Book Of Demons

Thing Trunk, sorti en Early Access Steam en juillet 2016

bod-screenUn mélange de hack’n’slash, Baten Kaitos au style origami ? Vous avez toqué à la bonne porte ! Quatre points positifs, et quatre points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

  • Et tu slashes slashes slashes, c’est ta façon de jouer ! –  Les combats sont très classiques : cliquez sur les monstres pour leur infliger des coups, sans forcément être à leur corps à corps. Le déplacement ne se fait pas totalement librement dans l’environnement mais en suivant des couloirs, permettant de réaliser des stratégies en faisant des avant-arrières, en changeant de chemin pour tromper nos ennemis etc… Mais on reparlera de cela du côté négatif…

  • Combats à la carte – Le point positif du jeu est son système de combat. Il instaure un système de deck-building avec des cartes à récupérer tout au long du donjon. Une fois votre deck établit, vous pouvez utiliser vos cartes durant les niveaux… Ce système n’est pas sans rappeler Baten Kaitos, le fameux RPG avec des cartes de combats de la GameCube… et ce n’est pas sans nous faire plus que plaisir !
    Force rouge !
    Force rouge !
  • Originiquement Graphical – Un style origami et une patte artistique vraiment sympa qui rappelle Okami par exemple, il n’y a rien à redire d’un point de vue graphique sur le jeu. Un petit vent de fraîcheur qui fait sûrement son succès sur l’Early Access de Steam.
    Bon, ça c'est vraiment le point fort du jeu, c'est beau quand même, non ?
    Bon, ça c’est vraiment le point fort du jeu, c’est beau quand même, non ?
  • L’oreille qui traîne… – Les développeurs polonais de chez Thing Trunk sont à l’écoute sur le forum de l’Early Access de Steam, sont très réactifs et prennent beaucoup de remarques en compte. C’est donc un très bon point pour la suite du développement !

     

Moins -

    • Les couloirs restreints – Attention toutefois, vous êtes limités à des couloirs de déplacement plutôt restreint que vous déplacer dans la salle complète… Cela rend les déplacements plus difficiles et limités. Cela crée une originalité mais dans ce cas là, on a plus l’impression que c’est un raccourci technique.
Chacun sa route ... Chacun son che... ah bah non.. pas là !
Chacun sa route … Chacun son che… ah bah non.. pas là !
  • Pas de musiques transcendantes – Allez lancer notre playlist du mois, c’est bien plus funky quand même que les sons assez simplistes et sans grand intérêt du jeu.

     

  • Difficulté exponentielle – Amateurs de jeux sans prise de tête ni difficultés, passez votre chemin. Au fur et à mesure des niveaux et des New Game en montant le niveau de difficulté, le nombre de monstres pour notre héros devient vite compliqué et ingérable.. Allers et retours permanents sur le couloir, tours de corridors et bien d’autres, les combats vous prendront beaucoup de temps.
    Vous n'êtes qu'au début de vos peines sur ce screen...
    Vous n’êtes qu’au début de vos peines sur ce screen…

  • Héros rigide – Votre héros peut attaquer à l’épée à 10 mètres. Mais votre héros ne peut pas taper en se déplaçant, obligeant à faire un mouvement, s’arrêter, taper et repartir. C’est embêtant pour un hack’n’slash quand même que le déplacement et le combat soient si séparés l’uns de l’autre.. Vous comprendrez en jouant !

     


Médaille - Argent

Book Of Demons est donc un excellent hack’n’slash malgré quelques petits défauts notables (le système de couloir n’apporte pas grand chose). Il puise ses ressources des meilleurs jeux de ces derniers temps : Baten Kaitos, Diablo, Okami… Un joli mélange de pleins de bonnes choses qui donne un résultat plutôt concluant. Souvent mis à jour et suivi par ces développeurs de Varsovie, le jeu risque de s’enrichir en contenu et de n’être que meilleur à sa version finale, dans laquelle il deviendra un must have. Ce sera donc une médaille d’argent qui deviendra sans aucun doute or lors de la sortie finale si l’on continue sur cette voie !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :