popolocrois

 

Nouvel opus de la saga Harvest Moon sorti le 18 Février 2016 en France depuis la plateforme E-shop de la Nintendo 3DS au prix de 34,99 euros, Return to PoPoLoCrois : À Story of Seasons Fairytale se veut être un jeu mêlant à la fois un gameplay RPG, et jeu de simulation. Reprenant les ingrédients scénaristiques du jeu PSP Popolocrois sorti en 2006, ce cross-over nous plonge dans un univers médiéval fantastique inédit. Voulant réveiller notre côté aventurier et fermier à travers l’attachant héros Pietro, que vaut cette ballade enchanteresse dans les collines de Popolocrois? 

 

 

L’histoire est la suivante : c’est le retour de la paix au royaume de PoPoLoCrois suite à une intense bataille contre le Démon de Glace. Le jeune prince Pietro fête son anniversaire lors d’une grande cérémonie où tous les habitants sont présents. Aventurier dans l’âme, il aime parcourir les diverses régions de son royaume et gérer sa ferme pour subvenir à ses besoins. Cependant, il observe la présence de plus en plus envahissante de créatures, les Dark Beasts, qui nuisent à la tranquillité du pays. Il se met en tête de résoudre ce mystère et de les combattre. C’est alors qu’une mystérieuse femme diplomate annonce connaître un moyen de riposter efficacement contre les créatures. Pietro sera donc plongé malgré lui dans le royaume de Galariland dirigé par le machiavélique Lord Gryphot dans le but de ramener définitivement la sérénité dans les deux contrées respectives. À l’aide de ses alliés la sorcière Narcia, le soldat GamiGami Evil et le Chevalier Blanc, le joueur aura à disposition une palette de personnages attachants et dotés chacun de compétences utiles pour les phases de combat.

 

popolocrois combatEn effet, commençons par l’aspect le plus dynamique du jeu : la phase RPG. Annoncé dès les premières minutes du jeu, le joueur sera amené à combattre différentes créatures à l’aide des pouvoirs conférés par l’un des personnages en jeu. Le terrain est présenté sous la forme d’un quadrillage où chaque case permet au joueur de visualiser les déplacements que son personnage peut effectuer avant de frapper l’ennemi devant ou derrière.

popolocrois combat2

Le code couleur alternant le rouge et le bleu permet d’avoir une vision large du cadre du combat pour mettre en place différentes tactiques afin d’éliminer efficacement votre adversaire afin de prendre le moins de dégâts possible. Il existe aussi un mode automatique, désactivable à tout moment, vous permettant de switcher à volonté entre modes manuel et automatique en fonction de vos besoins.

popolocrois_01-600x360

Nous avons aussi deux jauges différentes: celle correspondant à la vie (HP) et l’autre pour la puissance magique (MP) où il vous faudra attendre qu’elle se remplisse avant de pouvoir attaquer. Toute une gamme d’actions est à disposition pour agir : se déplacer, attaquer ou encore soigner ses alliés sur la surface indiquée par le quadrillage. Chacun de vos alliés (qui vous rejoindront selon les évènements du scénario) possède des compétences spéciales, se renforçant à chaque level-up. On pourra noter que les dégâts occasionnés sont plus importants si vous attaquez vos adversaires par-derrière.

popolocrois fermeEnfin, passons à la phase la plus omniprésente de l’opus : le gameplay de simulation et de gestion. Parmi les personnages que vous rencontrerez durant votre aventure, certains vous demanderont votre aide. Ces quêtes annexes seront parfois nécessaires pour la bonne avancée de l’histoire d’autres seront plus des bonus : à chacune de leur réussite, vous recevrez en guise de récompense toutes sortes d’objets utiles pour les phases de combat, mais également pour la construction et l’entretien de votre ferme.ferme popolocrois 

Le coeur du jeu se focalise principalement sur le bon fonctionnement de votre petite exploitation : entre les plantations de radis et des fleurs, l’entretien des sols en ratissant la terre ou même chouchouter vos bovins et vos bovidés ; on n’a pas le temps de s’ennuyer. De plus, grâce à l’aide des petites fées de la forêt vos denrées seront sûres d’être les meilleures de votre village. L’avantage c’est que vos cultures ne sont pas influencées par les changements de saisons ou les heures écoulées dans le jeu (un paradoxe si on s’en tient au titre ?) : le joueur pourra donc tranquillement remettre sa partie à plus tard sans avoir peur de voir sa ferme perdre en productivité.

popolocrois simulation

On peut aussi interagir avec les différents habitants du village, devenir amis et plus si affinités… bien que Pietro semble porter plus d’intérêts à son amie d’enfance Marcia qu’aux autres potentielles prétendantes que vous allez rencontrer ; ce qui limite le choix des dialogues et dans les interactions ( et donc une limitation de différentes fins possibles ?).

 

L’un des gros atouts du jeu réside dans l’ambiance générale : le doublage est très réussi et colle parfaitement à la personnalité de chacun des protagonistes ( le joueur aura d’ailleurs le choix ici entre le doublage japonais ou anglais), le design coloré aux couleurs chatoyantes apporte une dimension agréable aux phases de dialogues, la bande-son est agréable mêlant des mélodies plus douces dans les phases d’exploration et plus dynamiques pour les phases de combats ; et enfin, les personnages eux-mêmes sont tout bonnement attachants : le design très kawaii y aide grandement mais l’histoire prend bien le temps d’introduire chaque héros, évoluant aux côtés du personnage principal Pietro : chacun aura droit à son moment de gloire, se fondant bien dans la trame principale. popolocrois plantation

Cependant, quelques points faibles subsistent : à commencer par la bande-son. Bien qu’agréable, elle est vite oubliable et s’avère assez répétitive sur le long terme : on a la même mélodie pour les combats ainsi que pour chaque boss par exemple et pas d’hymne vraiment spécifique à l’univers présenté ici. L’alternance entre les séquences de gestion et RPG bien qu’assez équilibrée, ne suffissent pas non plus à tomber dans une certaine routine dans le jeu : les allers-retours entre votre ferme et les villages ainsi que les phases d’explorations des territoires avec souvent les mêmes ennemis qui vous attaquent peuvent ennuyer le joueur au bout de quelques heures de jeu. 1454943444-5714-capture-d-ecranPrendre le temps d’y jouer 1h30 par jour sur plusieurs séances de jeu semble plus adapté afin de savourer au mieux ses qualités.

Pour la version destinée au public européen et donc français, on peut regretter l’absence de traduction des dialogues en VF : bien que la nouvelle génération de joueurs soit plus familière à l’anglais, c’est dommage de priver de jeunes joueurs ou même âgés potentiellement intéressés par cet opus mais mal à l’aise avec cette langue. En effet, l’immersion du jeu passe en grande partie par les dialogues, dont leur c
ompréhension est indispensable afin d’y savourer l’histoire et comprendre aussi les enjeux des différentes missions annexes par exemple. Heureusement que les cinématiques, dignes de celles qu’on peut découvrir dans un volet d’un popolocrois dialogueProfesseur Layton apportent une dimension immersive non négligeable par la beauté des dessins et de la mise en scène. 

Néanmoins, le gameplay intuitif et simple permettra aux plus jeunes joueurs ou aux moins expérimentés d’entrer facilement dans ce jeu ; et aussi découvrir toutes les fonctionnalités de la 3DS ( bien que la fonction 3D n’apporte pas un réel plus aux backgrounds proposés mais ajoute un effet de profondeur de champ sympathique).  

 

Plus + tableau Moins -
  • Un univers beau, coloré aux personnages attachants 
  • Un gameplay simple et intuitif
  • Alternance de phases RPG, de simulation et d’exploration équilibrées
  • Des jolies cinématiques ajoutant une bonne immersion pour le joueur
  • Une durée de vie assez longue grâce aux quêtes annexes et à l’entretien quotidien de sa propre ferme
  • Une bande sonore agréable mais pas très variée et vite oubliée
  • Pas de doublage ou de traduction VF des dialogues
  • Un mode de jeu redondant, avec parfois des scènes de dialogues interminables et des objectifs assez répétitifs

Conclusion
Logo popolocrois

Malgré quelques défauts au niveau de son rythme, et une absence de VF pour les néophytes de la langue de Shakespeare, Return to PoPoLoCrois : À Story of Seasons Fairytale possède de nombreux atouts pouvant séduire un large public : un jeu à l’univers coloré, mêlant habilement le genre RPG et Simulation avec une galerie de personnages attachants qui seront faire craquer petits et grands joueurs. Médaille - Argent

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :