Chair de Poule

Rob Letterman
Columbia Pictures / Sony Entertainment Pictures

chair de poule cover

– Jack Stine & R L Black –

Aujourd’hui, on se retrouve pour parler d’un film qui m’avait fait de l’oeil à sa sortie en salle même si je n’avais pas pris le temps d’aller le voir : Chair de Poule. Une histoire originale mais qui reste basée sur la collection pour enfants qu’on ne présente même plus : Chair de Poule (étonnant, hein !) écrite par RL Stine, un auteur spécialisé dans l’horreur pour enfants (donc de l’horreur plutôt gentillet quoi). Je profite donc de sa sortie en bluray, dvd et VOD ce 6 juillet pour le regarder et vous en faire mon avis ! 

Le film prend place dans la petite ville de Madison, dans le Delaware (la ville semble fictive !). C’est un film haut en couleur et en personnage que l’on découvre avec Goosebumps (le titre original du film). Les amateurs de l’auteur comme les néophytes ne seront pas perdus : l’abonimable homme des neiges, les nains de jardins possédés, le pantin démoniaque Slappy et bien d’autres monstres emblématiques du genre de l’horreur seront présent, sans être aussi effrayant que dans un film d’horreur.

– Personnages croisés –

Coucou, je vous ai manqué ?
Coucou, je vous ai manqué ?

Slappy, l’un des personnages les plus emblématiques de Chair de Poule, est libéré par erreur d’un livre par Zach (personnage principal, interprété par Dylan Minnette) et son ami Champ (Ryan Lee). Non content d’avoir été enfermé si longtemps dans son livre, il décide de se venger et de libérer des livres de RL Stine tous les personnages créés par l’homme, incarné ici par Jack Black, pour y foutre le boxon.

Jack Black est très touchant et très bon dans le personnage de RL Stine, et un petit caméo du personnage qu’il incarne, RL Stine, a lieu dans le film. RL Stine passe dans un couloir et salue donc Jack Black qui l’incarne. RL Stine salue donc le réel RL Stine du nom de M.Black. C’est donc Jack Black qui salue M.Black et RL Stine qui salue M.Stine ! Un caméo intelligent et amusant sur l’instant ! 

– Schli schla Slappy Slappy Slappy Slap –

(J’ai été très inspiré pour le titre du paragraphe j’avoue)

 

Sublime lieu !
Sublime lieu !

Slappy va donc faire le mal et essayer d’anéantir la terre pour le plus grand malheur de son créateur. On a le droit à quelques jolis plans (notamment dans la fête foraine) et des décors variés : fête foraine, lycée, route sinueuse, supermarché, maison hantée… la palette est large ! 

La façon dont se terminera le film reste assez prévisible, un peu comme toute l’histoire de celui-ci. Le mystère le plus obscur du film plane tout de même sur les origines d’Hannah Stile, la fille de RL Stine. Superbement interprété par Odeya Rush (The Giver), elle apporte un vent de fraicheur au film et nous montre une actrice israélo-américaine assez peu présente encore au cinéma mais qu’on risque de voir d’avantage dans les années à venir !

Pour en revenir un instant à Slappy, les bonus du BR/DVD sont vraiment sympathiques, avec un court métrage dédié à ce personnage, tout dans son orgueil et sa surestime, très drôle !

Je vous laisse donc avec une petite musique du film en featuring avec Jack Black (pour ceux qui ne le savent pas, il est chanteur dans le groupe Tenacious D à l’origine !)

Plus + tableau Moins -
  • Un film touchant
  • Des bonus vraiment sympa !
  • VF Correcte
  • Jack Black et Oyeda Rush très bons
  • Le film reste très prévisible
  • Acteur principal (Dylan Minnette) et son acolyte (Ryan Lee) ne sont pas indispensables au final

Conclusion :

 

Goosebumps, ou Chair de Poule en français, c’est une comédie fantastique assez touchante et bien réalisée qui vaut le détour. Agréable à l’oeil et légère, il est impossible de ne pas passer un bon moment devant le film. Les fans et nostalgiques lecteurs des Chair de Poule y trouveront davantage leur compte que ceux qui ne le connaissent pas mais le film reste très accessible. Le jeu d’acteur est également au poil (malgré des acteurs principaux pas indispensables) mais Jack Black quant à lui va vraiment coller au rôle et Odeya Rush apporte un vent de fraîcheur au film. Médaille d’argent largement méritée !

Médaille - Argent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :