ABC_MurderHercule Poirot est de retour sur une enquête des plus intrigantes : The ABC Murders !

 

Bonjour à tous, aujourd’hui, nous partons à l’aventure avec un classique de la célèbre Agatha Christie : The ABC Murders. Microïds, studio français connu pour ses très bons jeux comme Syberia ou L’Amerzone est donc aux commandes de ce nouvel épisode des aventures du célèbre Hercule Poirot, un jeu distribué en France par l’entreprise française Just For Games. Cela fait donc plutôt plaisir de voir un jeu 100% made in France ! Mais voyons voir ce qu’il a dans le ventre. 

– Andover –

Le jeu reprend donc étape par étape le célèbre roman d’Agatha Christie « A.B.C. contre Poirot ». L’histoire est très fidèle au roman et les noms des personnages, des lieux, et même certains dialogues sont très bien respectés. Le jeu peut donc réellement se voir comme un livre interactif afin de (re)découvrir ce roman phare de la romance policière du XXè siècle. Comptez environ une dizaine d’heures pour venir à bout de toutes les énigmes, les interrogatoires et autres observations avant de voir le dénouement de l’histoire, et de savoir enfin qui est le tueur de cette terrible série de meurtres. Bon, on avouera que si vous avez lu le livre, vous connaissez déjà la fin pour le coup !

– Bexhill-sur-Mer –

Le jeu propose une 3D plutôt pas désagréable ; malgré quelques animations un peu rigides, on profite de beaux paysages. Les différents lieux du jeu sont agréable à l’oeil, et on laisse le jeu se faire d’une traite facilement. Les doublages français sont bien sympas et nous ancrent encore plus dans le jeu. Ainsi, chaque personnage arrive à avoir sa personnalité grâce à sa voix, on croit vraiment à toute cette histoire de meurtres en série. Ces personnalités sont en plus renforcées par les phases d’observation d’Hercule afin de mieux les cerner, où il suffit de placer le joystick sur des éléments clés du corps de la personne afin de mieux la cerner (mains crispées, regard tenace, style vestimentaire…)

Le côté cynique et l’ego surdimensionné de Poirot y sont également très probablement pour quelque chose dans l’immersion du jeu. Une jauge d’ego est d’ailleurs présente : elle augmente en fonction des actions que vous effectuerez avec le héros : une question incisive et dérangeante montera d’avantage votre barre d’ego. Montrez-vous sûr de vos théories, n’hésitez pas à attaquer directement vos suspects et témoins pour leur faire cracher le morceau et faire monter votre barre d’ego à la vitesse de la lumière !

– Churston –

De nombreuses énigmes sont présentes dans le jeu et le gameplay essaye de varier à l’aide de nombreuses possibilités. Malheureusement, ces variantes de gameplay ne s’avèrent pas toute des plus utiles. Par exemple, la phase d’observation des personnages rappelle le côté fin observateur d’Hercule, mais n’est par la suite pas exploitée davantage. Les phases d’interrogatoires sont quant à elles plus sympathiques puisque votre barre d’ego changera bel et bien en fonction de la situation. Même si celle-ci n’est pas réellement utile, cela permet d’évaluer notre capacité à être un vrai Poirot, ou pas ! Enfin, les phases de réflexion sont représentées par une multitude de « mini-jeux » avec différents puzzles et manipulations à effectuer sur de nombreux objets 3D. Ces phases s’enchaînent toutes de façon très correcte et permettent au joueur de ne pas s’ennuyer durant les quelques heures composant The ABC Murders.

Plus + tableau Moins -
  • Les phases de réflexion sur l’enquête.
  • Les puzzle-games parfois très sympas…
  • Le doublage permet une bonne immersion.
  • La personnalité de Poirot bien retranscrite.
  • Le jeu, fidèle au roman.
  • La musique, tout à fait adaptée au jeu !
  • C’est très court dommage !
  • …. parfois étranges

Conclusion :

Agatha Christie – The ABC Murders est plutôt une expérience à prendre comme une histoire animée qu’un réel jeu vidéo. On suit l’histoire telle qu’elle se déroule dans le roman et on y prend part de façon intelligente. Malgré quelques passages parfois futiles (phases d’observations pas exploitées), l’histoire se révèle intéressante et permet de (re)découvrir les histoires d’Hercule Poirot. On mettra donc à Poirot sa médaille d’argent. 

Médaille - Argent

 

Aujourd’hui, c’était notre premier test de jeu PS4 ! Suite à plusieurs propositions de tests, je me suis finalement dit que je ne pouvais pas passer à côté de cette chance de pouvoir vous présenter des jeux très récents et vous faire partager mon avis dessus. On a éclaté le petit cochon tirelire du bureau et on s’est donc pris une PS4 pour vous faire tous ces tests qui vont arriver. On espère qu’ils vous plairont, et on remercie chaudement Just For Games pour nous avoir fourni l’exemplaire promotionnel du jeu ainsi que les lots du concours lancé le jour de la sortie du jeu. On commence sans plus attendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :