Paris Games Week 2014.

C’est mercredi 29 octobre, jour d’ouverture au grand public que l’équipe d’Error404 s’est déplacé sur l’événement jeu vidéo français de l’année !

C’est donc Reizak et moi-même qui nous y sommes collés pour cette année. Le site étant encore tout jeune et n’ayant pas eu d’accréditation presse, nous nous sommes quand même lancés dans l’aventure en se mettant dans la peau de … nous même, c’est à dire le public, tout simplement !

– L’aventure commence, à 360° ! –


Après avoir rencontré Le Roi Bisou dans le métro sur notre trajet, nous nous sommes dirigés vers l’entrée du salon, où nous avons attendu quasiment une heure dans la queue avant de finalement pouvoir entrer, ce qui est quand même assez abusif. Cette année fût similaire aux précédentes, l’organisation n’était pas encore au top malgré une légère amélioration. Si vous voulez un conseil cependant, achetez vos billets sur place, il y a beaucoup moins de monde, vous payerez 1€ de plus que sur le net mais vous gagnerez pratiquement une heure dans le salon, à vous de voir.

Une fois entrée, la majorité d’entre nous se sont dirigés sur le premier stand que l’on aperçoit lorsque l’on passe par l’entrée des visiteurs possédant déjà leurs billets : Le stand du tant attendu OCULUS RIFT !

– L’Oculus Rift : L’événement du salon ! –


oculus

La queue était déjà immense pour tester ce nouveau joujou très attendu de tous. Les avis furent globalement bons si l’on en juge au feedback donné sur les réseaux sociaux par la suite. Pour notre part, nous avons pu l’essayer chacun à tour de rôle. Le premier à essayer fut moi même, sur le stand LDLC.com ou il y avait un seul Oculus mais une queue très réduite au moment de notre arrivée.

J’ai donc pu m’essayer à cela sur le jeu War Thunder III, un jeu de simulation de vol/guerre, qui n’est pas du tout mon genre de prédilection mais bon, passons. J’ai pu jouer dans un cockpit avec un joystick et une manette pour gérer le turbo de mon avion, le tout dans un siège bougeant, histoire de renforcer grandement les sensations. Le casque sur la tête, me voilà paré. Comme beaucoup, j’ai commencé par regarder tout autour de moi, le cockpit de mon avion dans le jeu, les côtés, en bas, en haut. Une fois le décollage effectué, je me suis amusé à effectuer des virages, et même des loopings pour voir comment suivait notre vue à une inversion de sens par exemple. Encore une fois, le ciel se retrouvait en bas, le sol en haut. En revanche, l’image était assez pixellisée (je ne sais pas si cela est dû à l’Oculus ou au jeu puisque je ne le connaissais pas avant, mais avec les mouvements, et cette image permanente pixellisé, cela donnait une sensation pas très agréable, m’obligeant après a foncer dans le sol pour mettre un terme à la partie après 5 minutes… J’en attendait beaucoup de cet appareil, mais je n’ai pas été convaincu à 200 %, j’ai hâte de pouvoir le tester sur un jeu que j’aime et sur lequel je pourrais mieux me rendre compte des capacités de l’appareil actuel. Quoi qu’il en soit, il s’agit encore d’un appareil en développement, et je pense vraiment que c’est l’avenir du jeu vidéo, bien plus que les Xbox TWO ou les PS5 qui viendront, car il s’agit là d’une révolution, qui n’est encore qu’au terme de bourgeon !

Je vais laisser mon ami Reizak vous en dire deux mots sur son expérience personnelle là dessus avant de continuer :


DSCN0760

Merci Maximilange ! Pour ma part j’ai pu essayer l’engin sur un stand juste en face de l’écran de projection du tournoi de LoL. On m’a installé dans un fauteuil qui, lui, ne vibrait pas. Et je me suis lancé sur un jeu de course assez étrange dont le nom m’échappe totalement. Après ce test, nous avons conclu que c’est L’Oculus qui rend l’image pixélisée car j’ai eu la même impression. J’ai aussi été assez déçu par cette nouveauté. Peut-être est-ce à cause du jeu sur lequel j’ai dû faire le test qui était, même pour un jeu de course, très moyen (vous l’aurez compris, moi et les jeux de courses, ça fait deux !). Je ne me suis pas trouvé très immergé dans le jeu contrairement à mes attentes. Mais comme l’a dit le collègue, il est encore en développement, j’adorerai pouvoir le tester l’année prochaine, pourquoi pas sur un Borderlands 3 !

Juste après l’Oculus, j’ai pu tester un autre concept qui m’a beaucoup plus inspiré : Delta Six ! Il s’agit d’un jeu de sniper, mais ici vous tenez le sniper dans vos mains ! Un fusil d’un mètre de long contre vous, Joystick et croix directionnelle en main gauche sur poignée avant de l’arme, seulement la gâchette en main droite et enfin un capteur sur le dessus de l’arme au niveau du menton : quand le capteur détecte que vous avez le menton posée sur l’arme, il fait passer le joueur en mode viseur. Même si ce n’est pas totalement au point (j’ai du recalibrer l’arme trois fois pendant ma partie), je trouve le concept beaucoup plus immersif et amusant que l’Oculus actuel !

– Du monde, et du monde, mais pas partout ! –


Replay VHS is not dead, un projet étudiant chez Neko Entertainment, le prochain must-have de l'indépendant !
Replay VHS is not dead, un projet étudiant chez Neko Entertainment, le prochain must-have de l’indépendant !

Si vous êtes venus voir Cyprien, Squeezie, ou Call Of Duty, comme la plupart des plus jeunes (ironique pour un jeu PEGI18 non?), j’espère que vous aviez prévus de passer votre journée à attendre pour faire votre activité quelques minutes ? Vous n’auriez pas eu d’autres choix de toute façon !

Globalement, il y a cette année encore beaucoup de monde dans la Paris Games Week, mais les passages dans les allées ont été bien améliorés grâce au nouveau bâtiment alloué pour l’événement par rapport aux années précédentes.
En revanche, du côté de la Paris Games Week Junior, il y avait le stand « Made In France » regroupant pleins de développeurs français de petits jeux indépendants, en développement ou déjà sortis. On en a même profité pour en interviewer certains, notamment chez Neko Entertainment…

En parlant d’interview, vous verrez très bientôt débarquer une figure de l’e-sport, faisant figure du côté de la web TV Eclypsia qui nous a fait l’honneur de répondre à nos questions. On ne vous en dit pas plus pour l’instant. Surprise d’ici très très peu de temps !

Très clairement, c’est ce stand que j’ai personnellement préféré, car nous avons eu la possibilité de discuter avec les développeurs, tester de très nombreux jeux à venir ou tout juste sortis. On notera par exemple Styx : Masters of Shadow, Replay VHS is Not Dead, Tetrobot and Co et une petite surprise du studio Hikari7 qui nous a particulièrement plu pour son côté arcade à la Super Hexagon ou bien Audiosurf : « Colorace » ! Dans tous les cas, n’hésitez pas à faire un tour de ce côté là car c’est clairement le stand ou il y a le plus à faire à la Paris Games Week !


C’est encore Reizak, je reprends la parole quelques instant pour parler de ces jeux testés, en particulier la surprise du studio Hikari7 qui m’a beaucoup plus ! Il s’agit d’un jeu très simple mais très addictif ! Comme l’a dit Maximilange, on se retrouve un peu dans l’univers de Super Hexagon, mais je trouve que celui est plus intéressant : Le jeu à deux cibles : Android et… les bornes d’arcades ! En effet, un développeur du studio nous a annoncé qu’il espérait pouvoir proposer le jeu sous forme d’arcades dans certains bar parisien –pourquoi pas le Dernier Bar avant la fin du Monde ?- Et pour ça, le studio propose une manette qui a une forme de pyramide –uhm… QUEVA ? me direz-vous- qui possède seulement deux boutons actifs ! Il s’agit d’un jeu d’adresse qui accélère avec une bande son très sympa qui accélère avec le jeu. Le développeur nous a dévoilé que le jeu est loin d’être fini, j’attends donc avec impatiente toute les améliorations qu’ils pourront lui apporter.

Je terminerai par un petit encouragement à tous les studios qu’on a pu croiser, et à tous les autres, ils font vraiment un travail super, il faut les encourager !

– DES GOODIEEEEEEEES ! –

Le Loot 404 !
Le Loot 404 !

Comme tous les ans, la Paris Games Week est aussi synonyme de goodies, voici un petit bonus avec la liste (non exhaustive) des trouvailles de la team 404 !

  • Un Single Diablo III, avec deux titres : Tristam et New Tristam, disponible sur le stand Fnac.
  • Une figurine Animal Crossing New Leaf, disponible sur le stand Fnac.
  • Une image brillante sur fond cartonné du studio Respawn (Titanfall), disponible sur le stand Fnac.
  • Un skin Riot Kayle pour le MOBA League Of Legends, sur le stand Asus ROG.
  • Des codes pour un héros bonus pour le jeu mobile du studio Gumi « Brave Frontier » (mais pourquoi est ce que l’on peut bien en avoir 5???)
  • Une serviette en papier Dead Island 2 du réfectoire, où nous avons mangé un Zombie Burger (12€ avec potatoes, mais vraiment excellent!)
  • Un kit d’Origami en ayant remporté un défi sur Origami Challenge au stand « Made In France »
  • Un mug Colorace, gagné au stand Made In France aussi sur une compétition à 4 sur le jeu (absent de la photo)
  • Une casquette de la simulation de sniper Delta Six
  • Notre super tshirt Error404 en bonus, que vous retrouverez sur les événements où nous répondront présent !

+

  • Le stand Made In France
  • Les Goodies
  • Notre interview avec…
  • La découverte du futur du jeu vidéo : L’Oculus Rift
  • Les différents jeux testés
  • Les tournois ESL, Asus ROG et les matchs Super Smash Bros Wii U
  • Le stand Call Of Duty et tous les 12/14 ans présents dessus pour un jeu PEGI18
  • L’attente a l’entrée, désorganisation, cette année encore.
  • Le prix de la nourriture sur place
  • L’Oculus Rift, pas à la hauteur des attentes pour le moment.

Conclusion

En conclusion, si vous venez tester les derniers triple A, ne comptez pas tous les essayer car vous serez un peu comme dans un parc d’attractions : 3h de queue pour 5 minutes de jeu. On a en revanche eu quelques belles surprises sur le stand des développeurs français et des matchs. Médaille d’argent car il y a de gros progrès à faire sur de nombreux points, mais on ne peut que féliciter l’amélioration de l’organisation par rapport aux années précédentes. Continuez, vous allez y arriver !Médaille - Argent

Une pensée sur “[LIVE-REPORT] Paris Games Week 2014 : Du point de vue d'un visiteur

  • 31 octobre 2014 à 20 h 26 min
    Permalink

    Le stand Call of est bien au contraire (ainsi que Assassin Creed), ça regroupe tous les gamins comme ça y’a pas besoin de faire trop de queue pour tester les bons jeux d:
    Sinon, j’ai trouvé l’organisation mieux que l’année dernière perso : avant, à l’entrée, c’était le foutoir avec tout le monde qui rentre en mode marée humaine alors que cette année, y’avait des barrières pour bien diriger les gens et puis ça avançait relativement vite.
    Enfin, bref, c’était cool (:

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :