Quand survivre devient votre passe temps

ARK: Survival Evolved est un jeu de survie, sorti en early accès depuis le 2 juin 2015, il est sorti en version « finale » depuis le 29 août 2017. Le jeu est développé par le studio Studio Wildcard, et est disponible sur Steam au prix de  59,99€.

Après notre test sur Conan Exiles voici le tour d’ARK, un autre surival, mais avec des bestioles un peu plus imposantes que dans Conan… Mais que vaut ARK Survival Evolved après 2 ans d’Early Acces ?  Nous vous donnons nos impressions dans ce Test 4O4Quatre points positifs, et Quatre points négatifs sur le jeu !

Je suis encore très loin des images montrées dans cette vidéo, si la tortue locale ne me tue pas c’est déjà bien x). Pour me faire une idée j’ai principalement réalisé ma partie en local, afin de me familiariser avec le jeu.

Plus + tableau

  • L’univers La première chose qui va vous frapper dans ARK Survival c’est la richesse des possibilités de son univers de jeu. Je ne pourrais même pas vous lister tout ce qu’il est possible de faire dans le jeu. Mais quand j’ai commencé mon aventure, j’ai fais deux pas et j’ai vu un pauvre poisson (de deux fois ma taille) se faire tuer par un prédateur. A ce moment j’ai compris que le jeu ne rigole pas. À partir du moment ou vous pouvez dresser des animaux sauvages afin d’explorer la carte, mais que vous commencez en tombant sur six espèces différentes cohabitant dynamiquement ensemble, vous comprenez que le jeu à poussé très loin les limites du possible. J’ai été par ailleurs surpris de la bonne gestion des matériaux de mon habitat en cas d’attaque. Mais aussi par le fait qu’on puisse ramasser ses propres excréments. Tout semble réalisable !
  • Une vraie survieJe ne suis pas très doué en jeux de survie, mais quand une maman Raptor m’a poursuivi au bout de 10 min de jeu, car je voulais juste me promener dans les alentours, j’ai compris que survivre n’était pas simple. Et puis si vous ne trouvez pas de quoi apprendre et vous faire une torche ou un abris, la nuit va être très longue ! Malgré tout il y a un système d’approvisionnement, qui vous offre l’opportunité de vous approvisionner pour votre survie.
  • Une biodiversité foisonnante Je n’ai jamais ressenti de manque dans l’environnement, juste des « wow » ou des « AHHHHH faut courir » en voyant de nouvelles espèces. La biodiversité en fonction des zones est assez cohérente. De plus il faut bien faire attention à son environnement pour récolter différents types de ressources qui seront nécessaire à votre survie. Et puis je n’ai testé qu’une des différentes cartes disponibles !
  • De bons graphismes Une fois les réglages poussé en ultra, le jeu est globalement beau. Cela se voir surtout avec la gestion de l’éclairage. Disons que les graphismes se prêtent bien a une immersion totale dans la peau du survivant.

Moins -

  • Encore trop de bugs – L’un des premiers bug m’ayant frappé c’est un poisson de deux fois ma taille se baladant sur la plage et volant à deux mètres de haut suite à un bug? Il y a aussi des bugs sonores, comme avec un animal ayant l’apparence et la vitesse d’une grosse tortue, et qui émet le son d’un déplacement au pas de course. Ce qui est surprenant on a l’impression d’être attaqué. Et puis il y a des bugs de déplacements, d’animaux ne se déplaçant pas selon les lois de la gravité et autre… Cela donne une impression de mauvaise finition du jeu.
  • Un HUD assez plat – J’ai vraiment eu du mal avec l’interface dans  le jeu au début, il y a beaucoup d’informations à afficher et leurs significations ne sont pas toujours claires. Je n’ai pas compris immédiatement la différence entre l’inventaire et la liste des objets fabricables. A mon gout, il est dommage de gâcher un si beau contenu avec peu de recherches d’interface.
  • Un système de niveau classique Entendons nous, quand je parle de système classique c’est qu’autant le jeu m’a bluffé sur certains aspect par son ambition et ses possibilités, autant le système de niveau et de progression par expérience est assez classique voir frustrant vu la difficulté de la survie. Je ne savais pas que cela pouvait me limiter en réapprovisionnement. Dommage que ce ne soit pas un autre système plus réaliste que des points d’expérience.
    ARK Survival Evolved
    Je n’ai pas accès à ce réapprovisionnement parce que je n’ai pas l’XP pour…
  • Déjà des DLC? –  Il y a deux autres map en DLC gratuit, plus un pack d’extension gratuit, et c’est bien ! Pour autant il y a aussi un nouvel environnement a prêt de 20 euros plus un futur DLC a prévoir !! Aux vues des bugs existant encore il est dommage de ne pas totalement finir le jeu avant.

 

ARK Survival Evolved a un contenu extrêmement riche, et je n’ai pu entrevoir que disons… 1% du jeu. Néanmoins j’ai pu tester les dynamiques de jeu, et son univers. En conclusion, oui c’est un beau jeu, et vraiment vous pouvez y passer beaucoup, beaucoup, beaucoup (vous l’aurez compris) de temps à parcourir ses différentes maps. Néanmoins il est dommage de voir qu’un tel contenu n’est pas finalisé jusqu’au bout, surtout après deux ans d’early accès. Pourtant il y a une réelle volonté de bien faire. Au fil des jours, j’ai réalisé en faisant mon teste, que mon personnage avait de plus en plus de barbe et de cheveux. Du coup, est-ce que les imperfections de finition gâchent l’expérience de jeu ? Non, à mon gout cela reste un très bon jeu de survie avec des possibilités infinies qui plairont aux amateurs du genre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :