Retour sur 2017

Allez, c’est le dernier jour de l’année, et avant de se gaver encore un coup en 2017, il est temps de revenir rapidement sur le must de 2017 sur tous les domaines ! Ce top est fait un soir de 30 décembre, un peu sur le coup et sans trop de réflexion profonde, donc c’est plus ce qui me vient en premier en tête quand je repense à tout ce qu’on a pu voir, jouer ou entendre cette année !

Bon réveillon à tous !

TOP ALBUM : 

  • Bliss – The One Hundred : Une découverte ultra puissante pour un petit groupe anglais qui a déjà tout d’un grand. On est déçus qu’ils n’ouvrent pas en France pour Hollywood Undead comme ils le font en Angleterre car ils mériteraient à être plus connu… On entendra reparler d’eux très bientôt, vous verrez ! 😉
  • While She Sleeps – You Are We : A la manière de Bring Me The Horizon en 2015, While She Sleeps a opté pour une approche musicale un peu différente de ce qu’il faisait précédemment, et c’est un joli succès !
  • Crossfaith – Freedom : Un EP en puissance, comme à leur habitude, on attend vivement leurs deux nouveaux EP (un remix et un original) prévus pour le 26 janvier 2018 !
  • We Came As Romans – Cold Like War – Un nouvel opus très sympa signé par les coreux du Michigan

TOP CONCERT :

  • The One Hundred à la Boule Noire – Cela va de pair, lisez le live report, vous comprendrez.
  • Nothing More aux Étoiles – Une bête de scène qui n’était pas sans rappeler les shows d’un certain Shaddix, bizarrement…
  • Enter Shikari à l’Élysée Montmartre – Du très très lourd. Leur dernier album se voulait un peu plus calme que les précédents, mais leur dernier live nous a démontré que Rou et sa bande sont loin de s’être assagis.
  • Le Download Festival dans son intégralité, avec des petites préférences pour Linkin Park (RIP), Architects, Crown The Empire (hum hum, je n’ai pas été payé pour dire ça, je vous promet !), Prophets Of Rage, Carpenter Brut… Mais globalement le tout nous a fait passé un excellent week-end !
  • Ultra Vomit à l’Alhambra – Évier… métal !
  • Rodrigo y Gabriela au Bataclan – Une découverte en live pour ma part, et quelle découverte !
  • Parkway Drive au Bataclan – J’écoutais pas tant que ça le groupe, mais en live, c’était complètement malade! (J’en profite pour remercier Alternative Live qui nous a fait confiance sur ce concert pour la première fois et qui nous laisse couvrir de bons nombre de leurs événements comme vous pouvez le voir aujourd’hui ! ;))
  • On pourrait encore continuer longtemps tellement il y a eu pleins de concerts géniaux cette année…

FLOP CONCERT : 

  • Five Finger Death Punch à l’Olympia – Sorry les gars, mais vous étiez entre l’excellent Enter Shikari et le superbe Nothing More, ça n’aide peut être pas… Et la sécurité qui nous a empêché de voir nos chers Of Mice & Men non plus.
  • Of Mice & Men + Motionless In White – Pas du tout pour la performance, mais pour le staff qui a rencontré quelques soucis, et c’était vraiment super dommage 🙁

TOP JEU :

  • Zelda Breth Of The Wild + Super Mario Odyssey + La Switch – La nouveauté de l’année, c’est quand même cette fameuse Switch. L’OVNI a débarqué en force avec une flopée d’excellents jeux chaque mois. On retiendra bien évidemment les deux titres phares, même si on a tout de même préféré Zelda BOTW à Mario Odyssey, qui révolutionnait plus le genre, là où Mario venait juste confirmer son terrain qu’il connaît déjà bien.
  • Persona 5 – Le J-RPG qui fait revenir Atlus dans le game et qui s’impose un peu plus en France. Un design global archi top, une BO et un scénario méga cool, que demande le peuple ? Vivement la série animée (avril 2018) et les prochains jeux de rythme déjà annoncés au Japon. (mai 2018)
  • Fornite en mode Battle Royale – On en a vu des Battle Royale cette année, mais des comme Fortnite, ah ça non !

 

FLOP JEU :

  • Fortnite en mode solo – Mais sérieusement, c’est d’un ennui de spam des zombies pendant 20 minutes, et ce, sur toutes les missions…
  • The Silver Case – En anglais, puis peut être trop tourné Visual Novel pour moi… Pas réussi à rentrer dedans…

 

Calendrier de l'Avent 404

Bonjour à tous ! Aujourd’hui c’est le 1er décembre alors pour l’occasion on vous propose à tour de rôle dans la rédaction des films, des musiques, des jeux et des livres sur la thématique de Noël. De quoi égayer votre liste de Noël avant le jour fatidique et de vivre la magie de Noël un peu tous les jours !

On mettra cet article à jour tous les jours, alors n’hésitez pas à venir sur l’article un peu tous les jours !

Jeudi 1er décembre (Maximilange) – Punk Goes Christmas

Voici une petite playlist musicale sur le thème de Noël. Je vous avais parlé il y a un moment des Punk Goes… de chez Fearless Records…

Voici donc la version de Noël avec une vingtaine de groupes, et non pas des moindres. Retrouvez les meilleurs chansons de Noël, interprétés par Crown The Empire, New Found Glory, Being As An Ocean, Set It Off, Yellowcard et bien d’autres..!

MAJ : Les bougres ! Ils ont sortis une version deluxe de l’album quelques jours après ma publication ! Je vous ai donc partagé de nouveau la vidéo pour la version Deluxe 😉

Vendredi 2 décembre (Zora) – Jeu 2048 de Noël

Qui ne connait pas le fameux 2048 ? Ce jeu vous fait perdre des heuuuuuures entières. Afin d’égayer vos journées, je vous ai trouvé une version Noël ! 😀 

Samedi 3 décembre (Maximilange) – The Big Bang Theory

Parce que Sheldon et sa bande nous réserve tous les ans un épisode de Noël bien sympathique, et qu’en plus cette année il s’agira du dernier puisque la série se clôturera à l’issue de la 10ème saison actuellement en cours !

Dimanche 4 décembre 2016 (Maximilange) – Charlie Parra Del Riego 

Un guitariste de génie qui fait de nombreuses reprises de jeux, films, musiques et grands classiques. Le tout à la sauce metal. Joyeux Noël !

 

Lundi 05 décembre 2016 (Foxanzu) – Livre « La Magie du Film – Les animaux fantastiques

Il est l’heure de penser à faire votre liste au Père Noël ! Je vous propose donc de surfer sur la tendance « Harry Potter » revenu en beauté depuis quelques mois à travers ce superbe livre expliquée et illustrant les scènes du nouveau film «  Les Animaux Fantastiques » que tout fan qui se respecte doit posséder ! Un superbe livre pop-up qui en fera baver plus un avec des anecdotes sur nos héros, les multiples illustrations des créatures croisées dans le film, de quoi rêver jusqu’au prochain volet ! 

Mardi 06 décembre 2016 (Foxanzu) – Vinyl Stranger Things 

 

Vous n’avez pas d’idées de cadeaux à offrir pour vos proches fans de séries ? Voici un cadeau qui fera un effet qui mêle vintage et sonorités modernes, le superbe vinyl de la série à succès cet été Stranger Things qui en plus de nous offrir une bonne playlist idéal pour les soirées de fêtes, sera un parfait objet de collection avec deux disques colorés. 

 Mercredi  7 décembre (Maximilange)  – Counter Strike Global Offensive – SFM

La mise à jour de Noël du jeu sur lequel j’ai du perdre passer la plupart de mon temps… Venez jouer avec les poulets aux chapeaux de Noël et faire du kill entre amis. Pour l’occasion, voici une petite vidéo de Noël. 

Jeudi 8 décembre 2016 (Maximilange) – L’étrange Noël de Mr Jack 

Un classique d’Halloween. Mais également un classique de Noël… C’est bien sûr L’Etrange Noël de Mr Jack. Un classique Disney qui est resté gravé et qui ne prend pas une ride !

Samedi 10 décembre (Zora) – 
La Loi des Séries – Les épisodes de Noël (Les Showrunners)

Parce que tout bon sériphile sait que les épisodes de noël des séries sont les meilleurs ! 

Dimanche 11 décembre (Maximilange) – Joyeux Noël Shrek 


Parce que la saga Shrek est déjà cultissime, alors une fois adapté à Noël, c’est vraiment sympa. Le court métrage commence déjà un peu à dater, mais si vous ne l’avez pas encore vu, aucune raison de le manquer !

Lundi 12 décembre (Maximilange) – Archer

Okay, il n’y a pas de rapport avec Noël mais je suis en train de regarder cette série depuis peu, j’ai tout simplement englouti la première saison en quelques jours ! Une série animé comique, trash, bourré d’action et d’espionnage ! Un Chuck de l’animé, un James Bond du trash !

Mardi 13 décembre (Maximilange) – Le Noël de Mickey

https://www.youtube.com/watch?v=uK4J5luifWE

Le Noël de Mickey, c’est un peu le classique de chez Disney qu’on se regarde à chaque Noël… Une vingtaine de minutes et tous les personnages emblématiques qui ont fait ce qu’est devenu Disney aujourd’hui (et on ne parle pas de l’entreprise capitaliste archi blindé mais juste de l’univers, c’est l’esprit de Noël voyons !)

Vendredi 16 décembre (Zora) – Jean Noel le petit sapin

Ce dessin animé c’est un truc de mon enfance, c’est LE film que je regarde chaque année !  C’est mignon, ça chante, y a des animaux, des beaux sentiments :3 

 

Samedi 17 décembre (Maximilange) – Family Quizz

Un jeu de société décliné sous plusieurs formes/thèmes avec des règles personnalisables ? On dit oui !

Family Quizz est un jeu de culture générale avec pleins de règles possibles. Le contenu des boîtes est assez simple:  des tonnes de questions, un sablier et un dé. Vous avez 3 règles proposées pour jouer, et bien plus encore à inventer ! Nous avons déjà inventé 2 règles supplémentaires à 404 ! Nous aurons l’occasion de vous reparler de ces jeux très prochaînement. 

Vous pouvez retrouver les différentes versions sur Amazon à 21€99 : Cinéma, Musique, ComicCon, Football et Cuisine.

Les séries qui vous feront frémir (sélection)

Les séries qui vous feront frémir (sélection)

 

Bonjour/Bonsoir ! Les films qui font frémir, il y en a beaucoup, ça dure 1h30/2h et après c’est vite oublié (ou pas, je reste traumatisée par la scène de la petite fille dans Les autres).  Alors qu’une série ça prend du temps à se regarder, la tension monde, on ne sait pas à quoi s’attendre c’est regarder un grand film en plusieurs fois ! 

Je vous ai donc fait une petite sélection de séries (liste vraiment non-exhaustive) qui donnent des frissons 😉

 Twin Peaks

Je vous en parlais il y a quelques temps dans cet article, où j’expliquai qu’elle était pour moi un des « classiques » du monde des séries. J’évoquais déjà l’ambiance qui règne : malsaine, désagréable. On se sent mal, le suspens et le rythme s’accentue un peu dans la saison 2 et l’on commence à prendre le plaid/coussin/chat que l’on a proximité pour se protéger en cas de vision soudaine et inquiétante. 
En regardant cette série vous faite d’une pierre deux coups : vous rayez de votre liste les choses à voir dans votre vie et vous frissonnez !

Ravenswood

Là je m’adresse à un public un peu plus « jeune » mais aussi qui suit la série Pretty Little Liars, car Ravenswood se déroule en parallèle de celle-ci, Caleb (le petit copain d’Hanna) laisse celle-ci repartir à Rosewood pour découvrir les mystères de cette petite bourgade plus qu’étrange. 

Série annulée au bout de 2 saison elle a quand même eu le mérite de me faire sursauter plus d’une fois et de m’inquiéter un peu. Si vous êtes très peureuse/peureux c’est une bonne entrée en matière et puis si vous êtes fans de PLL c’est un bon moyen de patienter avant la reprise pour le final en Avril 2017 !

 

A partir d’ici je m’attaque à des séries que je n’ai pas encore vues mais qu’il me tarde de commencer ! 

Bates Motel

Suite à la mort de son mari, Norma emménage dans un vieux motel en Arizona avec son fils Norman. Sauf que la maison recèle de nombreux mystères. 
Cette série serait une sorte de preqel au fameux film Psychose de monsieur Hitchcock. Je ne pense pas que cette série fasse particulièrement peur, mais l’ambiance, la lourdeur, la relation avec la mère me parait être un bon thrilller. 
(après visionnage du premier épisode je confirme l’ambiance très creepy !)

Penny Dreadful

Portée par Eva Green et Josh Hartnett (coucou toi ça faisait longtemps !), cette série explore les monstres des romans et films pour se battre à base de magie (?) un ennemi inconnu. 
Ambiance sombre, sursauts, musique pesante, costumes de l’époque Victorienne. Je pense que la dose de frisson est bien partie ! Surtout que Netflix rate rarement ses séries 😉 

Scream

Qui ne connait pas les films Scream, que vous les ayez vus ou non, surtout si vous êtes nés fin 1980/début 1990 vous avez croisé leurs affiches au cinéma. Le masque est cultisime tout comma la parodie qui en a été faite : Scary movies
Et donc, une série existe et en est à sa 2ème saison. Le principe est assez simple (et ressemble fortement au livre Les 10 petits nègres d’Agatha Christie, vous avez déjà remarquez à quel point ce titre est raciste ? bref, je m’égare) : des années après le massacre de Brandon James, un nouveau tueur est de retour et a soif de sang, qui parmi la bande d’amis est le coupable ? Vous avez 10 épisodes pour trouver, mais avez-vous les nerfs assez solides ? 

 

Bonus : 
 L’Incroyable Famille Kardashian

En quoi cette série télévisée qui suit la famille Kardashian fait peur ? Regardez d’un peu plus près : beaucoup de chirurgie, des litres et fond de teint, d’histoires ridicules de drame, des fesses énormes et ce qui fait le plus peur c’est quand on se dit que ces nanas sont célèbres pour leur physique (retouché à mort) et leurs caprices… 

[LA SELEC'] [CINEMA] Les transexuels au cinéma

Les transsexuels au cinéma

Bonjour/Bonsoir ! Suite à l’excellent film The Danish Girl avec la performance d’Eddie Redmayne, vous trouverez ma critique ici. Du coup, je me suis dit qu’il serait intéressant de vous faire une petite sélection de films mettant en scène des transsexuels, d’autant qu’Error 404 a signé la charte des médias contre l’homophobie (article ici, j’y citais d’ailleurs le film Romeos, je n’en reparlerai pas en détails mais il a toute sa place dans cette sélection !) il me semblait important de vous en faire une piqûre de rappel.

 

The Danish Girl
 De Tom Hooper, 2016

Ce film m’a inspiré cet article. C’est un petit bijou à tout point de vue ! Le jeu des acteurs est parfait car tout en subtilité, l’histoire est extrêmement touchante sans en faire des caisses (on aurait facilement pu tomber dans le mélodrame à coups de larmes et des cris déchirants en plus de scènes d’humiliation). Enfin les décors, le travail de sur la lumière… sont magnifiques et donnent envie d’aller y faire un tour ! C’est vraiment un film à voir, accessible à tous et qui permet d’introduire ce thème délicat qu’est la transsexualitée. 

 

Priscilla Folle du désert
 De Stephan Elliot, 1995

Alors là, si vous avez vos parents pas très loin de vous ils connaissent forcément ce film qui a marqué leurs esprits lors de sa sortie. Si vous êtes des adeptes de la trilogie Matrix vous reconnaîtrez sûrement celui qu’on appelle l’agent Smith, ça vous fait un choc hein ? 😉
Au-delà de ce « choc » visuel, Priscilla Folle du désert vous fait (un peu) découvrir le milieu du show business qui n’est pas forcément tout rose (humiliations, insultes…) c’est aussi un milieu porté sur la tolérance, la solidarité et LE KITSCH mes enfants !!! Alalalala, ce n’est pas pour rien que ce film à reçu l’oscar des meilleurs costumes en 1995 (et celui du meilleur film à Cannes l’année précédente). Les acteurs son extravagants, c’est drôle, sans drama (encore une fois) la seule chose qui pêche c’est le scénario qui perd un peu le spectateur par moments.

 

Tangerine
De Sean Baker, 2016

Tangerine, Mandarine vous choisissez la langue de Shakespeare ou de Molière pour ce titre, sachant qu’il se passe aux pays des anges : Los Angeles (USA). Sin-Dee, transsexuelle, sort tout juste d’un mois de prison et son amie Alexandra lui apprend que son petit-ami Chester, qui est aussi leur mac, la trompe avec une « petite blanche avec une chatte ». Hors d’elle, Sin-Dee part à la recherche d’explications. 
Au-delà de la réalisation atypique (3 smartphones, acteurs amateurs, tournage en 1 mois), la mise en scène de vrais transsexuels au cinéma est presque une première, le premier homme transsexuel à avoir été vu sur les écrans est Laverne Cox dans la série Orange Is The New Black. Original, drôle, osé, c’est une expérience cinématographique qui vaut le détour !

 

 Laurence Anyways
 
 De Xavier Dolan, 2012

 Xavier Dolan n’est plus à présenter. Ses films sont connus et reconnus dans le monde entier, originaux, pleins d’émotions sur des thèmes aussi variés que forts. Aussi son premier film Laurence Anyways ne déroge pas à la règle en mettant en scène cet homme, professeur, qui se revendique femme aux yeux de tous.
Je n’ai pas encore pu le visionner mais soyez sûrs que je reviendrai vous en parler dès que possible. Fortes émotions sont à attendre au cours de ce long visionnage (2h47).

  

Petit bonus : l’expo Bettina Rheims à la Maison Européenne de la photographie jusqu’au 27/03/16 qui met en scène des transsexuels ou des personnes qui se cherchent (entre autres), c’est une très bonne expo en dehors de ça : http://www.mep-fr.org/

[WALLPAPER] Shinobu Oshino (Monogatari)

 

Sup’ guys !

Alors, vous ne le savez peut-être pas, sauf si vous avez reconnu ma photo de profil, mais je suis un super-ultra-hyper-méga fan de la série animé « Monogatari ». J’ai des blu-ray, figurines, light novels, et même cartes à jouer de la série.

Et, dans cette série, un personnage me plait particulièrement : il s’agit de Shinobu Oshino, alias Kiss-Shot Acerola-Orion Heart-Under-Blade, la ‘petite’ vampire mangeuse de donuts.

Et donc, parmi ma centaine d’artworks récupéré un peu partout sur le net, voici un best-of de mes wallpapers préférés.

 

Je tiens à rappeler que les œuvres ne sont pas de moi alors si vous les aimez, n’hésitez pas à remercier les artistes.

 

Attention il y a 3 pages ! 

Page 2

Coups de Coeur

 

 

 

 

 

 

 

[Wallpaper] Mes Wallpapers

Sup’ guys !

Troisième article dédié aux wallpapers, et cette fois-ci, pas vraiment de thème, mais je vais vous donner un best-of de mes wallpapers préférés.

 

Je tiens à rappeler que les œuvres ne sont pas de moi alors si vous les aimez, n’hésitez pas à remercier les artistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

[LA SELEC'] Top 5 des films Pixar

Les films Pixar, Top 5

 

 

Bonjour/Bonsoir ! Avec la sortie du nouveau film des Studios Pixar, j’ai nommé le merveilleux, Vice Versa/Inside Out, j’ai décidé de me replonger dans les productions précédentes et de vous proposer mon top 5 ! Et je peux vous dire que ç’a été très très dur !
Je ne parle que des films d’animations et pas des courts-métrages.

 

Numéro 1 – La trilogie Toy Story

Comment ne pas le(s) citer d’abord ? Premier amour, premier film découvert, premier traumatisme au cinéma également, ce bon vieux Sid me donne encore des frissons… Avec un mélange de magie et de tristesse. Magie de voir ce qu’on imagine tous dans notre enfance, que nos jouets sont vivants (trop cool !) mais aussi de tristesse pour les jouets que j’ai moi-même abandonnés.
À chaque nouveau film de cette trilogie, de nouvelles émotions, du rire, pour finir par l’apothéose des larmes de nostalgie et de joie. Vers l’infini et au-delà reste une de mes répliques cultes !

 

Numéro 2 – Les Indestructibles

Je ne suis pas une grande fan de super héros – mis à part Batman, soyons sérieux – mais une famille entière ?! C’est un autre niveau ! Ce film est une parodie subtile des super-héros Marvel et DC. Là encore, l’humour prédomine chez Pixar, pour enfants et adultes !
Esthétiquement c’est une très belle réussite, surtout la course-poursuite dans la forêt !
Je ris encore aux mêmes blagues, et je rêve de me faire faire un costume par Edna un jour…

 

Numéro 3 – Wall-e  –

Il aurait pu être numéro 1 de ce top, je suis allée le voir trois fois au cinéma, et à chaque fois avec la même émotion ! Quelle mignonitude dans ce robot aux yeux attendrissants de chat ! En plus d’être une belle histoire sur l’écologie et la sensibilisation des jeunes et moins jeunes, c’est l’histoire d’amour est la plus adorable que j’aie jamais vue ! Le tout bourré de références à des films de robots… Qui n’est pas tombé sur le charme de Wall-e ? !

 

Numéro 4 – Montres et compagnies & Monstres Académie

Bob et Sully, un peu comme Woody et Buzz mais l’amitié dès le départ en plus ! Là encore je me dois de souligner l’intelligence du scénario : jouer sur les peurs enfantines pour en faire une entreprise, c’est brillant ! Grand mélange d’émotions ici : rire, « peur », pleurs et soulagement. Rien que ça dans le premier volet ! Le second est plus axé sur l’humour avec un scénario plus « classique » (ce qui n’enlève rien à la qualité du film !).
Encore un joli message que nous passe Pixar sur la différence et la peur de ce que l’on ne connaît pas. Bon, ils admettent qu’il y a bien des monstres dans nos placards mais ils sont gentils alors ça va !

 

Numéro 5 – Ratatouille

Ce film réunit trois choses que j’aime : Paris, la bouffe (enfin la restauration françaiiiiise) et les souris (oui, c’est mignon, sauf quand ton chat t’en ramène une pour le petit déj’, on est d’accord).
En plus de nous prouver que tout le monde (oui, même moi dans 9m²) peut cuisiner, c’est une jolie histoire. Moins  d’humour mais un scénario très bien construit. Je suis transportée quand je regarde ce film, merveilleux monde de la nourriture et du mignon !

 

 

[SELEC] Les bases d'une bédéthèque

Les bases d’une bédéthèque

 

Bonjour/Bonsoir ! Aujourd’hui je ne vais pas vous parler d’une BD mais de mes « indispensables » ou plutôt des « basiques » d’une bédéthèque. Si vous voulez commencer une collection, la compléter ou avoir des idées de cadeaux !

 

La base de la base : Tintin d’Hergé.

On ne présente plus notre reporter belge qui parcourt le monde avec son compagnon Milou et ses camarades comme le Capitaine Haddock, le Professeur Tournesol, Dupont et Dupond…

Souvent critiqué pour son côté raciste, soit, mais quand même c’est un très bel ouvrage. Je pense notamment à des planches de Tintin au Tibet, Tintin et le Lotus Bleu…

Très bien écrit, rythmé, drôle, inventif. Le dessin est simple et parfait. Bref, the classique !

 

La suite de la base : Astérix et Obélix

Toujours dans la base, un Astérix et Obélix, mais attention, seulement ceux de Goscinny et Uderzo ! Une fois le scénariste décédé, l’humour est moins percutant, une violence inattendue apparaît, des récréations étranges, et puis le scénario part un peu en sucette quand même… celui avec les extraterrestres… là c’était le pompon !
Mes préférés sont : Le combat des dieux et Astériex et Obélix en Corse !

 

Un des maîtres : Franquin

Ensuite, aaaaah Franquin. Un des grands maîtres de la BD ! Un Gaston Lagaffe fera votre bonheur, mais si vous aimez ce qui est plus sombre, recherché au niveau de l’humour, je ne saurais que vous recommander Idées noires !

 

Et un autre : Gotlib

Toujours dans l’humour, je pense à Gotlib. Je vous avais parlé de la série Cinémastock 1 et 2, juste là, et si ça vous a plu je recommande chaudement Rubrique-à-brac ! Ce que j’apprécie énormément c’est que l’humour peut toucher les plus jeunes avec le dessin, et les adultes avec les références cinématographiques/littéraires/musicales et autres clins d’œil.

 

Les classiques, plus difficiles : Bilal, Satrapi

Et dans les classiques mais plus « difficile d’accès » : Enki Bilal avec sa Trilogie Nikopol, c’est un dessin très particulier, en gris avec quelques touches de couleurs et un style crayonné comme si on lisait des esquisses, magnifique !
Pas forcément difficile, mais moins drôle : Persepolis de Marjanne Satrapi, oui vous avez sûrement vu le film mais les livres de base valent tout autant le détour !

 

 

Et en vrac, par ce que je vous ai rabâché les oreilles avec : Calvin et Hobbes et Blacksad !!

[LA SELEC'] Charte contre l'homophobie + Films

Charte contre l’homophobie

 

Bonjour/Bonsoir ! Aujourd’hui j’ai le grand honneur de vous annoncer qu’Error 404 a signé la charte des médias contre l’homophobie ! C’est une cause qui nous touche tous dans l’équipe, tous solidaires et admiratifs du courage de ces associations qui soutiennent un sujet malheureusement trop controversé de nos jours.

Pour illustrer cette signature du 18 mai 2015, je vous propose une (petite) sélection de films traitant de l’homosexualité, bisexualité, transsexualité. Tristes, drôles, touchants, chantants, français, américains, allemands. Quels sont les vôtres ?

 

Le secret de Brokeback mountain,

Ang Lee 
Avec Heath Ledger, Jake Gyllenhaal, Michelle Williams

 

 

Parler d’amour entre deux hommes n’est jamais simple. Entre deux cow-boys, symboles de virilité, encore moins. Pourtant c’est l’un des films les plus touchants et violents traitant de l’homosexualité que j’aie pu voir. En plus d’être magnifiquement interprété, il évoque, plus que l’attirance pour une personne du même sexe, le fait de l’accepter et de l’assumer. Beaucoup de personnes n’y parviennent pas, par honte d’être différent, par peur du rejet des proches, de l’incompréhension.

Comprendre, appréhender l’amour différent de celui que l’on expérimente.

Ironiquement, c’est un film américain, nation symbole de liberté mais également de peu d’ouverture d’esprit dans ce domaine-ci, selon les États.

 

CRAZY

Jean-Marc Vallée, 
Avec Michel Côté, Marc-André Grondin, Émile Vallée 

 

Toujours sur le thème de l’homosexualité non-assumée mais dans un contexte différent et d’autant plus dur : la famille. Zachary est un jeune homme qui n’a qu’un seul objectif dans la vie : rendre fier son père. Mais quand il se rend compte qu’il est différent de ses frères, tout bascule.

Chaque personne réagit différemment face à la différence. L’accepter devrait être le premier réflexe. Actuellement, plus de 20 000 jeunes hommes et femmes sont rejetés par leurs familles à cause de leur homosexualité. Ce film québécois pourrait bien vous ouvrir les yeux sur les conséquences de cette « non-acceptation ».

Pride

Matthew Warchus
Avec Bill Nighy, Imelda Staunton, Paddy Considine 

 

Je vous ai déjà évoqué ce film qui aborde avec humour et bonne humeur la lutte des homosexuels pour êtres traités comme tout le monde pendant la grève des mineurs. 
Je serai brève, c’est drôle, touchant, à double but : vous parler de la cause minière et des homosexuels bafoués depuis bien trop longtemps. Découvrir le quotidien d’un gay sans larmes à la clé, ou malaise à cause des humiliations ? C’est le film parfait, le tout avec une bande sonore du tonnerre.

 

Les chansons d’amour

Christophe Honoré
Avec Louis Garrel, Ludivine Sagnier, Chiara Mastroianni

 

Un film français tiens, et musical en plus ! Assez original pour parler du triolisme, d’homosexualité masculine… et féminine ! 
Vous suivrez Ismaël, Julie et Alice à travers leur histoire amoureuse pas comme les autres. Peut-on être heureux à trois ? L’homosexualité n’est-elle qu’à un pas ? Les expériences forgent-elles notre goût ? Envoûtant, touchant. Un rythme un peu lent (à la française me direz-vous) mais accessible à tous.

 

 

Les Invisibles

Sébastien Lifshitz

 

On touche un genre ici assez différent, ce n’est pas un film mais un documentaire. Pas d’images d’archives à vous faire pleurer, ou frissonner. Bien au contraire ce sont des témoignages de personnes de 50 à 99 ans, qui ont vécu leur homosexualité à une époque encore pire que la nôtre. 
En couple ou célibataires, avec sérieux ou humour. On découvre ces histoires avec plaisir. Cela perm
et de mieux comprendre leur vécu. Aucun apitoiement, juste une flopée de vies.

 

Romeos

Sabine Bernardi
Avec Rick Okon, Maximilian Befort, Liv Lisa Fries

 

 

Peu connu mais excellent : le cinéma allemand. Je n’ai jamais été déçue, et le meilleur exemple est La vague, un jour je vous parlerai de films allemands. Mais pour l’heure je n’en citerai qu’un : Romeos.

Ici c’est la transsexualité et l’homosexualité qui sont traitées. Avec Lukas, une jeune fille qui n’est pas à l’aise dans son corps qu’elle modifie à coups d’opérations, œstrogènes, musculation. Et puis elle rencontre Fabio, un pur beau gosse. Mais comment va-t-il réagir à sa transformation ? 
Comme vivre dans un corps étranger ? Comment l’accepter et accepter le regard des autres ?

J’ai tout simplement adoré ce film qui aborde un thème encore trop tabou.

 

En 2015 on devrait pouvoir assumer ses goûts sans avoir peur. On ne devrait pas avoir à craindre d’annoncer à ses proches que l’on aime les hommes ou les femmes ou les deux. On ne devrait pas subir des violences à cause de cette « différence » qui n’en est pas une finalement. Certains aiment Picasso, d’autres Dali. Devrait-on dire qu’ils sont différents aussi ? Où est-ce juste une affaire de goûts et de couleurs comme tout le reste ? 

 

[SELECTION] Mes indispensables d'Avril 2015

Mes indispensables d’Avril 2015

 

Bonjour/Bonsoir ! Vous ne le savez sûrement pas (et c’est logique, on se connaît à peine), mais je suis native du mois d’avril ! J’ai donc eu envie de vous faire partager mes favoris :). Un peu dans le désordre, selon ce à quoi je pense !

Les films 

La première chose qui me vient à l’esprit est une trilogie de films que l’on en présente plus : Retour vers le futur I, II & III ! En plus de bercer mon enfance, j’ai dû regarder au moins cent fois ces films. En famille, seule, avec des amis… et je ris encore aux mêmes blagues !

Toujours dans les films, je pense à deux très différents :

La folie des grandeurs de Gérard Oury avec Louis de Funès et Yves Montant. Les plus beaux fous rires de ma vie ont été devant ce film, culte et magnifiquement interprété !

 

 

– Je termine avec un connu pour certains mais moins pour d’autres : The Rocky Horror Picture Show, film sur un transylvanien transsexuel qui reçoit Jane et Brad dans son château. Se moquant délibérément des films d’horreur, avec des chansons cultes reprises dans de nombreux films et séries. C’est aussi une expérience à vivre au cinéma galante de Paris un samedi soir !

                                                     Les séries 

En matière de séries c’est simple : Sherlock et Scrubs. Je n’ai pas encore trouvé la série qui complétera mon top 3, même si Next Girl se place en bonne position.

 

Les livres/BD 

Côté livres, je vous ai déjà parlé de mes préférences : Chuck Palhaniuk, la trilogie de Philipp Pullman, Robin Hobb, etc. Il me reste alors un livre qui m’a marquée, que j’ai dévoré et qui est aussi un souvenir sentimental : … ou tu porteras mon deuil de Lapierre et Colins. C’est l’histoire du toréador Manuel Benitez El Cordobès qui se passe pendant la guerre d’Espagne. Le livre alterne passages historiques et le déroulement d’une corrida. Je suis contre ce genre de « sport » mais c’est un livre extrêmement prenant et que je vous conseille vivement !
Côté BD je vous laisse aller lire mes articles à ce sujet, mais si il fallait en citer je dirais Calvin et Hobbes ainsi que Blacksad.

 

 

Les jeux vidéo

Ça peut en étonner certains, je n’en parle jamais mais j’apprécie les jeux vidéo. Enfin, surtout regarder les autres devant The Last Of Us ou Beyond Two Souls. Sinon avec mon petit ordinateur j’aime beaucoup Les sims 2, le vieux jeu Toy story 2 (que je n’ai jamais terminé) et les jeux de combats avec les copains. Certains témoigneront, je ne connais pas les combines donc je détruis à chaque fois les manettes mais j’adore ça !

 

Après je pourrais vous parler de mes peintres, réalisateurs, recettes de cuisines favorites, mais je me contenterai de ça.

La musique viendra en juin !

[Playlist] Vocaloid


Sup’ guys ! Pour aujourd’hui, un article que je voulais faire depuis un moment : mon Best Of Vocaloid.
 
Déja, une petite explication rapide de ce qu’est une Vocaloid:
Vocaloid, c’est tout simplement un logiciel japonais permettant de créer des musiques avec une voix synthétique. Et derrière chacune de ces voix ont été créés des personnages, la Vocaloid la plus connue étant Hatsune Miku. Les Vocaloid sont plutôt populaires au Japon mais malheureusement pour nous, pas très connues de l’Occident.
 
J’ai donc décidé de vous concocter ce Best Of, personnel, et mélangeant différents genres de musique Vocaloid (Rock, Electro …). Enjoy 😉
 

Gumi – Mosaic Roll


 

IA – Outer Science


 

Kagamine Rin – Tokyo Teddy Bear


 

Hatsune Miku – Senbonzakura


 

Quitter la version mobile