Le 25 septembre dernier, Alcest est revenu à Paris pour un show haut en couleur à la Gaîté Lyrique. Le concert affichait complet et nous ne sommes pas étonnés vu l’affiche proposée. Tout le long de la tournée, les fans auront le droit à Vampillia en première partie mais exceptionnellement à Paris le groupe lyonnais Céleste a rejoint l’affiche. Les 700 personnes présentes ce soir là en ont bien profité !

 

Vampillia

Ils ouvrent le show avec un set de 50 minutes et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était inattendu. En effet, le concert commence avec une introduction très longue jouée par la violoniste, la pianiste et le bassiste. Les trois musiciens entonnent une musique légère et plutôt folklorique en attendant que le reste du groupe entrent peu à peu sur scène. Le chanteur est le dernier à rentrer : sa première action est de crier d’une voix puissante et le contraste avec l’introduction légère est frappant. Même en ayant écouter au préalable, le public n’était pas prêt pour ce changement brutal. Après la surprise initiale passée, le public se prête au jeu. Les japonais passent de leur style folklorique à leur style décousu et ça fonctionne ! Finalement, ce qui permet vraiment d’illustrer ce groupe est la façon dont ils ont terminé le concert … le chanteur s’est retourné vers le batteur, a demandé « finish ? » et a quitté la scène. Tout simplement.

Céleste

Lors de la deuxième partie, les lyonnais arrivent sur scène avec des lampes frontales rouges. Les lumières de la salle sont rouge sombre et cela laisse la capitale en haleine. Avec une ambiance aussi travaillée, Paris est impatiente de découvrir le métal de Céleste. Leur musique est loin de celle de Vampillia ou de celle d’Alcest. Elle est plus sombre, on entend résonner les cris torturés du chanteur et les riffs puissants dans nos oreilles. Le public aidé par l’ambiance sombre de la salle est transporté et bougent en rythme avec la musique.

Alcest

 

Tout le monde les attendait, ils sont enfin là. L’heure est venue pour Alcest, groupe français, de faire son apparition sur scène ! Lorsque le chanteur Neige fait son entrée, il fait une courbette et enchaîne directement. Le groupe joue l’intégralité de leur dernier album Kodama comme prévu. La fosse parisienne crie sur chaque morceau et se défoule au rythme des chansons. Leur énergie contraste énormément avec les membres d’Alcest qui restent d’un calme olympien tout le long du concert. Le chanteur et guitariste Neige remercie plusieurs la foule d’être venue si nombreuse et se dit surpris de l’engouement autour de ce concert.

Finalement, après 1h30 de set c’est déjà fini. Les membres du groupe sortent de scène laissant Neige seul avec sa guitare et son ampli sur scène. On aura apprécier ce set et cette dernière révérence à Kodama.Alcest - Error404

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :