Jeux solo


Je ne vais pas vous raconter ma vie, mais étant enceinte et alitée depuis maintenant 1 mois et demi j’ai pu tester pas mal de jeux à faire seule. Il y a des jeux de cartes, de dés, de construction, des puzzles, des livres-jeux…. Je vais vous en détailler dans cet article quelques-uns de style différent.

Carrousel de Gigamic Mr Playwood

C’est une maquette 3D à construire. Vous n’avez besoin d’aucun matériel supplémentaire, pas de ciseaux, pas de colle, rien. Vous avez des planches avec des formes prédécoupées et il va bien falloir suivre le plan pour tout monter dans l’ordre.

C’est un travail long (compté environ 2h pour celui-ci) et minutieux mais pour un magnifique rendu. Eh oui ! le carrousel ensuite tourne et les petits chevaux montent et descendent. Clairement un travail exceptionnel qui vaut son prix (au alentour de 50€) mais clairement justifié.

J’ai eu envie de le customiser en le peignant mais je n’ai pas osé de peur de faire gonfler le bois et bloquer la mécanique et le système de rouage. J’ai cherché sur internet mais je n’ai rien trouvé à ce sujet alors je n’ai pas été très aventurière. Gigamic Mr Playwood devrait juste nous mettre un petit mot en plus si c’est possible avec une peinture peut être spécifique ou s’il ne faut surtout pas pour ne pas faire l’erreur.

The Sherlock de Marbles

Un magnifique casse-tête en bois où il va falloir faire preuve de patience, d’habilité, de minutie et surtout de persévérance.
Il y a 7 niveaux de difficulté, vous avez vraiment de quoi vous occupez et ce jeu peut être un magnifique objet de décoration.

Vous pouvez lire l’article plus complet ici : https://error404.fr/the-sherlock/

Escape Puzzle – Observatoire Astronomique de Ravensburger

Le principe d’un puzzle où dans un premier temps il va falloir mettre les 759 pièces au bon endroit. Pas facile quand vous n’avez pas vraiment la bonne image de référence évidemment. Et ensuite, vous allez devoir résoudre des énigmes dans le puzzle mais pour cela il va falloir les trouver aussi !

Un 2 jeu en 1, pas cher (environ 15€) qui va vous occuper des heures. C’est ce que l’on appelle être rentable si on ne se démotive pas avant et que l’on aime les puzzles.

On ne va pas se leurrer, ce n’est pas vraiment un escape game comme un Unlock mais le principe est vraiment sympa.

Escape Game ‘Le mystère Eiffel’ de Larousse

Avril 1904. À la veille du débat qui doit décider du démantèlement de la tour Eiffel, son concepteur reste introuvable. S’agit-il d’un enlèvement ? Aidez Théodore Beautrenel, l’assistant de Gustave Eiffel, à récolter les indices dans chaque arrondissement de la capitale.

Un beau livre-jeux, de qualité, avec des pages épaisses, une mise en page qui attire, des photos, des plans, des schémas, des articles de journaux, … Tout ce qu’il faut pour nous mettre dans l’ambiance.

Fan d’escape game et des Unlock, il me paraissait impossible de ne pas le tester. Les énigmes sont plutôt faciles quand vous avez l’habitude de ce type de jeu mais sympathique pour autant. En plus de faire marcher vos méninges vous allez vous cultiver un peu et apprendre des anecdotes sur Mr Eiffel et notre fameuse dame de fer.

Par Odin d’Oldchap

Dans Par Odin, vous incarnez un guerrier humain venu accomplir 50 défis afin de s’asseoir à la table des dieux. Dans ce jeu solo, narratif et évolutif, vous allez, petit à petit, au gré des défis, découvrir la richesse mécanique du jeu et l’univers de la mythologie nordique.

Je n’ai pas été au bout de tous les défis mais il m’a clairement occupé de nombreuses heures. On vous rajoute une règle tous les 5 défis environ, la complexité vient donc au fur et à mesure et cela évite de le rendre rébarbatif. Soyons honnête il faut aimer les maths sinon passez votre chemin. C’est un bon jeu à faire avec les enfants pour leur faire travailler le calcul mental.
Décris comme un jeu solo, vous pouvez très bien y réfléchir à plusieurs, voire y jouer en mode compétition avec un système de points pour le premier qui trouve la solution ou en mode des chiffres et des lettres avec un sablier et des points si le compte est bon.

Pour savoir s’il vous convient, vous pouvez même le tester sur : http://oldchap.games/par-odin-demo/index.html

Live Report : Eluveitie @Elysée Montmartre – 01/12/2019

Aventurier solitaire sur cette soirée, l’ami Romain a tout de même souhaité vous parler de son concert d’Eluveitie ! Retrouvez donc ci-dessous une galerie photo et un mini live-report de notre photographe fou !

– Infected Rain –

J’arrive légèrement en retard ce soir là, courant rapidement pour avoir le précieux droit de prendre quelques photos du groupe. Ce qui me frappa en premier? C’est de voir Tahiti Bob sur scène. En effet la chanteuse Elena Cataraga a de longues dreads oranges, me rappelant ce personnage des Simpsons. Bon trève de comparaison, le groupe est très expressif sur scène, Elena venant jouer devant mon objectif.

Malgré cela je ne suis pas un grand fan de la voix. Je trouve le scream peu audible. La faute au son de la salle ou au groupe? Je vous laisse vous faire votre avis là dessus.

Malheureusement, le set-up des artistes suivants étant déjà en place, le groupe n’a que deux mètres de scène en profondeur pour évoluer. Ce qui donne des scènes où, quand un membre veut bouger, il doit quasiment enjamber son voisin… Dommage !

– Lacuna Coil –

Le public est plus réceptif que pour le premier groupe, mais reste quand même timide. Tout le monde est là pour Eluveitie et ça se ressent !
En revanche le groupe a la bougeotte ! La chanteuse, Cristina Scabbia, se plait à se mouvoir dans la pénombre et arbore une allure mystérieuse avec de grands gestes. Quant à Andrea Ferro, il s’éclipse souvent pour revenir en sautant partout. Ai-je mentionné que c’est le batteur, Cristiano Mozzati, qui commença le show du groupe en chauffant la salle? Non ? Bon, et bien voilà qui est fait !

Le show ne s’arrête pas là car les maquillages sont de sortie pour tous les membres !

Musicalement, la voix de Cristina est bien plus agréable que celle de sa prédecessrice (prédecesseure? le dictionnaire semble accepter les deux…) et l’instru se mélange bien mieux. On notera quand même des basses très mauvaises qui ne sont pas forcément accueillantes …. À tel point que je me suis dis durant la prestation « Où sont les basses ????? Il faut sauver les basses !  »
#SauvonsLesBasses #JeSuisLesBasses

– Eluveitie –

Commencer par Ategnatos ? Je suis aux anges dans le pit photo, un régal.
Call of the Mountain m’a fait redescendre sur Terre par contre juste après cela. En effet, la chanson sera interprétée en français ! L’initiative est louable mais la voix de Fabienne (chant) (en français, le reste du show était très bien vocalement pour elle) ne ressortait pas du lot et était à peine audible.  Il me semble d’ailleurs qu’elle avait rencontré moins de difficultés à la chanter il y a deux ans que ce soir.
La voix se retrouve assez facilement effacée par les instruments et les basses sont dignes d’un mp3 piraté (Halestorm, si c’est toi le fautif, montre toi !)… Allez ami ingé son, réveille toi tu peux le faire ! Je dois encore tendre l’oreille pour espérer entendre la vielle à roue de Michalina #sauvonsLesBasses #sauvonsLaVielleARoue

Sinon le groupe est religieusement placé sur scène. Il faut dire qu’il y a du monde quand même !
Attendez, je commence à entendre une voix… Est-ce que l’ingé son serait revenu de sa pause bière? OUIIII ! Victoire ! Le son a été enfin amélioré avec Quoth The Raven qui marquera presque un nouveau départ du set, où l’on découvre avec émerveillement qu’il y avait des sons qui sortaient de cette bouche ! On est encore loin d’un équilibre sonore idéal, mais ça fera l’affaire pour la soirée.

Les moments de chant de Fabienne laissent la foule captive, que ce soit par la beauté de son chant ou sa beauté sur scène. Chrigel fidèle à son couvre chef, était assez classique, mais précis dans sa prestation !

Malgré ces problèmes de son, le show fut très agréable. C’est toujours un plaisir de retrouver ce groupe, que j’avais déjà shooté en novembre 2017 au Cabaret Sauvage. Une belle montée en salle, même si la scène reste trop petite pour eux compte tenu des nombreux instruments massifs et du nombre de personnes au sein du groupe. Eluveitie voit grand, alors il faut leur donner une chance dans des lieux qui seraient adéquats pour laisser s’exprimer toutes les possibilités musicales du groupe ! Allez, je retourne à mes photos…

 

Quitter la version mobile