Chapitre 11 : Académie Kargath

 

Bi Yun Tian tenait amoureusement la tête de Jian Chen, et s’avança lentement, « Troisième sœur, ce n’était qu’un innocent entraînement entre enfants ; rien d’inquiétant. Il est inutile de nous mettre en colère ; au final, ce ne sont tous les deux que des enfants. Pour l’instant, nous devrions plutôt nous concentrer sur le traitement des blessures de Ke Er. »

Suite aux mots de Bi Yun Tian, même si elle était encore en colère, tout ce que pouvait faire Yu Feng Han était fulminer en silence. Elle avait peur que si elle continuait à se plaindre des actes de simples enfants, l’opinion que ses trois sœurs avaient d’elle ne se détériore.

Bi Yun Tian s’approcha de l’endroit où gisait Changyang Ke, ferma les yeux, et posa ses deux mains sur la blessure du garçon. Ses mains se tinrent là un instant, avant de laisser échapper une légère lueur blanche.

A cet instant, les yeux de Jian Chen se mirent à briller d’intérêt. Il pouvait clairement voir qu’un pouvoir spécial s’accumulait dans les mains de sa mère, formant cette lueur blanche.  De plus, ce type de pouvoir spécial était exactement le même que celui qu’il était capable de contenir dans la boule un peu plus tôt.

Jian Chen se mît à observer attentivement les mouvements de sa mère, et ainsi, il réalisa tout à coup qu’il n’était pas vraiment sûr de comprendre la méthode qu’utilisait sa mère pour manipuler l’énergie. Après tout, il avait découvert depuis longtemps que sa capacité à intégrer la force de ce monde était compliquée.

La lumière blanche dans les mains de Bi Yun Tian s’intensifia de plus en plus, et pourtant, ne blessait pas les yeux. Après quelques profondes respirations, elle secoua les bras et la lumière blanche quitta ses mains pour se mettre à flotter jusqu’au ventre de Changyang Ke, fusionnant avec sa blessure. Les bandages blancs obstruaient la vue de Jian Chen, lui empêchant de voir l’effet de la boule d’énergie et les changements qui prenaient place.

 Après avoir accompli sa tâche, Bi Yun Tian respira profondément, « Troisième sœur, Changyang Ke va bien, ses blessures devraient être non-existantes maintenant. »

Un sourire joyeux apparut enfin sur le visage de Yu Feng Han. Elle remercia Bi Yun Tian brièvement avant de se placer sur le rebord du lit de Changyang Ke. Avec une expression concernée, elle regarda son fils et lui demanda, « Ke Er, comment te sens-tu ? Est-ce que ta blessure te fait toujours mal ? »

Changyang Ke leva la main et caressa son ventre, et se mit à rire avant de déchirer ses bandages, « Mère, ton fils va bien maintenant. C’est très confortable. »

Après que les bandages soient tombés, il était clair que la blessure sur le ventre de Changyang Ke n’était plus là. Il ne restait qu’une petite cicatrice de sang séché, mais à part ça, la blessure avait cessée d’exister.

En voyant cela, Jian Chen comprît tout à coup. Ce type d’énergie mystérieuse était en vérité l’énergie unique propre aux Saints Radiants. Leur énergie avait un effet spécial de guérison pouvant soigner n’importe quelle blessure, peu importe la gravité. Sous les soins d’un Saint Radiant, n’importe quelle blessure pouvait guérir rapidement. Puisque sa mère était une Sainte Radiante, elle était capable d’utiliser ce pouvoir de guérison. Selon les légendes, les Saints Radiants les plus puissants étaient même capable de faire repousser un bras, voir même de ressusciter quelqu’un d’entre les morts !

Dans la tête de Jian Chen, il avait pensé secrètement : S’il était capable de comprendre et d’absorber l’énergie propre aux Saints Radiants, peut-être qu’il était comme sa mère, et avait le même pouvoir de contrôle qu’un Saint Radiant détenait pour soigner les blessures.

En y pensant, Jian Chen ne put s’empêcher de s’impatienter, et de vouloir essayer. Mais, au final, il résista tout de même à la tentation, étant donné que la situation actuelle n’était pas appropriée.

A cet instant, les portes de la pièce s’ouvrirent grand. Jian Chen observa les personnes qui venaient d’entrer, il s’agissait de son père, Changyang Ba, et du domestique du clan Changyang, Chang Bai.

« Comment va Ke Er, ses blessures ne sont pas si sévères que ça, n’est-ce pas ? » Demanda Changyang Ba, d’un air concerné.

« Je remercie mon seigneur pour son attention, mais quatrième sœur l’a déjà guéri, alors Ke Er va bien maintenant. » Un sourire apparut sur le visage de Yu Feng Han. Changyang Ba s’inquiétait pour son fils, ce qui la rendait heureuse.

« Dans ce cas tout va bien ! » Changyang Ba hocha la tête, et se tourna vers Jian Chen, « Xiang Er, comment te portes-tu ces jours-ci ? » Même en parlant à Jian Chen, une trace de préoccupation était présente.

« Je remercie père pour son attention, votre fils se porte très bien. » La voix de Jian Chen était très monotone. Depuis la fin du Test Saint, c’était la première fois que Changyang Ba et Jian Chen se reparlaient.

En entendant la voix de Jian Chen contenant un tel détachement, Changyang Ba ne put s’empêcher de soupirer secrètement en lui. « Xiang Er, viens accompagner ton père dans son bureau. » Puis Changyang Ba se retourna vers la sortie.

En une seconde, Jian Chen se mît à suivre Changyang Ba jusqu’à son bureau. S’asseyant sur une chaise, Changyang Ba fixa Jian Chen pendant un court instant, avant de lui demander, « Xiang Er, j’ai entendu plus tôt que tu avais blessé Qiu Er, l’un des servants en cuisine, ce matin même. »

« C’est vrai ! » Jian Chen avait déjà réalisé que sa véritable force venait d’être révélée, et qu’il était donc maintenant inutile de la dissimuler.

Une expression de joie dans ses yeux, Changyang Ba ria et lui dit doucement, « Xiang Er, pourquoi ne pas dire à ton père, peux-tu cultiver la Force Sainte ? »

Jian Chen hocha lentement la tête, puis répondit aussi neutralement qu’avant, « Oui ! » Il savait qu’il ne pouvait plus le cacher, alors il préférait l’admettre directement.

Même s’il pouvait déjà supposer que Jian Chen était capable de cultiver la Force Sainte, entendre la confirmation de la bouche de Jian Chen rendit Changyang Ba encore plus émotionnel.

« Chang Bai, puis-je te déranger en te demandant de tester à nouveau la Force Sainte de Jian Chen ? » Changyang était fou de joie, mais continuait à parler poliment à Chang Bai, n’ayant pas du tout l’attitude d’un chef de clan demandant à un domestique de réaliser une tâche.

Mais Chang Bai se contenta de rire, et leva la main sur laquelle se trouvait son Anneau Spatial, faisant ainsi apparaitre à nouveau la Pierre Sainte devant les yeux de Jian Chen. « Quatrième maître, veuillez poser votre main sur la pierre. » Dit-il d’un ton chaleureux.

Au moment où Jian Chen posa sa main sur la Pierre Sainte, Chang Bai l’activa. A cet instant, Jian Chen ressentit à nouveau le pouvoir mystérieux émis par la Pierre Sainte, entrant son corps par son bras. A l’intérieur de lui, le pouvoir circulait en cercle, avant de retourner à la Pierre Sainte. Au même moment, la seule chose visible était la Pierre Sainte toute entière émettant tout à coup une légère lumière rouge.

En voyant la Pierre Sainte briller rouge, une excitation apparue sur le visage de Changyang Ba. Même Chang Bai affichait maintenant un léger sourire, et regardait Jian Chen avec gratitude.

« Chef de clan, selon l’intensité de la lueur, le quatrième maître a déjà atteint le quatrième niveau de Force Sainte. » Dit Chang Bai, souriant légèrement.

« Le quatrième niveau … le quatrième niveau … » Changyang Ba se leva de sa chaise
, et, excité, serra ses mains entre elles. Avant ça, il avait déjà supposé un tel résultat, mais il ne s’agissait que d’une supposition. Maintenant qu’il était au courant de la situation actuelle, il ressentait un nouveau sentiment dans son cœur.

Jian Chen avait déjà atteint le quatrième niveau de Force Sainte à l’âge de 7 ans. Peut-être que ce niveau n’était pas si spécial que ça comparé au reste du Continent Tian Yuan, mais pour le Royaume Gesun, c’était assez pour le classer parmi les prodiges de première classe. De plus, son troisième frère, Changyang Ke, avait 3 ans de plus que Jian Chen, et pourtant sa Force Sainte interne venait à peine d’atteindre le quatrième niveau.

Chang Bai replaça la Pierre Sainte dans son Anneau Spatial. Le visage satisfait, il sourit, « Quatrième maître, vous ne m’avez vraiment pas déçu. »

Changyang Ba se calme rapidement, et commença à voir Jian Chen sous un tout nouveau jour. Ses yeux étaient maintenant emplis de surprise, excitation, et gratitude.

 

Au moment où Jian Chen quitta le bureau, il était déjà presque midi. Juste après que Jian Chen soit parti, Changyang Ba regarda Chang Bai, et lui demanda sur un ton de doute, « Chang Bai, puisque Xiang Er a une Force Sainte, comment se fait-il que la première fois que nous l’ayons testé, celle-ci n’a pas été détectée ? Cela m’a même effrayé en me faisant croire que Xiang Er était handicapé et ne pouvait pas cultiver la Force Sainte. »

Chang Bai fronça les sourcils, et après réflexion, expliqua, « Je ne suis pas non plus complètement sûr. Peut-être y-a-t’il eu un dysfonctionnement avec le Test Saint. Toutefois, tout cela importe peu maintenant ! »

Changyang Ba acquiesça, « Actuellement, Xiang Er n’a que 7 ans, et il a déjà atteint de quatrième niveau de Force Sainte. Si ça continue, je prévois qu’il passera au plus tard de 10ème niveau de Force Sainte  à l’âge de 18 ans, et condensera sa Force Sainte en Arme Sainte. De plus, Xiang Er a toujours été un prodige hors du commun, alors je souhaiterais l’envoyer le plus rapidement possible à l’Académie Kargath pour qu’il y étudie. Qu’est-ce que Chang Bai en pense ? »

Chang Bai réfléchit un instant, puis répondît, « L’Académie Kargath est l’académie la plus connue de notre Royaume Gesun. Toutefois, les pré-requis pour y entrer sont élevés. La force de la personne doit avoir atteinte le 8ème niveau de Force Sainte, et son âge doit être en dessous de 18 ans. Si le chef de clan veut rapidement envoyer le quatrième maître à l’Académie Kargath, j’ai peur que ce ne soit impossible en si peu de temps. Même si le quatrième maître a déjà atteint le 4ème niveau de Force Sainte, la distance jusqu’au 8ème niveau est encore importante, et risque de lui prendre beaucoup de temps. Après tout, plus le niveau de Force Sainte est haut, plus il est dur à augmenter. »

« J’espère que Xiang Er arrivera à rapidement atteindre le 8ème niveau de Force Sainte ces prochaines années. » S’exclama Changyang Ba.

Chang Bai sourit, « Ne vous inquiétez pas, chef de clan. Je pense que le quatrième maître atteindra le 8ème niveau de Force Sainte tôt ou tard. Le seul problème est le temps, étant donné qu’à l’instant, j’ai pu constater que la Force Sainte du quatrième maître avait presque atteinte le 5ème niveau. »

En entendant ces mots, Changyang Ba était incapable de contenir sa joie, et murmura, « J’espère que Xiang Er surpassera Chang Bai à l’avenir, et deviendra le pilier du clan. »

Chang Bai se tenait à côté de lui, souriant sans rajouter le moindre mot. Toutefois, ses yeux trahissaient son anticipation.

 

Après avoir quitté le bureau, Jian Chen retourna immédiatement dans sa chambre. Il ferma la porte, et se souvint de l’effrayante scène lors de son combat contre Changyang Ke.

Même si Jian Chen savait que durant son combat contre Dugu Quibai dans son monde précédent, il avait fait une percée et était entré dans le domaine de Dieu de l’Epée, mais il n’osait pas croire qu’après sa réincarnation, il serait toujours capable d’accomplir la même chose. Rien qu’en repensant à cette remarquable capacité, Jian Chen entra dans une spirale de joie et d’excitation.

Mais quand il repensait au moment où la branche d’arbre s’étais mise mystérieusement à émettre du Qi d’Epée, Jian Chen commençait à ressentir un doute. Il n’avait plus la même force que dans son monde précédent, alors, comment était-il possible pour lui de contrôler une branche ordinaire avec le même Qi d’Epée ?

Contemplant cette question, Jian Chen décida de réessayer. Scannant la chambre, ses yeux s’arrêtèrent sur un porte manteau en bois. Cassant un morceau de bois de moins d’un mètre, Jian Chen allait l’utiliser comme une épée.

Tenant le morceau de bois, Jian Chen entra lentement dans un état de tranquillité. Profondément dans son esprit, Jian Chen commença doucement à se convaincre que le morceau de bois dans ses mains n’était pas un morceau de bois, mais une épée. Une épée pour un dieu, une épée pour un dieu pouvant tout dominer. Lentement, il s’harmonisa avec, il pouvait sentir chaque grain dans ses mains, et pouvait les voir clairement dans sa tête, il pouvait même comprendre leur composition interne.

Prenant un large souffle, il essaya de calmer les émotions envahissant son cœur. Prenant le contrôle de ses émotions, l’objet dans sa main s’envola en l’air.

Juste au moment où l’esprit de Jian Chen avait atteint cet état, celui-ci venait d’établir une connexion entre le morceau de bois et son esprit. Tandis que le morceau de bois se séparait de ses mains, celui-ci se mit à flotter dans les airs, toujours sous le contrôle de Jian Chen. L’objet s’avança lentement et émit un rayon blanc de lumière, révélant le Qi d’Epée acéré si familier à Jian Chen.

A cet instant, Jian Chen réalisa que son âme était entièrement harmonisée avec le bout de bois, au point où il était devenu comme un autre bras pour lui, qu’il pouvait bouger à sa guise. Au même moment, il se rendit aussi compte que le Qi d’Epée contenu dans le morceau de bois avait quelque chose à voir avec son âme.

Avec cette réalisation, Jian Chen ne pouvait voir qu’un rayon de lumière pâle provenant du bout de bois, volant autour de son corps, à une vitesse que même Jian Chen avait du mal à suivre clairement.

Le cœur de Jian Chen se mit à battre rapidement, tandis que son visage révélait une expression d’extrême joie. Il ne pensait pas qu’au dernier moment de sa vie précédente, il arriverait à comprendre l’Ame de l’Epée.

A partir de ce jour, la capacité remarquable de l’Ame de l’Epée n’était pas seulement devenue la plus puissante attaque de Jian Chen, elle était devenue une compétence capable de lui sauver la vie.

 

 

Sans même s’en rendre compte, plusieurs années passèrent. Le Jian Chen actuel avait déjà 15 ans. Ces dernières années, Jian Chen était rarement sorti dehors, et avait passé chaque jour dans sa chambre à s’entraîner sur la Loi Ziqing de l’Epée. Sa force avait déjà été révélée, et il était même considéré comme un prodige de la cultivation. Ainsi, sa position au sein du clan Changyang avait totalement changée à nouveau, plus personne n’osait le sous-estimer. De plus, Changyang Ba avait été extrêmement attentionné avec Jian Chen. Mais, la personne la plus heureuse restait Bi Yun Tian. A la base, son fils avait été jugé impotent et incapable de cultiver, mais maintenant, il s’était transformé en prodige de la cultivation, surtout parce qu’il avait atteint de 4ème niveau de Force Sainte à l’âge de 7 ans. Tout le monde pouvait s’imaginer
la joie éprouvée par Bi Yun Tian en voyant que son fils était extraordinaire.

Toutefois, Jian Chen découvrit aussi que depuis qu’il avait révélé sa force, sa tante ainée Jing Long et sa troisième tante Yu Feng Han avaient l’air de toujours le regarder avec une expression hostile. Une telle situation était bien connue par Jian Chen, grâce aux souvenirs de sa vie précédente.

Ces dernières années, Jian Chen avait déjà atteint le 8ème niveau de Force Sainte. Et en plus, c’était parce que Jian Chen avait ralenti son rythme. Il avait utilisé presque la moitié de son temps à se familiariser avec les lois de l’épée de sa vie précédente. Autrement, il aurait déjà atteint le 9ème stade depuis longtemps. Grâce à ça, Jian Chen était presque sur le point d’atteindre le 9ème niveau.

Pour le moment, au sein du clan Changyang, le force de Jian Chen avait déjà surpassée celle de sa seconde sœur Changyang Ming Yue et celle de son troisième frère Changyang Ke. Même si Changyang Ming Yue avait trois ans de plus que Jian Chen, sa Force Sainte s’était arrêtée au 8ème niveau. Et concernant Changyang Ke, il n’avait jamais vraiment eu de talent pour la cultivation, et à 17 ans, il avait seulement atteint le 5ème niveau de Force Sainte avec une grande difficulté.

Tôt dans la matinée, un large groupe de personnes se rassembla à l’extérieur du grand hall. Parmi ce groupe se trouvaient les parents de Jian Chen, ses trois tantes, et même son troisième frère, Changyang Ke, et sa seconde sœur, Changyang Ming Yue. A part eux, quelques hautes figures du clan Changyang étaient aussi présentes. Il y avait aussi une bête magique de type oiseau d’à peu près 3 mètres de large assise sur le sol, pas très loin du groupe.

Aujourd’hui était le jour où Jian Chen allait partir étudier à l’académie Kargath. Le pré-requis minimum pour y entrer était d’avoir atteint le 8ème niveau de Force Sainte. De plus, l’âge de la personne en devait pas dépasser 18 ans. Actuellement, Jian Chen respectait ces deux standards. De plus, aujourd’hui se déroulait par ailleurs l’assemblée générale d’admission de l’Académie Kargath, ne se déroulant qu’une fois pas an.

Le visage de Bi Yun Tian était couvert de larmes, tandis qu’elle regardait Jian Chen. Avec un tendre regard, elle dit, « Xiang Er, tu dois bien travailler à l’académie. Essaye de rester en dehors des ennuis, d’accord ? » Bi Yun Tian parla sur un ton ne pouvant dissimuler son inquiétude.

Jian Chen acquiesça docilement, et lui répondit, « Ne t’inquiètes pas, mère, je sais ce que je dois faire. »

Changyang Ba se dirigea vers Jian Chen et lui dit, « Xiang Er, cette Ceinture Spatiale est quelque chose que ton père a préparé spécialement pour toi. Même si ce n’est pas hors de prix, et que l’espace à l’intérieur n’est pas très large, elle peut stocker de nombreuses petites choses. Si tu passes au 10ème niveau de Force Sainte avant tes 18 ans et condense ta Force Sainte en une Arme Sainte, ton père te récompensera d’un Anneau Spatial et d’un Noyau de Monstre. » Tandis qu’il parlait, une ceinture d’apparence exquise apparut dans ses mains. En voyant la taille de la ceinture, il était évident qu’elle avait été spécialement conçue pour Jian Chen.

En voyant Changyang Ba si soucieux de Jian Chen, Jing Long et Yu Feng Yan, se tenant toutes près, ne purent s’empêcher de montrer des traces profondes de jalousie et d’insatisfaction. Toutefois, tous les regards étaient tournés vers Jian Chen, alors personne ne les remarqua.

Jian Chen accepta la ceinture, et dit avec une puissante confidence, « Je deviendrais définitivement un Saint bientôt. »

Changyang Ba afficha un léger sourire, et regarda Jian Chen d’un regard plein de satisfaction.

« Quatrième maître, il se fait tard. Nous devrions y aller. » A ce moment-là, le domestique Chang Bai, se tenant sur le côté, parla.

Jian Chen jeta un dernier coup d’œil en direction de sa mère, puis marcha vers Chang Bai sans se retourner une seule fois, et dit, « Chang Bai, allons-y. »

Chang Bai attrapa et souleva Jian Chen avant de le poser sur le dos de la bête magique volante. Après ça, il sauta dessus lui aussi, à côté de Jian Chen. Souriant vers Jian Chen, il s’exclama, « Quatrième maître, accrochez-vous bien. »

Ensuite, il vit Chang Bai caresser le dos de la bête magique. En un instant, la bête magique volante avait l’air d’avoir reçue un ordre, et étira ses longues ailes de 10 mètres de long afin de se préparer à s’envoler. Elle s’éleva dans le ciel, et commença à voler vers l’horizon.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :