Chapitre 103 : Mercenaires de Flammes

 

« Jeune frère, les places sont toutes occupées. Puis-je m’asseoir à côté de toi ? »

Tout à coup, une voix profonde retentit derrière Jian Chen. Tournant la tête en direction de cette voix, Jian Chen vit un homme d’âge moyen avec un large sourire sur le visage. Ce dernier se tenait debout à côté de Jian Chen, et le regardait d’un air sans malice.

L’homme semblait avoir la quarantaine et portait une robe cyan. Cependant, Jian Chen remarqua rapidement que cette robe était constituée de matériaux grossiers, et pouvait donc être considérée comme un vêtement peu coûteux. Avec ses cheveux bruns et courts, rien ne sortait de l’ordinaire chez lui, et même son sourire bienveillant semblait réel.

Jian Chen acquiesça donc avec le sourire, « Puisque le restaurant s’est soudainement rempli, je ne peux pas me permettre d’occuper toute la place. Venez donc vous asseoir à mes côtés ! »

« Dans ce cas, merci jeune frère. » L’homme se mit à rire puis joignit ses mains. Puis, il sortit le tabouret de sous la table et s’assit.

« Jeune fille, un verre de vin et une part de votre meilleure viande de cheval ! » S’exclama-t-il aussitôt.

« Très bien, veuillez patienter un instant cher client ! » Répondit la serveuse.

Jian Chen examina un instant l’homme en face de lui avant de finalement reposer son regard sur sa propre assiette.

L’homme quant à lui regarda Jian Chen et rigola, « Et comment devrais-je m’adresser à ce jeune frère ? »

« Jian Chen ! » Répondit-il, sa réponse brouillée par le morceau de viande présent dans sa bouche.

« Jian Chen, heh, belle sonorité. » Il inspecta Jian Chen du regard puis rouvrit la bouche pour demander, « Frère Jian Chen, je suppose que tu es toi aussi un mercenaire. »

Jian Chen hocha la tête, « Correct, mais puisque je suis assez faible, je ne suis qu’un mercenaire de rang D. »

Le rang d’un mercenaire correspondait à sa force et au mérite des missions complétées. Les mercenaires du rang le plus bas, le rang D, étaient généralement des nouveaux Saints, mais très peu d’entre eux n’avaient pas encore condensé leur Arme Sainte. Même si l’homme en face de lui semblait bienveillant, Jian Chen n’osait pas lui révéler sa force réelle.

L’homme se mit à rire, sans la moindre mauvaise intention, « Jeune frère, tu n’as pas plus de 20 ans. Lorsque tu parviens à condenser ta Force Sainte en Arme Sainte à cet âge, ton potentiel est illimité. »

Ses mots étaient sincères, mais après avoir parlé, il laissa échapper un long soupir, « D’ailleurs, j’avais 25 ans lorsque j’ai condensé mon Arme Sainte et que je suis devenu un Saint. Dire que tu n’as que 20 ans et que tu es déjà un Saint. Je pense qu’il y aura à l’avenir un nouveau prodige Maître Saint Terrestre. » Lorsque les trois mots Maître Saint Terrestre furent prononcés, l’homme sembla presque expectatif

En entendant cela, Jian Chen ne put s’empêcher de regarder à nouveau l’homme. Il en avait maintenant une meilleure impression, mais sans plus.

Condenser une Arme Sainte à l’âge de 25 ans témoignait d’un talent plutôt médiocre sur le Continent Tian Yuan. De telles personnes atteignaient généralement le niveau de Grand Maître Saint, et à moins de tomber sur une opportunité rare, parvenaient rarement à devenir des Maître Saint Terrestres.

Après tout, il existait une barrière extrêmement difficile à surmonter entre les niveaux de Grand Maître Saint et Maître Saint Terrestre. Cette barrière était si difficile à passer que condenser une Arme Sainte semblait cent-mille fois plus simple. Cette difficulté était due au fait qu’en réalisant la percée séparant le Maître Saint Terrestre du Grand Maître Saint, le moindre moment d’inattention pouvait faire tomber le cultivateur dans une terre sans rédemption. Dans les cas les moins sévères, certains recevaient une blessure grave et perdaient toute leur cultivation, devenant ainsi handicapés à vie. Dans les pires des cas, leurs vies étaient livrées à Diyu.

La barrière séparant les Maîtres Saints Terrestres des Grand Maître Saints était une barrière entre la vie et la mort. De nombreuses personnes au talent médiocre atteignaient le niveau de Grand Maître Saint mais étaient incapables de devenir des Maîtres Saints Terrestres, tandis qu’encore plus mourraient en tentant de réaliser la percée.

Le taux de succès pour devenir Maître Saint Terrestre n’était que d’un pourcent.

Cette information était connue de Jian Chen. Que ce soit à la Bibliothèque Kargath ou dans la Bibliothèque de la Maison Changyang, Jian Chen l’avait lue quelque part.

« Jeune frère, je suppose que tu n’as encore rejoint aucun groupe de mercenaires. » Supposa l’homme avec un fin sourire.

En entendant cela, le cœur de Jian Chen bondit dans sa poitrine. Il comprit instantanément l’intention de l’homme et acquiesça en réponse, « Tout à fait ! »

« Jeune frère, pourquoi ne pas rejoindre mes Mercenaires de Flammes ? Même si nous ne sommes pas très nombreux, nos mercenaires sont tous de bonnes personnes. » Expliqua-t-il joyeusement.

Jian Chen devint silencieux et écouta l’homme. Il n’avait jamais pensé à rejoindre un groupe de mercenaires, considérant cela comme un fardeau limitant son esprit d’aventure et de liberté. Cela risquait aussi d’interrompre sa cultivation puisqu’il ne pouvait cultiver rapidement qu’avec des noyaux de monstres. Les noyaux de monstres lui étaient absolument indispensables, et la quantité nécessaire était énorme. S’il se rendait seul dans la Chaîne de Montagne des Bêtes Magiques, tous les profits gagnés pouvaient être gardés et maintenir son rythme de cultivation actuel.

Cependant, en rejoignant un groupe de mercenaires, les bêtes magiques étaient plus faciles à tuer mais les noyaux de monstres devaient être distribués au groupe. Si Jian Chen rejoignait un groupe de mercenaires, il devait donc continuer à chasser seul. Sinon, les noyaux risquaient d’être partagés.

Même après avoir perçu le silence de Jian Chen, l’homme n’abandonna pas, « Frère Jian Chen, mes Mercenaires de Flammes ne constituent qu’un petit groupe ne restreignant les actions de personne, contrairement à un large groupe. Notre groupe n’est pas du genre à devoir suivre tout un tas de règles incompréhensibles. Nous rejoindre signifie simplement aider le groupe à gagner de l’argent plus facilement. Tu dois déjà savoir que la Chaîne de Montagne des Bêtes Magiques est l’endroit parfait pour gagner de l’argent, et que les noyaux de monstres se revendent cher en plus de nous aider à cultiver notre Force Sainte. Même certaines parties du corps d’une bête magique peuvent être revendues à des restaurants. »

« Si notre nombre augmente, alors notre force augmente aussi. Ainsi, même si nous croisons la route d’une bête magique de haut niveau, nous pouvons la tuer. Imagine un peu ! Si nous parvenons à tuer une bête magique de haut niveau, les profits seront énormes. » L’homme s’arrêta un instant pour reprendre son souffle puis continua, « Seul, même si tu es capable de vaincre quelques bêtes magiques de bas niveau, tu ne peux pas te faire beaucoup d’argent. Même si tu te démènes, l’argent gagné est à peine suffisant pour payer les coûts de guérison. Et si tu te fais attaquer par plusieurs bêtes magiques de haut niveau– pendant combien de temps penses-tu pouvoir fuir ? Pas longtemps, et au final, tu risques de perdre la vie. »

Jian Chen étant toujours silencieux, l’homme réessaya, « Frère Jian Chen, si c’est la distribution des bénéfices qui t’inquiète, tu n’as pas à t’inquiéter. Même si nos Mercenaires de Flammes ont été établis il y a seulement quelques années, les frères du groupe sont faits d’acier et s’inquiètent plus des liens d’amitié que de l’argent. Si notre groupe fait des profits, alors que tu aies travaillé dur ou non, le groupe ne te traitera pas injustement. »

 

Chapitre Précédent / Chapitre Suivant

Accueil

 

2 pensées sur “Chaotic Sword God – Chapitre 103

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :