Bonjour/Bonsoir !  Broadchurch  est une série dont le nom est à prononcer comme si l’on avait une patate chaude dans la bouche. C’est le seul moment amusant que vous aurez en regardant cette série et en parlant : prononcer Broadchurch.

Sortie en 2013, cette série britannique met en scène 2 inspecteurs : Alec Hardy (interprété par David Tennant) et Ellie Miller (Olivia Colman). Elle comporte 3 saisons qui sont toutes liées entre elles de part la présence des inspecteurs mais aussi des autres personnages qui peuplent la ville de (patate chaude) Broadchurch

Avant de parler plus en détails de chaque saison, j’aimerai vous prévenir que c’est une série aux sujets lourds. C’est un pur drame qui vous plonge dans une ambiance soupçonneuse, dérangeante qui vous prendra aux tripes. J’ai rarement vu une ambiance aussi bien posée en quelques minutes. Du coup si vous n’êtes pas très à l’aise avec les policiers aux sujets délicats passez votre chemin ou au contraire accrochez-vous et vous ne regretterez pas !

Saison 1

Pour son ouverture Broadchurch se concentre sur le meurtre tragique de Danny Latimer, un jeune garçon d’une dizaine d’année dont le corps est retrouvé sur la plage.

Au bout de 2 minutes d’épisode, on a un très beau plan séquence où Mark Latimer traverse la rue commerçante de la ville. Il y croise les personnages principaux de la série dont.. la personne responsable du meurtre de son fils. 

Vous pourrez mener l’enquête, vous allez suspecter tout le monde, vous allez découvrir les secrets de chacun. La tension et le suspens dureront jusqu’au dernier épisode.

Saison 2

Je ne pensais pas voir une suite, la saison 1 se suffit mais ce second opus ouvre sur le procès du responsable de la mort de Danny.
En parallèle une ancienne affaire d’Alec, celle évoquée dans la première saison ressort. On alterne entre deux ambiances toujours aussi sombres mais bien plus malaisantes. Au casting on retrouve 2 avocates qui vont s’affronter. Incarnées par la grande Charlotte Rampling et Marianne Jean-Baptiste (Cold Case : affaires classées).

La saison se tient bien même si elle est un peu moins bien réussie que la première, le rythme est plus saccadé.

 

Saison 3

 Celle-ci se déroule 3 ans après la deuxième saison de Broadchurch. Et là le sujet m’a beaucoup touché, c’était la plus dure à regarder de part son réalisme.
Patricia Winterman a été violée lors d’une soirée, honteuse et terrorisée elle ne va appeler la police que 2 jours plus tard. Beaucoup de femmes ne dénoncent pas leurs viols comme je l’avais évoqué dans mon article sur Sweet/Vicious.

Ici on a la procédure policière, le soutient psychologique, l’avancement de la victime pour se remettre de cet épisode traumatisant, le jugement des autres. Et bien sûr l’enquête qui là encore m’a laissé sans voix lors de sa résolution.
Ce, de part sa dure réalité, l’identité du violeur, ses motivations mais aussi l’immense sensibilité des inspecteurs. Trop souvent la police est montrée comme étant froide, détachée de ce genre d’affaires. Là Alec et Ellie sont touchés, il y a des larmes, de la tendresse, de la réflexion dans chaque phrase. 

 

Bilan

Lors de sa sortie Broadchurch a fait beaucoup de bruit. Sa construction, son rythme volontairement lent par moments, la performance de ses acteurs, son jeu avec les lumières et son côté très féministe.
Alors là je me suis régalée : l’actrice Olivia Colman est une femme de la quarantaine, loin du canon de beauté habituel, qui ne se maquille pas (ou très peu), dont on voit les rides, qui assure le salaire dans sa famille. Une femme moderne dont le modèle est trop peu visible à la télévision qui se cantonne au schéma classique : l’homme bedonnant travaille avec une femme superbe qui fait la cuisine et s’occupe des enfants.

Au delà de ce personnage, beaucoup de remarques sexistes sont faites et à chaque fois celles-ci sont démontées. Aussi, la série se concentre plus sur le pourquoi que le comment, sur la psychologie de tous les protagonistes, c’est une série très sociologique.

Aucun cliché n’est présent. Entre autre le classique : les deux inspecteurs vont finir par avoir une liaison : spoiler alert NON. Leur relation évolue tout au long des 3 saisons pour devenir une amitié forte et sincère. La preuve encore que l’amitié femme-homme existe. 

Je ne peux que vous encourager à regarder Broadchurch pour encore tout un tas de raisons. La saison 1 peut se suffire à elle-même si déjà c’est trop intense pour vous mais tentez et laissez vos oreilles se faire bercer par le merveilleux accent de David Tennant

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :