Crazyhead

Chanel 4 & Netflix

Bonjour/Bonsoir ! Parlons démons, parlons jeunes femmes fortes, parlons féminisme, parlons de Crazyhead

Crazyhead (disponible sur Netflix) est une courte série de 8 épisodes de 45 minutes mettant en scène Raquel et Amy. Cette dernière est prise pour une folle à cause des visions qu’elle a, et pour cause il lui arrive de voir des têtes de démons, pas avec des cornes mais plutôt des visages qui auraient subis des pluies acides de façon très violentes.
Lors d’une soirée avec sa colocataire Suzanne, Amy va rencontrer Raquel : chasseuse de démons depuis sa plus tendre enfance ou presque. Une amitié assez particulière va alors commencer entre les deux jeunes femmes qui décident de vaincre le mal. Seulement tout n’est pas simple..

On retrouve quelques personnages masculins : Tyler le collègue d’Amy, Jake le frère de Raquel, ces derniers sont assez en retrait pour laisser une plus grande place au duo féminin, chose assez rare dans les séries. Le seul homme qui prend autant de place c’est le grand méchant , monsieur Callum.

Concernant le scénario on ne s’éparpille pas, il y a des petites annexes mais elles restent très discrètes, on garde bien la ligne rouge, pas de longueur particulière. Le format court est parfait, le scénario étant assez simple la série aurait pu très rapidement s’essouffler. 

Crazyhead est classée dans les séries « horreur », qu’on se rassure si une froussarde comme moi a pu la regarder c’est bien parce qu’elle ne fait pas peur, passé le choc de la découverte du démon, on ne sursautera qu’à leur apparition soudaine qui est, judicieusement, associée à une musique éclatante. 

Concernant le casting il est frais (comme mon poisson), on découvre de jeunes acteurs que l’on a déjà croisés comme Amy dans Downton Abbey sous les traits de la servante Ivy,  Suzanne sous les traits de Cleo dans Lovesick. Raquel était la soeur folle dingue dans l’excellente série Chewing-gum et Callum était Marcus dans Underworld (à l’époque où les films de cette saga étaient encore bons) le roi Stephen dans Les piliers de la terre ou encore Datak Tarr dans la série Defiance

Le petit détail qui tue ce sont les noms des épisodes : Rase le chat, Pingouin ou vache ?, Un castor avec une tronçonneuse,.. 
Vous les retrouverez dans les dialogues de l’épisode, de façon assez surprenante

En conclusion Crazyhead n’est pas la série de l’année mais elle est fraîche et divertissante avec des personnages féminins forts et une petite dose de fantastique comme on aime 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :