On vous avait parlé de la démo du jeu qui était en fait un prologue complet d’une dizaine d’heures au jeu, on est donc obligés de vous parler du jeu maintenant !

Bravely Second : End Layer est sorti sur 3DS le 26 février 2016 pour le bonheur des fans de J-RPG. Square Enix est déjà très réputé dans le domaine des RPG, et le premier opus de la saga (Bravely Default) avait reçu les honneurs des critiques. Qu’en est-il pour cette suite tant attendu ?

– Dame Agnès et Mousquetaire Yew – 

 

Nous revoici plongés dans l’univers de Bravely avec ce nouvel opus. L’univers graphique est d’une somptuosité sans précédent (ou peut être Bravely Default, allez…) sur 3DS. Pour vous dire, j’ai même joué intégralement au jeu avec la 3D d’activé tellement cela collait bien aux décors et au style graphique. Après je ne le conseille peut être pas aux utilisateurs de 3DS classique, le jeu ayant été testé sur N3DSXL, on peut se permettre de conserver la 3D sans soucis.  On a un aspect pastel indéniable, qui me rappelle un petit peu ce qui se faisait chez Ubisoft pour Child Of Light.

La bande son de son côté n’est pas en reste loin de là. Les thèmes sont rock, parfois symphoniques, vraiment on y trouve son compte quand on aime la bonne musique, que ce soit de la musique de jeux vidéo, ou de la musique tout court. Profitant de doublages de qualité, aussi bien en japonais qu’en anglais (privilégions le japonais, une oeuvre s’apprécie vraiment dans sa langue originale ne l’oubliez pas !). A noter tout de même en anglais, le personnage de Magnolia a une petite anecdote rigolote pour les français.

Comme vous l’avez vu, les dialogues de Magnolia sont en « franglais ». On peut se dire que celle-ci venant de la lune a eu du mal à apprendre notre langage ou quelque chose comme ça. Du coup, cela se ressent dans le doublage également, mais en sens inversé par rapport à l’écrit ! C’est à dire que la partie écrite en français dans les dialogues sera doublée en anglais comme cela devrait l’être, mais pour les quelques expressions écrites en anglais, du genre « C’est parti my friends ! », elle le prononcera en français (avec un fort accent anglais, certes). Ainsi un dialogue comme celui-ci dessous deviendra à l’oral « Let’s go mes amis ! ». 

En tout cas, il y a beaucoup de cinématiques et tous les dialogues sont doublés, c’est vraiment appréciable et surtout très immersif !

– Brave / Default / Second –

Le combat au tour par tour à la façon Final Fantasy est toujours de la partie dans Bravely Second. On reprend également les principes du Brave et Default de l’opus précédent. C’est à dire qu’il est possible de cumuler des PB en utilisant la capacité Brave. Par défaut les attaques classiques utilisent 1PB, et certains sorts peuvent en utiliser plusieurs. Egalement, vous en gagner un par tour de jeu. En gros, vous pouvez économiser vos PB en choisissant d’utiliser Brave afin de cumuler plusieurs PB. Une fois cumulés, vous pouvez enchaîner les Default pour attaquer trois, voire quatre fois d’affilé ! Parfait si vous souhaitez faire un finish de rêve. Plusieurs monstres ou boss ont également des patterns basés sur ce système. Le premier boss que vous aurez à affronter par exemple ne pourra être battu qu’en exploitant ce système puisque vous ne pourrez pas l’attaquer à certains tours (enfin, vous pourrez mais, ça va piquer pour vous !). Il faudra donc stocker ses PB et attendre le tour propice pour enchaîner les attaques sans relâche ! La fonction de Second quant à elle servira à mettre le temps en « pause » empêchant vos ennemis d’attaquer pendant un moment, et vous laissant le champ libre pour les démolir ! 

Le scénario de ce Bravely Second est plutôt classique : Pour résumer, vous êtes Yew, et accompagnés de vos alliés, vous allez devoir sauver Dame Agnès, qui s’est faite capturée par le vilain Kaiser Oblivion, et il va falloir aller à son secours. Heureusement, vous allez être guidés par Agnès elle même grâce à son pendentif magique qui vous permet de communiquer avec !

 -Boulangerie, Patisserie, des petits gâteaux… –

Vous pourrez récupérer tout au long du jeu pas moins de 30 classes aux capacités bien différentes. Alors que vous commencerez en free-lance, vous pourrez devenir sorcier, prêtre, voleur, et bien d’autres ! Le jeu peut donc vraiment s’adapter à votre style de jeu grâce à toutes ses possibilités. 

Le jeu ressemble fondamentalement au premier, avec un scénario différent. Le système du premier Bravely avec Norende a été repris, mais cette fois-ci sur la lune, planète d’origine de Magnolia. La Lune est en quelque sorte ce que vous allez l’habitude de faire sur Clash Of Clans. Vous allez devoir créer divers bâtiments vous fournissant divers bonus au cours de la partie. 

Egalement, un bestiaire/dictionnaire géant est présent dans le jeu, référençant toutes les créatures déjà rencontrés avec des artworks, des catégories, des descriptions pas toujours utiles. Idem pour les objets, comme ça vous savez si vous avez vraiment tout vu dans le jeu. On est d’accord sur le fait que cela ne sert à rien, mais personnellement, j’adore avoir ce genre de glossaire des monstres/objets pour savoir où l’on en est. C’est un peu l’esprit PokéDex ! 

Pour finir, on parle de petits gâteaux dans le titre, alors je peux vous dire que vous allez avoir le temps d’en manger vu la durée de vie du jeu considérable ! (En même temps, JRPG, Square Enix, vous vous attendiez à quoi ?). 

Plus + tableau Moins -
  • Durée de vie colossale
  • Graphismes vraiment top, même en 3D
  • Glossaire des monstres/objets
  • Classes variées
  • Les bonus et le système complexe de la Moon…
  • La bande son vraiment superbe !
  • …Qui aurait pu être améliorée (après je n’aime pas ce genre de jeux de base, c’est peut être lié…)
  • Beaucoup de ressemblances au premier, mais toujours d’aussi bonne facture.

Conclusion :

Bravely Second : End Layer, tout comme le fût Bravely Default, est un vrai must-have de la 3DS pour tous les amateurs de RPG. Durée de vie, graphismes cool, système de combat complet, musique mémorable, doublage au poil, tous les éléments sont réunis pour nous immerger dans l’histoire du jeu et sauver Dame Agnès. C’est vraiment la licence à ne pas rater sur 3DS selon moi au niveau des RPG ! Ce sera la première de 2016, la voici, la voilà, la médaille de diamant !

Médaille - Diamant

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “[3DS] Bravely Second : End Layer

  • Avatar
    10 mars 2016 à 16 h 38 min
    Permalien

    Super critique j’adore! J’ai commandé le jeu alors je devrai pouvoir y jouer ce week-end mais a chaque fois que lis un article dessus je suis encore plus impatient!

    Répondre
    • Avatar
      10 mars 2016 à 20 h 10 min
      Permalien

      On attend ton avis sur le jeu avec grand plaisir BadKarma ! Dis nous en des nouvelles 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :