Captive 

Livre écrit par Margaret Atwood
Série produite par Netflix

Bonjour/Bonsoir ! Il y a peu je vous parlais du livre de Margaret Atwood La servante écarlate et de la série qui a été adaptée. Je reviens vous parler d’un autre de ses livre : Captive, adaptée par Netflix sous le titre de Alias Grace en version originale ou Captive en français.

Dans cet article je vais vous parler du livre et de son adaptation, avant cela je me faisais la réflexion sur le titre anglais qui en dit bien plus sur le livre que le titre français. 

– Le livre –

Captive est inspiré d’un fait divers arrivé à la fin du 19ème siècle au Canada, Grace Marks est accusée de complicité pour le double meurtre de son employeur et de la femme de chambre qui était aussi sa maîtresse. Grace a toujours clamée son innocence.

Dans son livre Margaret Atwood compte cette histoire en l’étoffant un peu entre autre avec le passé de Grace et la vie du docteur Jordan. Le roman alterne trois angles narratifs : la vie de Grace entre la prison, son travail chez le gouverneur et ses discussions avec le docteur. La vie de  Simon Jordan : ses recherches, ses réflexions. Et les entretiens où Grace compte sa vie depuis sa naissance jusqu’à sa position actuelle. 

Le personnage de Grace est très simple, attachant au vu des épreuves qu’elle endure.Débrouillarde, pas pleurnicheuse c’est une jeune femme forte que l’on admire. 
Je me suis laissée emportée par son historie à la quête de la vérité. Le livre étant très bien documenté on en apprend beaucoup sur le système judiciaire de cette fin de siècle qui en donne pas vraiment sa chance aux accusés de s’expliquer correctement. 

-La série –
pour public averti

Avant de regarder la série je me suis intéressée au casting. J’aime les acteurs choisis pour les personnages. Sarah Gadon possède cette innocence accompagnée de grands yeux bleus curieux. Ana Pakins fera aussi bien la femme un peu bête et insupportable que lorsqu’elle incarnait Sookie dans True Blood. Edward Holcroft  semble avoir cette bonhomie caractérisée du bon docteur qui ne cherche qu’à connaître la vérité. 

J’ai rarement été aussi satisfaite de l’adaptation d’un livre en série. L’histoire est respectée, certains passages sont bien sur raccourcis, le rythme aussi. En seulement 6 épisodes on a tout la complexité des personnages, de l’affaire, un aperçu de la personnalité profonde de chacun. 

Les flash-backs de l’asile sont aussi effrayants que représentatifs de l’enfer qu’a vécu Grace. Par contre les tentatives d’abus sexuels sont exagérés par rapport au livre pour donner un aspect plus dramatique je suppose, ce dont il n’y a pas besoin. J’ai trouvé ça dommage, c’est de la facilité. Tout comme les fantasmes du docteur dont la relation avec sa gouvernante est beaucoup plus dure que dans le livre. 

La fin n’est pas modifiée, la réalisation est belle les acteurs sont bons. Je ne peux que vous la conseiller sans même lire le livre ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :