Dans Architectura, vous incarnez comme son nom l’indique un architecte et cherchez à être le plus influent de la ville en construisant diverses édifices. Mais attention, chaque nouvelle bâtisse aura un effet sur les bâtiments adjacents.

Architectura est un jeu de cartes indiqué à partir de 8 ans (soyons honnête plutôt 10 ans pour comprendre la finesse de ce jeu) pour 2 à 4 entrepreneurs.

Caserne ou Palais ?

On est en présence ici d’une boîte de jeu de taille moyenne, pas trop grande mais pas trop transportable n’importe où non plus. Facilement rangeable, il comble parfaitement la petite place en bas à droite que l’on avait dans notre placard.

De premiers abords, on voit surtout un jeu magnifiquement illustré et lorsque l’on ouvre la boite, l’on n’est pas déçu. Les cartes sont précises, détaillées, jolies et de bonne qualité. Peu de matériel mais un sens du détail excellent.

Un jeu petit par la taille mais grand dans ses propositions

Chaque joueur a le même set de cartes de départ. A tour de rôle, les joueurs vont ériger un édifice dans la ville en posant une carte de leur main dans la grille urbaine composée de 8 quartiers (colonnes représentées par des cartes) et un nombre de rues (lignes) égal au nombre de joueurs. Mais il y a des règles de pose à respecter, vous devez placer votre carte sur un emplacement vide à droite d’une carte, ou en début d’une nouvelle ligne ou sur une carte détruite (retournée). Si vous êtes plus de 2 joueurs, vous ne pouvez en plus pas placer plus de deux cartes consécutives de votre couleur dans une rue.

Chaque carte a ses propres valeurs (chiffres au bord des cartes). La valeur de base que prend la carte quand elle est posée est celle indiquée lorsque vous placez la carte dans son sens de lecture, elle peut ensuite changer en pivotant la carte de 45°. En positionnant votre carte, vous modifier la valeur de la carte située à sa gauche et là les règles se complexifient légèrement, prenez une grande inspiration…

  • Si la valeur de la carte voisine est inférieure à la moitié de la carte que l’on vient de poser alors elle est détruite c’est-à-dire retournée.
  • Si la valeur de la carte voisine est inférieure à la carte que l’on vient de poser mais supérieure à la moitié de la valeur de notre carte alors on diminue la valeur de la carte de gauche en la pivotant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.
  • Si les valeurs sont égales, il ne se passe rien. (ah, enfin une phrase que je comprends !)
  • Si la valeur de la carte voisine est supérieure à la vôtre alors vous augmentez en pivotant dans le sens des aiguilles d’une montre la carte de gauche.

Les cartes possèdent des effets, applicables soit en cours de partie après avoir comparé les valeurs, soit à votre prochain tour soit en fin de partie. Les effets vous permettent de modifier la valeur, détruire, déplacer, échanger une de vos cartes ou une de vos adversaires.

A la fin de la partie, c’est-à-dire quand plus personne ne peut jouer de cartes (et non quand la grille urbaine est remplie), les joueurs comptabilisent les valeurs actuelles de leurs cartes et celui avec le plus de points est déclaré meilleur architecte de la ville.

plateau

Variante(s)

Pour des architectes expérimentés, il y a un mode avancé où vous pouvez remplacer 6 de vos cartes de bases par des cartes spéciales. Vous composez votre set de départ à votre guise tout en respectant un échange de cartes de même valeur de départ.

Le grand plus du mode avancé est le cimetière. Les cartes détruites ne sont plus retournées dans la ville mais sont mises devant vous dans votre cimetière. Elles ne peuvent donc plus être restaurées mais comptabilisent des points en fin de partie.

Les autres types de cartes sont : Destruction massive d’édifices, choisir son effet, avoir plus de cartes en main, pivoter plusieurs cartes, …

En prime, en fonction de votre couleur, chaque joueur n’a pas les mêmes cartes spéciales.

Avis

Un peu déçu de ne pas retrouver ce monde féérique sur la boite de jeu qui m’a tant donné envie de l’acheter dans le jeu en lui même. La thématique aurait pu être respectée jusqu’au bout.

Une fois passée la règle de comparaison de valeurs un peu fastidieuse le jeu est vraiment sympathique. Il faudra bien faire 2-3 parties pour bien le prendre en main et être à l’aise mais Architectura est stratégique tout en étant convivial. Un bon jeu de tuiles, rapide et profond.

  • Clairement pas accessible à 8 ans
  • Valeur trop élevée pour certaines cartes. Quand vous posez la carte à 14 points vous avez déjà un gros avantage.
  • A deux joueurs, le jeu est vraiment moins intéressant
  • Le mode avancé: set asymétrique = set plus avantageux qu’un autre. Je préfère jouer uniquement avec le set de base.

  • Rapport qualité / prix : environ 15€ pour un jeu robuste et de bonne qualité
  • Illustrations raffinées
  • Peu de matériels pour un jeu d’une grande stratégie
  • Rejouabilité ++

En résumé

Un très bon début pour commencer avec les enfants les jeux de placement de tuiles. Facile à transporter, ses parties courtes, son joli design et sa rejouabilité le place dans les jeux favoris à emmener aux vacances de printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :