Retour sur 2017

Allez, c’est le dernier jour de l’année, et avant de se gaver encore un coup en 2017, il est temps de revenir rapidement sur le must de 2017 sur tous les domaines ! Ce top est fait un soir de 30 décembre, un peu sur le coup et sans trop de réflexion profonde, donc c’est plus ce qui me vient en premier en tête quand je repense à tout ce qu’on a pu voir, jouer ou entendre cette année !

Bon réveillon à tous !

TOP ALBUM : 

  • Bliss – The One Hundred : Une découverte ultra puissante pour un petit groupe anglais qui a déjà tout d’un grand. On est déçus qu’ils n’ouvrent pas en France pour Hollywood Undead comme ils le font en Angleterre car ils mériteraient à être plus connu… On entendra reparler d’eux très bientôt, vous verrez ! 😉
  • While She Sleeps – You Are We : A la manière de Bring Me The Horizon en 2015, While She Sleeps a opté pour une approche musicale un peu différente de ce qu’il faisait précédemment, et c’est un joli succès !
  • Crossfaith – Freedom : Un EP en puissance, comme à leur habitude, on attend vivement leurs deux nouveaux EP (un remix et un original) prévus pour le 26 janvier 2018 !
  • We Came As Romans – Cold Like War – Un nouvel opus très sympa signé par les coreux du Michigan

TOP CONCERT :

  • The One Hundred à la Boule Noire – Cela va de pair, lisez le live report, vous comprendrez.
  • Nothing More aux Étoiles – Une bête de scène qui n’était pas sans rappeler les shows d’un certain Shaddix, bizarrement…
  • Enter Shikari à l’Élysée Montmartre – Du très très lourd. Leur dernier album se voulait un peu plus calme que les précédents, mais leur dernier live nous a démontré que Rou et sa bande sont loin de s’être assagis.
  • Le Download Festival dans son intégralité, avec des petites préférences pour Linkin Park (RIP), Architects, Crown The Empire (hum hum, je n’ai pas été payé pour dire ça, je vous promet !), Prophets Of Rage, Carpenter Brut… Mais globalement le tout nous a fait passé un excellent week-end !
  • Ultra Vomit à l’Alhambra – Évier… métal !
  • Rodrigo y Gabriela au Bataclan – Une découverte en live pour ma part, et quelle découverte !
  • Parkway Drive au Bataclan – J’écoutais pas tant que ça le groupe, mais en live, c’était complètement malade! (J’en profite pour remercier Alternative Live qui nous a fait confiance sur ce concert pour la première fois et qui nous laisse couvrir de bons nombre de leurs événements comme vous pouvez le voir aujourd’hui ! ;))
  • On pourrait encore continuer longtemps tellement il y a eu pleins de concerts géniaux cette année…

FLOP CONCERT : 

  • Five Finger Death Punch à l’Olympia – Sorry les gars, mais vous étiez entre l’excellent Enter Shikari et le superbe Nothing More, ça n’aide peut être pas… Et la sécurité qui nous a empêché de voir nos chers Of Mice & Men non plus.
  • Of Mice & Men + Motionless In White – Pas du tout pour la performance, mais pour le staff qui a rencontré quelques soucis, et c’était vraiment super dommage 🙁

TOP JEU :

  • Zelda Breth Of The Wild + Super Mario Odyssey + La Switch – La nouveauté de l’année, c’est quand même cette fameuse Switch. L’OVNI a débarqué en force avec une flopée d’excellents jeux chaque mois. On retiendra bien évidemment les deux titres phares, même si on a tout de même préféré Zelda BOTW à Mario Odyssey, qui révolutionnait plus le genre, là où Mario venait juste confirmer son terrain qu’il connaît déjà bien.
  • Persona 5 – Le J-RPG qui fait revenir Atlus dans le game et qui s’impose un peu plus en France. Un design global archi top, une BO et un scénario méga cool, que demande le peuple ? Vivement la série animée (avril 2018) et les prochains jeux de rythme déjà annoncés au Japon. (mai 2018)
  • Fornite en mode Battle Royale – On en a vu des Battle Royale cette année, mais des comme Fortnite, ah ça non !

 

FLOP JEU :

  • Fortnite en mode solo – Mais sérieusement, c’est d’un ennui de spam des zombies pendant 20 minutes, et ce, sur toutes les missions…
  • The Silver Case – En anglais, puis peut être trop tourné Visual Novel pour moi… Pas réussi à rentrer dedans…

 

Calendrier de l'Avent 404

Bonjour à tous ! Aujourd’hui c’est le 1er décembre alors pour l’occasion on vous propose à tour de rôle dans la rédaction des films, des musiques, des jeux et des livres sur la thématique de Noël. De quoi égayer votre liste de Noël avant le jour fatidique et de vivre la magie de Noël un peu tous les jours !

On mettra cet article à jour tous les jours, alors n’hésitez pas à venir sur l’article un peu tous les jours !

Jeudi 1er décembre (Maximilange) – Punk Goes Christmas

Voici une petite playlist musicale sur le thème de Noël. Je vous avais parlé il y a un moment des Punk Goes… de chez Fearless Records…

Voici donc la version de Noël avec une vingtaine de groupes, et non pas des moindres. Retrouvez les meilleurs chansons de Noël, interprétés par Crown The Empire, New Found Glory, Being As An Ocean, Set It Off, Yellowcard et bien d’autres..!

MAJ : Les bougres ! Ils ont sortis une version deluxe de l’album quelques jours après ma publication ! Je vous ai donc partagé de nouveau la vidéo pour la version Deluxe 😉

Vendredi 2 décembre (Zora) – Jeu 2048 de Noël

Qui ne connait pas le fameux 2048 ? Ce jeu vous fait perdre des heuuuuuures entières. Afin d’égayer vos journées, je vous ai trouvé une version Noël ! 😀 

Samedi 3 décembre (Maximilange) – The Big Bang Theory

Parce que Sheldon et sa bande nous réserve tous les ans un épisode de Noël bien sympathique, et qu’en plus cette année il s’agira du dernier puisque la série se clôturera à l’issue de la 10ème saison actuellement en cours !

Dimanche 4 décembre 2016 (Maximilange) – Charlie Parra Del Riego 

Un guitariste de génie qui fait de nombreuses reprises de jeux, films, musiques et grands classiques. Le tout à la sauce metal. Joyeux Noël !

 

Lundi 05 décembre 2016 (Foxanzu) – Livre « La Magie du Film – Les animaux fantastiques

Il est l’heure de penser à faire votre liste au Père Noël ! Je vous propose donc de surfer sur la tendance « Harry Potter » revenu en beauté depuis quelques mois à travers ce superbe livre expliquée et illustrant les scènes du nouveau film «  Les Animaux Fantastiques » que tout fan qui se respecte doit posséder ! Un superbe livre pop-up qui en fera baver plus un avec des anecdotes sur nos héros, les multiples illustrations des créatures croisées dans le film, de quoi rêver jusqu’au prochain volet ! 

Mardi 06 décembre 2016 (Foxanzu) – Vinyl Stranger Things 

 

Vous n’avez pas d’idées de cadeaux à offrir pour vos proches fans de séries ? Voici un cadeau qui fera un effet qui mêle vintage et sonorités modernes, le superbe vinyl de la série à succès cet été Stranger Things qui en plus de nous offrir une bonne playlist idéal pour les soirées de fêtes, sera un parfait objet de collection avec deux disques colorés. 

 Mercredi  7 décembre (Maximilange)  – Counter Strike Global Offensive – SFM

La mise à jour de Noël du jeu sur lequel j’ai du perdre passer la plupart de mon temps… Venez jouer avec les poulets aux chapeaux de Noël et faire du kill entre amis. Pour l’occasion, voici une petite vidéo de Noël. 

Jeudi 8 décembre 2016 (Maximilange) – L’étrange Noël de Mr Jack 

Un classique d’Halloween. Mais également un classique de Noël… C’est bien sûr L’Etrange Noël de Mr Jack. Un classique Disney qui est resté gravé et qui ne prend pas une ride !

Samedi 10 décembre (Zora) – 
La Loi des Séries – Les épisodes de Noël (Les Showrunners)

Parce que tout bon sériphile sait que les épisodes de noël des séries sont les meilleurs ! 

Dimanche 11 décembre (Maximilange) – Joyeux Noël Shrek 


Parce que la saga Shrek est déjà cultissime, alors une fois adapté à Noël, c’est vraiment sympa. Le court métrage commence déjà un peu à dater, mais si vous ne l’avez pas encore vu, aucune raison de le manquer !

Lundi 12 décembre (Maximilange) – Archer

Okay, il n’y a pas de rapport avec Noël mais je suis en train de regarder cette série depuis peu, j’ai tout simplement englouti la première saison en quelques jours ! Une série animé comique, trash, bourré d’action et d’espionnage ! Un Chuck de l’animé, un James Bond du trash !

Mardi 13 décembre (Maximilange) – Le Noël de Mickey

https://www.youtube.com/watch?v=uK4J5luifWE

Le Noël de Mickey, c’est un peu le classique de chez Disney qu’on se regarde à chaque Noël… Une vingtaine de minutes et tous les personnages emblématiques qui ont fait ce qu’est devenu Disney aujourd’hui (et on ne parle pas de l’entreprise capitaliste archi blindé mais juste de l’univers, c’est l’esprit de Noël voyons !)

Vendredi 16 décembre (Zora) – Jean Noel le petit sapin

Ce dessin animé c’est un truc de mon enfance, c’est LE film que je regarde chaque année !  C’est mignon, ça chante, y a des animaux, des beaux sentiments :3 

 

Samedi 17 décembre (Maximilange) – Family Quizz

Un jeu de société décliné sous plusieurs formes/thèmes avec des règles personnalisables ? On dit oui !

Family Quizz est un jeu de culture générale avec pleins de règles possibles. Le contenu des boîtes est assez simple:  des tonnes de questions, un sablier et un dé. Vous avez 3 règles proposées pour jouer, et bien plus encore à inventer ! Nous avons déjà inventé 2 règles supplémentaires à 404 ! Nous aurons l’occasion de vous reparler de ces jeux très prochaînement. 

Vous pouvez retrouver les différentes versions sur Amazon à 21€99 : Cinéma, Musique, ComicCon, Football et Cuisine.

Les Découvertes du Mouton – Marinette

Youtube est vaste. On trouve sur cette plateforme des web séries, des podcasts, des tops, des tutos et tant d’autre formats démocratisés et partagés sur les réseaux sociaux. Autant de contenu qui a pour principal objectif de détendre le spectateur. Le plus souvent, le ton est léger, humoristique, on n’essaye pas de stresser ou d’angoisser (je parle bien sûr de la grande majorité des vidéos populaires). Mais parfois, on tombe sur des créateurs qui parlent de sujets sérieux. Et puis même que parfois ils sont bon, voire très bon !

Marinette a débarqué sur Youtube en avril dernier avec la vidéo “IVG : Ma grand mère, ma mère et moi” où elle présente le témoignage de sa mère et de sa grand-mère qui ont toute deux été confronté à un IVG dans les années 70, une période emblématique du combat pour la légalisation de l’IVG en France. Un peu plus tard, elle abordera la musculature des femmes puis du harcèlement au travail. Les sujets sont très bien traités et présentés, c’est très agréable à écouter.

Ce qui est très agréable dans le travail de Marine c’est qu’elle parle de ce qu’elle connaît… et pas du reste ! Quand elle ne sait pas parler d’un sujet, elle l’admet et laisse la parole à quelqu’un de qualifié, qu’il s’agisse de sa famille ou de spécialiste comme Muriel Salmona. Cette qualité est extrêmement rare, en particulier sur YouTube où l’on trouve malheureusement des tas de gens qui parlent de ce qu’il ne connaisse pas avec une assurance sans faille.

Tout ceci pour me faire une super transition en disant que je la connais moins qu’elle ne se connaît elle même, je suis donc allé lui poser quelque questions pour la découvrir un peu plus !

Pour obtenir l’interview sous forme MP3, c’est par ici !

Les séries qui vous feront frémir (sélection)

Les séries qui vous feront frémir (sélection)

 

Bonjour/Bonsoir ! Les films qui font frémir, il y en a beaucoup, ça dure 1h30/2h et après c’est vite oublié (ou pas, je reste traumatisée par la scène de la petite fille dans Les autres).  Alors qu’une série ça prend du temps à se regarder, la tension monde, on ne sait pas à quoi s’attendre c’est regarder un grand film en plusieurs fois ! 

Je vous ai donc fait une petite sélection de séries (liste vraiment non-exhaustive) qui donnent des frissons 😉

 Twin Peaks

Je vous en parlais il y a quelques temps dans cet article, où j’expliquai qu’elle était pour moi un des « classiques » du monde des séries. J’évoquais déjà l’ambiance qui règne : malsaine, désagréable. On se sent mal, le suspens et le rythme s’accentue un peu dans la saison 2 et l’on commence à prendre le plaid/coussin/chat que l’on a proximité pour se protéger en cas de vision soudaine et inquiétante. 
En regardant cette série vous faite d’une pierre deux coups : vous rayez de votre liste les choses à voir dans votre vie et vous frissonnez !

Ravenswood

Là je m’adresse à un public un peu plus « jeune » mais aussi qui suit la série Pretty Little Liars, car Ravenswood se déroule en parallèle de celle-ci, Caleb (le petit copain d’Hanna) laisse celle-ci repartir à Rosewood pour découvrir les mystères de cette petite bourgade plus qu’étrange. 

Série annulée au bout de 2 saison elle a quand même eu le mérite de me faire sursauter plus d’une fois et de m’inquiéter un peu. Si vous êtes très peureuse/peureux c’est une bonne entrée en matière et puis si vous êtes fans de PLL c’est un bon moyen de patienter avant la reprise pour le final en Avril 2017 !

 

A partir d’ici je m’attaque à des séries que je n’ai pas encore vues mais qu’il me tarde de commencer ! 

Bates Motel

Suite à la mort de son mari, Norma emménage dans un vieux motel en Arizona avec son fils Norman. Sauf que la maison recèle de nombreux mystères. 
Cette série serait une sorte de preqel au fameux film Psychose de monsieur Hitchcock. Je ne pense pas que cette série fasse particulièrement peur, mais l’ambiance, la lourdeur, la relation avec la mère me parait être un bon thrilller. 
(après visionnage du premier épisode je confirme l’ambiance très creepy !)

Penny Dreadful

Portée par Eva Green et Josh Hartnett (coucou toi ça faisait longtemps !), cette série explore les monstres des romans et films pour se battre à base de magie (?) un ennemi inconnu. 
Ambiance sombre, sursauts, musique pesante, costumes de l’époque Victorienne. Je pense que la dose de frisson est bien partie ! Surtout que Netflix rate rarement ses séries 😉 

Scream

Qui ne connait pas les films Scream, que vous les ayez vus ou non, surtout si vous êtes nés fin 1980/début 1990 vous avez croisé leurs affiches au cinéma. Le masque est cultisime tout comma la parodie qui en a été faite : Scary movies
Et donc, une série existe et en est à sa 2ème saison. Le principe est assez simple (et ressemble fortement au livre Les 10 petits nègres d’Agatha Christie, vous avez déjà remarquez à quel point ce titre est raciste ? bref, je m’égare) : des années après le massacre de Brandon James, un nouveau tueur est de retour et a soif de sang, qui parmi la bande d’amis est le coupable ? Vous avez 10 épisodes pour trouver, mais avez-vous les nerfs assez solides ? 

 

Bonus : 
 L’Incroyable Famille Kardashian

En quoi cette série télévisée qui suit la famille Kardashian fait peur ? Regardez d’un peu plus près : beaucoup de chirurgie, des litres et fond de teint, d’histoires ridicules de drame, des fesses énormes et ce qui fait le plus peur c’est quand on se dit que ces nanas sont célèbres pour leur physique (retouché à mort) et leurs caprices… 

Découvertes du Mouton – William Erhel

Il y a peu, j’ai découvert un gars nommé William Erhel. Il a une page YouTube, une page Facebook, et il partage ses dessins. Alors, me suis-je dis, pourquoi ne pas étendre les Découvertes du Mouton à l’art qu’est le dessin. Allez, on va découvrir ça ensemble !

Bon, le dessin, je n’y connais pas grand-chose. J’adore ça, j’en regarde beaucoup sur internet, je cherche toujours de nouveaux créateur sur la toile, de nouveaux styles, mais niveau critique, je ne sais pas vraiment quoi dire à part « Oué, c stylé lol ». Alors que dire du travail de William Erhel. Je vais m’essayer avec vous à une critique constructive de ses dessins.

Mi-septembre, William a publié sur sa page  un dessin de 65×50 cm sur sa page. Un magnifique fan-made basé sur le thème d’Harry Potter. On peut y voir une quinzaine de personnages emblématiques de la saga tels que Dumbledore, Mac Gonagal, ou encore Harry lui-même. Le dessin est réalisé avec une très grande précision ! Le style est très réaliste, et on sent le temps passé sur cette réalisation. Un point intéressant de cette oeuvre est le suivi que William a proposé sur sa page : Pendant cinq mois, il a posté 17 photos de son dessins pour échanger sur facebook sur sa page pour montrer l’avancement de son projet et pour partager les techniques utilisées sur le dessin.

Mais comme personne ne présentera mieux son travail que lui, je suis allé lui posé quelques questions et il a accepté de répondre :

Peux-tu nous décrire ton parcours ? Comment t’es venu cette passion ?

Salut Reizak ! Alors, je suis un fier Breton né à St-Brieuc et très vite devenu Rennais. J’ai commencé tôt à m’intéresser au dessin, quand j’étais petit je n’étais pas trop action-man ou football mais plutôt du genre tout sage devant une feuille de papier avec un lot de crayons de couleur. C’était mes grands parents qui me gardaient souvent, et mon grand père, passionné de musique, vieux cartoons et bateaux/trains m’a fait découvrir ces univers. Du coup, plutôt que de dessiner comme chaque enfant, des maisons, des fleurs, la famille ou des soleils, je recopiais des persos de tex avery ou des trains de marchandises qui venaient faire leur livraison. C’était pas du tout du grand art, mais je dessinais tout ce que je voyais. Ensuite, en grandissant, j’ai lu pas mal de BD et je les décalquais puis je recopiais les dessins juste en observant. C’est vers mon collège/lycée que j’ai commencé à créer des persos venant de mon imagination. Et les portraits, j’ai réellement commencé à en faire après mon lycée ! Pour finir, pour continuer de bercer dans cet univers, je me suis dirigé vers des études d’Arts Appliqués et de graphisme. Aujourd’hui, je suis graphiste et illustrateur.

Comment as-tu décidé de créer une page facebook et une chaine Youtube ? Tu l’as fait dans l’unique but de partager ton travail, ou peut-être cherchais-tu à être critiqué, pour t’améliorer ?

L’idée de créer une page facebook puis une chaine Youtube, c’était avant tout pour ce côté pratique de pouvoir être vu par plein de gens. Je partageais avant sur mon profil facebook perso mais ça devenait un peu le bordel car ça mélangeait mon travail et ma vie à côté et je voulais que des inconnus puissent voir mes dessins sans pour autant avoir accès à ma vie privée. Je voulais savoir si mon travail intéresserait beaucoup de personnes ou bien si c’était à garder dans mon cercle d’amis. Pendant au moins un an, ma page est montée maigrement jusqu’à 500 fans mais c’est grâce au partage d’un portrait que j’ai envoyé au Youtubeur Seb la frite que ma page est directement passée à 20000 fans.

Youtube, c’était plutôt pour le côté expérimental de la vidéo, je suis un peu moins à l’aise.

Bref, la création de ces pages, c’était surtout pour me faire voir par plus d’inconnus et avoir des avis différents de mes amis. Et toucher des passionnés du dessin comme moi.

Où en es-tu aujourd’hui ? Tu vis de tes dessins ?

J’ai actuellement terminé mes études, je vis de petits boulots et dehors du dessin et de quelques commandes mais je compte travailler en agence de communication visuelle en tant que graphiste le plus rapidement possible.

Est-ce que tu as des rêves en tête, des illustrations en particulier que tu veux à tout prix réaliser ?

Un de mes rêves serait de vivre de l’illustration à 100%, rien de plus beau que de faire de sa passion son travail. Je n’ai pas tellement de dessins que je rêverais de réaliser, si j’ai une idée, j’essaie de m’arranger pour la réaliser au bout d’un moment. C’est plutôt une contrainte de temps, par exemple, avant la création de mon dessin sur l’univers et les personnages de Harry Potter, j’ai demandé un vote et les gens devaient choisir entre cet univers et également Le seigneur des anneaux et Star wars. J’ai dit que je les réaliserai tous mais après 150h de travail sur le premier dessin, je n’ai pas autant de temps à consacrer sur les univers suivants, cela me pousse à revoir ma technique sur mes réalisations et à bosser plus vite mais toujours avec autant de qualité. Donc disons que mon rêve est avant tout de pouvoir dessiner sur le maximum d’univers possibles et d’avoir le temps de tout faire.

Pratiques-tu d’autres formes d’art graphique ? Ou seulement du dessin ? Si oui, c’est possible d’avoir un visuel ?

Pour les autres formes d’Arts Visuels, je t’invite à aller voir mon site internet qui saura peut être te montrer d’autres projets que le dessin mais le dessin reste ma compétence première même si je dois réaliser une affiche publicitaire ou un texte, le dessin au maximum !

Quel conseil tu donnerais à de jeunes dessinateurs qui veulent se lancer ?

Et pour finir, je conseillerai aux jeunes dessinateurs qui veulent se lancer d’avoir de la patience, c’est primordial. Bien sûr, on veut toujours devenir performant le plus vite possible mais c’est un art qui s’apprend avec le temps et la pratique. Il ne faut pas avoir peur de passer du temps sur une oeuvre, ou même de s’aider les premiers temps. Ce qui peut vite décourager, c’est d’être trop loin du résultat qu’on attendait, de se trouver nul et de ne pas vouloir continuer. Avant tout, il faut trouver une idée qui nous plait, et par exemple dans le cas d’un portrait, commencer à en dessiner les contours grâce un calque et fignoler les détails. Puis de plus en plus, se priver de ces options et dessiner soi même à partir de notre imagination. J’ai commencé comme ça, décalquer, recopier et enfin imaginer.

 

Merci William d’avoir répondu à ces questions, on viendra voir ton site ! Bonne continuation !

Site de William

Page Facebook

Chaine Youtube

[WTC?] What The Covers #10 ? All Star Edition

WTC #10 – All Star Edition  

Mais dis donc, déjà la première dizaine ! Allez, pour fêter ça, c’est l’Âne qui prend les commandes !

ORIGINAL : 

 

#1 Jazz version : La Mansarde/Jazz Goes Punk

On commence par une petite chanson tirée d’une Playlist fait par le français « La Mansarde » qui s’est amusé à compiler 20 reprises Jazz de chansons phares du rock. Ici, on a donc à une version classique et jazzy. Assez classique et aux sonorités vraiment typiques du jazz. Ca ne casse pas trois pattes à un canard, mais ça s’écoute bien !

#2 Pop version – OrtoPilot

Un Youtuber spécialisé dans les reprises pop de chansons s’était collé à la tâche il y a déjà de cela 4 ans !

#3 WTF Version – Hot Dad

Bon il suffit de voir la miniature de la vidéo (qui est en fait une image sur tout le long du titre) pour se poser des questions… Il s’agit simplement d’une reprise avec une voix pas forcément incroyable, mais assez originale pour être noté… On a ici l’inverse de la chanson : tout est repris à l’identique dans la musique, mais toutes les paroles ont été reprise pour que le message que veux faire passer la chanson original soit complètement inversé !

#4 DUBSTEP VERSION – Acetronik 

Le remix est sympathique, l’artiste inconnu au bataillon. Acetronik prend quelques facilités dans son remix tout de même en accélérant les voix mais les pistes dubstep et le mélange est tout à fait cohérent et plus qu’audible, on vous le recommande ! L’âne approved !

 

#5 Easycore Version – Chunk! No, Captain Chunk!

C’est le titre qui m’a donné envie de faire ce WTC? Probablement la chanson qui a fait connaître très largement le groupe de metal/pop français Chunk! No, Captain Chunk! Porté par le producteur Bertrand Poncet et sa bande, la reprise est tout simplement impeccable. Tout y est, l’énergie, le clip fun, la voix maîtrisée et le scream qui apparaît pile au bon moment ! Bravo les CNCC, on a hâte de vous revoir en live !

Les Découvertes du Mouton – Tea Time

La web-série sanglante à infuser sans modération

Salut à tous, et bienvenue dans cette toute nouvelle édition du Marathon du Mouton ! On a eu l’occasion de parler de jeu-vidéo,  de chronique cinéma, de bar ou encore d’agent spéciaux, alors quoi de mieux qu’un petit thé pour conclure ? On est parti pour Tea Time !

Il s’agit d’une web-série thriller et huis clos, sortie pendant le premier trimestre 2016. L’équipe semble quelque peu sortie de nulle part : aucun visage connu à l’horizon, la chaine a été créée pour l’occasion, pourtant après quelques secondes, on note qu’il ne s’agit pas d’un travail d’amateur. En effet, le générique est très travaillé et la musique est inédite. Un joli cadre, un réal au nom imprononçable, alors, qu’attendons nous ?

L’action se déroule au début du 20ème siècle. Cinq bourgeoises se réunissent une fois par semaine depuis, à priori, très longtemps pour boire le thé pendant que leurs maris parlent affaires (entre autre).  Thé noir, magnifique robes et bonnes manières, tout semble respecter les bonnes mœurs de l’époque. Mais le sujet de leurs conversations est des plus inattendu : chaque semaine, elles cherchent un fait divers morbide et débattent autour pendant l’heure qui les réunies. Et comme si cela ne suffisait pas, l’une d’elle décide un jour de commettre elle-même un meurtre. Suite à quoi un concours de meurtres se lance entre nos bourgeoises.

La construction des épisodes est assez classique pour un huis clos, bien qu’il soit parfois perturbé par des changements de rythme ou des ruptures de règles. Par exemple, alors que la série commence à devenir redondante (chaque épisode donne la parole à la meurtrière du jour qui explique comment elle a procédé), un épisode nous présente les maris qui discuteront dans le salon de thé –pourquoi, vous le saurez en regardant la série ;)-. C’est très bien amené, et surtout, la cassure de rythme que ça produit relance vraiment la série quand on pourrait commencer à s’ennuyer.

Le jeu d’acteur est un peu poussif, mais ça n’est pas vraiment dérangeant car ça accentue la dimension année 1900. Les personnages sont très intéressants car extrêmement différents. De plus, même si la série est très courte (8 épisodes de 10-15 minutes chacun), elle sait nous présenter tous les caractères, les histoires et les convictions de ceux-ci.

Bref, Tea Time, c’est une excellente série à regarder au calme, sous la couette, un thé bien chaud au creux de la main. C’est sur ces belles paroles, que le marathon du Mouton se termine. J’espère que mes articles vous auront plu et que vous avez aimez ces web-série ! On se retrouve bientôt dans les Découvertes du Mouton pour de nouveaux projets 😉

PS : On me chuchote à l’oreille que, Wenceslas Lifschutz, le réalisateur de Tea Time, sort actuellement un nouveau projet très intéressant : Les Plaidoiries de l’Absurde.

 

Site de la web-série

Les Découvertes du Mouton – Entendu dans les bars

Salut à tous, bienvenue dans cette avant dernière édition du Marathon du Mouton ! En effet, comme je l’ai dit précédemment, on commence à avoir fait le tour des web-séries et il faut savoir le voir quand on atteint la fin d’un sujet. Je vais parler ici d’une série qui me tiens à cœur car elle nous vient d’outre-Atlantique, et comme je l’ai dit plus tôt, j’adooooore les productions québécoises. Alors, Entendu dans les bars, qu’est-ce que c’est ?

    Peut-être êtes-vous déjà tombé, chez votre dentiste ou en trainant dans les rayons de votre librairie préférée, sur des ouvrages tel que Brèves de comptoir, Les murs se marrent ou encore Perle de librairies. Il s’agit de recueils des plus belles absurdités, étrangetés ou tags originaux entendus au comptoir, dans les librairies ou tagués sur les murs. Si vous ne connaissiez pas, je vous invite à les découvrir, c’est génial ! Entendu dans les bars, c’est le même concept mais transposé en série.

On vous présente quatre personnages travaillant dans une boite de nuit québécoise. Il y a Eddy le videur, Jeff, le dee-jey (comme ils disent), Frank, le serveur et Cath, la barmaid. Chaque épisode les confronte aux clients les plus stupides, niais, radins…. Et chacun a sa façon de réagir. Il faut comprendre l’accent mais c’est très rafraichissant. Les épisodes sont assez court, les scènes s’enchainent bien avec un bon rythme. Bref, c’est de la bonne came !

Là où cette web-série sort un peu du lot, c’est que derrière chaque situation, un petit background se construit autour des personnages. C’est un style très commun dans les séries formats long comme par exemple NCIS, mais dans une web-série de ce type (épisodes indépendant et format très court), ce n’est pas forcément évident car on ne dispose que de très peu de temps pour raconter une histoire.

Sur ce, je vais me reprendre un verre, si ça vous dits de m’accompagner pour rencontrer la belle Cath 😉 La prochaine fois on parlera de la dernière web-série de ce marathon !

 

Les Découvertes du Mouton – Billyday

Salut à tous, bienvenue dans cette nouvelle édition des Découvertes du Mouton ! Aujourd’hui je vais vous parler très rapidement d’un nouvel artiste qui débarque sur notre Internet… Très rapidement, tout simplement parce que je ne dispose que de très peu d’information à son sujet. On est parti pour…

C’est un jeune artiste allemand d’une vingtaine d’année qui semble être apparu sur le net cet été. Il a mit en ligne son premier album en ligne le 6 Août dernier et nous propose sept morceaux à tendances principalement reggea en penchant par moment vers le rap. Ce qui est assez surprenant quand on l’écoute, c’est la différence de ton entre les parties chantées en anglais et celle en allemand : en effet, ces dernière semblent plus « parlée », ce qui créé un effet de rap dont j’ai parlé un peu plus tôt.

Billyday, c’est de la musique très légère, très sympa à écouter pour profiter de ces dernières semaines de vacances au calme, une bière à la main, posé sur la plage ! J’espère que ça vous plaira, si c’est le cas, n’oubliez pas de faire connaître autour de vous, il le mérite ! Sur ce, je vous laisse avec sa playlist YouTube car le bougre n’est pas encore référencé sur Spotify (mais on lui souhaite !)

 

[WTC?] What The Covers #9 ? Heathens Edition

WTC # 9 : Twenty One Pilots – Heathens (Suicide Squad)

Le revoilà ! Délaissé depuis 9 mois (un bon gros bébé), je me suis dit qu’il était temps de faire naître le dernier bébé de What The Covers ! Le film Suicide Squad n’a pas plu à grand monde même si c’est un divertissement qui reste plutôt sympathique. Le point positif que l’on peut noter sur ce film restera tout de même sa bande son vraiment sympa : on pense à Purple Lamborghini avec Skrillex et Rick Ross, ou bien le titre dont je vais parler aujourd’hui.

ORIGINAL :

#1 Pop Rock version : First To Eleven

Apparemment très jeune groupe venant de Pennsylvanie, First To Eleven propose une version pop rock avec juste ce qu’il faut de guitare saturé pour rendre le titre plus électrique. La voix est propre et fait penser aux meilleurs groupes de rock leadé par une voix féminine

#2 8-Bit version : 8 Bit Universe

Je pense que le titre et la vidéo parlent d’elle même… Si Heathens était sorti du temps de nos chères consoles rétro, cela aurait donné quelque chose comme ça. A quand un Suicide Squad sur NES ? La chanson a été reorchestrée avec le chipset sonore 8-bit de la NES de Nintendo justement et c’est donc ce chipset qui donne ces sonorités si oldies. On aime ou non, simple question de goût pour celle-ci ! (et peut être un peu question de nostalgie aussi…)

#3 Post-Hardcore/Emo Version : Something You Whisper

 

Un poil plus violent (beaucoup plus même ?) que la première cover proposée, c’est une belle performance post-hardcore/emo de Something You Whisper ici. La voix part en scream par moment, avec même un peu de growl en arrière plan et le rendu reste tout à fait mélodique grâce à une guitare qui reste clean et la voix aïgue de Wes Will qui vient redresser tout ça et offrir un savant mélange de voix.

#4 Rock version : Living In Fiction

Bon, en fait c’est assez similaire de la version précédente, mais avec des guitares plus soft et une seule voix claire conservée. Exit le scream et le côté plus metal de la précédente. Living In Colour se place donc entre les #1 et #3 cités précédemment. Le chanteur du groupe arrive à atteindre des tonalités dans les aïgues assez sidérantes qui ne sont pas sans me rappeler le choc que j’avais eu avec le groupe Victorian Halls. Une performance à découvrir donc sans hésiter !

#5 Acapella version – Social Repose

On termine par ce qui se rapproche le plus de l’esprit Suicide Squad ! Un multi-voix/bruitages, aussi appelé Acapella pour les moins francophones d’entre nous. Derrière son look très emo sur ce clip (et sur pas mal d’autres en regardant sa chaîne YouTube de plus près…), l’artiste refait tous les instruments au son de sa simple voix. L’esprit un peu décalé du film se retrouve dans le personnage et on croit forcément tout de suite en sa version d’Heathens. D’ailleurs, le nombres de vues sur sa vidéo comparé aux précédentes citées parlent d’elle-même. Le titre était taillé pour le personnage et Social Repose en a donc profité pour essayer d’élargir son public ! On espère que cela aura fonctionné pour lui, et on se retrouve bientôt (plus vite que dans 9 mois promis !) pour le 10ème WTC? ! 🙂

#6 Metal Version : Leo Moracchioli

Après la publication de l’article une autre version est apparue sur le net, et elle était si terrible que je devais maj cet article, même deux ans après ! Tada !

 

Les Découvertes du Mouton – Cluster Agency

Salut à tous, c’est le retour du Marathon du Mouton, pour une deuxième moitié qui sera un peu différente. En effet, pour mes premiers articles, j’ai vanté le jeu, les décors, les plans, ect, et parler d’autre série pour dire toujours la même chose devenait redondant. Aussi, j’ai choisi de faire une pause pour finalement revenir aujourd’hui avec un format un peu modifié. Il s’agira d’article plus court, dans lequel je ne parlerai que de l’essentiel. Ainsi, je vous laisse découvrir chaque web-série par vous même. Si vous voulez, par la suite, revenir en parler en commentaire, je me tiendrai près à faire une nouvelle fois l’éloge des plans de la musique et de tout ce qu’il y a de bien ! Sur ce, on est parti sur…. Cluster Agency !

Cluster Agency, c’est une web-série d’espionnage créée par l’association audiovisuelle “Le Vrac” comportant une unique saison qui n’est pas encore terminée. Je ne peux malheureusement pas vous donner de date précise pour le début de parution des épisodes pour une raison très simple : les fichiers originaux ne sont plus disponible sur Youtube. En effet, la raison pour laquelle je tenais vraiment à parler de cette série, n’est pas son contenu (qui n’en n’ai pas moins excellent), mais pour la réflexion qu’a récemment eu l’équipe du Vrac.

Les épisodes de cette série sont sortis, sauf erreur de ma part, tout au long de l’année 2015 jusqu’à début 2016 pour finalement être supprimé de la chaîne. L’équipe du Vrac a décidé de revoir l’intégralité du contenu de la série afin de l’améliorer en se basant sur l’expérience acquise lors des tournages précédent. Aujourd’hui, les premiers épisodes ont commencé à resortir, certains avec des scènes inédites, mais surtout, d’une qualité supérieur.

Je trouve que c’est une manoeuvre très courageuse de la part de créateurs Youtube et ça fais vraiment plaisir. En effet, en republiant l’intégralité de la série, ils perdent toutes les vues acquises pendant la première diffusion. Venant d’une plate-forme telle que le Studio Bagel ou Golden Moustache, ça n’aurait pas beaucoup d’importance étant donnés qu’ils ont chacun une fanbase conséquente. Le Vrac n’a que 2000 abonnés sur Youtube, cela prouve qu’ils ont confiance en leur communauté, en leur talent et surtout qu’ils portent plus d’importance à la qualité de leurs créations qu’au nombre de vues. Et ça putain, c’est rare sur Youtube ! Bravo les gars !

Synopsis : Rien de mieux qu’un bon teaser !

Je vais tout de même laisser un petit mot sur la série en elle-même : j’ai beaucoup accroché au lore qu’ils ont créé. L’histoire se déroule dans un futur relativement proche, dans l’idée post-apocalyptique, mais sans la ruine et la désolation. Pour la suite je ne sais pas si je vais être très clair, mais je vais tout de même tenter de transmettre mon impression. Je trouve qu’on a la sensation de se retrouver dans un univers steam-punk (j’adoooooore ça), mais dans un monde assez moderne. En effet, le propre du steam-punk est son coté « Je me sape avec du matos de recup mais je suis classe quand même ». Ici on ne trouve pas ce coté “recylcage de tout et n’importe quoi pourvu que ça se porte” comme on aura pu le voir dans la quatrième saison du Visiteur du Futur car on est dans un monde qui a réussi à se reconstruire après une décimation de la population. Pourtant, l’esprit y est quand même avec un coté plus… futuriste. On pourrait appeler ça du… Néo-steampunk ? Ça vous va ?

Pour terminer, je parlerais rapidement de ce que l’on appelle le game design pour les jeux-vidéos, je dirais donc le… movie-design ! Si vous avez aimez celui de Sin City, celui-ci vous séduira à coup sûr ! L’image est en noir et blanc pendant l’intégralité des épisodes à l’exception des éléments jaunes vif. Comme vous pouvez le voir sur l’image de cette jeune fille menaçante, ça a son charme. C’est très bien fait et sa participe à donner sa propre personnalité à la série.

Cluster Agency c’est web-série, avec un contexte réfléchi et parfaitement mis en place, c’est une web-série où on n’hésite pas à tuer des personnages quand on en a envie. Bref, c’est une web-série qui a son originalité et qui mérite d’être connue. Si elle vous plait, n’hésitez pas à passer voir leurs deuxième web-série, Les Souverains, elle vaut le détour !

Sur ce, je vous laisse avec l’épisode 1 et je vous dis à bientôt pour le Marathon du Mouton !

Le Vrac.tv

Chaine Youtube du Vrac

Quitter la version mobile