Seasons After Fall

Swing Swing Submarine. Focus Home Interactive. 16 mai 2017 sur PS4 et One. Sept 2016 sur PC.

Salut, petite graine. Je vois bien que tu t’es égarée le long de ta route pour tomber sur cet article. Mais ce n’est pas grave, tu vas voir, cet article est très reposant et tu vas te promener entre les lignes en toute légèreté… C’est le Test 3O2 de Seasons After Fall. Trois points positifs, et deux points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

  • Petite graine, profite du paysage et voyage avec moi – Vous incarnez une simple âme dans le jeu, qui viendra prendre la forme d’un renard afin de vous déplacez à travers 4 zones, divisées chacune en trois sections, et correspondant bien évidemment aux 4 saisons de l’année. Le jeu reposant principalement sur ce mécanisme des saisons, le découpage des niveaux est donc assez logique. En tout cas, en plus d’être logique, il est surtout sublime. On est proche d’un jeu de plate-forme à la Ori & The Blind Forest avec des graphismes fait main et très pastel
    Parce qu’un roupillon, ça se mérite, petite graine.
  • Petite graine, résout cette énigme pour moi – Le jeu se présente comme un jeu de plates-forme mais il n’en est pas vraiment un. Le jeu se veut bien plus contemplatif qu’autre chose, et les déplacements dans les somptueux environnements sont d’avantage une excuse à résoudre de simples énigmes et à découvrir les lieux plus qu’autre chose. Il faudra donc réfléchir et allier les saisons comme il faut pour progresser. Dans chaque niveau, vous serez amenés à rencontrer un gardien qui vous donnera les clés de sa saison, vous permettant ensuite de l’invoquer plus tard dans le jeu. La première à débloquer sera l’Hiver que vous puis l’automne, le printemps et finalement l’été, dans la plus grande des logiques. Il faudra alors utiliser le stick droit ou la touche R1 pour définir les saisons et interagir avec le décor puisque ce sera la clé principale de votre réussite. Une cascade devient alors un pilier de glace en hiver, un champignon ne sera déployé qu’au printemps… Bref, à vous de manier les saisons au fur et à mesure pour progresser dans l’aventure. Evidemment, plus vous avancer dans le jeu, et plus les énigmes amènent à réfléchir comme vous avez de plus en plus de saisons à intervertir pour espérer avancer sur le circuit assez linéaire.
    Il faudra aligner ses lucioles aux bons endroits pour ouvrir la porte !
  • Petite graine, écoute ma voix et ses douces mélodies – La musique onirique du jeu est indéniablement un gros point fort du jeu. Il renforce grandement l’immersion pour chacune des saisons de l’année. Yann Van Der Cruyssen a fait un travail remarquable et l’orchestre qui a interprété ses compositions tout autant. Vous noterez d’ailleurs le nom français du compositeur… Seasons After Fall est un jeu 100% cocorico ! Swing Swing Submarine est un studio de Montpellier ! Ubisoft Montpellier et sa récente annonce de Beyond Good & Evil 2 n’a qu’à bien se tenir ! D’ailleurs, la bande-son étant suffisamment remarquable pour en faire un disque… Du coup, la bande son du jeu sortira en vinyle en novembre 2017 ! Par ailleurs, l’histoire est contée (et oui, on va employer le terme du conte, car c’est vraiment cela) par la douce voix d’Adeline Chetail, que vous avez sûrement déjà entendu dans Wakfu, ou bien même dans Overwatch (et une bonne centaine d’autres jeux/séries/films !).

Moins -

  • Petite graine, manie le stick avec perfection pour ne pas tomber – En effet, comme le jeu repose sur son aspect singulier et décalé par rapport à d’autres jeux du genre. Cela n’excuse pas tout, mais du coup la précision du jeu n’a pas été travaillée plus que ça puisque pas essentielle. Vous aurez donc très rapidement tendance à glisser et ne pas maîtriser à chaque fois les sauts en courant en même temps… Les sauts en déplacement sont donc un peu rigides par moment…
    Fuuu-ssiioooon !
  • Petite graine, tu feras le travail vite fait, bien fait – Malheureusement, le jeu est assez court et on quitte après une soirée de jeu l’univers de Seasons After Fall. Les succès pourront prolonger le plaisir un petit peu, mais ils sont également très simple et la plupart se débloquent simplement durant le run. Retourner à la quête des fleurs sur chaque section de niveau n’est pas ultra passionnant. D’ailleurs dans le jeu en lui même, les allers-retours dans chaque zone pour retourner au point de départ et faire plusieurs fois le même trajet est un peu un subterfuge pour prolonger légèrement le jeu en repassant sur des levels déjà existant… Dommage !

Au final, Seasons After Fall est une excellente expérience, un conte onirique de toute beauté qu’on ne peut que vous conseiller de faire ! Ne le payez pas trop cher car il est assez court, mais il est à faire au moins une fois. Si vous avez des enfants ou des personnes de bas âge avec vous, n’hésitez pas à jouer en leur compagnie pour suivre l’aventure et faire découvrir chacun des gardiens et des créatures de cet univers aux plus jeunes. Succès garanti !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :