Salut à tous, bienvenue dans ce troisième article du marathon web-série ! Aujourd’hui on va parler de MMORPG, comme promis, mais alors que vous pensez tous à Noob, je tiens à vous rappeler que je ne parle que d’œuvres 529847_10150782326242342_1187487884_nméconnues (plus ou moins). Noob n’est pas DU TOUT méconnu. Pour la petite anecdote, l’objectif de la campagne de financement pour le premier film Noob (à savoir 35 000€) a été atteint en 15 heures et il a amassé près de 2000% de la somme demandée (681 046€ précisément). Cette parenthèse étant bouclée, on peut passer à la web-série américaine « The Guild » !

C’est la première web-série que j’aborde ici alors qu’elle est terminée. En effet, la sixième et dernière saison est sortie au début de l’année 2013, ça commence donc un peu à dater. Je l’ai moi-même découvert il y a environ un an, et je l’ai dévorée. L’autre détail a noter avant de réellement démarrer est que la chaine Youtube compte plus de 300 000 abonnés, on a donc là une série un peu plus que méconnu, sans parler de phénomène mondial. Seulement, c’est une série connue aux Etat-Unis, mais pas du tout en France ! Voilà pourquoi j’ai choisi d’en parler ici.

Cette série met en scène six membres d’une guilde, « Les chevaliers du bien » de MMORPG d’un jeu nommé « The Game ». On peut bien sûr faire le parallèle avec Noob comme dit précédemment, mais, là où la série française propose une grande majorité de scène « in game » où les acteurs jouent leurs personnages, et très peu de vision sur les joueurs, The Guild propose un zecontenu complètement inverse avec une série qui propose presque exclusivement les relations sociales entre les vrais individus. J’aime beaucoup les deux séries et la comparaison qui peut être faite entre elles car elles sont à la fois très proches et très différentes (autant dans le jeu des acteurs, les enjeus…)

Le nombre de personnages est d’abord assez réduit, dans la première saison, avec les six membres de la guilde, tous très différents les uns des autres mais il va peu à peu s’étendre pour mettre en jeu dans les saisons suivantes en intégrant par exemple une guilde rivale ou encore les créateurs du jeu. Mais restons un instant sur les personnages principaux. En effet, si vous pensiez tomber sur une bande de nerds classique, The Guild saura vous surprendre. En effet chaque personnage a son caractère, ses convictions, son histoire (autant en jeu que hors-jeu) bien à lui. Mais laissez-moi vous présenter mes trois personnages préférés, à titre d’exemple.zaezaea

  • Codex, le personnage principal des personnages principaux. C’est une jeune fille d’une petite trentaine d’année, quelque peu névrosé, qui tient une espèce de journal intime vidéo au début de chaque épisode (on y reviendra plus tard). Elle a la volonté de garder la guilde unis alors que tout (en particulier certains membres de la guilde) semble s’y opposé, ce qui la rend très touchante et attachante. Elle est incarnée par Felicia Day, une excellente actrice que l’on peut voir dans le cours métrage Dr Horrible (avec également Neil Patrick Harris, un excellent film, passez le voir !). En jeu, elle incarne une prêtresse et sert de heal au groupe.
  • Vork est le chef de la guilde interprété par Jeff Lewis.C’est un véritable accro de la gestion, autant en jeu que IRL. Il passe son temps à faire l’état de ses finances et à trouver des plans pour économiser le moindre centime. C’est le plus vieux membre de la guilde (sans doute une quarantaine d’année. En jeu c’est le tank du groupe avec son guerrier.zaetitre
  • Tink, ma préférée ! Elle est manipulatrice, secrète, accro aux jeux-vidéo et elle est sûrement celle qui se soucie le moins du bien de la guilde. Pourtant, tous ces défauts font régulièrement ressentir sa gentillesse naturelle. Le tout la rend presque aussi attachante que Codex, avec un petit côté rebelle en plus. On apprendra beaucoup de choses sur elle, sur sa famille et sur sa vie passé tout au long de la série. Elle est jouée par la belle Amy Okuda et incarne une archère.

vorkOn n’a ici qu’un échantillon de personnages, mais on verra au cours des six saisons qu’il n’y a pas deux personnages qui se ressemble et que chacun est bien fidèle à lui-même (et souvent à son avatar).

Concernant le jeu d’acteur, c’est une très bonne surprise car ils sont tous excellent. J’ai tendance à dire que l’interprétation des acteurs tend souvent vers le sur-jeu dans beaucoup de web-série, ce qui est normal car c’est souvent du travail amateur ou semi-professionnel, mais ici, c’est vraiment du bon travail ! Pourtant en cherchant sur internet, on pourra noter que, mis à part Felicia Day qui a une petite filmographie (une petite dizaine d’œuvres), aucun des acteurs de la série ne semble avoir de réelle expérience dans le domaine, ce qui démontre un gros travail de leur parts sur la série.

Il n’y a pas grand-chose sur la dimension technique de la série. C’est bien filmé, mais il n’y a pas de recours à de gros effets visuel ni de cascade, donc pas de quoi tergiverser sur le sujet. Si quelque chose est à retenir c’est le montage et l’architecture des épisodes. En effet, je l’ai dit plus haut, Codex tient un journal intime devant sa webcam. Cette courte vidéo fait office d’intro à chaque épisode et c’est une très bonne idée. C’est sobre, bien fait, ça fait sourire, parfois rire et ça démarque sur le reste de l’épisode qui est souvent plus mouvementé.

Je conclurai en parlant des deux clips « Game one » and « Do You Wanna Date My Avatar » qui ont fait exploser le nombre de vues de la chaine avec respectivement 4 500 000 et 25 600 000 vues ! Alors à tous ceux qui les ont regardés sans s’arrêter sur la série : regardez-là ! C’est sur ces belles paroles que je vous laisse, on continue ce marathon la prochaine avec une web-série que je n’ai pas encore choisi !

do you

Site – The Guild

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :