Seven Sisters (ou What Happened to Monday?)

réalisé par Tommy Wirkola

Sorti en France le 30 août 2017, il fut très bien accueilli par les spectateurs qui lui ont octroyé la note de 4/5 sur allocine.fr. Le trailer promettait une fin surprenante et que le spectateur ne pourrait deviner.

Seven Sisters

Focus

L’histoire débute en 2043. La planète est surpeuplée, et les innovations technologiques accroissent
dangereusement le nombre de naissances multiples. L’Etat met alors en place une politique de
l’enfant unique. Comme c’était le cas en Chine il y a quelques années alors ? Oui, mais non. Les
parents qui ont plus d’un enfant se verront enlever leur fils ou fille « de trop » qui sera remis aux
mains du Bureau d’Allocation des Naissances. L’enfant sera ensuite cryogénisé pour être réveillé
dans un meilleur futur…

Seulement, lorsque Terrence Settman apprend que sa fille meurt en donnant naissance à des
septuplées, il décide de toutes les élever dans la clandestinité. Chacune des enfants s’appelle selon
un jour de la semaine, et ne pourra sortir que ce jour-là sous l’identité de Karen Settman. Lundi
sortira le lundi, Mardi le mardi… et ainsi de suite. Le soir, elle racontera à ses sœurs et à son grand-
père tout ce qu’elle a vécu.
Et le système a l’air de plutôt bien fonctionner…

2073. Karen Settman, ou les Karen Settman, ont 30 ans. Les septuplées révèlent des caractères bien
différents, voire même caricatural, ou en tout cas exagéré. Même si elles rêveraient d’avoir une vie
normale et indépendante, elles sont bien conscientes qu’elles n’ont pas d’autres choix et vivent dans
l’angoisse à chaque fois que quelqu’un frappe à la porte.
Leur quotidien se déroule cependant sans encombre jusqu’au jour où Lundi disparaît. Dès lors, la
priorité sera de la retrouver. Mais comment ? Qui serait au courant de sa disparition ? Le Bureau a-t-
il découvert leur secret ?

 

Ce que j’en pense 

C’est un très bon film. Hormis quelques questions qui restent en suspens, et des stéréotypes parfois
lourds, le rythme est soutenu et le mystère gardé jusqu’à la fin. Et surtout, il faut voir ce film pour les
performances de Noomi Rapace qui interprète les sept sœurs.

 

 

Plus + tableau Moins -
  • Noomi Rapace
  • Une dystopie comme on les « aime »
  • Le mystère gardé jusqu’à la fin
  • Les personnalités caricaturées des différentes Karen
  • Des incohérences et actions invraisemblables
  • L’éternel scénario : gentils VS méchants

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :