Cruis’n Blast : de l’arcade sur Nintendo Switch !!

14 ans qu’on avait pas vu la série Cruis’n sur console ! Cruis’n Blast est un jeu sorti initialement en arcade en 2017, le jeu nous offre une sortie console exclusive à la Switch !

 

Un peu d’histoire pour commencer…

Si vous ne connaissez pas la série Cruis’n, alors on va remonter dans le temps :

Le jeu se compose de plusieurs épisodes :

  • 1994 : Cruis’n USA (Arcade, Nintendo 64)
  • 1996 : Cruis’n World (Arcade, Nintendo 64)
  • 1999 : Cruis’n Exotica (Arcade, Nintendo 64)
  • 2001 : Cruis’n Velocity (GBA)
  • 2007 : Cruis’n (Nintendo Wii)
  • 2017 : Cruis’n Blast (Arcade, Nintendo Switch)

 

Cruis’n USA (Nintendo 64)

 

Cruis’n World (Nintendo 64)

 

Cruis’n Exotica (Nintendo 64)

 

Cruis’n (Nintendo Wii)

Notons que Cruis’n sur Nintendo Wii est en fait une adaptation du jeu The Fast And Furious sorti en arcade en 2004 :

Le jeu est également à rapprocher de San Francisco : Rush, dont les adaptations Nintendo 64 ont été faites par le même studio qui a fait développé les Cruis’n sur ce même support.

 

 

Une adaptation réussie

Passons donc à ce qui nous intéresse donc aujourd’hui : Cruis’n Blast sur la console de Mario !

A peine lancé, on est d’emblée happé par l’ambiance du jeu : c’est fun, et surtout très coloré !! On prend sa voiture et on se lance direct ! Les circuits sont très originaux et vous emmèneront aux quatre coins du monde. Mieux, des catastrophes arriveront régulièrement en cours de parcours : un glissement de terrain, une tornade, un édifice qui s’écroule… les développeurs ne manquent pas d’idées !

Les différents modes proposés (Arcade et Championnat) vous proposeront de récolter des bonus pour débloquer de nouveaux circuits et de nouvelles voitures ! Pas de DLC ici, juste votre hargne !

Les graphismes des courses sont plutôt bon, néanmoins celui des voitures l’est un peu moins. On va pas se mentir, on a parfois l’impression de revoir ce bon vieux Excite-Truck sur Wii (Vous l’aviez oublié celui-là, n’est-ce pas?)

Un jeu multijoueur fait pour la Switch

La Switch est la console du fun et du jeu entre potes par excellence. Et ça tombe bien, car Cruis’n Blast propose un mode 4 joueurs en écran splitté ! Enclenchez le turbo et envoyez vos amis valdinguer contre les pauvres camions qui roulent tranquillement sur la route. Leur sentiment de rage n’aura d’égal que celui de votre satisfaction !

Vous pourrez donc trimbaler votre switch partout pour y jouer, ceci dit au vu de la complexité graphique, le mode 4 joueurs n’est cependant pas adapté pour un écran aussi petit !

 

« L’arcade à la maison » !

 

  • Du fun, du fun, du fun !!! Un dinosaure voiture ! Yoloooo !

 

  • Jeu a 4 joueurs  Pour se marrer entre pote… ça change de Mario-Kart !

 

  • Ça pète de partout !! Pas le temps de niaiser !

 

  • Des circuits ultra-originaux On fait le tour du monde !!

 

  • Plein de bonus a débloquer A l’ancienne !

 

  • Pas de online C’est le point-noir du jeu ! On aurait aimé affronter des joueurs du monde entier… tant pis !! Vous n’aviez qu’a avoir des amis !

 

  • Manque d’optimisation Les graphismes sont correct pour une Switch, mais moins bon que Mario-Kart, et si le jeu tourne quasiment à 60 FPS tout le temps en solo, il baisse en multijoueur. Voir la video de Digital Foundry à ce sujet. Egalement des temps de chargement un peu long pour un jeu en support cartouche…!

 

  • Manque d’options Impossible de changer les commandes (mais on peut utiliser la ré-attribution des boutons dans le menu de la switch au pire), et surtout impossible de couper la musique (pour mettre sa propre musique).

 

15/20

Enigma


Avec un principe de Mastermind, vous allez devoir constituer un code, ici un mot secret, et vos coéquipiers vont tenter de le déchiffrer.

De 2 à 4 joueurs de plus de 10 ans, comptez une trentaine de minutes de jeu à 4.

Ouvrons la boîte

La boite de jeu fait également support de codage avec un thermoformage très précis pour que chaque petit élément se place dans une encoche dédiée. Des segments de 4 types différents, une fois combiné ils permettent de constituer des lettres. Un paravent pour cacher son mot secret, un crayon et bloc-notes pour noter ses points, diverses jetons, un plateau à poser sur le thermoformage pour décoder le message et des tuiles lettres.

Jouons

Dans un premier temps, le codeur créé son mot secret de 3 à 6 lettres. Puis il place dans un compartiment secret, tous les segments de lettre utiles pour constituer son mot.

Dans la seconde phase, les autres joueurs vont tenter de déchiffrer le code. Pour cela, à chaque tour, le codeur choisit un segment de lettre puis le donne au décrypteur actif. Ce dernier désigne une zone de lettre du plateau et demande si le segment va ici. Deux cas possibles :

  • NON : le codeur place un jeton ‘non’ dans cette zone sur le symbole représentant le segment rejeté puis le décrypteur retente sa chance ailleurs. Et ce jusqu’à ce qu’il trouve le bon emplacement.
  • OUI : le décrypteur poser le segment dans cette zone. On change de décrypteur.

Tant qu’il reste plus de 3 segments, un nouveau tour commence en passant au décrypteur suivant. Sinon on passe en phase bonus, c’est-à-dire qu’un nouveau segment est donné à la demande du décrypteur actif et permet au codeur de gagner un jeton bonus de 2 points.

A n’importe quel moment, un joueur peut tenter de décoder le mot secret. Il donne un jeton déduction au codeur puis épelle son mot. S’il se trompe, la partie continue normalement. Chaque joueur peut faire 3 tentatives. S’il a raison, il gagne le jeton Enigma (5 points) et la manche prend fin. On décompte les points puis on change de codeur.

Le jeu prend fin quand chaque joueur a été dans le rôle de codeur. Celui qui comptabilise le plus de points est déclaré vainqueur.

Avis

Quand on voit Enigma, on pense forcément à la Seconde Guerre Mondiale et le célèbre Alan Turing, la thématique est bien respectée, le matériel est attrayant, les illustrations attirantes, on est clairement dans une édition de qualité.

La mise en place du plateau de jeu par le codeur n’est clairement pas simple avec des principes de fermer le paravent le tourner puis l’inverser … Pour les décrypteurs, si vous êtes comme moi et avez besoin de déplacer les segments pour voir les lettres se former je vous conseille de prendre un papier et un crayon. Si vous le faites directement sur le plateau vous risquez de donner des idées à vos concurrents, qui n’hésiteront pas à tenter leur chance pour décoder le mot secret.

Un doux mélange ici de coopératif pour placer les segments, se tromper le moins possible afin de donner le moins de points au codeur tout en étant compétitif, le but étant de décoder seul le mot et gagner le jeton Enigma.

Un jeu de lettres sympathique avec un matériel qui le rend plus ludique qu’un simple pendu soyons clair. C’est du coup un bon moyen de travailler certains mots avec les enfants pour préparer une autodictée par exemple !!

  • Pas simple cette histoire de paravent;
  • Boite de jeu imposante;
  • Edition fabriquée en chine;
  • La boîte ne reflète pas la mécanique du jeu. Entre l’illustration et le nom, on pourrait s’attendre à un jeu d’énigmes!

  • Les rappels des lettres sur tous les côtés de la boite de jeu;
  • Les segments en plastique colorés;
  • Un thermoformage très pratique;
  • Un jeu de lettres fort sympathique.

En résumé

Un jeu de lettres attrayant, ludique et sympathique.

Quitter la version mobile