Même s’ils ne croisaient pas la route de ses parents, l’amener jusqu’à la Ville de Wake risquait d’être une tâche extrêmement ardue. Après tout, la petite créature était un animal vivant ; elle ne pouvait pas être dissimulée dans une Ceinture Magique sans mourir, puisque l’intérieur était inhabitable. Ainsi, ils n’avaient d’autre choix que de la transporter à l’air libre. Mais puisque la route permettait à de nombreux groupes de se déplacer, les nouvelles de la capture d’un petit Roi Tigre à Fourrure Dorée risquaient de rapidement se répandre. De nombreuses factions tenteraient de provoquer les Mercenaires de Flammes. Avec leur force actuelle, ce n’était pas quelque chose qu’ils pouvaient se permettre.

« Hahahahaha, si vous n’êtes pas capables de transporter ce Roi Tigre à Fourrure Dorée, pourquoi ne pas nous le donner ? »

A cet instant, une bruyante voix à la joie évidente se fit entendre. La silhouette sombre d’une personne apparut, aux côtés d’un groupe tout entier. Tous encerclèrent rapidement les Mercenaires de Flammes. Il y avait au total 20 personnes, chacune portant un casque en acier et une armure de métal. Bon nombre de ces mercenaires avaient des armures brisées, et du sang s’écoulant de diverses plaies. Un regard suffisait à deviner qu’ils sortaient tout juste d’un combat.

A la vue d’un large groupe de personnes apparu de nulle part, les Mercenaires de Flammes se mirent sur leurs gardes. Mais lorsqu’ils virent l’emblème sur leurs torses, leurs visages perdirent toute couleur. Même Kendall devint pâle comme un linge et s’exclama, « Les Mercenaires de Zhou. », sa voix tremblante à chaque syllabe.

« Hahahaha, bien vu. Donnez-nous bien gentiment le jeune Tigre ; vous connaissez les conséquences sinon. » Annonça leur chef en dirigeant vers eux un regard dédaigneux. Cependant, lorsque son regard se posait sur le petit Tigre, une joie incontrôlée était visible sur son visage.

Aucun des Mercenaires de Flammes n’osa prendre la parole, leurs visages dénués de toute couleur.

Jian Chen en profita pour balayer du regard chaque Mercenaire de Zhou. Avec sa force actuelle, il pouvait déterminer la puissance globale de chacun. A ses yeux, à l’exception de deux Maîtres Saints, tous les autres étaient des Grands Saints. Cependant, ces deux Maîtres Saints étaient juste légèrement plus puissants que le Capitaine Kendall, probablement au niveau de Maîtres Saints Intermédiaires.

Jian Chen laissa échapper un petit souffle d’air en regardant tout autour de lui. Actuellement, du moment qu’il n’y avait pas de Grand Saint, alors il n’avait rien à craindre.

« Aooo ! »

« Aooooo ! »

Le nouveau-né venait de terminer de manger toute la viande de bête magique qui lui avait été donnée, et observait en salivant les autres morceaux grillant au dessus du feu. Il criait pour qu’on les lui donne, étranger au danger qui se profilait autour de lui.

Jian Chen s’accroupit lentement et prit la créature contre son torse. A ce moment-là, les Mercenaires de Zhou se tournèrent tous vers lui, le regard froid et émettant un profond désir de meurtre.

« Gamin, donne-nous le petit. Sinon, tu perdras la vie ici et maintenant. » S’écria le chef des Mercenaires de Zhou en direction de Jian Chen.

Face à ces mots, Jian Chen leur rendit un regard dénué de toute colère. Au lieu de ça, il sourit et répondit, « Même si nous vous donnons ce nouveau-né, vous ne nous laisserez pas partir de peur que nous parlions de son existence autour de nous, ce qui vous apporterais quelques problèmes, et pas des moindres. »

Le chef laissa échapper un sourire moqueur, « Tu es plutôt intelligent, mais parfois, plus une personne est intelligente, plus elle meurt tôt. C’est pourquoi parfois, il vaut mieux éviter de l’être. Être idiot permet de vivre plus longtemps. » Tout à coup, une large quantité de Force Sainte apparut dans sa main droite, formant rapidement une longue épée.

Il pointa son épée en direction de Jian Chen et s’exclama froidement, « Gamin, je te laisse une dernière chance. Donne-nous tranquillement le nouveau-né, ou je t’offre une mort lente et douloureuse. » Les autres Mercenaires de Zhou sortirent à leur tour leurs Armes Saintes et encerclèrent Jian Chen pour tenter de l’intimider.

Cependant, les Mercenaires de Flammes n’avaient pas dit leur dernier mot, et matérialisèrent eux aussi leurs Armes Saintes. Leurs expressions étaient graves, car ils comprenaient tous que même s’ils donnaient le nouveau-né aux Mercenaires de Zhou, ceux-ci allaient quand même se débarrasser d’eux. A leur place, ils auraient fait la même chose et éliminé les Mercenaires de Zhou. S’ils devaient mourir quoi qu’il arrive, alors ils préféraient emporter avec eux quelques Mercenaires de Zhou. Même s’ils ne pouvaient probablement pas les exterminer, ils pouvaient au moins leur causer des pertes.

Voyant la réaction des Mercenaires de Flammes, le chef des Mercenaires de Zhou dévoila un sourire moqueur avant de se tourner à nouveau vers Jian Chen, « Gamin, fini la plaisanterie. Si tu me donnes le nouveau-né, je vous épargne. » Actuellement, la petite créature était dans les bras de Jian Chen. Voyant que Jian Chan n’avait aucune intention de la lui donner, l’homme craignait que Jian Chen agisse sans réfléchir et tue la bête.

Bien sûr, Jian Chen savait cela, et ne put s’empêcher de rire. Sa main gauche tenait la créature tandis que sa main droite caressait la fourrure de sa tête. « Vous semblez vraiment vouloir ce nouveau-né, alors pourquoi ne venez-vous pas le chercher ? Se peut-il que vous ayez le courage de parler, mais pas le courage d’agir ? »

Les regards froids posés sur Jian Chen s’intensifièrent et l’expression sur le visage du chef se figea. Il avait un mauvais pressentiment. La réaction de Jian Chen était complètement anormale, générant chez lui une profonde inquiétude.

« Toi ! Apporte-moi le nouveau-né ! » S’écria le chef en direction de l’un de ses subordonnés.

« Oui ! » Le mercenaire en question n’hésita pas une seule seconde et se dirigea prudemment vers Jian Chen, comme pour voir comment ce dernier allait agir.

Mais lorsque le mercenaire s’approcha avec prudence de Jian Chen, celui-ci ne bougea pas. Au lieu de ça, il restait immobile, un large sourire sur le visage. Malgré ça, le mercenaire ne baissa pas sa garde. Il tendit lentement la main en direction du nouveau-né.

Pendant ce temps, chaque Mercenaire de Zhou tenait fermement son Arme Sainte. Même leur chef était de plus en plus tendu en regardant Jian Chen.

Puis, le mercenaire parvint à prendre le nouveau-né malgré une légère résistance de sa part. Du début à la fin, le mercenaire avait été extrêmement prudent.

Tout à coup, le regard de Jian Chen devint froid, et l’Épée Vive-Brise apparut dans sa main droite. Se transformant en un éclair argenté, l’arme se dirigea vers la gorge du mercenaire à la vitesse de la foudre.

Même si le mercenaire était sur ses gardes contre Jian Chen, l’attaque était bien trop rapide pour qu’il puisse l’esquiver. Lorsque l’éclair argenté apparut près de lui, l’homme ne sentit qu’un petit picotement douloureux au niveau de sa gorge. Et juste sous ses yeux, l’épée argentée apparut brutalement. L’instant suivant, le mercenaire se tenait la gorge, ne pouvant émettre le moindre son d’agonie, avant de s’écrouler au sol. Quant au nouveau-né de Classe 5, il fit un léger vol plané avant de tomber au sol.

L’épée de Jian Chen avait été si rapide que même si le mercenaire avait vu la lame s’approcher de lui, il n’aurait pas pu lui résister. Il n’aurait pas pu esquiver la lame dont la vitesse était comme une seconde nature pour Jian Chen.

Le chef des Mercenaires de Zhou fut abasourdi en voyant Jian Chen transpercer la gorge de l’un de ses mercenaires. Il était secrètement surpris par la vitesse de Jian Chen. Même avec sa puissance de Maître Saint Supérieur, il n’avait vu qu’une rapide image de l’épée.

Rapidement, le chef reprit ses esprits et ignora sa surprise initiale, « Attaquez ! Massacrez-les sans pitié, mais ne faites pas de mal au nouveau-né ! » Ordonna-t-il en levant son épée. Suivie d’un sifflement strident, son arme s’abattit en direction du crâne de Jian Chen.

Au sein des Mercenaires de Zhou, l’autre Maître Saint avait sorti son épée et imitait son chef en essayant d’abattre Jian Chen. Après avoir vu l’attaque de Jian Chen, les deux Maîtres Saints savaient qu’il n’allait pas être un adversaire facile. Les deux Mercenaires de Zhou s’étaient donc accordés pour s’occuper en priorité de Jian Chen.

À leur opposé, les Mercenaires de Flammes entrèrent en combat avec les autres membres des Mercenaires de Zhou, enveloppant les lieux des flammes de la guerre. Les Mercenaires de Flammes ne s’étaient pas séparés les uns des autres, et formaient un cercle avec en son centre les 3 Saints dont Xiao Dao afin de les protéger. Dans ce genre de combat, les Saints n’avaient pas la moindre chance de survie en cas de face à face. Les 5 Grands Saints et Kendall, Maitre Saint Primaire, formaient donc un cercle, et étaient prêts à combattre à mort les Mercenaires de Zhou.

Cependant, la différence de force étant trop importante, et le combat ne dura pas longtemps. Les Mercenaires de Flammes étaient clairement désavantagés, assaillis par les Mercenaires de Zhou au point de pouvoir à peine se défendre.

Épée en main, l’attitude imposante de Jian Chen changea drastiquement. Sa posture devint comme une épée acérée tout juste sortie de son fourreau. En un instant, l’épée sembla devenir plus froide, mais aussi plus dangereuse. Face à des ennemis du même rang, l’épée semblait saper tout courage.

 

Chapitre Précédent / Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :