C’est la fin des vacances, c’est la fin des festivals, mais… c’est la reprise des concerts en salle, ou du moins en bateau en l’occurrence ! Beartooth nous fait l’honneur d’ouvrir cette nouvelle saison qui commence, on y était et on vous en parle TOUT DE SUITE !

-> Lance la playlist à droite (avec 2 chansons par première partie pour débuter !) en lisant ce petit live report. Tu verras, c’est plus sympa ! 🙂

– Skywalker : 20h/21h –Skywalker au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller

Il fait très chaud dehors, mais ce n’est rien comparé à la chaleur dans la salle. Deux mois après Asking Alexandria, Skywalker est déjà de retour en France. Le retour le plus rapide de l’ouest !

Le groupe s’installe sur la scène tranquillement, finit ses réglages et entame son set à l’heure prévu en étant déjà sur scène. On a le droit à un set assez similaire de celui fait il y a deux mois, et le frontman du groupe pragois n’hésita pas à saluer les personnes les ayant déjà vu et à saluer les nouveaux arrivants dans la famille. Comme on l’avait déjà dit pour Asking, le groupe est extrêmement efficace et rien ne semble pouvoir les arrêter pendant le set… Après une petite blague sur le penis (dont le sens nous a échappé, sorry !) et les pogos qui debutèrent sur le troisième titre du set. Jusqu’à ce que la loi de la nature s’en mêle…

Skywalker au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller
L’attente de la reprise du concert !

Le set s’arrête net, le groupe est sur scène, ne comprend pas ce qu’il se passe quand on leur fait signe d’arrêter… Ils se promènent sur scène, sur le côté, et les roadies s’affolent dans tous les sens… Un rockeur un peu trop imbibé à renverser sa bière sur la console de la régie son… C’est assez problématique lors d’un concert de metal ! Interruption du show, on ne sait même pas si celui-ci va reprendre vu la situation… Batterie, basse et guitare vont passer sur leurs amplis sans passer par la régie son et donc le réglage du son et vont nous jouer un air jazzy style musique d’attente téléphonique (et c’était d’ailleurs très chouette et probablement inédit au concert parisien pour le coup!).

On part chercher une bière pendant ce temps là (qu’on ne renversera pas sur les appareils électriques de la salle, promis !) et c’est finalement 15 minutes plus tard que le groupe va reprendre et finir avec les trois chansons qu’il lui restait ! C’est rock’n’roll ! Bière, metal, chaleur et bateau ! On est repartis pour trois chansons où le public se déchaîne totalement dans la fosse. Jay (chant) va donc faire sa petite leçon de morale en demandant au public de faire la fête, de boire ce qu’il souhaite, mais de garder un bon périmètre de sécurité autour du matériel électrique qui n’est pas tout à fait waterproof !

Bref, c’était le comble pour un bateau d’avoir coulé son matériel, mais bon, plus de peur que de mal puisqu’il n’aura fallu qu’une quarantaine de minutes de set de Skywalker pour couler la fosse et le bateau ! Pas de doutes, c’est la reprise, et le public est en grande forme.

D’ailleurs, il est intéressant de noter que le groupe avait fait suffisamment sensation à Asking Alexandria (ou alors le public avait très envie de choper une bonne place pour Beartooth ?) pour qu’il soit présent massivement dès le début. Le show commençait à peine que la salle était déjà pleine à craquer ! On aura rarement vu la salle aussi bondé aussi tôt dans la soirée.

– Loathe : 21h-21h50 –Loathe au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller

Loathe au Petit Bain pour Error404 par Romain KellerC’est avec 10 petites minutes de retard provoqué par la catastrophe bière/son précédente que le groupe de Liverpool monte sur scène. Avec un look plus chic et moins courant dans le milieu, le groupe se démarque par son style vestimentaire. Le chanteur et sa veste d’Harley Davidson et les guitaristes avec leurs barbes bien taillés et leurs petits pulls un peu chic ! Rigolo quand on voit ce que ça a donné derrière !

Cela faisait longtemps que nous n’en avions plus vu en concert, mais le groupe était accompagné de deux petits écrans à gauche et à droite de la scène. De notre point de vue et au vue de la foule astronomique de gens tassés à pogoter en fosse, on distinguait très souvent des yeux, des bouches, quelques paysages, le tout, toujours en noir et blanc. Difficile de comprendre l’interprétation si ce n’est que c’était dans la veine de l’ambiance donné par les clips de leur dernier album : des clips avec beaucoup d’images psychédéliques, sans trop de couleurs et où l’on ne comprend pas tout du premier coup d’oeil.

Alors que le batteur jouait sur la batterie de Skywalker, Kadeem France (oh !) (chant) n’a pas hésité à mouiller la veste et à descendre chanter avec son micro sur pied (tant qu’à faire !) derrière les pogos, proche de l’ingénieur son. A y réfléchir, c’était peut être une stratégie pour éviter un nouveau drame à coup de bière… 🙂

En tout cas, le set de Loathe commencera par un nu-metal assez violent pour finir vraiment par des chansons bien punk-hardcore comme on les aime, avec ses plus gros hits comme It’s Yours ou Dance On My Skin et même White Hot,  un set progressif et très réussi qui aura su rencontrer son public tout du long !

Enfin, voyant que le pogo était chaud bouillant, Kadeem finit par s’inviter au milieu, toujours avec le public qui lui tournait tout autour.

– Beartooth: 22h05-22h55 –Beartooth au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller

Caleb Shomo, ancien frontman d’Attack!Attack!, et désormais à la tête d’un groupe plein de succès depuis 2012, Beartooth était très attendu ce soir dans un Petit Bain chaud bouillant et plein à craquer.

Entre LOATHE et Beartooth setlist éclectique avec Architects, Billy Talent et System Of A Down, repris en coeur par toute la fosse qui chante et saute sans même personne sur scène. Pas de doute, ce soir n’est pas n’importe quel soir.

Le groupe débarque avec toujours le même retard de 10mn accumulé ouvre sur l’un de ses titres phares et issu de leur premier album « Disgusting » : The Lines. On saute, on pogote, on danse, on sent la chaleur monter encore d’ un cran. Autant vous dire que toutes les personnes dans la salle était luisante de sueur (Bon appétit si vous nous lisez en mangeant !)

Beartooth au Petit Bain pour Error404 par Romain Keller

Caleb fait chanter le public, on accompagne des montées dans les aïgus sur Aggressive, des « Oh oh » sur In Between. Il était impossible de suivre les screams saturés de Caleb qui lui sont si propres, mais le public s’en donnait à coeur joie sur les parties claires et tout le monde prenait son pied ! Le groupe de l’Ohio qui a participé à deux reprises pour des « music kits CSGO » (des micro DLC qui changent la plupart des sons du jeu, que vous pouvez écouter sur Youtube : voilà le premier, et le second.) nous a prouvé ce soir qu’ils règnent d’une main de maître sur la scène punk hardcore. La mélodie (on appelle ça comme ça quand c’est du punk hardcore ?) et Kamron, Oshie, Connor et Zach nous livre un son sans fausse notes !

Les classiques d’Aggressive sorti en 2016 ne seront pas non plus sur le côté pendant la soirée et le set sera très bien équilibré en premier album, second album et l’album à venir. On aura donc ce soir les classiques Agressive, Hated ou bien Sick Of Me ! Globalement, toutes les chansons de la soirée auront fait mouche, et le public n’aura pas eu une seconde de repos : moshpits et jumps étaient les maîtres mots de la soirée. Le set de la soirée étant super musclé, ce n’est pas bien étonnant. En revanche, l’équipage du groupe n’a pas hésité à récupérer la moindre personne montant sur scène pour se lancer en slam dans la fosse. Impossible d’effectuer le moindre slam durant le concert ! Dommage, c’est un élément qui fait parti des shows ! Ne nous faites pas un Wacken et leur wall of death interdit le Petit Bain, merci ! 😉

Nous avons eu le droit à quelques morceaux de l’album Disease, qui sortira le 28 septembre et pour lequel vous retrouverez toutes les infos ici-même ! On a donc eu le droit à Disease et Bad Listener, deux titres sortis le mois dernier, ainsi qu’Infection dont la version n’est pas encore disponible mais qui est déjà joué en live depuis le début de la tournée estivale du groupe. En revanche, pas de You Never Know ce soir, le dernier titre sorti quelques jours avant le concert. C’est bien dommage de ne pas profiter de la sortie du single pour le mettre en avant, cela n’aurait pas été de trop d’ajouter ce titre et 3mn de show en plus, allez !

Le groupe quitte rapidement la scène et reviendra pour un ultime I Have A Problem quelques secondes après.  Le salut final a déjà lieu, et le groupe balance quelques bouteilles d’eau dans la fosse avant de nous dire au revoir.

Le show a fini avant l’heure de 23h prévue en comptant un petit retard de 10mn ! Des litres et des litres de sueur ont coulé ce soir dans le bateau ! Le show était intense et c’était une très belle mise en jambe pour la saison qui s’annonce excellente. Hormis un court set et le problème de son rencontré pendant le set de Skywalker, le show était excellent en tout point. Le public au rendez-vous et l’ambiance complètement folle.

Vous pouvez d’ailleurs checkez le calendrier des événements à droite du site. On y référence tous les concerts immanquables de la rentrée à Paris (et ailleurs!). On va avoir du boulot, et des beaux concerts ! Vivement !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :