Chapitre 10 : Haute Estime

 

Les deux mains de Changyang Ke agrippèrent fermement la hache, tandis qu’il suivait attentivement Jian Chen du regard. Grâce à la leçon qu’il venait juste de subir, il n’osait plus sous-estimer Jian Chen une seule seconde, alors cette fois-ci, Changyang Ke tournait prudemment autour de lui.

Jian Chen commença à rire en voyant l’attitude de Changyang Ke, l’enrageant d’autant plus, « Troisième frère, pouvons-nous enfin commencer ? »

Changyang Ke tenait sa hache, et cette fois-ci, utilisa sa Force Sainte pour s’aider. A nouveau il chargea en direction de Jian Chen, mais bien plus rapidement que la fois précédente.

Jian Chen brandit tranquillement la branche d’arbre de moins d’un mètre dans ses mains. Pour une raison étrange, il se sentait très bien ; comme si la branche avait une sorte de connexion secrète avec lui. Au même moment, dans le cœur de Jian Chen, celui-ci ne put s’empêcher de ressentir la même sensation que celle qu’il avait dans son monde précédent à la frontière avec la mort, où il pouvait comprendre le pouvoir incroyable du Domaine du Dieu de l’Epée. A ce moment, il avait finalement réussi à contrôler son épée avec son ‘’Exprit’’, et l’avait projetée 100 mètres plus loin à travers la gorge de Dugu Quibai.

Pensant à cet instant, Jian Chen entra en action, et la branche d’arbre dans sa main fut projetée vers Changyang Ke.

« Whoosh ! »

 

Obéissant à la volonté de Jian Chen, la branche d’arbre paraissait avoir une vie propre, et vola de ses mains. Se dirigeant à une vitesse incroyable vers Changyang Ke, la branche était enveloppée d’une légère lumière blanche. Une puissante mais vive quantité de Qi d’Epée était émit par la branche, la faisant ressembler à un éclair. Avec un flash de lumière, la branche avait déjà atteinte le ventre de Changyang Ke.

Réalisant immédiatement la trajectoire, ainsi que la quantité de Qi d’Epée sur la branche, le visage de Jian Chen pâlît de peur. Il essaya de toutes ses forces d’empêcher la branche d’atteindre sa destination. Si celle-ci n’était pas arrêtée, elle percerait sans aucun doute Changyang Ke et le tuerait. Même s’il n’était pas immédiatement tué, Changyang Ke risquait tout de même de souffrir d’une blessure fatale, qui entrainerait un résultat désastreux pour Jian Chen.

Au moment où la branche atteignit le ventre de Changyang Ke, celle-ci commença à ralentir, mais pas avant d’avoir percé légèrement son ventre. En regardant de plus près, la branche d’arbre avait à peine pénétré la peau, mais si Jian Chen n’avait été ne serait-ce qu’une seule seconde plus lent, Changyang Ke aurait été transpercé. Une telle pensée était trop horrible à imaginer pour Jian Chen.

Essuyant la sueur sur son front, Jian Chen remarqua qu’il restait toujours une fine ligne connectant son âme à la branche. Confirmant à nouveau avec son âme que la branche n’avait qu’endommagé la peau de Changyang Ke, Jian Chen laissa échapper un soupir de soulagement.

Sentant la légère douleur venant de son ventre, Changyang qui était assez enveloppé ne put s’empêcher de pâlir. En baissant les yeux, il vit le sang coulant le long de son ventre, et son visage changea du tout au tout. Un sanglot fut perçu et il commença à pleurer, des larmes coulant de ses yeux en un flot incessant, comme une fontaine.

« D..Du sang … Je saigne ! Waaah, quatrième frère, tu … tu m’as blessé ! Waaaaaah, mè….mère, je vais le dire à ma mère. Mère …. Quatrième frère m’a blessé …. ! » Changyang Ke se transforma immédiatement en un enfant ne sachant que pleurer. Jetant sa hache en bois, il partit en courant du jardin, continuant à pleurer. Changyang Ke n’avait que 10 ans après tout, il n’étais pas assez mature pour gérer un tel choc.

Regardant Changyang Ke disparaitre au loin, Changyang Ke ne put s’empêcher de secouer la tête. En partant du jardin seul, il ressentit une légère peur dans son cœur. Quel sorte de strict punition allait-il subir pour ça ?

 

« Quoi ? Chang Bai, tu te moques de moi ? » Dans un petit bureau, le chef du clan Changyang, Changyang Ba, se leva tout à coup de sa chaise, surpris. Se concentrant sur l’ancien devant lui, Changyang Ba ne pouvait s’empécher d’être abasourdi par ce qu’il venait d’entendre.

L’ancien qui se tenait devant Changyang Ba était le domestique du clan Changyang, Chang Bai.

Chang Bi hocha solennellement la tête, « Mon seigneur, même moi j’ai eu du mal à le croire, mais des dizaines de servants l’ont vus clairement. Le quatrième maître a bien vaincu l’un des servants, et même soulevé une personne pesant 45 kilos de plus que lui, avant de le projeter 5 mètres plus loin. Et le plus important est que ce même servant est au 3ème stade de Force Sainte. »

En entendant Chang Bai, les yeux de Changyang Ba s’ouvrirent grand, impressionné par cette incroyable nouvelle.

Chang Bai regarda le chef de clan, et après une légère hésitation, continua, « Mon seigneur, j’ai aussi pu obtenir plus d’informations, apparemment, le quatrième maître a été impliqué dans un combat avec le troisième maître. En utilisant une simple branche d’arbre, le quatrième maître a réussi à blesser le troisième maître ! »

« Quoi ? Xiang Er et Ke Er se sont battus, et Xiang Er a gagné ? » A chaque seconde de plus, les yeux de Changyang Ba devenaient de plus en plus larges.

« Tout à fait mon seigneur. Le quatrième maître n’a utilisé qu’une simple branche d’arbre tandis que le troisième maître avait une hache en bois. » Rajouta Chang Bai.

« Comment est-ce possible !? » Changyang Ba se projeta à nouveau hors de sa chaise, « Xiang Er est incapable d’utiliser la Force Sainte, tandis que Changyang Ke a 3 ans de plus que lui et est au 3ème niveau de Force Sainte. Couplé avec le fait que Ke Er pratique les arts martiaux chaque jours, comment n’a-t-il pas réussi à battre Xiang Er ?! »

Sortant la branche de sa robe, Chang Bai la tint devant Changyang Ba afin qu’il la prenne, « Mon seigneur, voici la branche utilisée par le quatrième maître pour vaincre le troisième maître. »

Changyang Ba prit la branche d’arbre qui n’était pas plus épaisse que ses doigts. L’examinant, il remarqua que l’extrémité était teintée de sang.

Changyang Ba se concentra ensuite sur le sang séché sur le bout cassé de la branche en cachant tout type d’émotion sur son visage, « Chang Bai, est-ce que Kai Er va bien ? »

« Le troisième maître n’est pas blessé à part un peu de peau déchirée. » Répondit Chang Bai.

Changyang Ba hocha lentement la tête, le visage neutre. Inspectant d’encore plus près la branche, il commença à devenir de lus en plus suspicieux. Enfin, il se mit à parler, « Chang Bai, cette branche d’arbre n’a rien de spécial. De plus, le bout n’est pas du tout pointu. Selon la force de Xian Er, il est impossible qu’il ait pu blesser Ke Er avec une simple branche. »

Chang Bai acquiesça de la tête, ses yeux brillants d’une simple lueur, « Mon seigneur, je viens d’avoir une pensée outrageuse ; et si le quatrième maître n’était pas un impotent incapable de cultiver la Force Sainte ? En voyant les actions du quatrième maître aujourd’hui, peut-être que le quatrième maître a déjà cultivé sa Force Sainte jusqu’au quatrième niveau ? Autrement, il n’y aurait aucun moyen qu’il puisse battre le troisième maître. »

En entendant Chang Bai, le visage du chef de clan s’emplit d’émotions. Avoir ignoré son fils qui était traité comme un prodige après que celui-ci ait été dévoilé impotent, il s’agissait du plus gr
and regret de Changyang Ba.

« Chang Bai, ce que tu es en train de me dire, c’est que non seulement il peut utiliser la Force Sainte, mais en plus il est un génie dans ce domaine. »La voix de Changyang Ba commença à trembler d’émotion. Un enfant de 7 ans parvenant au 4ème niveau de force Sainte, cela ne pouvait être accompli que par les génies du continent Tian Yuan. Normalement, les personnes atteignant le niveau 4 de Force Sainte le font à ** ans.

Chang Bai hocha la tête, « J’ai regardé le quatrième maître grandir depuis sa plus tendre enfance. A mes yeux, il est un prodige incroyable, et je crois en lui. Je peux vous assurer que le quatrième maître sera capable, dans le futur, de même me surpasser. »

Changyang Ba se mit à trembler en l’écoutant, ses yeux exprimant une excitation ainsi qu’une mince incrédulité.

Chang Bai continua, « Quand le quatrième maître avait été révélé comme étant impotent incapable de cultiver la Force Sainte, j’avais trouvé cela étrange. J’avais toujours trouvé cette situation douteuse, mais je ne pouvais pas dire ce qui n’allait pas, jusqu’à aujourd’hui. Avec cette force dévoilée aujourd’hui, je peux enfin confirmer mes doutes ; le quatrième maître n’a jamais été impotent, mais au contraire un prodige de cultivation. »

Changyang Ba inhala profondément afin de calmer son cœur qui s’accélérait, mais avant qu’il ne puisse rajouter quoi que ce soit, un membre du clan accouru et lui parla avec respect, « Mon seigneur, le troisième maître a été blessé. La troisième dame souhaite que le seigneur vienne sur le champ. »

« Je comprends, tu peux partir. » Changyang Ba secoua la main, congédiant indifféremment le membre du clan.

« Oui mon seigneur ! » Le membre du clan le salua respectueusement avant de partir.

Changyang Ba regarda le domestique, « Chang Bai, nous ferions mieux de nous diriger là-bas et de vérifier l’état de Xiang Er. Il a été négligé pendant si longtemps après tout. » Après avoir parlé, il s’arrêta immédiatement, grave, « Chang Bai, les deux servants qui ont osé s’attaquer à Xiang Er dans les cuisines, je te laisse t’occuper de les faire partir de ma maison. Hmph, ces deux insectes, penser qu’ils pouvaient martyriser le fils de Changyang Ba sans conséquences. »

Chang Bai ria brièvement, « Mon seigneur, ces deux servants ont déjà été chassés depuis longtemps. Même si l’un d’eux avait été introduit par la première dame Jing Long, le frère ainé de l’autre servant est l’un des leaders d’une équipe de gardes. Mais puisqu’ils ont osé s’en prendre au quatrième maître, ils n’ont plus aucune raison de rester ici dans cette maison. Autrement, je n’oserais plus montrer mon visage dans la Maison Changyang. »

 

Dans une large pièce décorée, Changyang Ke, tout récemment blessé, gisait sur le lit. Le visage pâle, il fixait la blessure tout juste bandée sur son ventre.

Assise sur le rebord du lit était assise a mère de Changyang Ke : Yu Feng Han, l’air paniquée tandis qu’elle prenait soin de son fils. Pas très loin, Jian Chen et sa mère Bi Yun Tian, ainsi que sa première tante Jing Long, sa seconde tante Bai Yu Shuang, et sa seconde sœur Changyang Ming Yue se trouvaient tous autour du lit.

Yu Feng Han, en colère, regarda Bi Yun Tian, « Quatrième sœur, ton très cher fils devient de plus en plus outrageant. Il a attaqué mon Ke Er avec une arme dangereuse ; heureusement que mon Ke Er est très fort et n’a pas souffert de blessure mortelle. Sinon, qui sait ce qui aurait pu arriver ? »

Jian Chen s’énerva en l’écoutant, n’acceptant pas une seule seconde ses mots, « Ce n’est pas de ma faute, c’est troisième frère qui m’a demandé de m’entrainer avec lui. Une petite blessure comme ça est inévitable. De plus, je n’utilisais pas d’arme dangereuse, juste une branche d’arbre. S’il faut blâmer quelqu’un, c’est le manque de compétences de troisième frère. »

Le visage de Yu Feng Han blanchit à la remarque de Jian Chen ; ce qu’il venait de dire faisait sens, et elle ne pouvait pas du tout le contredire.

Juste en pensant à comment un simple enfant venait de lui répondre, une rage abjecte s’éleva en elle. Avec les mots « S’il faut blâmer quelqu’un, c’est le manque de compétences de troisième frère », Le visage de Yu Feng Han était passé rapidement du vert au blanc. Ces mots signifiaient que son fils n’était pas plus fort qu’un handicapé ne pouvant même pas cultiver sa Force Sainte.

En voyant Yu Feng Han se faire battre par un enfant, Bai Yu Shuang ne put s’empêcher de rire intérieurement, tandis que Jing Long restait assise là sans la moindre expression.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                     Chapitre Suivant

Accueil

4 pensées sur “Chaotic Sword God – Chapitre 10

  • 29 mars 2016 à 4 h 15 min
    Permalink

    mdr trop fort se chapitre 😀

    Répondre
  • 4 avril 2016 à 18 h 38 min
    Permalink

    C’est quel age ** ?

    Répondre
    • 4 avril 2016 à 18 h 42 min
      Permalink

      Justement, on ne sait pas. C’est l’auteur qui a mis ça, va savoir pourquoi.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :