American Gods

Amazon Prime

Bonjour/Bonsoir ! La plateforme Amazon prime a sorti sa première série avec l’adaptation des livres American Gods et Anansi Boys de Neil Gaiman. La saison 1 est sortie cet été, c’est le moment de faire le point !  
Elle raconte l’histoire de Shadow un homme qui va sortir de prison, sauf que le jour de sa sortie sa femme meurt dans un accident de voiture. Sur le retour il rencontrera un étrange personnage qui l’embauchera pour être son garde du corps. Shadow se retrouve mêlé à un conflit entre dieux.. 
Vous le connaissez c’est le t
est 4O4Quatre points positifs, et quatre points négatifs  ! 

Plus + tableau

  • La beauté du (long) générique Quand on parle de beaux génériques on pense la plupart du temps aux productions HBO qui ont toujours soigné leurs présentations. Ici on retrouve un générique de toute beauté ! Alternant images mystiques, un étrange totem, des néons dans une ambiance sombre et rouge. Le générique dévoile toute la beauté visuelle de la série, même si celui-ci est un peu long.. 

                     

  • Un univers visuel très sombre. On rejoins un peu le point précédent mais vous ne trouverez pas beaucoup de lumière dans cette série. Beaucoup de scènes se déroulant en intérieur ou la nuit, joli clin d’oeil au nom du personnage principal : Shadow (Ombre).Tout es très soigné, les plans sont soignés, le placement des acteurs soigneusement choisi. C’est une pépite ! 

  • La modernisation de la mythologie. Tout le monde connaît Zeus et ses potos/famille, la force de Neil Gaiman a été d’inventer de nouveaux dieux. Ceux-ci existent depuis le nuit des temps et se sont adaptés à notre époque : (Anubis, Ibis, Mr World, Mr Wednesday, Vulcan, Media, Easter,…). Cette modernisation aborde la mythologie sous un nouveau jour, les Dieux sont aussi des humains qui traversent des épreuves. 

  • Le jeu d’acteurs. On ne va pas se mentir, la casting est assez exceptionnel ET a le niveau.  Je pense notamment aux personnages principaux : Ricky Whittle (Shadow Moon), Ian McShane  (Mr. Wednesday) et mon favori : Pablo Schreiber  (Mad Sweeney) aka Pornstache (OITNB). Seule Emily Browning (Laura Moon) pêche dans son jeu trop fade. 

Moins -

  • Les gerbes de sang ridicules. Alors oui c’est une très jolie série mais les litres de sangs (enfin de grenadine peu diluée) sont vraiment ridicules. C’est comme si on avait vidé la banque de sang pour une scène mixé avec Micheal Bay. 

  • Il y a trop de flou pour le spectateur. Quand on commence la série on suit le personnage de Shadow qui se retrouve embarqué dans un complot entre Dieux. Bon, on est un peu paumés au début et on se dit qu’on va comprendre au fur et à mesure ce dont il est question. Eh bien non. On est aussi paumé que lui, on ne comprend pas vraiment le rôle de Shadow et c’est bien dommage.

  • Certains dieux trop peu montrés (la déesse, l’écrivain, l’embaumeur). Nombres de Dieux sont présents. Seulement certains sont plus mis en avant que d’autres, on retrouve quand même un épisode consacré à la Déesse Bilquis, malheureusement elle n’a aucun contact avec les autres Dieux. De plus l’écrivain et l’embaumeur sont à part, leu rôle n’est pas défini. Bon on les oublierait presque. 

  • Le rythme est lent. C’est lent, pas au début mais à partir du 4ème épisode on s’ennuie ferme. C’est con, le final est intéressant mais on aurait aimé que ça aille un poil plus vite ! 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :