Prenez des monstres mutants avec une tête de cochon, une aile de chauves-souris d’un côté une scie de l’autre et des pâtes de canard contre une armée de bébés transgéniques baveux, mettez-y un joli packaging et vous obtenez Bears VS Babies.

Pour 2 à 5 mangeurs de bébés, à partir de 10 ans (attention âmes sensibles s’abstenir !) et comptez une trentaine de minutes pour une partie.

Quel succès ! Après les chats qui explosent les bébés mutants

Ce jeu a été lancé sur une plateforme de financement participative dont je ne citerais pas le nom mais commence par ‘Kick’ et fini par ‘starter’ en 2016. Premier jeu sorti qui porte le nom de l’éditeur ‘Exploding kittens’ a été un vrai succès. Ils ont donc remis ça avec Bears VS Babies, et ont eu bien raison car le jeu a atteint plus de 3 000 000 $ de contributions. Avec un tel budget, toutes les étapes ont pu être développées, c’est-à-dire des cartes supplémentaires, des variantes (cartes têtes d’ours), un tapis de jeu et cette merveilleuse boîte en fourrure. D’ailleurs d’où vient cette fourrure ? Vu l’imagination débordante des créateurs, parfois il ne faut mieux pas savoir…

On va dégommer du rejeton

Chaque joueur a 5 cartes en main, dès que vous avez un bébé, vous le placez face cachée au centre de la table et reprenez autant de cartes pour toujours en avoir 5 en main.

A chaque tour de jeu, les joueurs ont deux actions (pour une partie à 4-5 joueurs sinon 3 actions pour 3 joueurs et 4 actions pour 2 joueurs) : jouer une carte pour créer des monstres ou piocher une carte. Le joueur peut donc jouer deux cartes ou piocher deux cartes ou jouer une carte et en piocher une et inversement. Les seules conditions à respecter pour poser une carte :

  • Toujours commencer son monstre par une tête
  • Ajouter autant de membres que vous le désirez à partir du moment où les coutures correspondent

Vous n’êtes pas obligé de finir un monstre pour en commencer un autre. Pas de limite de monstres. Juste une tête constitue un monstre à part entière.

Toujours le même principe, quand vous piochez une carte, si c’est un monstre posez-le face cachée au centre de la table et piochez en une autre.

A table !

Chaque tête de monstre a une couleur et va représenter la catégorie de votre monstre (vert pour la terre, bleu pour la mer et rouge pour l’air).

Quand vous le décidez, à votre tour de jeu, vous pouvez défier les bébés. Choisissez l’armée à défier (couleur), chaque joueur compte les points que composent l’ensemble de ses monstres de la bonne couleur puis retournez le tas de cartes bébés de cette armée et comptez ses points également. Deux cas peuvent se présenter :

  • Les bébés sont plus forts que l’ensemble des joueurs : VICTOIRE DES BÉBÉS. Les bébés et tous vos monstres de cette armée sont défaussés
  • Un ou plusieurs joueurs sont plus forts : VICTOIRE DES MONSTRES. Le joueur avec l’armée de monstres la plus forte gagne le combat et garde les bébés vaincus en trophée. Par contre, tous les monstres de tous les joueurs de cette armée sont défaussés

La partie se termine une fois toutes les cartes piochées et un dernier tour effectué. Faites la somme des valeurs de chaque bébé que vous avez en trophée et celui qui comptabilise le plus de points est déclaré vainqueur.

plateau

A la guerre comme à la guerre

Vous pouvez défiez les bébés pour plusieurs raisons :

  • Vous avez les monstres les plus puissants de cette armée et êtes sûr de pouvoir combattre les bébés
  • Un joueur a une armée trop puissante, il faudrait mieux pour vous qu’il s’en débarrasse rapidement
  • Même sans monstre vous pouvez défier une armée juste pour embêtez les autres joueurs et les faire défausser leurs monstres

Tête d’ours (insulte ou pas ?)

Ceux sont des cartes variantes, elles sont aussi puissantes que vulnérables. Déjà, elles combinent les trois types d’armée (terre, mer et air) et doivent ainsi participer à tous les combats. Utilisez-les donc à bon escient.

En début de partie, chaque joueur possède une de ces cartes. Vous la jouez ensuite comme une carte normale.

Cette variante permet de faire une action différente : faire les poubelles, c’est-à-dire prendre une carte de votre choix dans la défausse pour la mettre dans votre jeu.

Avis

Une thématique gore et originale, un packaging atypique, une mécanique simple et légère, tout pour faire un bon jeu. Et en effet, ce jeu est sympathique et rapide à expliquer. Si vous êtes mauvais dans cet exercice, dès la première page du livret on vous donne le lien de la vidéorègle, c’est vraiment parfait !

Avec cette édition on s’attend à du haut niveau d’illustrations, du coup, j’ai été un peu déçue en ouvrant la boite. Les dessins sont simplistes et auraient pu être plus jolis et plus travaillés. Même les versions d’essais au crayonnage donnaient plus envie, dommage ! J’aurais bien vu des bébés tout mignonnets avec un sourire qui vous glace le sang et un regard tel deux mitraillettes prêt à vous faire sauter la cervelle dès le moindre faux pas !
Mais ce n’est qu’un choix éditorial et un avis très subjectif alors ne vous arrêtez pas là et essayez-le.

dessin

  • A quand la version les crados ? pour les nostalgiques des années 80 (car oui j’y pense en voyant les cartes bébés)
  • Les cartes supplémentaires pour la variante n’ont pas grand intérêt
  • Les illustrations sont décevantes
  • Aucun intérêt à deux joueurs

  • Edition de qualité avec sa boîte à poils et son tapis de jeu
  • Thématique originale qu’adoreront nos ados
  • Mécanique simple qui le rend accessible à tous
  • Même les plus jeunes s’éclatent en créant le monstre le plus affreux sans jouer véritablement au jeu

En résumé

Un jeu qu’on aimera sortir entre amis pour crâner, bien oui la boîte est belle ! En plus, on s’amusera à combattre ensemble des bébés mais aussi à se faire des crasses entre joueurs pour faire défausser un super monstre combattant à un coéquipier et ainsi voir le nôtre au sommet de sa gloire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :