Gravity Rush 2

Sony Interactive Entertainment Japan Studio. 18 janvier 2017.
Achetez le jeu et soutenez 404 ! 🙂

Après un succès sur PS Vita sur le premier épisode et sa réédition sur PS4, il était temps pour nous de replonger dans l’univers de Kat, où la gravité n’est plus tout à fait ce qu’elle est. Test 3O3 de Gravity Rush 2. Trois points positifs, et trois points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

  • Une scénarisation BD de qualité – Tout le récit de Gravity Rush 2 repose sur un système d’épisodes (attention, pas des épisodes à acheter par épisode à la Hitman ou les Telltales). Chaque mission est découpé en épisodes très scénarisé de bulles BD style comics. Le rendu est très propre et permet de bien assimiler chaque personnage à son rôle au sein d’Hekseville ! Après avoir perdu la mémoire quand elle a sauvé Hekseville, Kat se retrouve avec son ancienne rivale Raven. Surnommée princesse de la gravité, elle va chercher à résoudre une enquête prenante : des activités paranormales gravitationnelles surgissent un peu partout dans le monde.  Les Nevis (méchants, qui ne sont pas sans faire penser aux Sans-Coeur de Kingdom Hearts) sont aussi de la partie, y compris dans de nouvelles formes gigantesques, et même parfois effrayantes ! L’histoire est très crédible et risque de bien vous transporter comme il le faut !
    Oui, je n’ai pas ouvert un comics, on est toujours sur le jeu !

  • Contenu complet – Haut de ces 26 épisodes et de ces dizaines de quêtes à différents buts (quête sur des explorations minières, infiltration etc), de nombreux contenus, talismans, costumes, quêtes … Le jeu vous tiendra en haleine pendant plusieurs soirées. Les trophées ont l’air d’être réalisables sans trop de difficulté, à condition d’y passer un petit peu de temps (faire toutes les quêtes annexes). On peut compter une 40/50taine d’heures pour voir apparaître le beau platine.
    FIGHT.

  • C’est beau mais c ‘est haut ! – Le jeu est magnifique graphiquement, les textures sont bien finies, le jeu est toujours très fluide. Le chara-design est réussi pour Kate et son alliée, mais pour tous les personnages dans son ensemble. Même si les personnages ne sont pas particulièrement creusés et on ne connaît souvent pas grand chose d’eux, ils ont tous leur intérêt dans le scénario et sont tous bien modélisés. le mode  La musique renforce aussi l’immersion car elle est de qualité.(sans être aussi mémorable que certains autres RPG et jeux japonais)
    Une ch’tite photo souvenir ? Ah ces japonais fous de la photo…

Moins -

  • La caméra de la mort – Qui dit gravité dit forcément voltiges dans tous les sens… Vous pouvez marcher sur le dessous de certains bâtiments voir sur le côté, et cela devient vite perturbant : Si vous êtes sur le flanc d’un bâtiment, un saut va vous faire sauter vers l’écran.. C’est assez difficile à décrire mais les sauts ne se font plus de haut en bas comme on en a l’habitude, mais du fond du champ au premier plan. On change de perspective sans arrêt, on se retrouve coincés dans certains angles… Bref, il y a beaucoup de situations où cela devient vraiment hardcore de se repérer.
    Je m’envole vers d’autres cieuuuuux….

  • Les quêtes Meuporg – Eh toi ! Va voir le marchand pour chercher une vis, puis va la donner à lui, puis fait le pantin devant mon stand de vente le temps que j’aille me promener, puis va voir le plombier, puis course le méchant, puis retourne voir le marchand, puis retourne voir le plombier, puis va combattre un monstre puis…. QUE C’EST LONG ET SANS LIEN AVEC L’HISTOIRE ! Surtout qu’il n’y a pas de niveaux dans Gravity Rush 2 alors au final aucune raison de farmer… A part être un peu plus en immersion dans le jeu, les quêtes annexes sont vraiment très futiles car elles n’apportent pas grand chose à l’Histoire la plupart du temps… J’ai personnellement fait la quête principale plus que les annexes, par manque d’intérêt pour ces quêtes annexes. A réserver aux chasseurs de trophées…
  • Chasse au trésor, pour les vrais aventuriers ! – Le concept des chasses au trésor est très bien en soi. Il est possible de prendre une photo d’un endroit pour organiser une chasse au trésor à envoyer à de parfaits inconnus. Le but sera alors de retrouver l’endroit pris en photo avec la simple aide de cette dite photo… Vous êtes donc lancé dans votre recherche, mais très peu indiqué. On vous délimite à une zone d’un certain rayon (sans limite de hauteur, et Gravity rush se joue également beaucoup de haut en bas). Un système de « on approche/ on s’éloigne » en temps réel aurait pu être très pratique car certains joueurs sont fourbes en prenant des coins très « classiques » et qui peuvent se trouver à pleins d’endroits différents, rendant la recherche extrêmement difficile et peu intéressante !

Gravity Rush 2 est un excellent jeu japonais digne des meilleurs triples AAA qui sortent en ce moment. N’ayant pas récolté encore un grand public en France (et c’est bien dommage), le jeu est rempli de qualités et vaut clairement le détour ! Une immersion complète dans un univers complet et crédible. Le jeu va donc reprendre les qualités qui ont fait du premier opus l’un des meilleurs hits de tous les temps de la PS Vita, tout en l’améliorant encore !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :