Posséder ou Déposséder – Chapitre 137

 

Episode 137 : Différence de Force

 

A environ 1 kilomètre au nord-est de la maison de Yu, même s’il faisait nuit noire, une barrière sphérique dorée illuminait la zone.

De nombreux monstres furent attirés par cette lumière, tels que de petits animaux et gobelins, mais ils ne pouvaient pas entendre ce qu’il se passait à l’intérieur. Après avoir attendu, ils repartirent dans la forêt.

Toutefois, l’intérieur du Sanctuaire doré n’était pas calme, et un violent combat y faisait rage.

« Haaa ! »

Avec un puissant cri, Deriddo utilisa sa [Technique de Bouclier] Explosion de Bouclier sur la [Barrière] de Russ. La force dans cette attaque était capable de projeter au loin un monstre de haut rang, mais la [Barrière] de Russ y résista facilement.

« Cette barrière peut résister face à mon Explosion de Bouclier ? »

« Tu pensais pouvoir la détruire ? Es-tu idiot ? »

Tout à coup, de la foudre et du feu sortirent de la [Barrière] et attaquèrent le corps de Deriddo. Il parvint à immédiatement prendre ses distances et se soigna avec sa [Magie Spirituelle].

« Incroyable, tu arrives même à insuffler des attributs à ta [Barrière]. »

« J’ai vécu plusieurs centenaires, alors c’est tout à fait normal. Je ne pensais pas que tu serais impressionné par un tel niveau –  »

Avant que Russ ne puisse terminer sa phrase, Kuro l’attaqua par derrière. Un rugissement retentit, accompagné d’un son de choc entre deux rochers.

« Oh, tu vas à peine égratigner ma barrière avec ce genre d’attaque. »

Kuro qui venait d’attaquer la barrière prit de plein fouet la contre-attaque de feu et de foudre, et de la fumée noire s’échappa se son bras gauche.

« Tu as réussi à la fêler, mais rien de plus. Ta force parait comparable à un démon inférieur de rang 7, mais ne te méprends pas, tu dois tout cela au Maître ! »

Russ leva son bras droit et lança une [Magie Sacrée] de rang 3 : Flamme Sainte. Et puisque Kuro était un mort-vivant, il reçut de larges dégâts. Toutefois, Russ ne s’arrêta pas là et lança une [Magie Noire] de rang 3 : Balle de Fer en direction de Marifa.

S’il s’agissait d’une personne normale, le sort Balle de Fer aurait projeté plusieurs dizaines de tirs au maximum, mais il s’agissait là de Russ. Plusieurs centaines de tirs s’approchèrent de Marifa.

Depuis le dos de Marifa, une barrière noire se forma à toute vitesse. Marifa essayait d’arrêter les Balles de Fer avec ses Fourmis Volantes Noires.

Le sort entra en contact avec la défense de Marifa et des étincelles apparurent au point de collision. Au départ, les deux concurrents avaient l’air de se trouver sur un pied d’égalité, mais Russ était absolument confiant en sa victoire. Marifa quand à elle gardait le même visage impassible. Le nombre de Fourmis Volantes Noires diminua sous le barrage de Balles de Fer. Enfin, le mur de fourmis montra une faiblesse et une Balle de Fer s’enfonça dans le ventre de Marifa.

La Veste en Cuir de Démon Supérieur de Marifa parvint à la sauver de la Balle de Fer, mais elle tomba à genoux suite à la puissante impacte.

« Alors Jeune Fille, qu’en penses-tu ? »

« Ne devrais-tu pas plutôt faire attention à toi ? »

Lorsque Russ regarda ses pieds, il vit de nombreux scarabées argentés s’approcher de lui. La [Barrière] était toujours présente autour du corps de Russ, mais la foudre et le feu émis par sa [Barrière] n’avaient pas l’air de fonctionner sur les scarabées. L’essaim lui grimpa dessus et recouvrirent rapidement sa [Barrière]. Mais le plus étonnant était le sol sous Russ, qui paraissait s’affaisser lentement.

« Ce sont des Scarabées d’Osmium. Un seul de ces scarabées pèse environ 8 kg, et tu es entouré par un essaim tout entier. Je me demande combien de temps tu pourras tenir avant de finir enterré ? Pourquoi n’abandonnerais-tu pas ? »

Russ ne répondit pas à Marifa. Il était maintenant difficile de le voir sous cette nuée d’insectes.

« Cette femme, elle possède des insectes vraiment puissants. »

Deriddo était un aventurier de rang A, mais même lui fut effrayé par ces scarabées.

« Hahahahaha ! Ce sont tes meilleurs insectes ? Avant que le Royaume Saint ne prospère, il y avait des maître des insectes bien plus puissants que toi ! »

Les uns après les autres, les scarabées tremblèrent avant de tomber au sol. Ils venaient d’être tués instantanément.

« C’est un [Drain] ! »

Deriddo se rappela de l’une des compétences des Anciennes Liches : [Drain]. Cette compétence permettait d’aspirer la force vitale des êtres vivants. Une personne puissante pouvait y résister, mais pas un petit scarabée.

« Comment est-ce que Yu peut avoir une Ancienne Liche si puissante dans son groupe ? »

« Fais attention à ce que tu dis, tu n’es qu’un insecte devant mon Maître. Personne ici ne lui arrive à la cheville. De plus, pourquoi m’appelles-tu Ancienne Liche ? Je ne suis pas une Ancienne Liche, quand me suis-je présenté en tant que tel ? Après avoir suivi l’entrainement de mon Maître, je suis devenu un Roi Mort-vivant. »

« Un Roi Mort-vivant ?! Impossible … »

Le Roi Mort-vivant était tout simplement l’un des meilleurs monstres de type mort-vivant. Deriddo avait déjà vaincu un Wyvern de Glace, mais ce n’était rien face à un Roi Mort-vivant.

« Kuro, Marifa, et si nous attaquions ensemble ce monstre ? »

« Je refuse. Comment pourrais-je écouter quelqu’un essayant d’attaquer Goshujin ? » (Marifa)

« Je refuse moi aussi, même si mes valeurs et croyances sont différentes d’une personne utilisant un arc. » (Kuro)

« Tu essayes de me provoquer ? » (Marifa)

« Vous êtes tous les deux idiots ! »

Deriddo, voyant qu’il ne pouvait pas convaincre les deux, lança une [Magie d’Invocation] de rang 5 et fit apparaitre 5 sous-espèces d’Ancien Treant appelées Treant Sanglants. Des monstres d’un tel rang ne pouvaient même pas être considérés comme des menaces pour Russ, toutefois, les Treants Sanglants étirèrent leurs branches comme une toile d’araignée et piégèrent Russ dans une [Magie Noire] de rang 6 : Prison de Flammes.

Russ, privé de sa vision, ne vit pas Deriddo utiliser sa [Magie Spirituelle] de rang 7, Dragon de Terre.

« Mange ça ! Avance, mon dragon ! »

Un gigantesque dragon de racines jaillit de la terre et dévora Russ.

Un nuage de poussière se souleva et Marifa se cacha la bouche pour empêcher que de la poussière n’y entre. Toutefois, une fois le nuage retombé, Russ était encore là.

« Que s’est-il passé ? Ma [Magie Spirituelle] de rang 7 n’a rien fait ? Peu importe sa puissance, mon Dragon de Terre aurait dû lui causer quelques dégâts. »

Le visage de Deriddo pâlit, voyant ses attentes brisées. Russ se tenait toujours au même endroit, calmement et sans la moindre inquiétude.

« Hmm … 5 [Barrières] ont été brisées. Tu n’es pas mauvais pour un insecte. »

La [Barrière] autour de lui paraissait impénétrable, et il regardait Deriddo comme s’il souriait. Marifa et Kuro se tournèrent vers Deriddo, surpris. En fait, Deriddo était plutôt compétent. La question était s’il devaient s’allier à lui pour vaincre Russ.

« Vous pensez pouvoir me vaincre en travaillant ensemble ? Hahaha ! Vous pouvez à peine égratigner ma [Barrière]. Et pour mon Sanctuaire ? Hahaha, vous ne pouvez rien lui faire. »

Russ riait bruyamment, mais un son de drille se fit entendre derrière lui.

« Hahaha – …. Que se passe-t-il ? »

Le regard de Marifa suivit celui de Russ. Il s’agissait effectivement d’un son de drille, et peu aprè
s, un trou apparut dans le Sanctuaire. Puis, petit à petit, le trou s’élargit jusqu’à devenir de la taille d’une tête humaine.

« Odono-san, ils sont à l’intérieur ! »

Namari regarda à travers le trou et sourit en voyant Russ.

« Alors, qu’attends-tu ? »

« C’est parti ! »

Namari donna un coup de poing dans le Sanctuaire. Un bruit sourd retentit et un autre trou se forma, assez grand pour faire passer une personne. Yu entra accompagné de Nina et Lena.

« Maître ! Namari ! »

Russ fut effrayé en voyant Yu derrière Namari.

« Russ, puis-je te demander ce qu’il se passe ? »

En entendant la question de Yu, Russ se mit immédiatement à genoux.

« Cet humble servant pense que certaines personnes ne méritent pas de servir le Maître. Par exemple, ce gobelin et cette Elfe Noire, ils ne vous méritent pas, alors je souhaitais me débarrasser d’eux. »

Yu prit aussi le temps d’examiner Deriddo et vit son équipement.

« Oh, tu as un set d’armure ? »

« Maître, un tel set d’équipement est mauvais. »

Habituellement, chaque arme ou armure possédait une compétence, mais il s’agissait que d’une compétence de base. Certains équipements faisaient partie d’un même set, et utilisés ensemble, ils permettaient de donner un énorme avantage au porteur. Par exemple, dans le Royaume Houdon, la fameuse épée sacrée Excalibur et son fourreau étaient considérés comme un set. Le set ne s’activait que lorsque l’épée et le fourreau étaient équipés en même temps, et donnaient au porteur un pouvoir de régénération illimité, rendant ainsi le porteur presque invincible.

« Bon, rentrons, il nous reste de nombreuses choses à faire. »

« Maître, et eux ? »

« Marifa et Kuro sont clairement devenus plus fort depuis la dernière fois que je les ai vus. »

En entendant Yu, Russ n’osa pas continuer.

« Mari-chan, tu vas bien ? »

« … Ne t’inquiètes pas pour elle, elle est forte. »

« Même si tu crois en elle Lena, il vaut mieux vérifier. »

Nina courut vers Marifa et Kuro mais les deux avaient clairement l’air déprimés.

« Ce n’est rien. Vous pouvez toujours devenir plus forts. »

Après le départ de Yu et du reste, Deriddo fut laissé seul dans la barrière avec ses compagnons. Il était perdu dans ses pensées, humilié. Après tout, il avait perdu deux fois le même jour.

 

« Odono-san. »

« Oui ? »

Yu rentra à la maison puis entra dans le bain avec Namari. Ils se plongèrent tous les deux dans l’eau chaude, tandis que Momo restait couchée sur la tête de Yu.

« Alors Odono-san souhaite créer un pays ? »

« Je ne sais pas si nous pouvons appeler ça un pays. Je veux juste un petit village, un endroit où tout le monde pourrait vivre en sécurité, peu importe la race. »

« Si cela arrive, est-ce que Baba et les autres pourront venir ? »

« Nous aurons de nombreux ennemis. Es-tu sûr de vouloir les emmener ? »

« Dans ce cas, j’ai juste à devenir plus forte, pour pouvoir les protéger. »

« Oui, mais patientons pour le moment. Nous devons attendre que les filles deviennent plus fortes. »

« Odono-san, je te suivrai, quelque soit tes décisions. »

Lorsque Yu sortit de la salle de bain, Kuro l’attendait.

« Que veux-tu ? »

« Maître, pouvez-vous m’emmener combattre avec vous ? »

« Tu risquerais de te faire tuer instantanément aux endroit où je chasse. »

En entendant les mots de Yu, Kuro baissa les yeux et se mura dans le silence.

« Bien, dans ce cas, va au 30ème niveau de la Prison du Diable. »

Kuro sourit en relevant la tête.

« Oui Maître. »

« Tu as bien gardé la maison, tu peux partir pendant quelques temps si tu le souhaites. »

« Lorsque je rentrerais, je serais plus fort, je vous le promets. »

Après ça, Yu donna à Kuro quelques règles et astuces au cas où il rencontrerait des aventuriers dans la Prison du Diable, puis, il le regarda partir.

« Bien, il est temps d’aller se coucher. »

Yu regarda son lit. Il était large, mais dessus étaient couchés Nina, Lena et Namari, le rendant otut à coup bien plus petit. Momo leva les mains, troublée par ce qu’il se passait.

Autre part, dans la cave de la maison habituellement utilisée comme salle de stockage, Russ était assis à genoux, et sur sa tête étaient empilés des documents sur les outils magiques. Il avait pour ordre de réfléchir à ses actions jusqu’au lendemain matin.

« Pourquoi est-ce que tout cela m’arrive ?! NAMARI !!! Je m’en souviendrais ! »

 

 

Fenêtre de Statut

Nom :

Deriddo Bagu

Race :

Elfe Noir

Job :

Magicien Spirituel, Invocateur, Chevalier Magique.

Niveau :

52

PV :

2363

PM :

4088

Force :

540

Agilité :

492

Vitalité :

593

Intelligence :

697

Magie :

98

Chance :

63

 

Compétences Passives :

Archerie :

Niveau 4

Maîtrise de la Lance :

Niveau 7

Œil Spirituel :

Niveau 4

Aucun Chant :

/

Vitesse de Récupération de PM Augmentée :

Niveau 4

Vitesse de Récupération de PV Augmentée :

Niveau 3

Maîtrise du Bouclier :

Niveau 6

Œil de l’Esprit :

Niveau 3

Force Augmentée – Equipement Lourd

Niveau 4

Résistance aux Statuts Anormaux :

Niveau 5

 

Compétences Actives :

Techniques d’Arc :

Niveau 4

Techniques de Lance :

Niveau 6

Magie Spirituelle :

Niveau 7

Magie d’Invocation :

Niveau 7

Techniques de Bouclier:

Niveau 6

Renforcement Corporel :

Niveau 3

Barrière :

Niveau 7

 

Compétences Spéciales :

Eléments Naturels

 

 

Armes :

 

– Fléau Sacré (grade 3) : attribut saint, renforce les compétences d’élément saint, augmente la force.

 

Armure :

 

– Armure de Plate en Adamantite (grade 3) : augmente la résistante physique et la défense.

– Bouclier de Rei-ju Morugotia (grade 3) : augmente la résistance à l’esprit, augmente la vigueur et la défense.

– Chaussures de Rei-ju Morugotia (grade 3) : augmente la résistance à l’esprit, augmente l’agilité et les capacités physiques.

 

Décorations :

 

– Lunettes d‘Observation (grade 4) : garde constamment en effet Analyse niveau 5.

– Amulette de Rei-ju Morugotia (grade 3) : augmente la vitesse de récupération des PM et la résistance à l’esprit.

– Bracelet de Rei-ju Morugotia (grade 3) : augmente la résistance à l’esprit, la résistance physique et la forme physique.

 

Effet du set de Rei-ju Morugotia : PV+2000, Agilité, Force et Vitalité+200

 

Chapitre Précédent                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

Playlist 404 de juin 2016 : Beartooth, Royal Republic, Red Hot Chili Peppers et Volbeat

Alors que les festivals fusent en ce début d’été (Download Festival, Hellfest, Solidays …)

Aggressive – Beartooth, sorti le 3 juin 2016 

 

Le sextet américain de Beartooth revient à nouveau dans nos oreilles. Après un premier album sorti en 2014 et accueilli les bras ouverts par la presse, Beartooth a connu une croissance vraiment démesuré compte tenu du style de musique et de la jeunesse du groupe. Une performance plutôt impressionnante qui est renouvelée avec brio dans Aggressive. Les titres de cet album sont généralement un peu moins « violent » que dans le précédent opus, Caleb Shomo le vocaliste prned le temps de poser sa voix avant de repartir de plus belle dans scream et growl. Vraiment un excellent album quoi qu’il en soit que je recommande à tous !

Weekend Man – Royal Republic sorti le 17 juin 2016

 

Les suédois de Royal Republic reviennent 4 ans après un « Save The Nation » qui avait marqué les esprits. Avec des titres comme « Everybody Wants to Be an Astronaut », le groupe avait obtenu une reconnaissance mondiale. Sur ce nouvel opus « Weekend Man », nous ne sommes pas en reste du tout, et certains titres sont amenés à devenir de gros tubes également  « When I See You Dance with another » et bien d’autres. Toujours aussi éléctrique, vous pouvez être sûr que le groupe ira loin !

Seal The Deal & Let’s Boogie – Volbeat, sorti le 3 juin 2016

 

 

Le supergroupe Volbeat (avec notamment l’ancien guitariste d’Anthrax), savant mélange entre rockabilly et heavy metal revient 3 ans après « Outlaw Gentlemen and Shady Ladies ». L’opus est très puissant musicalement, avec des titres déjà célèbres comme « The Devil’s Bleeding Crown » ou bien même « Black Rose » avec le groupe bien sympathique Danko Jones. De passage au Download Festival dimanche 12 juin, on a retrouvé le groupe très en forme, livrant un show impeccable, tout comme sur la galette studio. Un vrai bijou de rock’n’roll et qui s’affirme encore une fois, bien joué Volbeat !

The Getaway – Red Hot Chili Peppers, sorti le 17 juin 2016

Les cultissimes Red Hot Chili Peppers sont enfin de retour ! 5 ans après « I’m With You », le groupe fait de nouveau mouche. Sans être leur meilleur opus, ce nouvel essai d’Anthony Kiedis et sa bande reste une valeur sûre à écouter encore et encore ! On retrouve de sonorités très légères, plus éloignées des classiques les ayant mis sur les devants de la scène, un album vraiment reposant en cette fin de playlist après un Beartooth plus agressif par exemple.

 

PS : Petite mention spéciale pour le sympathique groupe Back Garden Light qui a sorti son premier EP en juin, disponible gratuitement en téléchargement et en streaming YouTubeIl n’est pas encore disponible sur Spotify et autres plateformes de streaming donc je n’ai pas pu l’intégrer à la liste, mais il vaut clairement le détour ! Chunk! No, Captain Chunk a clairement trouvé son concurrent !

Le Héros est un Démon – Chapitre 53

 

Chapitre 53 : C’est la Nouvelle Merde

 

Phyrinion vit des femmes et des hommes de tout âge étudiant frénétiquement dans la maison du Seigneur de Fokalore, accrochés à leurs bureaux.

De nombreux bureaux et chaises avaient été installés dans l’un des larges halls de réception de la maison. Il s’agissait en fait des représentants des villes ayant quitté Vichy pour prêter allégeance à Orsongrande, ainsi que les candidats aux places de fonctionnaires. Parmi eux se trouvaient aussi quelques employés veillant au bon fonctionnement de l’épreuve.  Tous travaillaient dur pour comprendre les textes qui leur avaient été remis, et de temps à autre une personne levait la main pour obtenir des détails de la part des employés supervisant l’épreuve.

« Uwa … » (Phyrinion)

Les fonctionnaires civils servant le château et les chevaliers étaient simplement désignés en fonction de leur naissance, et n’avaient pas besoin de passer le moindre examen. Ainsi, Phyrinion observait pour la première fois un tel spectacle, mais se sentait écartée.

A côté d’elle se tenait Brokra, qui l’accompagnait en tant que guide. Puisque Caim était trop occupé, il lui servait de substitut.

« Au départ, lorsque nous avons été achetés par Hifumi, il nous a demandé d’étudier les matières en rapport avec l’administration d’une terre. Nous avons réussi à être employés sans que l’on prenne en compte notre lignée ou rang social, alors ils devraient s’en sortir, ils ont juste à montrer qu’ils ont compris les choses étudiées lors de leur examen d’entrée. » (Brokra)

« Cela n’a rien à voir avec le statut social, et donc … » (Phyrinion)

« Oui, même les orphelins et anciens habitants des taudis peuvent être employés s’ils sont capable de montrer leurs capacités après avoir appris à écrire. Et s’ils ne pensent pas pouvoir apprendre, ils peuvent toujours entrer dans l’armée. Il ne faut pas oublier que les hauts fonctionnaires ici sont des esclaves. » (Brokra)

Brokra sourit avant de se mettre à rire.

« Maintenant que vous le dites …. » (Phyrinion)

Phyrinion se souvenait de ce qu’elle avait appris au château. Elle comprenait aussi la position des esclaves d’Hifumi.

Mais après comparaison, les personnes s’occupant des affaires de cette ville sont biens plus efficaces que n’importe quel fonctionnaire de noble, estima-t-elle.

« Comprenez que notre tâche est de gérer efficacement le territoire et de préparer un environnement où notre Seigneur pourra prendre ses libertés. Il faut que vous compreniez bien cela, Phyrinion. » (Brokra)

« Oui, je comptais de toute façon comprendre plus ou moins la situation du territoire Tono. » (Phyrinion)

« Ce serait parfait. Bien, par ici je vous prie. » (Brokra)

« Huh ? » (Phyrinion)

Brokra invita Phyrinion dans un coin du hall d’étude, où de splendides bureaux avaient été préparés.

« Veuillez commencer par mémoriser ces documents. Celui-ci résume les bases de la politique et des taxes, tandis que celui-là comprend toutes les entrées et sorties d’argents faites jusqu’à ce jour. » (Brokra)

« Eh ? » (Phyrinion)

« Vous pouvez utiliser le parchemin juste ici. Si cela ne vous suffit pas, n’hésitez pas à en demander d’autres. Vous pouvez aussi prendre ici de l’encre. Puisque la politique d’Hifumi-sama privilégie l’apprentissage par l’écriture, veuillez les mémoriser en les recopiant. » (Brokra)

« Quoi ? » (Phyrinion)

Brokra afficha un sourire chaleureux en direction de Phyrinion qui était assise, bouche bée. Elle ne savait pas quoi dire, et des documents furent placés rapidement devant elle.

« Faites de votre mieux, j’ai pour ordre direct d’Hifumi de vous renvoyer à la capitale si vous n’êtes pas aussi compétente que les autres fonctionnaires. Veuillez interpeller l’un des employés en charge de l’épreuve si vous voulez abandonner en plein milieu, d’accord ? » (Brokra)

Brokra partit rapidement pour terminer son travail, laissant Phyrinion abasourdie.

« … Krinola. » (Phyrinion)

« Oui Ojou-sama ? » (Krinola)

Tout comme elle, Krinola avait du mal à comprendre la situation, et fut surprise lorsque Phyrinion prononça son nom.

« Prépare-moi du thé. »

« Très bien. Je dois aller chercher de l’eau chaude, alors …. » (Krinola)

« Vas-y, je n’ai pas d’autre choix que de rester là. Si je fuis, je deviendrais la risée de tout le monde. » (Phyrinion)

Krinola se pencha vers Phyrinion, qui était prête à combattre la masse de documents devant elle.

 

Le capitaine de la Seconde Unité de Chevaliers, Stiffels, étaient maintenant seul dans le hall d’assemblée, et réfléchissait à la situation.

Après que le capitaine de la Première Unité de Chevaliers, Ribezal, se soit invité en plein conseil de guerre, la situation était devenue complètement inoffensive et sans-danger, car leur objectif était maintenant d’observer les mouvements d’Horant.

« Mais si Horant n’entre pas bientôt en action … » (Stiffels)

Selon les informations apportées par la Première Unité de Chevaliers, la guerre à Vichy s’était plus ou moins calmée. Des accords avantageux d’après-guerre allaient pouvoir être organisés grâce à la victoire écrasante d’Orsongrande, où plutôt la victoire d’Hifumi et de la Troisième Unité de Chevaliers.

Si cela continuait ainsi, l’armée d’Horant, qui se servait de sa coopération avec Vichy pour rester à la frontière, allait se retirer. Si cela arrivait, la Seconde Unité de Chevaliers serait contrainte de partir elle aussi, ayant perdue sa raison d’être là.

Partir, sans le moindre gain militaire.

« Si la situation continue, seuls cet homme et la princesse obtiendront des résultats. Et cela risquerait de rendre la collecte de soutiens difficile. Les nobles, attendant que le vent tourne, ont déjà commencé à changer leur loyauté pour la faction de la princesse … » (Stiffels)

Peu importe le coût, je veux conclure avec une situation telle que ‘’Le conflit avec Vichy a été réglé grâce aux efforts d’Hifumi’’ et ‘’Le conflit avec Horant a été réglé grâce aux efforts de la Seconde Unité de Chevaliers’’. Mais si Horant bat en retraite, Hifumi sera le seul à monter sur le devant de la scène.

« Ce sont tous des nuisances. » (Stiffels)

Il agita son sake en se plaignant.

Tandis que l’alcool lui brûlait la gorge, il eut tout à coup une bonne idée.

« Ah, c’est donc comme ça … Pas besoin de n’utiliser que la Seconde Unité de Chevaliers. De plus, capturer est toujours mieux vu que défendre en terme d’accomplissement … » (Stiffels)

S’il avait été calme, il aurait probablement prit en compte d’autres façons de faire. S’il avait consulté quelqu’un d’autre, il aurait peut-être pu trouver une meilleure stratégie.

Toutefois, son esprit aculé ne parvint pas à prendre de décision logique et raisonnée.

« Quelqu’un est là ? Faites venir le vice-capitaine ! »

Dans l’esprit de Stiffels, des scènes de la populace le remerciant et de Comte Biron mourant sur le champt de bataille apparurent.

 

« Hey ! Hey ! Je suis le Vicomte Kamoss … » (Kamoss)

« Ferme-la ! » (Hifumi)

Hifumi interrompit l’introduction du jeune noble recouvert d’une armure.

« F-Ferme-là ?! » (Kamoss)

« Clarifie tes intentions. As-tu quelque chose à me dire, ou souhaites-tu simplement te mettre en travers de ma route ? » (Hifumi)

Actuellement, Hifumi était parti en laissant ses troupes derrière. Accompagné seulement d’Origa, il avait ordonné
aux troupes de le suivre en laissant les pleins commandements à Alyssa.

S’il ne se rendait pas vite à Horant, la guerre allait prendre fin.

Hifumi qui était pressé ne fit pas le moindre effort pour dissimuler son irritation vers l’homme, qui barrait la route avec 30 soldats.

« J-Je suis avec le capitaine de la Seconde Unité de Chevaliers. La zone de conflit avec Horant appartient à la Seconde Unité de Chevaliers ! Même si vous êtes le favori de la princesse, n’essayez pas de voler les exploits des autres. De plus, je vois que vous n’êtes que deux. Vous ne pensez quand même pas vous frayez un chemin de force …. Hey, a-attendez … ! » (Kamoss)

Hifumi, fatigué du long discours de l’homme, provoqua le Vicomte Kamoss en faisant galoper son cheval.

Même si la route était bloquée par 2 gardes confus se trouvant de part et d’autre du vicomte, Hifumi sortit son katana et les tua en une attaque.

« Hi, Hii, pourquoi … » (Kamoss)

En regardant d’un œil froid le vicomte qui commençait à pleurer, Hifumi répondit sèchement,

« Parce que vous me gênez. » (Hifumi)

« Gyaa ! » (Kamoss)

Abattant son katana avant d’avoir terminé sa phrase, il coupa en diagonale la tête du Vicomte Kamoss. Tandis que du sang et de la chair giclaient, le cadavre tomba de son cheval. Il se mit à trembler un instant avant de finalement s’immobiliser.

« C-C’est … » (Soldat)

« Guwaa !! » (Soldat)

Les soldats, choqués après avoir vu Hifumi tuer le vicomte sans la moindre hésitation, furent assaillis par des lames de vent.

Origa pointait la paume de sa main droite vers eux, et trois autres personnes moururent de la même manière en plus des deux premières.

« Si vous souhaitez survivre, courez. Enfuyez-vous, ceux que je rattraperai mourront. Simple n’est-ce pas ? » (Hifumi)

« Bien, commençons la chasse ! »

Lorsqu’Hifumi s’exclama cela, les soldats jetèrent leurs armes et se mirent à courir.

« Origa, dépêchons-nous ! » (Hifumi)

« Oui. » (Origa)

Après avoir empalé quelques fuyards avec son katana sur la route, Hifumi continua à avancer vers sa destination.

Si je ne me dépêche pas, ma part de meurtre va diminuer !

Même Hifumi était impatient.

 

« Par ici. » (Beirevra)

Après avoir secrètement quitté le village, Ribezal fut amené près de la frontière par Beirevra. Ils arrivèrent au pied d’une falaise.

« N’est-ce pas une simple falaise ? Un tel endroit … » (Ribezal)

« Un instant, regardez. » (Beirevra)

Lorsque Beirevra souffla dans un petit sifflet, un morceau de la falaise bougea et un magicien en sortit. Il portait une robe bleue sombre. Son visage n’était pas visible, dissimulé par une capuche.

« Je me demandais de qui il s’agissait, mais c’est toi Beirevra. » (Magicien)

Ribezal se relaxa légèrement en entendant la jeune voix du magicien.

Il n’est probablement pas haut placé.

« Oui. D’après les rapports reçus, Vichy n’a plus la moindre chance de gagner. Après s’être fait vaincre, ils se sont enfuis aussitôt … » (Beirevra)

Beirevra pencha la tête à plusieurs reprises.

« Et cet homme … » (Magicien)

« Il s’agit du capitaine de la Première Unité de Chevaliers, Ribezal. » (Beirevra)

« Vous êtes de Horant ? Je suis ici pour les outils magiques et …. Oof ?! » (Ribezal)

Ribezal s’avança en poussant Beirevra. Il commença à parler au magicien, mais n’eut pas le temps de finir sa phrase.

Beirevra tenait dans sa main un outil magique, et Ribezal perdit connaissance.

« Beirevra, pourquoi n’as-tu pas fait ça plus tôt ? » (Magicien)

« Pardon. Je n’aurais pas pu transporter un adulte en armure jusqu’ici. De plus, je ne pouvais pas non plus le porter dans le village, j’aurais été sans aucun doute arrêté. » (Beirevra)

Avec un sourire amer, Beirevra attacha les mains de Ribezal et scruta les environs.

« D’ailleurs, est-ce que les autres ont terminé ? » (Magicien)

« Actuellement, ils sont tous partis s’occuper d’une autre affaire. Mais mettons ça de côté. Si vous m’acceptez à Horant, je vous serez d’une grande aide, j’en suis sûr. » (Beirevra)

Le magicien lui donna un décret en le jetant au sol. Celui-ci contenait un plan d’invasion de Münster en utilisant Ribezal comme un pantin grâce aux effets de l’outil magique.

« Maintenant que tu l’as ramassé, tu dois faire de ton mieux pour servir Horant. » (Magicien)

« …. Très bien. De toute façon si je vous trahis, vous me tuerez sans hésiter. Bon, j’aimerais installer l’outil magique avant qu’il ne se réveille. Retirons son armure. » (Beirevra)

« Oui. » (Magicien)

Après avoir retourné Ribezal pour le mettre sur le dos, Beirevra retira rapidement son armure tandis que le magicien sortit un outil magique de sa poche.

Il ressemblait beaucoup à l’outil magique utilisé sur les personnes précédemment tuées par Hifumi.

« Est-ce la version améliorée … ? » (Beirevra)

« Tout à fait, il peut renforcer le corps de l’utilisateur et celui-ci devient un pantin dénué de toute émotion. Nous avons réussi à retirer les excès de folie sur ce modèle. Si l’outil magique entre en contact avec du sang avant d’être utilisé, l’utilisateur suivra tous les ordres de la personne ayant versé le sang. » (Magicien)

« C’est incroyable. » (Beirevra)

« Verse ton sang dessus. Ainsi nous pourrons tous les deux utiliser cet homme. » (Magicien)

Après avoir reçu un couteau et l’outil magique, Beirevra fut surpris.

« Je peux vraiment ? » (Beirevra)

« Accomplis le plan en retournant à Münster avec lui. Je servirai de gardien. » (Magicien)

« Compris. » (Beirevra)

Au final, Ribezal ne se réveilla pas et l’outil magique lui fut attaché.

 

« Mets ton nom sur ce document, tout de suite. » (Hifumi)

« Que dis-tu après être à peine revenu ici ? » (Imeraria)

Hifumi, retourné rapidement au château avant de se diriger vers Münster, visita le bureau d’Imeraria sans le moindre tact.

Et après être entré dans la pièce, ces premiers mots furent un ordre.

« Nous avons été attaqués 4 fois par des soldats envoyés par des nobles en venant ici. De plus, ils étaient tous faibles. » (Hifumi)

« Mais donc cela ne devrait pas gêner quelqu’un comme Hifumi. » (Imeraria)

« C’est ennuyeux car ils viennent tous en nombre réduit. Je ne peux même pas m’amuser en les tuant. » (Hifumi)

« Oui, et c’est tout à fait normal. Alors, quel document veux-tu que je signe ? » (Imeraria)

Imeraria se résigna à compléter la demande d’Hifumi, avec qui elle n’arrivait absolument pas à sympathiser.

« Dis à tout le monde que tu as décidé d’être couronnée après que la situation avec Horant se soit calmée. Ecrit une large quantité de lettres aux nobles. Dis-leur de venir au château et de te démontrer leur allégeance. » (Hifumi)

« Pourquoi es-tu si pressé ? De plus, si je fais ça, n’y aura-t-il pas plus de personnes essayant de te gêner ? » (Imeraria)

« Demande à tous les nobles déjà ralliés à toi de le signer. Tu peux utiliser mon nom si tu veux. De plus, menace-les de confisquer leurs territoires s’ils refusent de signer. S’ils refusent toujours, nous pourrons juste les écraser. De plus, rajoute que ton frère se retire de la politique à cause de problèmes de santé. » (Hifumi)

« …. D’accord, si cet enfant comprend la situation et recule, sa vie pourra être …. » (Imeraria)

Les yeux d’Imeraria se tournèrent vers Hifumi comme pour s’accrocher à lui, tandis que celui-ci partait après avoir dit tout ce qu’il avait
à dire.

« Il s’agit de ton frère, alors espérons qu’il ne soit pas trop idiot. » (Hifumi)

Une servant entra avec du thé noir et croisa le chemin d’Hifumi.

« Toutes mes excuses. Le thé arrive trop tard … » (Servante)

Se tournant vers la servante, Imeraria, avec un sourire fatigué, lui demanda seulement sa propre part.

« Je vais écrire des lettres. J’aurai besoin de chevaliers pour les faire circuler, peux-tu les faire venir ? » (Imeraria)

« Certainement ! » (Servante)

Se plongeant dans son travail, Imeraria prévit aussi d’écrire une lettre à son frère.

Je suis sûre qu’il comprend sa position, il a lui aussi reçu une éducation à la royauté après tout.

Pensa-t-elle.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                          Chapitre Suivant

Accueil

Quitter la version mobile