Les transsexuels au cinéma

Bonjour/Bonsoir ! Suite à l’excellent film The Danish Girl avec la performance d’Eddie Redmayne, vous trouverez ma critique ici. Du coup, je me suis dit qu’il serait intéressant de vous faire une petite sélection de films mettant en scène des transsexuels, d’autant qu’Error 404 a signé la charte des médias contre l’homophobie (article ici, j’y citais d’ailleurs le film Romeos, je n’en reparlerai pas en détails mais il a toute sa place dans cette sélection !) il me semblait important de vous en faire une piqûre de rappel.

 

The Danish Girl
 De Tom Hooper, 2016

Danish girl

Ce film m’a inspiré cet article. C’est un petit bijou à tout point de vue ! Le jeu des acteurs est parfait car tout en subtilité, l’histoire est extrêmement touchante sans en faire des caisses (on aurait facilement pu tomber dans le mélodrame à coups de larmes et des cris déchirants en plus de scènes d’humiliation). Enfin les décors, le travail de sur la lumière… sont magnifiques et donnent envie d’aller y faire un tour ! C’est vraiment un film à voir, accessible à tous et qui permet d’introduire ce thème délicat qu’est la transsexualitée. 

 

Priscilla Folle du désert
 De Stephan Elliot, 1995

Priscilla_folle_du_desert

Alors là, si vous avez vos parents pas très loin de vous ils connaissent forcément ce film qui a marqué leurs esprits lors de sa sortie. Si vous êtes des adeptes de la trilogie Matrix vous reconnaîtrez sûrement celui qu’on appelle l’agent Smith, ça vous fait un choc hein ? 😉
Au-delà de ce « choc » visuel, Priscilla Folle du désert vous fait (un peu) découvrir le milieu du show business qui n’est pas forcément tout rose (humiliations, insultes…) c’est aussi un milieu porté sur la tolérance, la solidarité et LE KITSCH mes enfants !!! Alalalala, ce n’est pas pour rien que ce film à reçu l’oscar des meilleurs costumes en 1995 (et celui du meilleur film à Cannes l’année précédente). Les acteurs son extravagants, c’est drôle, sans drama (encore une fois) la seule chose qui pêche c’est le scénario qui perd un peu le spectateur par moments.

 

Tangerine
De Sean Baker, 2016

tangerine

Tangerine, Mandarine vous choisissez la langue de Shakespeare ou de Molière pour ce titre, sachant qu’il se passe aux pays des anges : Los Angeles (USA). Sin-Dee, transsexuelle, sort tout juste d’un mois de prison et son amie Alexandra lui apprend que son petit-ami Chester, qui est aussi leur mac, la trompe avec une « petite blanche avec une chatte ». Hors d’elle, Sin-Dee part à la recherche d’explications. 
Au-delà de la réalisation atypique (3 smartphones, acteurs amateurs, tournage en 1 mois), la mise en scène de vrais transsexuels au cinéma est presque une première, le premier homme transsexuel à avoir été vu sur les écrans est Laverne Cox dans la série Orange Is The New Black. Original, drôle, osé, c’est une expérience cinématographique qui vaut le détour !

 

 Laurence Anyways
 
 De Xavier Dolan, 2012

laurence anyways

 Xavier Dolan n’est plus à présenter. Ses films sont connus et reconnus dans le monde entier, originaux, pleins d’émotions sur des thèmes aussi variés que forts. Aussi son premier film Laurence Anyways ne déroge pas à la règle en mettant en scène cet homme, professeur, qui se revendique femme aux yeux de tous.
Je n’ai pas encore pu le visionner mais soyez sûrs que je reviendrai vous en parler dès que possible. Fortes émotions sont à attendre au cours de ce long visionnage (2h47).

  

Petit bonus : l’expo Bettina Rheims à la Maison Européenne de la photographie jusqu’au 27/03/16 qui met en scène des transsexuels ou des personnes qui se cherchent (entre autres), c’est une très bonne expo en dehors de ça : http://www.mep-fr.org/

Une pensée sur “[LA SELEC'] [CINEMA] Les transexuels au cinéma

  • 24 février 2016 à 23 h 23 min
    Permalink

    J’ai vu Tangerine et le commentaire résume parfaitement le film: cru mais sincère, vite filmé mais avec de très bons cadrages et une bonne BO, L.A. montrée en plus dans sa banalité d’un quartier quelconque, ( des trottoirs, de la brique, des fast-food, des bagnoles…).
    Un réalisateur prometteur
    Lampeduse

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :