Yo-Kai Watch 2

Level-5. Sortie le 7 avril 2017. Dès 34.99€ avec médaille offerte !

Après le succès auprès des plus jeunes, Level-5 ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin…  La licence  est devenu déjà culte au Japon : Yo-Kai Watch est de retour ! Deux versions avec de légères différences dans chacune, on teste aujourd’hui le jeu phare des cour de récrés ! Test 3O3Trois points positifs, et trois points négatifs sur le jeu ! 

Plus + tableau

  • Yokartoon – Si il y a bien une chose de marquante sur la licence Yokai-Watch, c’est l’effet graphique du jeu. C’est coloré, c’est cartoonesque. Les Yokai sont tous plus décalés les uns que les autres. Le Yokai qui fait transpirer, le yokai qui emprunte les objets sans les rendre… Là dessus, l’humour est présent et on apprécie vraiment parcourir la ville riche en rebondissements !
  • Yokaïsation au top – Là dessus, et comme à leur habitude, Level-5 nous ont fait un jeu aux petits oignons. Doublage français de qualité, comme pour les derniers Professeur Layton, ville magnifique et crédible, cutscenes humoristiques identiques à des scènes de l’anime japonais à la fin de chaque quête… L’ambiance globale du jeu est plus que prenante et véritable. On est immergés dans la vie finalement assez simple de Nathan, le petit garçon qui parlait à l’oreille des Yo-Kais…
  • Gonna Yokai’em all ! –Avec Yo-Kai Watch 2, c’est près de 350 Yo-Kai qui sont à collectionner dans le jeu. Autant vous dire que ça vous laisse de beaux jours devant vous pour tous les récuperer. A noter que le jeu est sorti dans deux versions différentes : Fantômes bouffis et Esprits farceurs : ces deux versions proposent une dizaine de Yo-kai leur étant propres, avec quelques quêtes très légèrement modifiées pour coller au scénario du jeu (le boss final n’appartient pas au m^me clan), mais reste très sensiblement le même. Avec la fonction d’échanges de médailles qui débarquent après quelques missions en jeu, cette application sur votre Yo-Kai Watch va vite devenir votre plus grand allié !
    Whisper, arrête de whisper !

Moins -

  • Le système de combat, toujours pas Yokai-cu – Comme pour le premier épisode, nous avons le droit à une roue qui permet de placer trois Yokai sur le devant du combat et trois en arrière. Ensuite le combat se fait automatiquement à l’exception près de lancer des « Amultimes », ces attaques spéciales propres à chaque Yokai grâce à l’un des trois mini-jeux disponibles pour le faire, ou bien alors de placer un Yokai dont le statut est altéré dans l’arrière de la roue pour le « Purifier » en faisant l’un de ces même mini jeux… Pas super original dans le fond et même quasi identique au premier volet ! Les combats tentent de se dynamiser avec l’option « Cibler » qui permet de toucher sur l’écran lorsque des petites boules volantes apparaissent dans les combats de manière aléatoire… 
    Allez viens, on est bien !
  • Jeu sponsorisé par La Poste – Malheureusement il y a beaucoup de quêtes (trop?) qui ont finalement un intérêt limité. On parle à un PNJ qui nous demande de récupérer 156879 noix de cajou magique, trouvable seulement dans la prairie des lutins de la ville à 15.000 km, tout ça pour remporter à l’issue de la quête un bol de riz… Au final, la quête nous permet de rencontrer un des 350 Yokai et on est content… Mais l’histoire ne progresse pas et la quête reste finalement d’un intérêt scénaristique limité…
  • Jeune tu seras mon ami Nathan – Contrairement aux jeux Pokémon, le gameplay de Yokai Watch plaira d’avantage aux plus jeunes qu’à un tout public. Avec des mécaniques bien trop simplifiées, notamment au niveau du combat, le joueur lambda aura sûrement plus de mal à accrocher si ce n’est si vous adorez la collection de ces chers Yokai aux effets et aux looks tous plus extravagants les uns que les autres !

Yo-Kai Watch 2 est comme son prédécesseur un jeu qui va remplir les cours de récré. Les enfants n’hésiteront pas à s’échanger les nouvelles médailles de leurs héros au plus vite. Mais finalement, ce jeu n’est pas encore au niveau de Pokémon. Là où Pokémon arrive à rassembler toutes les tranches d’âges, Yo-Kai Watch propose un système de combat trop dénué d’intérêt et simpliste pour les plus âgés. On prend un malin plaisir à suivre l’histoire grâce aux cutscenes et à la folle envie d’avoir notre Yokai-dex (toute inspiration sur ce jeu de mots avec Pokémon serait purement fortuite…) complété à 100%, mais rien de plus. Ce sera donc une médaille d’argent pour Yo-Kai Watch 2 !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :